La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Commission scolaire de Montréal

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Commission scolaire de Montréal"— Transcription de la présentation:

1 Commission scolaire de Montréal
Les nouvelles orientations ministérielles en évaluation des apprentissages Information à l’intention des directions d’établissement scolaire et des conseillers pédagogiques en accompagnement Éducation préscolaire, enseignement primaire et enseignement secondaire Commission scolaire de Montréal Printemps 2011 1

2 Déroulement de la rencontre
Communiqué de presse de la ministre, le 20 août 2010 Principaux changements reliés à la démarche d’évaluation et enjeux disciplinaires communs à considérer dans la mise en œuvre des nouvelles orientations en évaluation des apprentissages Présentation des modifications apportées au Régime pédagogique et précisions sur des éléments importants concernant le bulletin national Ajustements à l’encadrement local en évaluation Intentions du diaporama Le diaporama présente les modifications apportées au Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire qui entreront en vigueur à partir du 1er juillet Il vise à fournir une information la plus complète possible aux directions des écoles primaires et secondaires ainsi qu’aux conseillers pédagogiques en accompagnement. Le diaporama est élaboré de manière à situer ces changements à l’intérieur de la démarche d’apprentissage et d’évaluation. Il permet aussi de prendre connaissance des nouveaux éléments du bulletin national qui entrera en vigueur le 1er juillet 2011. Enfin, le diaporama présente les ajustements qui devront être faits à l’encadrement local en évaluation des apprentissages. 2

3 Communiqué de presse de la ministre
Québec, 20 août 2010

4 Communiqué de presse Québec, le 20 août 2010
Évaluation des connaissances – Un nouveau bulletin unique qui reflétera mieux l'évaluation des connaissances des élèves Québec, le 20 août –- La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Line Beauchamp, a annoncé aujourd'hui l'instauration d'un bulletin unique pour toutes les écoles primaires et secondaires du Québec. Ce nouveau bulletin permettra de mieux mettre en évidence l'évaluation des connaissances des élèves, en plus de fournir aux parents des renseignements faciles à comprendre. « Nous voulons, avec ce bulletin, faire en sorte que les parents soient mieux informés et fixer des exigences de réussite qui soient claires pour tous », a souligné Mme Beauchamp. Plusieurs pages présentent le Communiqué de presse du 20 août dernier. Cette retranscription permet de prendre connaissance du message de la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp, relativement aux nouvelles orientations relatives au l’entrée en vigueur du bulletin national. 4

5 Communiqué de presse Québec, le 20 août 2010 (suite)
Le bulletin unique sera en vigueur à la rentrée scolaire « J'ai accueilli favorablement la proposition de presque tous les représentants du milieu scolaire de prévoir une année de transition pour que tous et toutes puissent s'approprier le changement et modifier leurs pratiques », a indiqué Mme Beauchamp. Pour aider le milieu scolaire et la population en général à suivre les diverses opérations en rapport avec l'implantation prochaine du nouveau bulletin, un tableau de bord de gestion est publié sur le site Internet du Ministère (http://www.mels.gouv.qc.ca).

6 Communiqué de presse Québec, le 20 août 2010 (suite)
C'est à la demande de parents, du milieu scolaire et de certaines associations syndicales que le bulletin a été revu et allégé. Ce changement vise un double objectif : assurer une évaluation complète des apprentissages des jeunes, particulièrement sur le plan des connaissances, et permettre aux parents de mieux comprendre et suivre l'évolution des apprentissages de leur enfant. Toutes les écoles, aussi bien publiques que privées, devront utiliser un seul et même bulletin qui sera transmis aux parents à des périodes données de l'année, soit au plus tard les 20 novembre, 15 mars et 10 juillet. Les parents recevront également, avant le 15 octobre, une communication écrite de l'école qui les informera sur les apprentissages et le comportement de leur enfant. Les diapositives suivantes permettent de situer ces changements à l’intérieur de la démarche d’apprentissage et d’évaluation, et de mettre en évidence les enjeux disciplinaires communs à considérer dans la mise en œuvre des nouvelles orientations en évaluation des apprentissages. 6

7 Principaux changements reliés à la démarche d’évaluation
et enjeux disciplinaires communs à considérer dans la mise en œuvre des nouvelles orientations en évaluation des apprentissages

