La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diaporama de Jacky Questel Troyes préfecture de lAube (10) – le centre historique de la ville est en forme de bouchon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diaporama de Jacky Questel Troyes préfecture de lAube (10) – le centre historique de la ville est en forme de bouchon."— Transcription de la présentation:

1

2 Diaporama de Jacky Questel

3 Troyes préfecture de lAube (10) – le centre historique de la ville est en forme de bouchon

4 Ah ! La belle, la merveilleuse vil- le que Troyes ! Une ville comme je les aime, aux avenues grandes et belles, aux ruelles tortueuses et sombres, aux immeubles im- posants et modernes, aux mai- sons anciennes soigneusement préservées, une ville de contras- tes où il fait bon flâner. Nous avions là rendez-vous avec une de mes correspondantes ca- nadiennes que certains d'entre vous connaissent, Sœur Yolande Charland, qui a fait à Troyes un court séjour avant de regagner son Québec bien-aimé. Et ce fut doublement une journée de bonheur !

5

6

7 Son passé historique, de la tribu des Tricasses à la libération de la ville lors de la Seconde Guerre mondiale en passant par la bataille des champs Catalauniques, le concile de Troyes, le mariage d'Henri V et de Catherine de France et les Foires de Champagne ainsi que son riche patrimoine architectural et urbain avec ses nombreux édifices protégés au titre des monuments historiques, ont permis à Troyes d'être désignée Ville dart et dhistoire par le Comité national des Villes et des Pays d'art et d'histoire. L'once troy, unité de mesure des métaux précieux depuis les Foires de Champagne, tient son nom de la ville. Le centre-ville, dont le cœur est en forme de bouchon de Champagne, conserve un patrimoine remarquable (vus du ciel, les arbres et canaux dessinent le dit « bouchon » autour des 53 hectares du cœur historique) ; il est considéré comme « le plus bel ensemble citadin médiéval de France Plusieurs initiatives sont lancées par la mairie de Troyes pour la protection de lenvironnement et pour assurer la propreté des espaces publics. Com- me par exemple linstallation de conteneurs semi-enterrés et de canisites, la création d'une brigade anti-tags, la mise en place du compostage collectif et la mise en place d'une brigade chargée de la surveillance des actes environnementaux. De plus, la Ville de Troyes a lancé en 2009 lopération 'Mettons nos murs au vert" afin d'inciter les troyens à la végé- talisation des murs et façades de la ville.

8

9

10 Notre pigeon ne se laisse pas du tout intimider par ce passé prestigieux et ces renseignements si flatteurs. Il est là pour nous accompagner, donc il nous accompagne ! Les renseignements, très succincts, mis sur les diapositives précédentes, et pris dans Wikipedia, ne vous don- nent qu'un petit aperçu de l'article dédié à cette ville. J'ai choisi, arbi- trairement, ce qui m'a intéressé per- sonnellement ! Mais allez consulter Wikipedia ou dautres sites, vous aurez des tonnes de documentations passionnantes ! Nous, nous faisons plutôt notre tour de ville en dilettantes…

11 Et, par extraordinaire, si mes notes trop succinctes sont exactes, cette rue s'ap- pelle "la Rue des Pigeons"

12

13 TOURELLE DE L'ORFEVRE (XVI°) La maison de l'Orfèvre a été construite entre 1578 et 1618 pour François Roizé, orfèvre troyen. Elle tire son nom des nombreux orfèvres qui l'ont habitée. Durant les Foires de Champagne, elle était utilisée pour vendre des tissus fabriqués à Reims. Cette maison comporte une tourelle d'angle contenant un escalier qui dessert les différents étages. Du XIII au XVIème siècle, les escaliers sont construits en dehors de la maison ou sur la cour de manière à conserver toute la surface habitable de la maison. La maison de l'Orfèvre en est un exemple remarquable avec ses consoles sculptées de cariatides figurant des faunes des deux sexes : une nymphe et un satyre de provenance locale. Ces figures ont inspiré de nombreux artistes locaux, notamment pour la réalisation d'un Adam et d'une Eve destinés à être placés à l'entrée de la ville.

