La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation régionale du 9 novembre 2011 Présentation des premiers résultats.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation régionale du 9 novembre 2011 Présentation des premiers résultats."— Transcription de la présentation:

1 Présentation régionale du 9 novembre 2011 Présentation des premiers résultats

2 Le recensement agricole 2010 : quelques rappels Une photographie précise de lagriculture régionale Réalisée tous les 10 ans par le service statistique régional du Ministère en charge de lagriculture. La collecte en Midi-Pyrénées a eu lieu doctobre 2010 à avril 2011 – plus de visites effectuées par 250 enquêteurs Une opération innovante grâce à : La saisie directe des données sur ordinateur lors de lentretien Le recours aux données collectées dans les fichiers administratifs 700 données sont recueillies par exploitation, qui permettent de mieux connaître : les hommes et les femmes qui font lagriculture aujourdhui, les cultures, les superficies cultivées et le cheptel, les pratiques agricoles et la diversification pratiquée dans les exploitations agricoles. 2

3 Premiers chiffres clés de Midi-Pyrénées 1ère région agricole par le nombre dexploitations : – une exploitation sur cinq en moins depuis 2000 (-25% au niveau national) 2ème région par la surface agricole utilisée - SAU (après le Centre) : 2,3 millions dhectares – disparition de 3% (comme au niveau national) = environ hectares en moins en 10 ans personnes impliquées (baisse de 24% en région / -21% au plan national) – avec les IAA 1er employeur de la région Midi-Pyrénées, une région qui compte : - 1 ère pour les effectifs de brebis laitières et nourrices - 2 ème pour les effectifs de canards gras et à gaver - 4 ème pour le cheptel de bovins viande - 1 ère sur les surfaces en blé dur et 2ème en maïs grain - 1 ère sur les surfaces de pomme de table - 2 ème sur les surfaces de prunes de table 3

4 Midi-Pyrénées maintient plus dexploitations En Midi-Pyrénées, 1 exploitation sur 5 a disparu au cours de la décennie Mais cette évolution masque des disparités départementales : 3 départements perdent 1 exploitation sur 4 : le Lot, la Haute-Garonne et le Tarn et Garonne. 3 départements perdent 1 exploitation sur 5 : Le Tarn, Les Hautes- Pyrénées et le Gers. 2 départements perdent 1 exploitation sur 6 : lAveyron et lAriège. Cette diminution du nombre dexploitation saccompagne dune augmentation de la surface moyenne des exploitations de la région. La SAU moyenne dune exploitation en Midi-Pyrénées gagne 9 hectares (ha) pour atteindre 48 ha (plus 13 ha et 55 ha en moyenne au niveau national). plus de 10 ha en moyenne pour la Haute-Garonne et le Lot entre 5 et 10 ha pour lAriège, le Tarn, Le Tarn et Garonne, Le Gers et lAveyron moins de 5 ha pour les Hautes-Pyrénées. 4

5 Une diminution du nombre inégale sur le territoire

6 Une diminution qui affecte surtout les moyennes exploitations Dans tous les départements les structures moyennes subissent la plus forte baisse. Midi-Pyrénées conserve une proportion plus grande de petites exploitations : 45% de leffectif total, contre 1/3 au niveau national. 4 départements ont même 50% ou plus de petites exploitations.

7 Les productions régionales diversifiées mais le mouvement de spécialisation des territoires se poursuit

8 Évolution du nombre des exploitations spécialisées en élevage Forte diminution en bovins lait, bovins mixtes et autres élevages Seule, le nombre dexploitations avicole progresse Les exploitations en bovins viande diminuent moins que les autres

9 Évolution du nombre des exploitations non spécialisées et spécialisées en production végétale Forte diminution en polyculture et poly-élevage Forte diminution en cultures fruitières et viticulture dans 3 départements sur 8 Faible diminution en grandes cultures et maraîchage.

10 Des agriculteurs plus professionnels Les formes sociétaires se développent. Elles ont quasiment doublé en dix ans. Elles génèrent 3 fois plus demplois que les statuts individuels. En 2010, lagriculture de la région sest professionnalisée. Le mouvement de concentration tant au niveau des surfaces que du potentiel de production se poursuit. Aucune exception, partout les moyennes et les grandes exploitations concentrent au moins 70% de la SAU. Même pour les départements où la proportion des petites est plus forte.

11 Des jeunes dans le secteur de lélevage et dans les grandes exploitations Lâge moyen dun exploitant agricole est de 57 ans pour les petites exploitations… … et de 48 ans pour les moyennes et les grandes

12 Des jeunes à la tête dexploitations plus professionnelles Les chefs des petites exploitations sont plus âgés. Les exploitants des grandes sont dans tous les départements de la région plus jeunes. Au cours des 10 dernières années les jeunes se sont installés dans des exploitations plus professionnelles, plus grandes et sous forme sociétaires

13 Les composantes de lemploi agricole évoluent peu Partout la M.O. Familiale est prépondérante entre 70 et 80% du travail agricole. La part des salariés augmente légèrement : + 2% pour les salariés permanents, + 1% pour les salariés saisonniers. Le salariat ne concerne que les secteurs avec un important besoin de M.O. : Les fruits, le vin, le maraîchage et lhorticulture.

