La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un conte de Ginette BOUCHET-OLAGNON Un petit garçon, aux cheveux noirs comme lorage et tout bronzé, surfait sur les grosses vagues de locéan. Mais celles-ci.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un conte de Ginette BOUCHET-OLAGNON Un petit garçon, aux cheveux noirs comme lorage et tout bronzé, surfait sur les grosses vagues de locéan. Mais celles-ci."— Transcription de la présentation:

1

2 Un conte de Ginette BOUCHET-OLAGNON

3 Un petit garçon, aux cheveux noirs comme lorage et tout bronzé, surfait sur les grosses vagues de locéan. Mais celles-ci lui semblaient encore trop petites pour lui. Il nagea plus loin pour en trouver de plus immenses. Il nagea tant et si bien quil se retrouva au milieu de locéan.

4

5 Il ne voyait plus la plage, ses parents, son frère !! Il était fatigué davoir nagé. Il se mit à pleurer. Il avait froid malgré sa combinaison. Il avait peur. Ces vagues étaient si hautes quelles ressemblaient à des monstres qui cherchent à vous dévorer !! "Papa, maman où êtes-vous ? Papa, maman au secours" !! Il était si malheureux. Il pleurait si fort quune famille de dauphins entendit ses appels.

6

7 Le papa dauphin dit alors "Je ne sais pas pourquoi cet enfant pleure. Allons voir". "Oui, oui" répondirent les bébés dauphins, si heureux de jouer avec un petit garçon. Ce fut la maman dauphin qui nagea le plus vite. Elle avait senti, comme toutes les mamans, que ce petit était en danger. Elle faisait de grands bonds hors de leau et avançait comme un bolide.

8

9 Le papa dauphin narrivait pas à la suivre et les petits étaient loin derrière. - "Mon amie, dit le papa, tu nous épuises ! Ralentis un peu, les enfants vont ségarer". - "Excuse moi" répondit la maman et elle fit une pause pour caresser de sa nageoire ses enfants et les réconforter. Ils repartirent en faisant des bonds en même temps. Leur danse rappelait le mouvement gracieux des jets deau de Versailles.

10

11 En un éclair, ils arrivèrent près de lenfant. - "Calme toi mon petit, dit la maman dauphin, nous sommes là pour taider". Ugo les avait vus arriver avec crainte. Il nétait pas très rassuré car les dauphins étaient tellement plus gros que lui ! La maman dauphin sapprocha doucement de lui et lenveloppa de sa nageoire. - "Ne crains rien mon petit, nous sommes tes amis !"

12

13 -"Oui, oui" sécrièrent les bébés dauphins. - "Quand tu seras reposé, on jouera toi ! Tu veux bien ?" - "On fera des pirouettes, on jouera au jeu des cracheurs deau ! Tu connais ? Celui gagne est celui qui a craché le plus loin !!" - "Doucement les enfants, gronda le papa, pour linstant nous allons le ramener vers la plage. Il a besoin de se reposer".

14

15 - "Oh zut«, dirent les petits un peu déçus, mais leur envie de bondir dans leau reprit le dessus. Ils continuèrent leurs sauts. "Celui qui bondira le plus haut gagnera un poisson lune !!". Ugo se reposait sur la nageoire de la maman dauphin. Il ouvrait de grands yeux et écoutait le joyeux bavardage des petits. Il avait envie de les suivre mais il était fatigué. Il sendormit et se réveilla sur la plage

16

17 Des bras le serraient, on lembrassait. Ugo ouvrit grand les yeux et vit ses parents et son frère qui pleuraient de joie. "Ugo, mon chéri, nous avons eu si peur. Nous sommes si heureux de te retrouver«, dit sa maman. Ugo rentra à la maison. Il espérait revoir ses amis les dauphins, mais cétait impossible

18

19 - "Papa, demanda Ugo. Crois tu que je les reverrai un jour ? Locéan est si grand. Ils ont du partir très loin. Jaimerai tant jouer avec eux". - "Ugo, répondit son papa, soit certain que tu les reverras. Les dauphins se souviennent de tout !" Ugo avait repris des forces. Tous les jours il allait se baigner. Il ne surfait plus et il attendait ses amis. Mais personne. Il devint si triste quun jour il se mit à pleurer assis sur la plage, la tête entre ses bras

20

21 Il entendit un petit cri, puis un autre, puis encore un autre. Il se releva dun bond. Ils étaient tous là ! Ils bondissaient, crachant de leau, faisant des pirouettes ! - "Ugo, nous sommes revenus dun lointain voyage. Viens jouer avec nous !" dirent les petits. -"Jarrive" sécria Ugo. Il plongea dans leau et se trouva sur le dos du papa dauphin. -Ils partirent un peu plus loin, et alors quelle fête !!

22

23 Les petits cabriolaient en riant comme des fous. Ils plongèrent, jouèrent à saute mouton, à cache-cache. - "Tu vois, dit un des petits dauphins, je suis capable de tenir droit dans leau sur ma queue !!" - "Quel prétentieux" dit son frère, mais il avait tort il se tint droit comme un piquet ! -"Et moi je fais des roulades". - "Et moi je saute si haut que jarrive à attraper des mouettes". - "Et moi, et moi…"

24

25 Le papa dauphin les gronda gentiment, "mais que vous êtes bavards ! Calmez vous un peu ! Ugo est encore un peu fatigué !" -"Non, non, sécria Ugo, je suis si bien avec vous". Ils jouèrent ainsi pendant des heures. Puis le soleil commença à se coucher. Il était temps pour Ugo de rentrer. Toute la famille dauphin raccompagna Ugo sur la plage "On reviendra demain promis !" Ils revinrent ainsi tous les jours jouer avec leur ami et la fin des vacances de Ugo furent un enchantement.

26 Photos du Net Texte : Ginette Bouchet-Ollagnon Musique : Partons la mer est belle - Florian Bernard au synthé Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix


Télécharger ppt "Un conte de Ginette BOUCHET-OLAGNON Un petit garçon, aux cheveux noirs comme lorage et tout bronzé, surfait sur les grosses vagues de locéan. Mais celles-ci."

Présentations similaires


Annonces Google