La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Rapport scientifique sur lorganisation de la science », avec le soutien du Ministre du Développement durable et de lAdministration publique du gouvernement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Rapport scientifique sur lorganisation de la science », avec le soutien du Ministre du Développement durable et de lAdministration publique du gouvernement."— Transcription de la présentation:

1 « Rapport scientifique sur lorganisation de la science », avec le soutien du Ministre du Développement durable et de lAdministration publique du gouvernement wallon Les sciences du développement durable Tom Dedeurwaerdere

2 CONTEXTE : UNE MULTIPLICATION DE CRISES MAJEURES Dégradation des écosystèmes : 60 % des écosystèmes dont les êtres humains dépendent pour leur survie sont dégradés. Réchauffement planétaire : si la température moyenne augmente de 2° C ou plus, ce changement entraînera des évolutions écologiques et socio-économiques majeures Pic pétrolier : lAgence internationale de lénergie a déclaré la « fin du pétrole bon marché ». Inégalité : 20 % de la population mondiale représentent 86 % des dépenses de consommation privée totales. Pauvreté urbaine : près dun milliard de personnes – sur les six milliards dhabitants que compte notre planète – vivent dans des bidonvilles, soit un tiers de la population urbaine totale du monde.

3 La situation est particulièrement inquiétante, notamment parce que la plupart des facteurs qui causent ces crises continuent daugmenter en importance : niveaux de consommation dans les pays industrialisés population mondiale utilisation des ressources consommation énergétique

4 DIVERS CONSTATS INTERPELLANTS –Les efforts entrepris nont pas inversé la tendance dans laggravation des crises majeures –La société sinquiète et sinterroge, et se trouve en attente dune action politique capable de répondre à ces crises –La science actuelle na pas fourni de solutions significatives à ces crises jusquà aujourdhui

5 A titre dexemple frappant, la crise financière et économique que nous connaissons a mis crûment en lumière lincapacité des économistes à comprendre les événements et à apporter des solutions pertinentes Dautres exemples sont lincapacité des solutions élaborées par les scientifiques à limiter les émissions de gaz à effet de serre, à résoudre la question des déchets nucléaires, à enrayer lextinction de la biodiversité et la destruction des écosystèmes vitaux pour lHomme.

6 DIAGNOSTIC DU RAPPORT Echecs systémiques générés par une science « éthiquement neutre » et « isolée dans sa tour divoire »

7 Echec systémique de léconomie universitaire : lexemple de la macro-économie. modélisation abstraite de léquilibre entraîne une marginalisation systématique de la question des risques systémiques et des instabilités du système financier –soit par leur réduction à des modèles de probabilités (dont la plupart sont trop abstraits pour quon puisse les confronter à des données) –soit en définissant simplement ces risques comme extérieurs à la responsabilité des participants du marché (chocs exogènes, donc pas de la responsabilité des banques )

8 se base sur des comportements sociaux et humains que les preuves empiriques ont largement contredits –les agents se comportent comme l« agent représentatif» qui calcule les probabilités de tous les événements futurs de manière à maximiser son utilité –cette hypothèse contraste de façon saisissante avec la dynamique sociale à lœuvre dans le monde réel

9 Conséquences : < crises financières cycliques non assumées par les modèles / la recherche : renforce la mentalité court- termiste, gains financiers à court terme, et défavorise les pratiques durables de long terme < absence de régulations qui prennent en compte les dynamiques sociales réelles, comme les spéculations monétaires et les comportements grégaires qui peuvent entraîner des crises récurrentes CEPENDANT : ces modèles constituent toujours lépine dorsale des modèles élaborés au sein du Fonds monétaire international, du Conseil de la Réserve fédérale, de la Banque centrale européenne (BCE) et de nombreuses autres banques centrales.

10 Lalternative de léconomie post- keynesienne reconnaissance de la prévalence de lincertitude que les modèles ne peuvent résoudre reconnaissance du caractère historique des systèmes économiques (au lieu de supposer que les systèmes tendent vers léquilibre) ; impact de la rationalité sociale sur la prise de décision individuelle accent sur la croissance du bien-être des individus et non pas accent sur le système de stabilisation des prix comme seule objectif prendre en compte les limites intrinsèques des ressources naturelles dans les hypothèses de croissance

11 PATHOLOGIES DANS DAUTRES disciplines clef qui informent les choix politiques Théorie des systèmes dinnovation –Question clef : comment générer de nouvelles innovations de manière aussi efficiente et aussi efficace que possible –Théorie standard utilisée par lOCDE fournissant des statistiques, des analyses et des recommandations basée sur cette théorie –CEPENDANT : déconnecté des dynamiques sociales de transition, de la question de coordination entre acteurs des systèmes dinnovation, usagers et parties prenantes