8 Prise d’information et interprétation
Des changements inscrits dans la démarche d’apprentissage et d’évaluation Après le 1er juillet 2011 Planification PFÉQ, progression des apprentissages Prise d’information et interprétation observations, SAE, SE, échelles de niveaux de compétence, tests, épreuves Jugement Cadres d’évaluation des apprentissages Décision-action soutien à l’élève, passage, classement et sanction Communication dossier d’apprentissage, bulletin national Les pages suivantes illustrent, pour chacune des étapes de la démarche d’apprentissage et d’évaluation, les documents de référence requis par l’enseignant ainsi que les principaux enjeux disciplinaires à considérer compte tenu des nouvelles orientations ministérielles en évaluation des apprentissages contenus notamment dans les cadres d’évaluation. Les changements apportés sont mis en évidence dans le schéma présenté (caractères bleus). 8

9 Planification: documents de référence
La planification des situations d’apprentissage est réalisée en lien avec le Programme de formation et les documents qui viennent le préciser intitulés Progression des apprentissages. L’enseignant place d’abord l’élève dans des situations d’apprentissage qui lui permettent d’acquérir des connaissances et de développer ses compétences. Les précisions concernant la place des connaissances dans le PFÉQ a déjà été réalisée par la publication ministérielle des documents Progression des apprentissages en complément du PFÉQ. La Progression des apprentissages est disponible Au primaire: Au secondaire: De plus, les cadres d’évaluation précisent, d’une part, la pondération prescrite pour chacune des compétences et d’autre part, les critères d’évaluation et leurs explicitations. Ces éléments influencent la planification de l’enseignement.

10 Planification: enjeux disciplinaires communs
Quelles seront les compétences du PFÉQ qui feront l’objet d’une consignation de résultats aux étapes 1 et 2? Quelles compétences du PFÉQ feront l’objet d’un enseignement et pour lesquelles des traces seront gardées? Comment considérer la progression des apprentissages à chacune des étapes dans la perspective des finalités des apprentissages (identifiées par un * dans les documents sur la progression des apprentissages)? Quelles sont les principales SAÉ, SÉ et autres prévues dans chacune des disciplines? Prévoit-on d’autres situations d’évaluation que celles imposées par le ministère ou la commission scolaire? Avant de traiter des enjeux disciplinaires reliés à la planification de l’évaluation des apprentissages, s’assurer que le personnel enseignant est au clair avec le concept de planification. Toutes les compétences du PFÉQ doivent être enseignées, même si certaines sont fusionnées dans les cadres d’évaluation des apprentissages ou ne font pas l’objet d’une communication au bulletin. La planification de l’enseignant doit en témoigner. La consignation réfère au geste d’entrer un résultat dans GPI. La notion de compétence réfère à celles du PFÉQ. La notion de volets réfère aux cadres d’évaluation en science et technologie au secondaire. On entend par autres épreuves, les épreuves d’appoint, du ministère, les prototypes, des modèles, etc. La valeur réelle des étapes en regard de la pondération des compétences précisée dans les cadres est, certes, à considérer. Par ailleurs, dans la pratique habituelle de l’enseignement, cet élément de la pondération s’équilibre au courant de l’année. Les documents sur la progression des apprentissages doivent être considérés comme des éléments de précision du PFÉQ en ce qui a trait à l’enseignement des connaissances. Ainsi, l’interprétation à l'effet que seuls les éléments de ces documents qui comportent une * devraient être évalués est fausse. En effet, selon cette interprétation, par exemple en français au primaire, pour la compétence Écrire,  très peu d'apprentissages devraient faire l'objet d'une évaluation avant la fin du primaire, l’* n’apparaissant pour la majorité des cas qu’en 6e année. L’enseignant modulera ses exigences en tenant compte des finalités de ces documents.

11 Prise d’information et interprétation: documents de référence
Cueillette Choix des instruments d’évaluation par l’enseignant Interprétation Exigences fixées par l’enseignant Critères d’évaluation et leur explicitation contenus dans les cadres d’évaluation Prise d’information et interprétation des données (observations, travaux, productions et examens effectués par l’élève) La Loi sur l'instruction publique donne à l'enseignant la responsabilité du choix des instruments d'évaluation des élèves qui lui sont confiés afin de mesurer et d'évaluer constamment et périodiquement les besoins et l'atteinte des objectifs par rapport à chacun des élèves qui lui sont confiés en se basant sur les progrès réalisés (article 19). Il appartient donc à l'enseignant de faire appel à une diversité de moyens pour évaluer les apprentissages des élèves en s'appuyant sur les Cadres d'évaluation des apprentissages. D’autre part, l’article 22 de la Loi sur l’instruction publique confère notamment à l’enseignant de contribuer à la formation intellectuelle et au développement intégral de la personnalité de chaque élève qui lui est confié. À chaque étape, l’enseignant fixe des exigences par rapport à ce qui est attendu de l’élève. Souvent, ces exigences sont établies en collaboration avec des collègues (équipe-cycle, équipe disciplinaire). Ce qui est attendu de l’élève, c’est le développement de ses compétences telles que décrites dans le PFÉQ, dans lesquelles s’inscrivent la progression des apprentissages. Ce qui est changé en terme de niveau d’attente par rapport à l’élève, c’est la place explicite de l’enseignement et de l’évaluation des connaissances dans le PFÉQ. Des tâches de vérification de l’acquisition des connaissances devront être prises en compte de manière plus systématique. Dans le cadre des changements à venir, l’enseignant continue de recueillir des données variées, pertinentes et en quantité suffisante.

