La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tuiles vernissées (Côte-dOr - 21) Au XIVe siècle, les ducs de Bourgogne, sinspirant du style flamand, ont lancé la mode des tuiles vernissées qui.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tuiles vernissées (Côte-dOr - 21) Au XIVe siècle, les ducs de Bourgogne, sinspirant du style flamand, ont lancé la mode des tuiles vernissées qui."— Transcription de la présentation:

1

2

3

4 Tuiles vernissées (Côte-dOr - 21) Au XIVe siècle, les ducs de Bourgogne, sinspirant du style flamand, ont lancé la mode des tuiles vernissées qui sont la parure des toits de plusieurs châteaux bourguignons. Ces tuiles colorées disposées en losange ont un aspect glacé. Par leur disposition, les motifs des toitures sont tous différents. Le plus connu actuellement est le toit de lHospice de Beaune, où se déroule chaque année une vente aux enchères de vins prestigieux. Ces vins sont vendus par fûts (ou pièces) de 228 litres. La pièce la plus chère a été adjugée pour euros. Faites le calcul du prix du litre… Ces fonds sont ensuite reversés à une association qui soutient les familles denfants atteints du cancer. Les vins (des Bourgogne, évidemment,) sont offerts par les viticulteurs des environs.

5

6 Maison à colombages (Calvados - 14) La subtile géométrie de ce mur à colombages tient à son ossature en bois et en hourids. Le Hourdis est un matériau de remplissage fait dargile et de paille. Il symbolise la chaumière normande. Chaumière ne voulant pas dire cabane, et nayant aucune notion de misérabilisme ! Pour une fois, ne croyez pas aveuglément ce que dit le Larousse, qui nous dit que chaumière est synonyme dinsécurité ! Le mot « colombage » vient du latin « columna » qui signifie colonne, et cette technique de construction remonte sans doute, dans le pays dauge (Normandie) à la préhistoire.

7

8 Ascenseur à bateaux (Pas de Calais) Construit en 1887, l'ascenseur des Fontinettes est un ouvrage unique en France. Ce splendide édifice du XIXe siècle illustre les techniques de la machine à vapeur. Il permet de compenser la différence de 13 mètres de niveau entre le bassin de l'AA et celui de la Lys, remplaçant ainsi 5 écluses. Il pouvait accueillir une péniche flamande de 300 tonnes et dun tirant deau de 1,80 mètres et faire léchange en 22 minutes. Il fut remplacé par une grande écluse. Cet ascenseur à bateaux se visite et fait la gloire de la région. Cest une curiosité touristique. Il est classé monument historique. Il se trouve dans la région dArques, dont vous connaissez sans doute les cristaux…

9

10 Jardins de Marqueyssac (Dordogne - 24) Après dimportants travaux de restauration, Marqueyssac a ouvert ses portes au public en mars Cest aujourdhui le jardin le plus visité du Périgord. Aménagé sur un éperon rocheux, le parc domine de ses hautes falaises calcaires la vallée de la Dordogne. Il offre lun des plus beaux panoramas du Périgord. La promenade sorganise autour de trois parcours pour rejoindre le Belvédère de la Dordogne, à 800 mètres du château, formidable balcon sur la Dordogne à 192 mètres daltitude, 130 mètres au-dessus de la rivière, qui dévoile un panorama exceptionnel sur l'ensemble de la vallée. Les buis plantés au XIXe siècle constituent le fil conducteur de la promenade. Ils sont mis en valeur avec une fantaisie pleine de mouvement. Un véritable bouillonnement végétal ! Le tracé du jardin aux allées sinueuses, les rondeurs et la taille moutonnante des buis confèrent à Marqueyssac douceur et romantisme et contribuent à la concordance des jardins avec les collines de la vallée de la Dordogne dont ils sont indissociables. Et dans ces jardins se déroule chaque année une grande chasse… aux œufs de Pâques.

11

12 Le château de Chambord (Loir-et-Cher - 41) Quelle merveille que cette photo du château enveloppé de brume, comme une coquette dautrefois dans ses voiles ! Dans le val de Loire, appelé la vallée des rois, en raison des nombreux châteaux qui jalonnent le fleuve, les donjons et tourelles du château de Chambord imposent leur majesté. Édifié à partir de 1519, sans cesse embelli de François Ier à Louis XIV, cet édifice Renaissance a 128 mètres de façade et 440 pièces. Il abrite un escalier à double révolution, attribué à Léonard de Vinci, conçu de telle façon que la personne qui monte ne peut voir celle qui descend (et inversement, bien sûr !) En cinq siècles, Chambord na été réellement habité quune vingtaine dannées !

