La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lorsquils sapprochèrent de Jérusalem, Jésus envoya deux disciples en leur disant : Allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lorsquils sapprochèrent de Jérusalem, Jésus envoya deux disciples en leur disant : Allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Lorsquils sapprochèrent de Jérusalem, Jésus envoya deux disciples en leur disant : Allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée, et un ânon avec elle ; détachez-là, et amenez-les moi. Et si quelquun vous dit quelque chose, vous répondrez : Le Seigneur en a besoin, et il les laissera aller tout de suite. Cela est arrivé pour que saccomplisse ce qua dit le prophète : voici que ton roi vient à toi, humble et monté sur une ânesse et sur un ânon, le petit dune bête de somme. Les disciples sen allèrent et, comme Jésus le leur avait prescrit, ils amenèrent lânesse et lânon ; puis, ils disposèrent sur eux leurs vêtements, et Jésus sassit dessus. Le peuple, en foule, étendit ses vêtements sur la route. Certains coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route. Les foules qui marchaient devant lui et celles qui le suivaient criaient : « hosanna au Fils de David ! Béni soit au nom du Seigneur celui qui vient ! Hosanna au plus haut des cieux !

4 Maman était là, à la sortie du caté, et embrassé tendrement Teva. Celui-ci aurait préféré rester jouer, mais, bon… il suivit maman. - De quoi avez-vous parlé ? - Des Rameaux ! - Aaahhh ! Le "Aahh !" de maman était si intéressé que Teva la regarda surpris. Maman se mit à rire. - Figure-toi que jai toute une collection dimages diverses représentant lentrée triomphale de Jésus à Jérusalem ! Du coup, Teva oublia sa déception. Vive, vite, à la maison ! Vite, vite, quon regarde !

5 Sitôt à la maison, maman étala ses trésors sur la table. Teva ouvrit de grands yeux émerveillés. - Je pourrais… je pourrais en avoir, pour mon cahier de caté ? - On verra ! dit maman en riant. - Regarde ! dit Teva en prenant un feuillet, Jésus est à pied devant lânesse et lânon. - Voyons ? Par quoi commençait le passage que vous a lu le catéchiste ? - Je ne sais plus bien… Ah oui ! Jésus a envoyé des disciples emprunter un âne. Jai compris ! Là, on le lui amène !

6 - Ils sont drôles, ces dessins ! Ils sont dans des lettres ? - Oui, ils viennent de livres rares. Chaque chapitre, parfois chaque paragraphe commençait par une lettre ainsi ornée, quon appelle "une lettrine" - Mais ce nest pas écrit en français ? - Non. en général, ces livres étaient en latin. Ils étaient recopiés à la main par des moines copistes. Imagine le temps et la patience quil fallait !

7 - Ce dessin ressemble davantage à ceux de mes livres ! Mais pourquoi ils mettent leurs manteaux par terre ? Elle avait mal aux pattes, lânesse ? - Non, rassure-toi ! cétait une façon dhonorer les personnages importants. Parfois même, plus tard, on jetait les manteaux sous les roues des carrosses ! - Et après ? On les reprend ? Et qui les nettoie ? - Tu sais, dit maman en riant, en Palestine, cest plus de la poussière que de la boue ! Et, à moins dun accident de lânesse…

8 - Mais pourquoi ils criaient : "Hosanna au fils de David" ? Cétait pas David, son père, cétait Joseph ? - Mais Joseph était un lointain descendant de David, le plus grand roi quaient eu les Juifs, et une prophétie disait que le pays serait libéré par un successeur de David.

9 - Mais que font-ils dans les arbres ? Cest pour mieux voir ? Ou ils travaillent ? - Comment sappelle cette fête par laquelle on se rappelle cette belle journée ? Et pourquoi je te donnerai une branche de buis ou de laurier ? - Cest la fête des Rameaux… Ah ! Ils cueillent des rameaux ! Mais pourquoi agite-t-on des rameaux ? - Cétait des branches, mais aussi des palmes, ou des branches de palmier. Cest aussi une façon dhonorer les gens très importants, comme les généraux vainqueurs.

10 - Cest une photo, ça. et pourtant, ça a lair très vieux ! - Oui, cest la photo dune scène dun calvaire breton. Tous les artistes ont aimé rendre gloire à Jésus en illustrant ce moment où il a été acclamé par toute une ville ! Cest le seul moment de toute sa vie où il a été vraiment reconnu Messie et roi. Mais les gens se trompaient de roi… Ils voulaient un roi guerrier, qui les libèrerait des Romains. Mais Jésus a fait mieux encore, bien plus fort, bien plus difficile ! De quoi nous a-t-il libérés ? Teva ouvre des yeux tout ronds, mais ne répond pas ! - Il nous a libérés du péché, dit maman. Et de la peur de déplaire à Dieu sans le savoir. Depuis sa venue, nous savons que Dieu nous aime de tout son cœur, quoi que nous fassions.

