La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Assis à son petit bureau, Teva contemple une image dun air songeur. Il lève vers Maman un regard interrogateur. « Tu crois que cétaient vraiment des.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Assis à son petit bureau, Teva contemple une image dun air songeur. Il lève vers Maman un regard interrogateur. « Tu crois que cétaient vraiment des."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Assis à son petit bureau, Teva contemple une image dun air songeur. Il lève vers Maman un regard interrogateur. « Tu crois que cétaient vraiment des flammes ? » Maman met un certain temps à comprendre de quoi lui parle son petit garçon ! Elle le croyait toujours à son calcul !

4

5 Pas toujours facile, un petit garçon qui veut tout comprendre ! Elle le regarde avec tendresse et sessuie les mains. « Allons, viens ! je vais sortir mes images, et tu portes la tienne. On va reprendre depuis le début. Tu ne crois pas que cest mieux ? - Oui, dit Teva, mais cest quand, le début ? Parce que ça faisait un moment quil parlait de lEsprit, Jésus, et quil le promettait à ses apôtres ! Alors, pourquoi ils ont lair si étonnés ? Marie reste toute calme, elle ! - Marie avait sans doute mieux compris la promesse de son fils, et elle attendait cette manifestation, sans savoir dailleurs comment elle aurait lieu !

6

7 - Tu vois ? dit Teva en étalant ses deux images : là, cest avant. Ils sont tout calmes, ils prient tous ensemble. Et Marie est là aussi. Et puis là, ils ont lair tout étonnés ; et il y a les langues de feu. Tu crois quil y avait du feu ? - En tout cas, les évangélistes ont vraiment eu limpression. Mais, souviens-toi, les pèlerins dEmmaüs avaient « leur cœur tout brûlant » en écoutant parler Jésus. Alors, peut-être que lEsprit, en les inondant de sa force, a rendu leur cœur et leur esprit si brûlant quils avaient limpression de vraiment brûler damour… et dêtre revêtus par lamour brûlant du Seigneur.

8 Mais tu vas voir, dans toutes mes images, que la plupart des artistes ont repris après les évangélistes cette image ou cette symbolique du feu. - Quest-ce que cest, un symbole ? - Cest une représentation visuelle de quelque chose de spirituel ou du domaine des idées. On ne peut pas dessiner lEsprit ! » Teva prend un dessin de la collection de maman. « Tu tes trompée, Maman ! Cette image na rien à faire là !

9

10 - Vraiment, Teva ? Raconte-moi donc comment les choses se sont passées ? - Eh bien, les apôtres et les autres disciples étaient tous réunis en prière, avec Marie et les femmes. Il y avait grande fête à Jérusalem. Les apôtres avaient fermé leur porte à clef, parce quils avaient peur des Juifs qui avaient tué Jésus. Ils se disaient : « ils vont nous faire pareil ». Et tout dun coup, ils ont eu très peur quand même, parce quil y a eu quelque chose comme du tonnerre, et la pièce paraissait toute secouée par le vent… Ah ! le vent ! - Oui, et Jésus avait dit : « Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l'Esprit » (Jn 7, 50) Dailleurs, en hébreu comme en grec, cest le même mot qui désigne lEsprit et le vent. Et les évangiles ont été rédigés en grec. - Wow ! cétait un peu compliqué !

11

12 Oui… continua Teva en regardant limage des enfants qui jouent dans le vent, tu vois, le vent, on voit quand même quil est là ! Il emporte les cerfs-volants, il décoiffe, il fait claquer les robes… Mais lEsprit… - Voyons, finis de me raconter. Tu en étais au vent. - Ah oui ! Alors, les apôtres ont vu descendre une boule de feu, qui sest divisée en langues et sest posée sur eux. Une langue de flamme pour chacun ! Du coup, Pierre sest senti si fort, si courageux, et les autres aussi ! Dehors, beaucoup de personnes étaient accourues, parce quelles avaient entendu le bruit. Et, comme cétait une grande fête, il y avait des Juifs et des amis des Juifs qui venaient de beaucoup de pays différents. Eh bien, les apôtres navaient plus peur ! Ils sont sortis, ils ont parlé à toute cette foule, et tu peux croire, ils étaient convaincus. Le plus drôle, cest que chacun les entendait parler dans sa propre langue ! Tous ces gens de pays différents les comprenaient !

