La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

19 novembre 2013. 1) LEurope fixe comme objectif commun aux états membres de limiter à 10% le taux de sortants non-diplômés. 2) Lobjectif présidentiel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "19 novembre 2013. 1) LEurope fixe comme objectif commun aux états membres de limiter à 10% le taux de sortants non-diplômés. 2) Lobjectif présidentiel."— Transcription de la présentation:

1 19 novembre 2013

2 1) LEurope fixe comme objectif commun aux états membres de limiter à 10% le taux de sortants non-diplômés. 2) Lobjectif présidentiel est de diviser par deux, dici à 5 ans, le nombre des décrocheurs. 3) Pour 2013, lobjectif ministériel est de doubler le nombre de retours en formation initiale, soit Lobjectif académique est fixé à 900 jeunes. Une ambition

3 1) 24 novembre 2009 : loi portant sur « lorientation et la formation tout au long de la vie ». Tous les établissements de formation initiale doivent signaler les décrocheurs et sorganiser autour dune liste. 2) 31 décembre 2010 : décret de mise en œuvre. Jeunes de 16 ans et + sortis non diplômés et/ou ayant arrêté un cursus menant à une certification de niveau IV ou V. 3) 9 février 2011 : circulaire interministérielle. PSAD PSAD : Plate-forme de Suivi et dAppui aux Décrocheurs SIEI SIEI : Système Interministériel dÉchange dInformations. Une Obligation Une Définition Un Outillage Une Organisation Un contexte institutionnel 4) 4 avril 2013 : FOQUALE, GPDS et MLDS. Fédérer la contribution de lEN en faveur du raccrochage : inventaire et organisation. Une dynamique

4 Quelques chiffres Un décrochage annoncé par SIEI à jeunes situations sont étudiées par les PSAD situations sont envoyées vers la MLDS – vers les Missions locales – 600 en reprise détude Taux de jeunes non-scolarisés et non-diplômés (Source : INSEE recensement Calculs : Céreq) Regard territorial

5 1) Prévenir 1.1) GPDS 1.2) Référént décrochage 1.3) un plan académique 2) Reprise de parcours 2.1) organisation globale du raccrochage 2.2) le répérage en établissement 2.3) le diagnostic en CIO 2.4) laiguillage via les PSAD 2.5) la prise en charge via FOQUAE 2.5.1) la MLDS, 2.5.2) le service civique Organisation de la politique académique

6 1) Prévenir le décrochage et labsentéisme 1.1) Cellule de veille Les « cellules de veille » sont devenues (circulaire du 29 mars 2013) des « Groupes de Prévention du Décrochage Solaire » (GPDS), systématisés dans lensemble des établissements du second degré. Les GPDS des LP associent pour la plupart un coordonnateur de la MLDS. Un guide académique de mise en œuvre va être élaboré. 1.2) Référent décrochage « référent décrochage scolaire » qui doit être identifié dans chaque établissement du second degré. Un plan de sensibilisation et de formation de ce réseau est en construction.

7 1) Prévenir le décrochage et labsentéisme 1.3) Plan académique de lutte contre le décrochage : Une rencontre des acteurs de lÉducation nationale sest tenue le 9 octobre Les participants (450 personnes) ont pu assister à quatre conférences et contribuer à 4 ateliers sur les thèmes du jeune, de la famille, de la classe et de létablissement. Les échanges issus de ces ateliers contribuent à lélaboration dun plan académique de lutte contre le décrochage scolaire qui sera arrêté en janvier Le dossier thématique édité à loccasion de cette rencontre présente 9 exemples dactions menées pour lutter contre le décrochage scolaire.

8 PonctuellementQuotidiennement Etablissements de la formation initiale Etablissements de la formation initiale Ministère « SIEI » Ministère « SIEI » « PSAD » Instance daiguillage dont lanimation est assurée par lEN « PSAD » Instance daiguillage dont lanimation est assurée par lEN - Centre dInformation et dOrientation, - Mission Locale, - MIJEC Repérage et signalement. Diagnostic et premier accueil. Aiguillage et prescription. Cest lensemble des contributions de lEducation nationale en matière de raccrochage. Le FOQUALE est organisé autour dun animateur local et représenté dans le cadre de la PSAD. Il peut mobiliser la MLDS, les places vacantes, le service civique, les chantiers école, le(s) micro- lycées, lycées de la deuxième chance, lycées du soir, … Prise en charge, accompagnement, recherche de solution. Autres spécificités locales Formation continue Mission Locale FOQUALE Formation sous contrat, continue, Emploi. Retour formation initiale, sous contrat, continue et Emploi 2.1) organisation globale du raccrochage 2) Reprise de parcours

9 2.2) Le repérage en établissement en établissements Repérage prévention signalement. Un référent décrochage qui identifie les situations préoccupantes, collecte les informations, organise les GPDS. Un Groupe de Prévention du Décrochage Scolaire étudie les situations et fait des propositions. Des réponses internes (tutorat renforcé, centre ressource, parcours individualisé …). Un recensement exhaustif, fin août début septembre, est établit, la liste des décrochés ainsi obtenue est transmise au CIO. Objectif : Sassurer de connaître la situation de tous les élèves sortis et davoir signalé ceux qui sont actuellement sans solution.

