La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les rectifications orthographiques Les conseillères pédagogiques de français au primaire CSDM Décembre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les rectifications orthographiques Les conseillères pédagogiques de français au primaire CSDM Décembre 2010."— Transcription de la présentation:

1 Les rectifications orthographiques Les conseillères pédagogiques de français au primaire CSDM Décembre 2010

2 Depuis quand sont proposées les rectifications orthographiques actuelles? Les groupes dexperts chargés de proposer les rectifications orthographiques ont été mis en place en Cest en 1990 que leurs propositions ont été acceptées, finalisées et publiées au Journal officiel de la République française.

3 Vrai ou faux? Les questions sont tirées du livre «Les rectifications de lorthographe du français» de Chantal Contant et Romain Muller ( De Boeck, 2010) mais ont parfois été modifiées.

4 Vrai ou faux? Le mot éléphant doit dorénavant sécrire avec un f? Faux ! Le mot nénufar vient de larabe et sécrivait ainsi jusquen Cest par erreur quil sest retrouvé avec un ph en grec! Cette erreur vient dêtre réparée, par respect pour lorigine du mot. Tous les autres mots comportant un ph le conservent.

5 Vrai ou faux? Avec la nouvelle orthographe, les accents circonflexes disparaissent sur les i et les u? Vrai ! Laccent circonflexe disparait sur les lettres i et u. Cependant, laccent circonflexe est maintenu : dans les terminaisons verbales du passé simple ( nous vîmes, vous lûtes ) et du subjonctif (quil partît, quelle bût) dans jeûne (s) dans les masculins singuliers dû, mûr et sûr dans certaines formes de croitre ( croîs, croît, crûs, crût, crû …) afin déviter quelles ne se confondent avec croire.

6 Vrai ou faux? Les verbes en - eler ou - eter se conjuguent sur le modèle de peler ou de achete r ? Vrai ! Les dérivés en -ment suivent les verbes correspondants. Font exception à cette règle appeler, jeter, et leur composés y compris interpeler.

7 Vrai ou faux? LAcadémie française approuve les rectifications orthographiques et les mentionne dans son Dictionnaire ? Vrai ! Lacadémie française, lOffice québécois de la langue française, les Conseils supérieurs chargés de la langue française en France, en Belgique francophone, au Québec… reconnaissent les rectifications orthographiques.

8 Vrai ou faux? Il nexiste pas de dictionnaires à jour tenant compte de lorthographe rectifiée. Faux ! Tous les dictionnaires intègrent, en tout ou en partie, les nouvelles graphies. Pour connaitre la liste des dictionnaires qui sont 100% à jour consultez le site

9 Vrai ou faux? La nouvelle orthographe touche en moyenne un mot par page. Vrai ! Les rectifications orthographiques touchent en moyenne un mot par page dans un livre de format moyen. Elles ne «défigurent» donc pas les textes.

10 Vrai ou faux? Lorthographe française a été modifiée plusieurs fois au fil des siècles. Vrai ! La première édition du Dictionnaire de lAcadémie française a été publiée en LAcadémie reprend en grande partie les préceptes des Imprimeurs du roi de France. Des «réformes», plus ou moins étendues, ont lieu à raison de plusieurs par siècles.

11 Vrai ou faux? On peut écrire cheval avec un s au pluriel. Faux! Les règles qui rectifient le pluriel ne concernent que des noms composés et les mots étrangers. Par exemple : un sous-verredes sous-verres

12 Vrai ou faux? La nouvelle orthographe nest pas enseignée à lécole. Faux! Certains enseignants décident denseigner la nouvelle orthographe à leurs élèves. LUQAM enseigne la nouvelle orthographe dans ses cours de grammaire du français écrit et lUdeM le fait, notamment, dans les cours sadressant aux futurs enseignants (OQLF, en ligne 4 janvier 2010).

13 La situation dans quelques pays francophones (France) Le Bulletin officiel du ministère de l'Éducation nationale hors série no 3, du 19 juin 2008, précise que « l'orthographe révisée est la référence ». Le Bulletin officiel du ministère de l'Éducation nationale spécial no 6, du 28 aout 2008, précise que « pour l'enseignement de la langue française, le professeur tient compte des rectifications orthographiques proposées par le Rapport du Conseil supérieur de la langue française, approuvées par l'Académie française ».