14 Aujourd'hui unique vestige de ces tourelles, la Maison de l'Orfèvre est représentative des maisons à tourelles de la ville de Troyes qui en possédait de nombreuses au XVIème siècle.

15 La moindre rue recèle mille merveilles….

16 … une explosion de couleurs !

17 Et quel raffinement dans la re- cherche visuelle !

18

19

20 La ruelle des Chats ne porta pas tou- jours ce nom ; au XVème siècle, elle s'appelait la ruelle Maillard. Son nom actuel vient du fait de l'étroitesse de cette ruelle et de l'affaissement des maisons qui se touchent désormais au niveau des toits. En effet, les chats, nombreux dans la ville, passaient de maison en maison par les greniers. Au XVème siècle, cette ruelle était fermée aux deux extrémités par une grille. Les maisons de cette ruelle étaient protégées par des bornes, encore visibles, afin d'éviter le frot- tement des roues des chariots contre les murs. La plupart des pavés de la ruelle sont d'origine et ont fait l'objet de restauration. Cette ruelle dégage une atmosphère particulière et mystérieuse par son rétrécissement et ses toits qui se touchent.

21

22

23 Hôtel de Vauluisant Situé au 4 de la rue de Vauluisant, cet hôtel est un exemple d'architecture civile du XVIè siècle. Construit à la place d'une hôtellerie appartenant aux moines de l'abbaye de Notre-Dame de Vauluisant, détruite par le grand incendie du 25 mai 1524, il doit son existence à Antoine Hennequin, ancien maire de Troyes. Plusieurs fois remanié par ses différents propriétaires, tel Jean de Mesgrigny, il porta le nom d'hôtel de Mesgrigny jusqu'en 1932, date à laquelle la ville l'acheta. Il se visite (musée historique de Troyes et de Champagne, et dans sa cour se trouve également le musée de la bonneterie. La porte monumentale de la cour se compose d'un arc cintré avec un fronton demi-circulaire. L'hôtel de l'époque Renaissance est précédé d'un double escalier dont la plate-forme sert de palier à l'entrée principale. La porte est surmontée d'un fronton avec les armes de Mesgrigny (lion). Les deux tourelles qui l'encadrent sont d'inégale grosseur : la tourelle de gauche (la plus grosse) renferme l'escalier. Le toit conique de ces tours est surmonté d'un épi en plomb à l'extrémité duquel on voit le soleil (tourelle de gauche) et la lune entourée d'étoiles (tourelle de droite).

24 Pourquoi un musée de la bonneterie ? Parce que Troyes avait une place prépondérante en ce domaine.

25

26 LA COUR DU MORTIER D'OR A langle de la ruelle des Chats, au niveau de lélargissement de la ruelle, se trouve la cour du mortier dOr. Vous pouvez aussi accéder à cette cour par la Rue Champeaux, par le passage à langle du restaurant lUnion. Cette cour est entourée dun côté dune façade avec des fenêtres à meneaux et lucarnes et, sur les trois autres côtés dune coursive sur deux niveaux. Notez louverture Nord (côté ruelle des Chats), constituée par un ensemble sculpté du XVIe siècle, style Renaissance, restauré en 1981 par les compagnons du devoirs. Le linteau en forme danse de panier, surmonté dun motif de pot de fleurs, est appuyé sur deux piliers sculptés avec des armures, épées, couronnes. Au dessus admirez le chapiteau ouvragé soutenant une colonne galbée avec une petite tête dange. Sur le chapiteau de gauche se trouve une statue de lange Gabriel et sur celui de droite une statue de la Vierge. Deux médaillons sculptés représentent des têtes dhommes (Description prise sur le blog "Petit Patrimoine)

27 L'entrée

28

29

30 Cette cour est pure merveille. Nous aurions pu y rester des heures, nous aurions sûrement toujours trouvé une nouveauté à admirer !

31 Le théâtre municipal de Champagne, comme tous les théâtres de Troyes, est géré par la ville.

32 L'Hôtel Marisy est un hôtel parti- culier du XVIe siècle. C'est Claude de Marisy, ancien maire de la ville, qui a construit cet hôtel entre 1528 et Une tourelle de style Renaissance, des pilastres et armoiries sculptés et une échauguette y sont représentés. L'Hôtel de Marisy est classé par- mi les monuments historiques depuis 1862.