12 Prise d’information et interprétation: enjeux disciplinaires communs
Quelles traces seront considérées pour constituer le résultat à chacune des étapes? En quoi ces éléments viennent-ils modifier le choix des données à recueillir? Quels types de données recueillir? Quelles tâches d’évaluation faut-il mettre en place de manière à vérifier la maîtrise des apprentissages des élèves? Quelles stratégies doit-on mettre en place pour cueillir et interpréter les données? Dans quelle mesure les critères d’évaluation sont-ils modifiés par les cadres d’évaluation? Les outils d’évaluation sont-ils à être modifiés (grilles d’évaluation, liste de vérification, journal de bord, etc.)?

13 Jugement Les cadres d’évaluation
Annonce du MELS À la suite des nouvelles orientations en évaluation annoncées par la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, le Régime pédagogique a été modifié et prévoit qu'à compter du 1er juillet 2011, l'évaluation s'appuiera sur le Cadre d'évaluation des apprentissages. Ce dernier fournit, pour chaque discipline, les balises nécessaires à l'évaluation des apprentissages afin de constituer les résultats des élèves, qui seront transmis à l'intérieur du bulletin unique. Jugement 13

14 Cadres d’évaluation des apprentissages: documents de référence
Jugement La publication de cadres d’évaluation des apprentissages est un des principaux éléments à considérer à l’intérieur des nouvelles orientations en évaluation des apprentissages du MELS à l’Éducation préscolaire, à l’enseignement primaire et à l’enseignement secondaire. Les cadres d’évaluation tels qu’ils avaient été présentés en décembre dernier ont été révisés afin de préciser la place spécifique de l’évaluation des connaissances ainsi que le lien entre la mobilisation de celles-ci et les critères d’évaluation des cadres. Le nouvel échéancier du MELS (diapositives suivantes) prévoit la production des cadres révisés pour toutes les disciplines le 21 mars 2011 de même que leur versions Web le 21 avril 2011. Le jugement sur les apprentissages réalisés pas l’élève en vue d’une communication d’un résultat en pourcentage dans le bulletin se fera à partir des critères édictés dans les documents intitulés Cadres d’évaluation des apprentissage élaborés par le MELS pour chacune des disciplines. Quant aux échelles des niveaux de compétence, elles ne sont plus prescriptives, mais demeurent un outil de référence pour exercer le jugement. . 14

15 Cadres d’évaluation des apprentissages Échéancier de production des modèles révisés Éducation préscolaire et enseignement primaire Jugement

16 Cadres d’évaluation des apprentissages Échéancier de production des modèles révisés Enseignement secondaire Jugement

17 Jugement Les cadres d’évaluation: définition
Les cadres d’évaluation des apprentissages sont prescriptifs Ils fournissent les balises nécessaires à l’évaluation des apprentissages prévues au PFÉQ. L'évaluation des apprentissages s'effectue dans un processus d'aller- retour entre l’acquisition des connaissances propres à une discipline et la compréhension, l'application ainsi que la mobilisation de celles- ci. Pour s’assurer de la maîtrise des connaissances, l’enseignant doit les évaluer tout au long des apprentissages. Place des connaissances dans l'évaluation Comme le précisent les nouvelles dispositions du régime pédagogique, l'évaluation est le processus qui consiste à porter un jugement sur les apprentissages, soit des connaissances et des compétences disciplinaires, à partir de données recueillies, analysées et interprétées, en vue de décisions pédagogiques et, le cas échéant, administratives  (article 28). Structure des cadres d'évaluation des apprentissages Pour chaque discipline, le cadre d'évaluation définit les éléments sur lesquels les résultats des élèves doivent être appuyés. Il indique la pondération des compétences dans le résultat disciplinaire transmis à l'intérieur des bulletins. Il précise également les critères d'évaluation et les éléments favorisant leur compréhension. La présentation des critères est structurée de façon à simplifier l'évaluation en permettant notamment de réduire le nombre de résultats à consigner. 17