13

14 Dailleurs, regarde ! Sur limage de mon catéchisme, on voit bien que les gens viennent de partout, et quils sont très étonnés ! - Et daprès toi, pourquoi ils navaient plus peur, les apôtres ? - Parce que lEsprit avait allumé le feu de lamour dans leur cœur et dans leur tête ? Cest ça ? Ah ! Je comprends ! Le vent, son travail, cest de faire planer les cerfs-volants, et lEsprit, son travail, cest de mettre lamour dans nos cœurs. Mais même maintenant, Maman, cest son travail ? - Oui, Teva ! Regarde limage que je préfère, de toute ma collection ! Cette peinture évoque vaguement le Christ en croix, mais surtout le fleuve du feu damour que lEsprit, envoyé par Jésus, déverse sans discontinuer sur les hommes et les femmes de tous les pays et de toutes les religions…

15

16 - De TOUTES les religions ? Tu crois ? Tu es sûre ? - Dieu a créé tous les hommes. Comment certains seraient ses enfants et pas les autres ? - Pourtant, regarde Ahutoru. Il nest pas baptisé, et en plus – Teva ne sait pas trop comment Maman va prendre cette exclusion ! – et en plus… eh bien… il est handicapé, je suis sûr quil ne comprendrait rien au catéchisme ! - Et moi, je suis sûre dune chose, dit Maman solennellement en prenant Teva par les épaules. Cest que Dieu laime cent fois plus quil ne taime ! Nous ne savons pas exactement pourquoi il est né ainsi. Mais ce que je puis te certifier, cest que ce nest pas la volonté de Dieu ! Mais Dieu nest pas magicien, il nintervient pas avec une baguette magique pour corriger les erreurs de la nature ou des hommes. Mais personne, tu mentends, PERSONNE ne saura jamais le travail de lEsprit dans lâme et dans le cœur de Ahutoru. Cest leur secret à tous les deux…

17 Que Ahutoru ait un secret à partager avec lEsprit de Jésus laisse Teva rêveur. Mais il revient à son idée. - Mais à moi, il ne me parle pas ! - Bien sûr que oui, dit Maman, quand tu aides Aitu à faire ses devoirs… quand tu racontes ta leçon de caté à tes copains qui ny vont pas… quand tu ne triches pas en jouant aux boules (Teva rougit : tricher est son plus gros défaut…)…

18 - Alors… alors, quand la petite flamme me dit que je devrais faire quelque chose et que je ne le fais pas, je dis non à Jésus ? - Oui, exactement. Nous lui disons souvent non… - Mais cest dur ! je ne suis quun petit garçon ! - Seulement, tu peux demander à lEsprit de taider. Matthieu nous dit que, si nous demandons lEsprit à Dieu, il ne nous le refusera pas. - Je peux demander ? Mais comment ? - Tout simplement. Tu dis : jai compris ce que tu veux que je fasse, mais je nai pas trop envie, alors aide-moi !

19 Mais il arrive aussi que lon ne sache pas ce que Dieu nous demande ! Alors, on demande à lEsprit de nous éclairer. Mais il faut faire attention de faire ce quil nous souffle, et pas ce quon a envie de faire ! - Il y a des prières pour demander son aide à lEsprit ? - Oui, et certainement que votre catéchiste vous en donnera adaptées à votre âge. Mais il vaudrait bien mieux prendre lhabitude de lui parler dans votre cœur, avec vos mots à vous.

20 Teva jette un coup dœil à la pendule et se retourne vers Maman, un peu affolé. - Oui, eh bien là, lEsprit me dit que je dois étudier ma leçon ! - Allons ! dit Maman en riant. Vas-y vite, je vais tout ramasser. » Teva récupère soigneusement ses deux images, et se plonge dans sa leçon… Et Maman demande à lEsprit de toujours conserver à son Teva ce désir de bien faire et de plaire à Dieu…

21

22 - Images de sources diverses - Texte : Jacky - Musique : Trevor Jones : The Gael Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :

23


Télécharger ppt "Assis à son petit bureau, Teva contemple une image dun air songeur. Il lève vers Maman un regard interrogateur. « Tu crois que cétaient vraiment des."

Présentations similaires


Annonces Google