33 Cet hôtel de style Renaissance a appartenu depuis le début du XV° siècle à une grande famille troyen- ne de drapiers et de magistrats, les Jouvenel, ennoblis sous le nom de Juvenal des Ursins. Lhôtel est reconstruit en pierres blanches après le grand incendie de La façade aux grandes fenêtres à meneaux moulurés s'orne d'un bel oriel de style gothique à 3 faces, surmonté d'une tourelle finement sculptée à jour (restaurée au XVII°) Le toit comporte une grande lucar- ne gothique du XVè, provenant d'un édifice antérieur.

34 À côté, à l'angle de la rue des Quinze- Vingt et de la rue du Palais de Justice, un bel immeuble à étages dont l'enca- drement de chaque fenêtre s'orne d'un visage semblant jaillir d'un cadre sculpté. Chaque visage et chaque cadre sont différents !

35 EGLISE DE SAINT PANTALEON Un jour que Pantaléon se prome- nait dans la campagne, il rencon- tra un enfant mort, et, tout près de lui une vipère. Il ne douta point que l'enfant n'eût été la victime de ce reptile venimeux. Inspiré par la grâce, il s'adressa, plein de confiance, à Jésus-Christ, et dit: "Enfant, lève-toi, au nom de Jé- sus-Christ!" Puis, se tournant vers la vipère: "Et toi, méchante bête, reçois le mal que tu as fait." A l'instant l'enfant se relève vivant, et la vipère demeure inerte sur le sol. Cette église que nous n'avons pas eu le temps de visiter est un pur joyau : si vous passez par Troyes, ne la loupez pas !

36 Admirez ce fer forgé ! De chaque côté, un petit personnage… Je n'en ai jamais vu d'autres ainsi…

37 Les Halles de Troyes furent construites sur la maison des Frères Pithou par Bataille, Périsé et Moisant, dans le pur style Baltard qui conjugue le fer, la fonte et le verre. En 1900, pour une ville de habitants, avec ses 60 m sur 42 m et ses 297 places louées aux marchands, c'était un des plus vastes marchés de France, de conception déjà futuriste.

38

39

40 L'EGLISE SAINT REMY Elle est classée monument histo- rique depuis le 6 avril Elle est l'une des plus anciennes égli- ses de la ville, connue notam- ment pour ses œuvres picturales du XVIe siècle et du XVIIe siècle ainsi que pour ses vitraux du XIXe siècle et début XXe siècle. Elle a notamment été léglise où François Girardon et Jacques de Létin (dit Ninet de Létin) ont été baptisés, d'où de nombreuses et importantes œuvres de ces deux artistes dans l'église.

41

42

43 Cette tête de Christ provient d'un Ecce Homo Qui se trouvait derrière le chœur de l'église de Saint Rémi dans une niche. Il était regardé comme un chef-d'œuvre. Il était plus grand que nature, et sculpté d'un seul bloc. En 1750 ou 60, il donna lieu à un grand remerciement à Troyes. Un carabetier qui demeurait en face fit courir le bruit que la statue avait changé de position, et il fut visité pendant plusieurs jours par une foule de peuple qui le vénérait et en même temps débitait 4 ou 5 gros muids de vin au cabaretier, qui avait fait courir le bruit exprès. Ephémérides de Grosley : 2 ème livre, 3 ème partie, 9 ème chapitre, page 447.

44

45 Sœur Yolande Charland, avant l'of- fice auquel j'ai pu participer, et ou j'ai eu l'honneur et le bonheur de recevoir le corps du Christ de sa main… Ce fut une journée riche, trop vite passée. J'espère que nous revien- drons à Troyes, et que je pourrai vous présenter en détails l'église Saint Pantaléon. Un détail amusant avant de vous quitter : Troyes possède tant d'égli- ses et monastères que, si vous de- mandez à un Troyen : Que fait-on à Troyes ? Il vous répond : on sonne ! À Bientôt !

46 Photos – Yvonne Texte : Jacky Musique : Concerto Veneziao, extrait Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Diaporama de Jacky Questel Troyes préfecture de lAube (10) – le centre historique de la ville est en forme de bouchon."

Présentations similaires


Annonces Google