La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Maeva vient de repartir en sautillant, et Teva considère dun œil dubitatif les papiers quelle lui a laissés : une image, un texte dévangile. Elle lui.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Maeva vient de repartir en sautillant, et Teva considère dun œil dubitatif les papiers quelle lui a laissés : une image, un texte dévangile. Elle lui."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Maeva vient de repartir en sautillant, et Teva considère dun œil dubitatif les papiers quelle lui a laissés : une image, un texte dévangile. Elle lui a raconté une histoire à dormir debout ! Un paralytique qui est passé par un toit (comment peut-il passer par un toit, sil est paralytique ?) Dailleurs, en fait, il nétait pas paralysé, puisquil est reparti avec son lit. Et Jésus lui a pardonné ses péchés. Bon, ça, cest normal. Jésus, il faisait toujours ça, et il continue. Mais enfin… Il faut que Maman lui explique ! - Hein, maman ? tu me racontes ? - Quoi donc ? - Lhistoire du paralytique qui nétait pas paralysé ?

4 Maman est toujours disponible lorsquil sagit du caté. Elle sassied sur le bord du lit et commence : Ce jour-là Jésus était à Capharnaüm, et les gens se rassemblaient si nombreux pour le voir, lentendre, lécouter, quil ny avait plus moyen dapprocher même de la maison. Souvent, les évangélistes nous montrent ces foules qui se regroupaient autour de Jésus, pour entendre cette Bonne Nouvelle quil proclamait pour tous ! Les gens avaient faim de cette Parole de Dieu. Tu sais, nous disons que Jésus est Fils de Dieu. Saint-Jean emploie une image plus forte, plus vraie : il dit que Jésus est la Parole de Dieu. Et cest de cette Parole de Dieu que les foules avaient faim.

5 Mais enfin, les miracles les intéressaient aussi ! La preuve, ce beau geste de quatre copains qui prennent la civière de leur ami paralysé pour aller le présenter à Jésus ! Et alors ? Alors, il y avait du monde partout ! Dedans, dehors… Impossible dapprocher ! - Ils ont dû être déçus ! - Leur amitié a été plus forte que leur déception, et ils ont trouvé une astuce. Ils sont montés sur la terrasse, et… devine ce quils ont fait ? - Je ne sais pas, mais, sur limage, ils ont lair vraiment déçus ! Mais alors Maeva avait raison, cest un vrai paralysé ? Et que vont-ils faire ?

6 - Regarde cette image ! - Ils le montent sur la terrasse ? Mais Jésus ny est pas ? - Non, il est juste dessous ! Les maisons étaient en torchis, une sorte de boue. Il était fréquent, après une trop grosse pluie, par exemple, de devoir refaire la terrasse. Ce nétait pas un problème. Mais eux, ces quatre copains qui avaient tellement foi en Jésus et voulaient tellement voir guérir leur ami, ils ont un plan : une fois sur la terrasse, ils vont arracher le torchis qui est entre les poutres et, par lintervalle, descendre la civière avec le malade !

7 - Regarde la tête des gens, en bas, qui reçoivent des débris de torchis sur la tête ! Ils ont dû vite faire de la place autour de Jésus. Et du coup, la civière a pu atterrir sans dommage. - Et alors ? Il a dit quoi, le propriétaire de la maison ? - Lévangéliste ne le dit pas. Mais ces terrasses étaient vite refaites, tant que les poutres restaient en place. Et daprès toi, qua dit Jésus ?

8 - Il a dit : debout ! je te guéris ! - Oui et non. Il la guéri, oui, mais il a guéri son âme ! Il lui a dit : je te pardonne tes péchés ! - Et cest ça quil voulait, le paralysé ? - Encore une fois, je te dirai oui et non. Car en ce temps-là, les gens croyaient dur comme fer que ceux qui avaient une maladie ou une infirmité étaient punis par Dieu pour leurs fautes ou celles de leurs parents ! Donc, guérir lâme contribuait à guérir le corps. Maintenant, beaucoup de médecins savent que les maladies sont le résultat dun problème de notre âme. Mais sans cette notion de punition, si ce nest que lon se punit soi-même inconsciemment

9

10 Je tai laissé regarder limage de la page précédente. Cest un autre type de dessin, mais beaucoup de peintres ou de dessinateurs ont essayé de rendre la solennité de ce moment. Et ceci, cest un passage de bande dessinée, encore un autre genre…

11

12 Et tu as vu, sur limage précédente, Jésus tend la main vers le paralytique pour lui dire : tes péchés te sont remis. - Ben le gars qui était derrière Jésus navait pas lair daccord ! - Sans doute était-ce un scribe, scandalisé que Jésus puisse se donner le droit de pardonner les péchés. Les scribes présents étaient vraiment choqués par cette prise de pouvoir. Jésus la compris. Il leur a demandé : - Quest-il plus difficile de dire : je te pardonne tes péchés ou bien lève-toi et marche ? - Et alors, maman ? Ils ont répondu quoi ? - Rien ! car Jésus a ajouté aussitôt : pour que vous compreniez bien que je puis pardonner les péchés, alors je le guéris ! - Et il la guéri ? - Oui, bien sûr ! Il lui a dit de se lever, de prendre son brancard sous son bras et de rentrer chez lui ! Tout le monde était stupéfait.

13 Regarde comme il est heureux, et comme tout le monde se réjouit avec lui !

14 - Mais Jésus navait pas besoin de pardonner les péchés du malade, pour quil soit guéri ? - Non, bien sûr. Il voulait simplement prouver aux gens de son époque que la maladie nétait pas une punition divine, dune part, et quil avait le pouvoir de pardonner les péchés, dautre part. Et lun comme lautre étaient prérogative de Dieu. - Alors, ils ont compris quil était Dieu ? - Ou du moins quil avait un pouvoir quil tenait de Dieu. Il nous démontrait ainsi, à nous tous à travers les siècles, quil savait effacer nos péchés et ainsi guérir notre cœur.

15 - Je ne comprends pas ? Papi va à la messe et à confesse, et pourtant, tu continues à lui dire de faire attention à son cœur ? - Tu confonds tout, Teva ! Dieu, sauf exception, nous laisse nous débrouiller avec nos problèmes de santé, qui sont dailleurs souvent dus à notre façon de vivre. Non, le cœur que Dieu guérit, cest lintime de notre âme, cette âme que nos péchés abîment et tâchent. Cela peut être grave, nous pouvons avoir le cœur paralysé, cest-à-dire nêtre plus capable daimer, de faire plaisir, de nous réjouir de toutes les merveilles que Dieu met sur notre chemin. Mais toujours Jésus peut nous guérir de nos pires paralysies.

16 - Alors, il faut juste que je lui ouvre la porte de mon cœur, et ça ira toujours bien ? - Enfin… Il faut tout de même y mettre de la bonne volonté ! Et, si lon est parti loin, même très loin de lui, il nous tend toujours la main pour nous empêcher de nous éloigner encore… - Alors, je répèterai souvent la prière que tu dis le soir : Jésus, rends mon cœur semblable au tien…

17 Images de provenances diverses. texte : Jacky Musique : Schum Traumerei : Florian Bernard au synthé Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "Maeva vient de repartir en sautillant, et Teva considère dun œil dubitatif les papiers quelle lui a laissés : une image, un texte dévangile. Elle lui."

Présentations similaires


Annonces Google