14 Midi-Pyrénées, une région de produits de qualité Partout des produits de qualité : 2 départements leader avec plus de 30% des exploitations sous signes de qualité (AOC, AOP, IGP, Label ou AB) 2 départements avec plus de 20% dexploitations « qualifiées »

15 Progression de lagriculture biologique Forte progression des exploitations en AB qui passent de 1% à 4,5% en dix ans Potentiel de conversion élevé : dici 5 ans, 4% des exploitants déclarent vouloir se convertir Ce potentiel conduirait à avoir en Midi-Pyrénées près de 1 exploitation sur 10 en AB Deux départements leader dans le développement de AB : lAriège et le Gers.

16 Développement des circuits courts Près d1 exploitation sur 5 utilise des circuits courts Forte progression de la part des exploitations qui vendent des produits en circuits courts : + 8 points Les secteurs les plus concernés : l e maraîchage : + 19 points la viticulture : + 8 points et 1 exploitation sur 3 les cultures fruitières : + 8 points et 1 exploitations sur 3 Régression des circuits courts en aviculture Présence notable des circuits courts dans le secteur de la viande dans 2 départements : lAriège et les Hautes-Pyrénées Plus demploi grâce aux circuits-courts : en moyenne, 0,5 ETP en plus.

17 Moins dexploitations qui transforment à la ferme En 2010, la proportion dexploitants qui transforment à la ferme diminue de 2 points. Ils ne représentent plus que 6% des exploitations. Mais cette proportion est nettement plus élevée dans les grandes exploitations où elle atteint 18%. Le Lot se distingue avec une part nettement supérieure.

18 Forte contribution à laménagement du Territoire Un tissu dense dexploitations et une trame économique au cœur des territoires ruraux Mais 2/3 des exploitations et de la SAU dans 4 départements

19 Des poches de faible densité dans les territoires péri-urbains

20 Les surfaces agricoles façonnent les paysages de Midi- Pyrénées Dans 5 départements, les surfaces agricoles occupent au moins 50% de la surface départementale Pour les 3 autres, la contribution de lagriculture est moins forte du fait de la place des forêts et de la montagne.

21 Un paysage agricole dominé par les grandes cultures et lherbe 3 grands types paysages agricoles dominent : les paysages de plaine occupés par les grandes cultures et des cultures spéciales les paysages de coteaux occupés par de la polyculture les paysages de montagne dominés par lherbe que lon soit dans le massif central ou dans les Pyrénées

22 Des surfaces agricoles sous pression Midi-Pyrénées a perdu ha de SAU en dix ans, du fait de lurbanisation, du développement des infrastructures dans les zones péri-urbaines et dans certains secteurs de la déprise agricole. En valeur absolue, les pertes sont les plus importantes sur 4 départements : la Haute- Garonne, le Gers, le Tarn et le Tarn et Garonne. En part relative, la pertes des terres labourables affectent principalement 2 départements : lAriège et le Gers. Quant aux pertes de surfaces toujours en herbe (STH), elles concernent tous les départements.

23 Les territoires où la SAU a fortement baissé

24 Quelques éléments de conclusions Les mouvements de concentration et de spécialisation se poursuivent dans la région comme en métropole. La baisse du nombre dexploitations saccompagnent dun agrandissement des structures. La disparition dexploitations affecte principalement les exploitations dites « moyennes » et les orientations peu spécialisées (polyculture et poly-élevage), ainsi que les bovins lait. Un secteur agricole qui se professionnalise : des structures plus grandes, plus de formes sociétaires. Une volonté daméliorer la valeur ajoutée au sein des exploitations : des exploitations sous signes de qualité, le développement des circuits courts. Midi-Pyrénées conserve une proportion importante de petites exploitations avec des chefs dexploitations assez âgés. Cest une forte spécificité régionale et une forte caractéristique de 2 départements de la région. Quelles perspectives pour cet ensemble économique dans les 20 prochaines années ? Midi-Pyrénées perd comme partout des surfaces agricoles notamment dans les aires urbaines.

25 Diffusion régionale U ne réunion régionale à lattention des partenaires régionaux D es réunions départementales ensuite à lattention des partenaires départementaux, avec lappui des DDT – fin 2011 et début 2012 D es publications thématiques à partir de fin 2011 : élevage, circuits-courts, emplois, signes de qualité, … D es travaux spécifiques avec les DDT 25

26 La diffusion des résultats Des données de référence accessibles à tous gratuitement L es premiers résultats seront disponibles dès novembre 2011 des données de cadrage disponibles à léchelle de la commune, du canton, du département et de la région. D es données plus détaillées, classées par thématique, seront ensuite progressivement publiées : études spécifiques à léchelon national et local. D es informations adaptées par public Grand public : une cartographie interactive depuis le niveau de la commune jusquà la France entière; des fiches par thème et des études thématiques Public averti : des tableaux multidimensionnels en ligne, exportables pour traitement avec outils de cartographie ou tableur, des bases de données téléchargeables pour des études, des simulations de politiques, des évaluations A ccessibles gratuitement sur internet : 26

27 Merci de votre attention 27


Télécharger ppt "Présentation régionale du 9 novembre 2011 Présentation des premiers résultats."

Présentations similaires


Annonces Google