La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diaporama de Jacky Questel - II - Voici la cathédrale Notre Dame, dans une photo assez rare qui révèle bien certains détails de l'archi- tecture. Vue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diaporama de Jacky Questel - II - Voici la cathédrale Notre Dame, dans une photo assez rare qui révèle bien certains détails de l'archi- tecture. Vue."— Transcription de la présentation:

1

2 Diaporama de Jacky Questel - II -

3 Voici la cathédrale Notre Dame, dans une photo assez rare qui révèle bien certains détails de l'archi- tecture. Vue ainsi, avec ces arcs- boutants étalés derrière elle, elle ressemble à un gros insecte qui, ailes à moitié déployées, veut prendre son envol. Je vous avais dit que je ne partais pas loin ! Juste sur le diaporama suivant, Alors ? Vous y êtes ? Nous quittons la belle place des Vosges, et à nous Paris !

4 Geneviève (née à Nanterre en 423, morte à Paris en 502 ou 512 selon les sources) est une sainte française, patronne de la ville de Paris et des gendarmes. Lors du siège de Paris en 451, grâ- ce à sa force de caractère, Gene- viève, qui na que 28 ans, convainc les habitants de Paris de ne pas abandonner leur cité aux Huns. Elle encourage les Parisiens à résister à linvasion par les paroles célèbres : "Que les hommes fuient, sils veulent, sils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant quIl entendra nos supplications." De fait, Attila épargnera Paris. Statue de Ste Ge- neviève sur le Pont de la Tour- nelle, réalisée par Paul Landowski

5 Mais que font ces restes de démolition en plein boulevard ? Pas de panique ! Ce sont les tra- ces pieusement conservées des fortifications élevées par Philip- pe Auguste. Il est à noter que, dans les sous- sols du musée du Louvre, en faisant des travaux, on a mis aussi au jour des murailles fai- sant partie de la forteresse du Louvre élevée par le même Philippe Auguste pour protéger Paris d'une invasion possible des Plantagenets. Je vous conseille la visite de ces murailles, dans les sous-sols du musée, c'est un moment impressionnant.

6 Cette tour est le seul vestige de l'abbaye Sainte Geneviève. Elle est dans l'enceinte du Lycée Henri IV. Mais, oui, le fameux lycée Henri IV que vous voyez sur la diapo suivante, et qui a 99,9 % de réussite aux divers examens, grâce au choix draconien des élèves lors de l'inscription, et certainement au talent des professeurs. Lycée Henri 4, rue Clovis, au cœur du quartier latin. On voit le cloitre surgir de la cour dhonneur du lycée. Les régimes successifs feront changer l'établissement de nom dans le courant du XIXème siècle : lycée Napoléon, collège royal Henri IV, lycée Corneille, en 1873, à nouveau lycée Napoléon, puis définitivement Lycée Henri-IV après le second Empire.

7

8 Il est midi, et des lycéennes pique-niquent sur la place du Panthéon, au soleil. Notre pigeon attend patiemment que ces demoiselles aient terminé leurs agapes…

9 L'église Saint-Étienne-du-Mont est une église située sur la montagne Sainte-Geneviève, dans le Ve arrondissement de Paris, à proximité du lycée Henri-IV et du Panthéon. Elle fait lobjet dun classement au titre des monuments histo- riques par la liste de L'église fut bâtie en plusieurs étapes successives, ce qui lui donne un aspect composite. Le jubé date de 1930.

10 Appelée aussi Eglise Sainte Geneviève, c'est la seule église de Paris possédant encore un jubé. Ce jubé est une "galerie" suspendue au dessus de la nef, c'est splendide. Admirez ce jubé sur la diapo suivante. Cette église renferme égale- ment la châsse en métal doré de Sainte Geneviève. Mais nous reviendrons un jour tranquillement dans cette église pour vous la présenter en détail.

11

12 La châsse de Ste Geneviève.

13 Et dans ce reliquaire, pieusement conservé un morceau du cercueil initial de la sainte.

14 Proche de la sortie, ce petit moinillon sculpté semble continuer son adoration pour tous les visiteurs qui arpentent cette église sans penser à saluer le Maître des lieux, Jésus-Hostie ! Chez qui oserions-nous faire semblable impolitesse ?

15

16 Le 6 place du Panthéon, style Art Nouveau (architecte Henri Delormel)

17 Sur la montagne Sainte-Geneviève, le Panthéon ( ) où tant de grands hommes sont enterrés et chef d'œuvre de l'architecte Soufflot.

18 Encore une boîte à cranes bien pleins (je n'ai pas dit "bien faits") : la Sorbonne.

19 La Sorbonne tire son origine dans le collège fondé en 1253 au sein de l'Université de Paris par Robert de Sorbon, du nom d'un village des Ardennes, chapelain et confesseur du roi saint Louis. La fondation fut confirmée par le roi en 1257.

20 Ce long mur rébarbatif ? Ah ! Mes amis ! C'est la prison de la Santé. Autrefois, il y avait des vespasiennes tout le long et dans toutes les rues de la capitale. Il ne reste que celle-là. Comme témoin ? Ou pour que le prisonnier qui réussit son évasion puisse évacuer son stress ?