11 Teva embrasse sa maman. - J e sais.Toi aussi, tu maimes, même si je fais des bêtises. Et il continue à fouiller sur la table. - Encore une lettrine. Mais il fallait que ce soit tout petit ! - Oui, dit maman. Ce sont des "enluminures", et certaines sont de vraies œuvres dart. Ces livres écrits et dessinés à la main sappelaient des manuscrits. Le plus célèbre est "Le Livre dHeures du duc de Berry". - Car il fallait être très riche pour se payer de tels chefs- d'œuvre !

12 - Pourquoi il y des personnages qui sont grands, et dautres qui sont tout petits ? Il y avait des nains ? - Non. Mais au Moyen-Âge, on proportionnait la taille des personnes représentées à leur importance. Jésus et les apôtres sont grands, et les autres sont… eh bien, comme toi et moi ! Des gens ordinaires, alors lartiste les a représentés tout petits ; peut- être aussi une façon de dire que tous, nobles ou petits, reconnaissaient en lui le sauveur.

13 - Là, on voit que Jésus est content ! - Oui. Pour tous ces gens, cétait la fête. Et ils étaient sincères, même si, parmi eux, certains se laisseront persuader par les pharisiens et autres notables quil faut condamner Jésus. La fête est toujours un moment court et fort. Et tout ça, tu vois, Jésus le sait et laccepte, parce quil nous connaît bien, et sait que nous voulons bien faire, mais que nous sommes faibles… Alors, Jésus se réjouissait avec tous ceux qui l acclamaient… Il se réjouissait de leur joie…

14 - Cest quai, ça, maman ? - Un chapiteau, la partie sculptée dune colonne qui soutient la voûte dune église, par exemple. Mais tu nas pas répondu à ma question : pourquoi je te donnerai une branche à porter à la messe des Rameaux ??? - - … - Avec ces branches, nous aussi nous lacclamons, nous aussi nous le reconnaissons roi, le roi de lunivers, mais surtout le roi de notre cœur. Une prière dit : et le Seigneur notre Dieu est apparu ; célébrons la fête, réjouissons-nous et exaltons le Christ. De même que les rameaux et les branches, élevons nos voix vers lui dans la louange. Je ne sais pas vraiment si le prêtre la dit à ce moment-là. Mais en tout cas, cest ce que veulent dire nos rameaux.

15 - Et ça aussi, cest une en… en… - Enluminure, oui. - Là aussi, les personnages sont de tailles différentes. Mais les apôtres ont lair vraiment contents. Ils doivent se dire que leur maître va être roi, alors, forcément, ils seront ministres ! au moins ministres ! - Tu as peut-être raison. Mais ils vont commencer à comprendre avec le lavement des pieds, mais surtout avec la Passion et la crucifixion.

16 - Pourtant, ils ont eu trois ans pour comprendre ! - Tu sais, nous, nous avons eu vingt siècles, et il y a des choses que nous navons pas encore comprises ! Même après la résurrection, un des apôtres lui demandera : "cest maintenant que tu vas rétablir la royauté sur Israël ?« Je suppose que cette question lui a vraiment fait mal au cœur…

17 - Et là, quest-ce quil dit ? - Je pense quil parle à son père, et quil lui dit : "dans la joie ou dans la souffrance, que ta volonté soit faite." Tu vois, il écarte les mains en signe doffrande.

18 - Ah ben ! Celle-là, elle est moderne ! - Je te lai dit : toutes les générations ont aimé représenter ce moment de gloire de Jésus. La foule change vite, on dit quelle est versatile, mais ce jour-là, tout le monde le fêtait !

19 - Allons ! laisse-moi ramasser tout cela, maintenant, et va jouer un peu. Tu as besoin de te détendre. et moi, je dois tout de même préparer le repas ! - Oui, mais pour le dimanche des Rameaux, tu viendras avec moi, et nous brandirons très haut nos Rameaux pour dire à Jésus : - On taime, et on veut faire ce que tu veux !!!

20 Images trouvées sur le Net, Texte : Jacky - Musique : Le chemin du bonheur, cest lamour : musique tahitienne offerte par Pierre Dehousse, que je remercie. Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :

21


Télécharger ppt "Lorsquils sapprochèrent de Jérusalem, Jésus envoya deux disciples en leur disant : Allez au village qui est devant vous ; vous trouverez aussitôt une."

Présentations similaires


Annonces Google