10 Diagnostic et premier accueil. Mener des entretiens de situation pour les jeunes venus spontanément au CIO ou proposer cette rencontre si létablissement dorigine signale la situation. Débloquer les retours en formation initiale possibles, se référer aux places vacantes et contacter les DIVEL. Objectif : Faire systématiquement le lien vers la PSAD pour les jeunes qui relèvent dune prise en charge. 2.3) le diagnostic en CIO

11 2.4) laiguillage via les PSAD Diagnostiquer, aiguiller, partager, prescrire et restituer des données de pilotage Objectif : Sinscrire en amont des prises en charge de décrocheurs, Effectuer une animation de réseau par la rencontre des acteurs, Associer le représentant du FOQUALE désigné et les nouveaux partenaires (PJJ, CG, municipalités, clubs …), Tenir un comité de pilotage régional. Aiguiller la prise en charges des jeunes, fédérer lamont (EN et agri public, privé, CFA) et laval (ML, MIJEC, FOQUALE, toutes solutions possibles sur la bassin). Les PSAD ne sont plus financées par le FEJ (juin 2013) : le relais est assuré, pour lannée scolaire , par le Rectorat et le FSE pour la prise en charge des assistants administratifs (6 ETP). En 2012/2013, au niveau régional, 4400 situations ont été étudiées par les PSAD : 1800 jeunes ont été adressés à la MLDS, 2000 aux Missions locales et 600 jeunes sont en reprise détudes. Les PSAD intègrent depuis la rentrée 2013 le réseau FOQUALE

12 2.5) la prise en charge via FOQUAE

13 Le réseau FOQUALE coordonne lensemble des contributions de lÉducation nationale en matière de raccrochage : il est organisé autour dun animateur local (chef détablissement ou directeur de CIO) et représenté dans le cadre de la PSAD. Il peut mobiliser la MLDS, les places vacantes, le service civique, les chantiers école, le micro-lycée, lycées du soir … Depuis la rentrée 2013, lAcadémie de Nantes sest dotée de 16 réseaux FOQUALE qui couvrent l'ensemble du territoire et dont le périmètre correspond à celui des PSAD. Une première réunion de cadrage académique, présidée par le Recteur, sest tenue le 14 octobre 2013 avec les représentants des PSAD et de la MLDS. 2.5) la prise en charge via FOQUAE Installer une instance de concertation, désignée « comité de réseau ». Développer un protocole local de mobilisation des places vacantes : en début dannée pour des jeunes sans solution, en cours dannée pour raccrocher, tout au long de lannée pour contribuer à la consolidation dun projet. Utiliser également les différents niveaux possibles (2nde, 1ère et terminale).

14 2.5.1) la MLDS Accueillir les jeunes envoyés par la PSAD. Objectif : Un conseil académique dorientation de la MLDS, Développer une la reprise de confiance en lécole par lécole, Contribuer à la prévention du décrochage. Développer son partenariat : Unis-Cité, la FAL, Airbus, STX …. La MGI devenue MLDS (circulaire du 29 mars 2013) voit son rôle renforcé en matière dexpertise ainsi que sa mission de prévention pour réduire le nombre de sorties prématurées du système scolaire.

15 2.5.1) le service civique Service Civique Alterné Une réunion régionale inter-institutionnelle, co-pilotée par le Rectorat et la DRJSCS, sest tenue en mai Elle a mis en évidence les conditions suivantes de la réussite: un accompagnement renforcé, réalisé par un coordonnateur MLDS, référent unique tout au long du parcours. une coordination spécifique, assurant le lien entre Éducation Nationale, associations et jeune engagé. un partenariat fort au niveau départemental entre lÉducation nationale et la DDCS. A ce jour, 16 missions sur le principe de lalternance (3 jours comme volontaire + 2 jours en formation au sein de la MLDS) sont engagées. Des rencontres départementales vont être impulsées pour développer laction sur les territoires. Une action spécifique académique est menée pour promouvoir cette réponse via limplication dun IPE.


Télécharger ppt "19 novembre 2013. 1) LEurope fixe comme objectif commun aux états membres de limiter à 10% le taux de sortants non-diplômés. 2) Lobjectif présidentiel."

Présentations similaires


Annonces Google