13

14 La cathédrale Saint-Pierre (Vienne - 86) Cette cathédrale se trouve dans la belle ville de Poitiers. Le thème du jugement dernier, avec ses enfers et ses anges portant les instruments de la Passion du Christ, orne le tympan du portail central. Cest Aliénor dAquitaine qui, en 1162, fit construire cet édifice de style gothique angevin, achevé en Cette cathédrale possède un des plus beaux ensembles de vitraux des XIIe et XIIIe siècles de toute la région de louest de la France. Les stalles comptent parmi les plus anciennes conservées en France. Et son orgue Cliquot est lun des plus prestigieux instruments dEurope. Le mobilier liturgique est lui aussi remarquable. Et le Trésor présente des pièces du XIIe au XXe siècle.

15

16 Notre-Dame de Laon (Aisne - 02) La construction de la cathédrale gothique est envisagée vers Laon est donc l'une des premières cathédrales gothiques (après Saint-Denis, Sens, Noyon et Senlis) et elle est contemporaine de Notre-Dame de Paris. La nef est achevée à la fin du XIIe siècle, les tours des transepts en 1225 ; la façade est terminée en 1245 ; pour réaliser les travées de ce qui sera le plus long chœur médiéval, des pierres furent amenées depuis la carrière de Chermizy, située en contrebas, traînées par des bœufs. Cest en hommage à cette collaboration animale que des boeufs sont représentés en haut des tours de la cathédrale. Lensemble de cette cathédrale présente un excellent exemple de la belle sobriété de larchitecture de la première période gothique. En 1790, lévêché de Laon est rattaché à celui de Soissons. Lédifice perd donc sa vocation de cathédrale, même si le titre lui reste.

17

18 Au pied des Pyrénées (Haute Garonne - 31) Et dabord, au pied des Pyrénées, il y a ma ville, mon bel Oloron. Mais enfin, il y a aussi Toulouse… Au sud de Toulouse, les Pyrénées ont une altitude de à mètres. Cest peu, me direz-vous ? Pour les scientifiques, ces montagnes ont des racines si profondes que leurs sommets devraient avoir la hauteur de lHymalaya ! Mais lattraction terrestre, très forte en cette zone, a tiré ce massif vers le bas. Les volcans sont éteints depuis fort longtemps : Haroun Tazieff, cependant, nous a prédit un possible réveil. Et nous avons souvent des tremblements de terre, mais de faible amplitude. Avez-vous entendu un tremblement de terre ? Avant même que la terre ne commence à trembler sous vos pieds, le grondement, produit par londe de choc faisant sentrechoquer des cailloux dans le sol, se propage dans les airs…

19

20 La tour de la Liberté (Vosges - 68) La tour a été érigée pour commémorer le bicentenaire de la Révolution française. Construite dans les Vosges à Golbey, elle fut d'abord montée à Paris, au jardin des Tuileries, en 1989, flanquée d'une tour similaire. La ville de St-Dié-Des-Vosges obtint de l'accueillir l'année suivante contre un franc symbolique. Elle y fut inaugurée le 14 juillet Ses créateurs, les architectes vosgiens Nicolas Mornier et Jean-Marie Hennin, l'ont baptisé « cathédrale de l'espoir » car elle est dédiée aux personnes à mobilité réduite, « à tous ceux pour qui tout espoir de conquête s'arrête devant l'incompréhension et la peur des autres ». Dans la tour est exposée une superbe collection de bijoux, dont des pièces uniques, inspirées des motifs du peintre Georges Braque.

21

22 Le château dAnjony (Cantal - 15) Construit par Louis d'Anjony, compagnon de Jeanne d'Arc ayant reçu du Roi Charles VII mission de protéger les alentours, le donjon d'Anjony est toujours là, intact et fier, exemple très caractéristique des petites forteresses de montagne du XVe siècle. Son histoire fut tumultueuse aux XVe et XVIe siècle, car une véritable " vendetta " opposa la famille d'Anjony à celle des Tournemire, trop proches voisins et rivaux. Un mariage mit fin à cette « querelle de donjons » Au XVIIIe on ajouta à l'austère construction médiévale un corps de logis plus accueillant et plus conforme aux goûts de l'époque. Riches intérieurs décorés de remarquables fresques du XVIe et mobilier des diverses époques de la vie du Château. La demeure est toujours habitée par la même famille depuis l'origine. Une tapisserie dAnjony célèbre le triste sort dune de ses châtelaines, mademoiselle de Fontanges, maîtresse de Louis XIV, morte empoisonnée.

23 Photos : calendrier « Géo » Documentation : sources diverses, notamment Google. Musique : chant béarnais : Beth ceü de Paü Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix Site :


Télécharger ppt "Tuiles vernissées (Côte-dOr - 21) Au XIVe siècle, les ducs de Bourgogne, sinspirant du style flamand, ont lancé la mode des tuiles vernissées qui."

Présentations similaires


Annonces Google