12 Gestion durable des ressources naturelles Question clef : comment assurer le « rendement maximal soutenable » Théorie standard utilisée par exemple par lunion Européenne dans sa politique de la pêche CEPENDANT : déconnecté dune analyse socio- écologique du maintien de la fonctionnalité des systèmes vivants densemble dans le temps, ainsi que du maintien des pratiques sociales qui préservent ces fonctionnalités (comme le savoir écologique des communautés de pêcheurs)

13 Théories économiques de la croissance –Question clef : augmentation du produit intérieur brut (PIB) –Théorie standard utilisée dans tous les indicateurs de développement de léconomie nationale –CEPENDANT : aucune corrélation avec le bien-être des individus, le progrès social ou le développement humain

14 RÉPONSE PRINCIPALE Vu lampleur des crises, lémergence de solutions requiert leffort de tous les acteurs sociétaux, y compris du monde scientifique. Les plus grands scientifiques ont en effet admis la nécessité dune –transformation en profondeur de la pensée, des méthodologies, –des pratiques et des modes dorganisation utilisés au sein de la recherche scientifique

15 PREMIER AXE DACTIONS : CHANGER LES MODES DE PENSÉE PREMIÈRE RÉPONSE : LINTERDISCIPLINARITÉ : combinant la description analytique des systèmes socio-écologiques complexes avec lanalyse des pratiques sociales et des voies de la transition ; DEUXIÈME RÉPONSE : UNE DISCUSSION EXPLICITE DUNE ÉTHIQUE DE DURABILITÉ FORTE :, qui reconnaisse les limites intrinsèques de la biosphère ; TROISIÈME RÉPONSE : LA TRANSDISCIPLINARITÉ : combiner lexpertise des scientifiques et de tous les acteurs sociétaux dans lorganisation de la recherche scientifique.

16 SECOND AXE DACTIONS : CHANGER LES MODES DORGANISATION « SURMONTER LES OBSTACLES INSTITUTIONNELS MAJEURS QUI EMPÊCHENT LES SCIENCES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DÉMERGER »

17 –Développer de nouveaux incitants pour promouvoir la poursuite de carrières dans les sciences du développement durable –Développer des formations à des méthodes de recherche alternatives –Mettre fin à la domination unique de lexamen monodisciplinaire par les pairs –Mettre en place de nouveaux outils scientifiques organisationnels

18 Agir en sinspirant des succès existants –Renforcer les capacités humaines dans les établissements denseignement supérieur –Développer de nouveaux outils de financement de la recherche programmatique au niveau régional, national et européen –Fournir une aide aux nouveaux réseaux de recherche –Mettre en place de nouveaux panels, institutions et plateformes de recherche

19 Quelques dexemples dinitiatives phares

20 Soutien du programme de recherche socio-écologique du ministère fédéral de lÉducation et de la Recherche. Ce type de recherche nécessite la coopération entre scientifiques des disciplines naturelles et sociales et implique les acteurs de la société (par exemple consommateurs, autorités locales, entreprises et ONG). LInstitut organise un programme international de Master en Écologie paysagère et en Conservation de la nature ; les cours portent sur les sciences de lenvironnement, léconomie et léthique. Le programme de maîtrise international bénéficie dun soutien de ses frais de scolarité Etablissements denseignement supérieur

21 Graduate School of Frontier Sciences de lUniversité de Tokyo –formation transdisciplinaire, combinant cours techniques et analyses détudes de cas –partenariat de recherche avec la ville de Kashiwa Recherche sur des réformes en matière dénergie, la mobilité, lagriculture et les systèmes dinformation, entre autres série dexpériences sociales au sein des communautés locales étudiants du programme détudes participent également à lun des pôles de recherche

22 stages de recherche en résidence qui englobent une formation sur la manière dont les chercheurs en résidence travaillent sur les problèmes et sur la manière dont ils abordent et appliquent la recherche sur le terrain Elaboration de lignes directrices sur les collaborations », que les parties prenantes locales et les scientifiques/spécialistes utilisent Le Réseau des sciences locales pour lenvironnement et le développement durable financé par lAgence japonaise des sciences et de la technologie vise à faciliter les interactions entre parties prenantes, instituts de recherche en résidence au niveau local pour résoudre des questions environnementales. Recherche programmatique

23 Nouvelles organisations Depuis 2008, le réseau pour la recherche transdisciplinaire (td-net) fonctionne à linitiative des Académies suisses des sciences. La conférence nationale sur linterdisciplinarité et la transdisciplinarité Le Prix des académies suisses pour la recherche transdisciplinaire (td-award) est décerné chaque année pour distinguer un travail transdisciplinaire exceptionnel. Projets du td-net pour la période : élaboration dun aperçu des méthodes de coproduction de la connaissance.


Télécharger ppt "« Rapport scientifique sur lorganisation de la science », avec le soutien du Ministre du Développement durable et de lAdministration publique du gouvernement."

Présentations similaires


Annonces Google