La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nous sommes en route vers Montpellier, et appro- chons de Millau. Déjà je cherche à aper- cevoir la silhouette désor- mais célèbre du Viaduc de Millau.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nous sommes en route vers Montpellier, et appro- chons de Millau. Déjà je cherche à aper- cevoir la silhouette désor- mais célèbre du Viaduc de Millau."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Nous sommes en route vers Montpellier, et appro- chons de Millau. Déjà je cherche à aper- cevoir la silhouette désor- mais célèbre du Viaduc de Millau. Mais nous sommes encore loin.

4 Le relief nous offre un vrai cours de géologie, avec ce rocher surgissant de la plaine…

5 Nous apercevons un bourg aux maisons serrées autour de son église, qui monte vaillamment à lassaut de la colline… De petits lopins de terre enserrés de murs, parfois de pierres sèches. Un carré de vigne qui se dore sur la pente. Quelques oliviers dont le feuillage argenté frissonne dans le vent… Pas de doute, cest déjà le Midi. Il est vrai que nous sommes en Aveyron, dans le Midi-Pyrénées. En arrivant sur Millau, ce charmant petit village, se prélasse au soleil…

6

7 Voilà Millau, voilà le pont, silhouette élégante à peine visible sur le ciel. Telle était la volonté des concepteurs : un viaduc passant presque inaperçu, et ne détruisant pas le paysage. A mon avis, pari réussi ! Millau, belle petite ville, était célèbre pour son industrie du gant. Il y a longtemps que sa renommée nétait plus à faire en ce domaine. Autrefois, lorsque tout un chacun portait cet accessoire de toilette malheureusement un peu passé de mode, Millau était une ville bourdonnante dactivité. Dans les temps anciens (je ne sais pas jusquà quelle date…) les habitants de Millau posaient le matin, devant leur porte, leurs vases de nuit, et ces urines étaient récoltées par les tanneries pour assouplir et nettoyer les peaux. Les coquettes qui enfilaient avec des gestes étudiés des gants délicats, si souples et parfumés, se doutaient-elles du traitement quavait subi le cuir, avant de ganter si joliment leurs petites mains ?

8

9 Vous voyez, se dressant fièrement au-dessus des maisons de Millau, une tour massive : il sagit du beffroi de Millau. Construit au XIIe siècle à l'emplacement probable du château primitif des comtes de Millau, le donjon médiéval, ou Tour Carrée, assurait la sécurité de l'enceinte fortifiée dans son angle sud-ouest. Propriété privée à partir du XIIIe siècle, celui-ci sera acheté par les consuls de Millau en 1613 pour servir de base à la tour octogonale devant abriter le bourdon communal. Ainsi naissait le Beffroi. La Tour Carrée servira de prison du XVIIe siècle au XIXe siècle, notamment pendant la période révolutionnaire. L'édifice est actuellement privé de sa belle flèche, incendiée par la foudre le 29 juillet Celle-ci portait la hauteur totale de l'ensemble à 52 mètres. Il est possible d'accéder à la plate forme supérieure, située à 42 mètres de hauteur. Ce qui permet d'admirer une vue d'ensemble de la ville de Millau, des Causses et du viaduc de Millau

10

11 Voulez-vous rafraîchir vos notions de synclinaux et anticlinaux ???

12 Sur cette photo, à peine devine-t-on les filins qui suspendent le tablier du pont aux piliers ! Et regardez la taille du camion de 39 tonnes, au-dessus du pont…

13 Les Templiers et les Hospitaliers ont marqué d'une forte empreinte leur présence sur le département de l'Aveyron et surtout sur le Larzac pendant près de 150 ans. comme en témoignent les grandes forteresses de La Cavalerie, La Couvertoirade, Sainte-Eulalie-de-Cernon, Le Viala-du-Pas- de- Jaux. Ou encore le fort de Saint-Jean-d'Alcas. Lorsque les Templiers s'installent sur le Larzac au milieu du XIIe siècle, ils fondent la Commanderie de Sainte-Eulalie de Cernon et étendent leurs pouvoirs jusqu'à la Couvertoirade, La Cavalerie et le Viala du Pas de Jaux. Pendant 150 ans, ils vont regrouper les populations éparses du Larzac autour de ces sites et développer la vocation agropastorale de toute la région. Lorsque l'ordre du Temple est supprimé par le Pape en 1312, tous les biens sont transmis aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Ce sont les Hospitaliers qui vont fortifier l'ensemble des sites dont la Commanderie de Sainte-Eulalie, en raison du climat d'insécurité qui règne à l'époque de la guerre de cent ans. Aujourd'hui, ces sites Templiers et Hospitaliers sont préservés et mis en valeur. Une croix domine le Larzac et ses collines. Jai eu la chance de visiter, il y a une vingtaine dannées, La Cavalerie, dont jai gardé un souvenir émerveillé… et pas de photos, hélas !!!

14

15 Un pigeonnier. Authentique ou reconstitué, je ne sais pas… La taille dun pi- geonnier disait la richesse dun domaine. Les fientes étaient soigneusement récupérées comme engrais.