21

22 Installés sur plus de trois kilomètres le long de la Seine et inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1991, 240 bouquinistes exploitent 900 "boîtes vertes" où sont exposés livres anciens d'occasion, des revues, timbres etc…

23

24 Derrière ce bouquiniste, (fort bien achalandé !) le Quai des Orfèvres

25 Le 36, quai des Orfèvres est le bâtiment où se trouvent le siège, l'état-major et les services communs de la Direction régionale de la police judiciaire de la Préfecture de police de Paris. Attenant au Palais de justice de la capitale, il est situé au numéro 36 du quai des Orfèvres, sur l'île de la Cité, face à la rive gauche, dans le 1er arrondissement Sur le quai de cet hôtel se tenait un marché aux volailles et des rôtisseries, d'où le sobriquet de poulet donné aux policiers. Une autre version mentionne que Jules Ferry affecte à titre provi- soire au Préfet de Police la caserne de la Cité (qui en est toujours le siège) suite à un incendie, cette caserne ayant été bâtie sur l'emplacement de l'ancien marché aux volailles de Paris, d'où l'expression de « maison Poulaga » pour désigner le 36, quai des Orfèvres. Maigret, le personnage de fiction créé par Georges Simenon, était le commissaire du 36 dans les ouvrages de l'auteur

26

27 Regardez la belle sculpture du frontispice ! J'essaie de vous la montrer un peu agrandie sur la diapo suivante…

28

29 Le pont Neuf est, malgré son nom, le plus ancien pont existant de Paris. Il traverse la Seine à la pointe ouest de l'île de la Cité. Construit à la fin du XVIe siècle et terminé au début du XVIIe, il doit son nom à la nouveauté que constituait à l'époque un pont dénué d'habitations. Il est aussi le tout premier pont de Paris à traverser entièrement la Seine. On trouve écrit « le pont Neuf 1 » mais aussi « le Pont-Neuf 2 ». Ce monument fait lobjet dun classement au titre des monuments histori- ques depuis En 1991, il a été inscrit au patrimoine mondial de l'Unes- co, avec l'ensemble des quais de la Seine à Paris. Sa construction, commencée le 31 mai 1578, se poursuivra jusqu'en 1607, sous le règne d'Henri IV. Du fait du soulèvement de la ville contre le roi, le chantier prend du retard et les travaux doivent être suspendus pendant dix ans, de 1588 à En 1599, Henri IV ordonne la reprise des travaux et confie leur conduite à Guillaume Marchant et François Petit. C'est aussi le premier pont de Paris à ne plus être couvert.

30 Au loin la façade de la Samaritaine !

31 Pour promener les touristes dans Paris, ces bus rouges, bleus ou jaunes sillonnent la capitale. Ils sont partout. Vu le nombre de véhicules de ce type que nous avons vus, cela parait être une affaire qui marche plutôt bien !

32 Le musée du Louvre est l'un des plus grands musées du monde et le plus grand musée de Paris par sa surface de m2 dont consacrés aux expositions. Situé au cœur de la ville, entre la rive droite de la Seine et la rue de Rivoli, dans le 1er arrondissement, le bâtiment est un ancien palais royal, le palais du Louvre. La statue équestre de Louis XIV constitue le point de départ de l'axe historique, mais le palais n'est pas aligné sur cet axe. Le Louvre possède une longue histoire de conservation artistique et historique de la France, depuis les rois capétiens jusqu'à nos jours. À l'origine du Louvre existait un château fort, érigé par le roi Philippe Auguste en 1190, et qui occupait le quart sud-ouest de l'actuelle Cour Carrée. Le plan de la forteresse constituait un quadrilatère d'environ 70 à 80 mètres de côté, entouré de fossés, flanqué de tours et possédant deux entrées, au milieu duquel se trouvait un puissant donjon, la Grosse tour du Louvre. L'une de ses principales missions était la surveillance de la partie aval de la Seine, l'une des voies traditionnelles empruntées lors des invasions et razzias depuis l'époque des Vikings.

33 Le Louvre, côté musée de la mode et du textile, rue de Rivoli

34 Pendant la Seconde Guerre mondiale, les chefs-d'œuvre du musée sont évacués selon un plan conçu dès 1938 par le directeur des musées nationaux de l'époque, Jacques Jaujard, qui s'appuie sur une liste dressée depuis 1936 qui recense les œuvres présentes dans les diffé- rents musées de France et divers lieux de stockage éventuels. En effet, dès le 4 octobre 1932, Henri Verne, le directeur des musées nationaux demande à Paul Vitry une liste des œuvres à évacuer en cas de conflit. Ayant lui-même aidé au transfert par la France vers la Suisse des œuvres maîtresses du musée du Prado pendant la guerre civile espagnole débutée en 1936, il a en effet conçu un plan au cas où Paris serait bombardé. Pourtant, comme le note l'auteur Hector Feliciano, il compte aussi le fait "qu'Hitler espérait la signature d'un traité de paix officiel avec la France pour obtenir, au titre de réparation de guerre, les meilleures œuvres du musée du Louvre." Les lieux de stockage sont évidemment tenus secrets, mais les Alle- mands finissent par apprendre leur localisation exacte, sur lesquels ferme les yeux le responsable de la commission allemande de protection des œuvres d'art (la Kunstschutz), le comte Franz Graf Wolff Metternich, qui déclare simplement qu'il faut "transmettre [les chefs-d'œuvre] aux générations qui suivent" Hommage à lui !

35 Une vue plus générale du Louvre, mais qui n'en montre pourtant qu'une partie.

36 Je vous laisse donc tranquille- ment vous émerveiller dans la visite du Louvre et de ses chefs- d'œuvre. Vous avez compris qu'une journée n'y suffira pas ! Donc prenez votre temps (la page de Google consacrée au Louvre est formidable !) Moi, je vous donne rendez-vous après la visite, pour le numéro 3 et dernier de cette série de "Paris en passant." A bientôt !

37 Photos : Yvonne Documentation : Tony, Jean-Marie et Wikipédia Commentaires : Jacky Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Diaporama de Jacky Questel - II - Voici la cathédrale Notre Dame, dans une photo assez rare qui révèle bien certains détails de l'archi- tecture. Vue."

Présentations similaires


Annonces Google