14 La situation dans quelques pays francophones (Belgique) La nouvelle orthographe a fait l'objet de plusieurs circulaires, dont la circulaire I/JD/NF/NR/98/653cir de la ministre-présidente, selon laquelle « chacun a le droit dutiliser les différentes graphies. Il sensuit que durant une période de durée indéterminée, les deux orthographes auront à coexister et seront acceptées ». Trois circulaires applicables à partir de la rentrée 2008 précisent que « les professeurs de français de tous niveaux sont invités à enseigner prioritairement les graphies rénovées ».

15 La situation dans quelques pays francophones (Suisse) La nouvelle orthographe a fait l'objet d'une circulaire de la Conférence intercantonale de l'instruction publique, selon laquelle « étant donné que graphies anciennes et nouvelles coexistent déjà dans beaucoup de dictionnaires ou de grammaires de référence, aucun élève ne doit être sanctionné pour avoir utilisé l'une ou l'autre variante ».

16 La situation dans quelques pays francophones (Québec) Sur son site, l'Office québécois de la langue française écrit que : « les enseignants choisissent d'enseigner l'orthographe nouvelle ou traditionnelle, ils doivent accepter les deux graphies, et ce, pour une période indéterminée, puisqu aucune des deux formes ne peut être considérée comme fautive présentement. » Le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport a par ailleurs diffusé en octobre 2009 une note selon laquelle « à la suite d'une décision des autorités ministérielles, les élèves qui utilisent les graphies traditionnelles ou les nouvelles graphies ne seront pas pénalisés dans le contexte des corrections effectuées par le ministère ».

17 Recommandation du Conseil supérieur de la langue française du Québec Le Conseil supérieur de la langue française du Québec a fait des recommandations au ministre du MELS (recommandations en faveur des rectifications et de son enseignement) dans son Mémoire sur lorthographe déposé auprès du gouvernement du Québec en mars 2005 (www.cslf.gouv.qc.ca).

18 Avis du domaine des langues de la CSDM Considérant les faits énumérés précédemment et parce que la commission scolaire doit veiller à lapplication des programmes détudes établis par le Ministère, et que ce dernier a clairement énoncé quil «nentend pas imposer lapprentissage des rectifications orthographiques dans ses programmes détudes», notre avis est que le rôle de la CSDM ne consiste pour linstant quà faire circuler linformation disponible aux enseignants.

19 Avis du domaine des langues de la CSDM En effet, il importe dinformer le milieu quant à la cohabitation des deux graphies et à leur acceptation indifférenciée lors de la correction, de même que des mentions des règles actuelles dans le Programme de formation. Toutefois, nous considérons que seul le MELS peut officiellement prendre position quant à lobligation de lenseignement systématique de la nouvelle orthographe dans les écoles du Québec. Avis préparé par Sonya Bouchard et Marie-Claude Ouellet, cp français au secondaire, 30 janvier 2010.

20 Les dictionnaires dans tout ça? Le Petit Larousse illustré (intégration à 39% en 2009 et liste des mots en annexe); Le Petit Robert (intégration à 61% en 2009); Multidictionnaire de la langue française (intégration à 40% en 2009 et tableaux des formes rectifiées).

21 Amusons-nous un peu! Écrivez les nombres qui suivent en lettres :

22 Les réponses 1229mille-deux-cent-vingt-neuf trois-millions-neuf-cent-douze 5034 cinq-mille-trente-quatre 90 quatre-vingt-dix 408 quatre-cent-huit 200 deux-cents

23 Les réponses (explications tirées de Chantal Contant et Romain Muller «Les rectifications orthographiques du français, De Boeck, 2010) Les numéraux composés sont systématiquement reliés par des traits dunion. Mille est toujours invariable. Vingt et cent prennent un s seulement sil y en a plus dun et quils sont placés à la fin du numéral cardinal. Million, trillion, milliard prennent un s seulement sil y en a plus dun.


Télécharger ppt "Les rectifications orthographiques Les conseillères pédagogiques de français au primaire CSDM Décembre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google