16 Le Larzac est un vaste plateau de calcaire datant de l'ère jurassique approximativement nivelé par l'érosion et séparé des autres causses par des rivières coulant au fond de gorges et de vallées profondes. Les sols sont en général très superficiels et secs mais on y rencontre des dolines qui sont des dépressions concentrant le résultat de l'érosion donc avec des sols profonds, rouges et décarbonatés Les roches sont constituées de calcaires : carbonate de calcium (CaCO3) ou de dolomie : carbonate double de calcium et magnésium (CaMg(CO3)2). Le second est moins soluble que le premier et se désengraine plus qu'il ne se solubilise, donnant des reliefs irréguliers et en particulier des tourelles. Des falaises blanches et massives appartenant aux étages géologiques bajocien, bathonien ou à la superposition des deux amorcent la descente vers les frontières de ce causse. Sous le causse, comme dans les autres régions karstiques, existent grottes et cavités. Par temps de pluie, le années spécialement pluvieuses, il peut y avoir débordement et formation de lacs temporaires comme celui du village des Rives. Parmi ces grottes, appelées « Avens », la plus célèbre est lAven Armand, qui reçoit chaque année un grand nombre de visiteurs.

17 Ces composantes des sols expliquent les formes tourmentées quaffec- tent les rochers émergeant de du sol. Ces formes sont si semblables à des ruines que le lieu où elles sont le plus concentrées a été appelé «Montpellier-le-Vieux». Cet amas de roches calcaires ruiniformes reçoit des visiteurs du monde entier.

18 Le Larzac peut avoir beaucoup de visages… Cest aussi le lieu délevage des moutons vous offrant le fromage de Roquefort…

19 Un autre visage du Larzac, en approchant de Lodève.

20 Cette photo dune partie de colline détruite pour faire passer lautoroute vous donne une idée des difficultés rencontrées dans cette région pour les grands chantiers !

21 Regardez ce bel abribus : admirez son toit en lauses de pierre ! Cest le Midi !

22 Je vous ai parlé de leçon de géologie…

23 Car le paysage change insensiblement : nous arrivons à Lodève.. Causses et cirques, plaines verdoyantes, la grande diversité des paysages du Lodévois marque la transition naturelle entre le Larzac et le Languedoc Lancienne cathédrale Saint-Fulcran de Lodève est un bâtiment typique du gothique méridional. La ville de Lodève dans l'Hérault, ville antique dorigine celte, se situe un peu à lécart de la côte méditerranéenne, au pied des montagnes dans la région Languedoc-Roussillon, à environ 54 km au nord- ouest de Montpellier. Lancien diocèse de Lodève, fondé probablement vers la fin du IVe siècle, fut supprimé pendant la Révolution française ; son territoire fut ensuite rattaché au diocèse de Montpellier. Puis le siège de Lodève fut restauré en 1877 en la personne de l'évêque de Montpellier Primitivement la cathédrale était dédiée au saint martyr Geniez (Geniès, Genès), greffier de la ville dArles au IIIe siècle, victime de la persécution de Dioclétien, décapité en 303 (son martyre est représenté sur la clef de voûte de labside). Depuis 1410 la cathédrale est placée sous le vocable de saint Fulcran, évêque rénovateur du diocèse au Xe siècle.

24

25 La Vierge du Rocher des Fourches, là-haut dans les collines.

26 Quelques kms plus loin, surprise ! Une autre statue de Vierge, là-haut sur les plus hautes collines ! Est-ce la même, vue dun autre côté ? Ma suggestion a déclenché lhilarité ! Il faut dire que mon sens de lorien- tation… Là, nous sommes à Lunas. La statue de la Vierge qui domine le village est moulée en "fonte de fer". Elle a une masse hors socle de 370 kg. En février 1877, une correspondance avec la maison GAUD, quincaillerie en gros, rue Boussairolles à Montpellier, nous apprend la commande d'une "Vierge Immaculée Conception", au prix de 450 francs, recouverte de 5 couches de peinture blanche et acheminée par Chemin de Fer en gare du Bousquet d'Orb. Hippolyte Charamaule finança l'achat et la mise en place de cette statue sur le rocher du Redondel qui lui appartenait. Cette initiative ne déplaça pas, en son temps, toute la population, alors que maintenant, il ne faudrait surtout pas y toucher! La presse anticléricale de l'époque ne manqua pas de brocarder le vieux député républicain, qui, dit l'article, "n'ayant plus rien à attendre sur le plan politique se tourne maintenant vers le Ciel..." Et cest la fin de notre périple de la journée… Alors, touchée par toutes ces reproductions de Marie, je dédie cette journée à la Vierge…

27 FIN

28 Photos : Yvonne Texte: Jacky Musique : Jean-P.Albert, guitare : Montjean-sur-Loire Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "Nous sommes en route vers Montpellier, et appro- chons de Millau. Déjà je cherche à aper- cevoir la silhouette désor- mais célèbre du Viaduc de Millau."

Présentations similaires


Annonces Google