18 Jugement Les cadres d’évaluation: définition
L’évaluation doit « porter à la fois sur les connaissances et la capacité qu’a l’élève de les utiliser efficacement dans des contextes qui font appel à ses compétences ». Les critères d’évaluation découlent de ceux du PFÉQ. Les critères tiennent compte des précisions apportées dans les documents sur la progression des apprentissages. Rôle de l'enseignant en évaluation La Loi sur l'instruction publique donne à l'enseignant la responsabilité du choix des instruments d'évaluation des élèves qui lui sont confiés afin de mesurer et d'évaluer constamment et périodiquement les besoins et l'atteinte des objectifs par rapport à chacun des élèves qui lui sont confiés en se basant sur les progrès réalisés (article 19). Il appartient donc à l'enseignant de faire appel à une diversité de moyens pour évaluer les apprentissages des élèves en s'appuyant sur les Cadres d'évaluation des apprentissages. Effets des Cadres d'évaluation des apprentissages sur les pratiques évaluatives Les cadres d'évaluation des apprentissages permettent : De réduire le nombre de résultats à consigner et à communiquer dans les bulletins, par exemple : de 19 à 11 pour les enseignants titulaires des 2e et 3e cycles du primaire; et de 3 à 2 ou de 2 à 1 dans la plupart des disciplines du secondaire. De recourir à des critères d'évaluation et aux éléments favorisant leur compréhension visant à guider les enseignants dans le choix ou l'élaboration des outils d'évaluation. De réduire le temps consacré à l'évaluation et ainsi d'augmenter celui consacré à l'apprentissage. 18

19 Cadres d’évaluation des apprentissage: Une introduction unique
Jugement Chaque cadre est constitué d’une introduction précisant la place des connaissances dans l’évaluation et le rôle de l’enseignant en évaluation.

20 Cadres d’évaluation des apprentissages: Une introduction unique (suite)
Jugement

21 Loi sur l’instruction publique Obligations de l’enseignant
L’article 22 de la Loi sur l’instruction publique confère notamment à l’enseignant le devoir de contribuer à la formation intellectuelle et au développement intégral de la personnalité de chaque élève qui lui est confié (premier alinéa).

22 Cadres d’évaluation des apprentissages: Une structure unique
Jugement La diapositive suivante illustre l’exemple du cadre d’évaluation des apprentissages en français, ordre primaire (Écrire des textes variés). 22

23 Exemple en français, ordre primaire Écrire des textes variés
Jugement La flèche indique que l’évaluation des apprentissages s’effectue dans un processus d’aller-retour entre l’acquisition des connaissances propres à une discipline et la compréhension, l’application ainsi que la mobilisation de celles-ci. Pour s’assurer de la maîtrise des connaissances, l’enseignant doit les évaluer tout au long des apprentissages.

24 Exemple en géographie, ordre secondaire, 1er cycle Lire l’organisation d’un territoire, interpréter un enjeu territorial et construire sa conscience citoyenne à l’échelle planétaire La flèche indique que l’évaluation des apprentissages s’effectue dans un processus d’aller-retour entre l’acquisition des connaissances propres à une discipline et la compréhension, l’application ainsi que la mobilisation de celles-ci. Pour s’assurer de la maîtrise des connaissances, l’enseignant doit les évaluer tout au long des apprentissages.

25 Exemple en français, ordre primaire Écrire des textes variés (suite)
Jugement Cette diapositive illustre les éléments favorisant la compréhension des critères reliés à la mobilisation des connaissances. Dans la version Web des cadres d’évaluation (à venir), les éléments favorisant la compréhension des critères seront accessibles à partir d’un hyperlien en cliquant sur le critère.

26 Exemple en géographie, ordre secondaire, 1er cycle Lire l’organisation d’un territoire, interpréter un enjeu territorial et construire sa conscience citoyenne à l’échelle planétaire (suite)

27 Des hyperliens sur la version Web des cadres d’évaluation
Jugement Les éléments favorisant la compréhension des critères d’évaluation sont disponibles dans un hyperlien en cliquant sur le critère. La Progression des apprentissages est accessible en version Web: Au primaire Au secondaire La version Web des cadres d’évaluation permettra d’assurer des liens avec ces documents Voici l’information relative aux hyperliens contenus dans les cadres d’évaluation des apprentissages, de même que les adresses internet permettant d’accéder aux documents ministériels intitulés Progression des apprentissages au primaire et au secondaire.

28 Jugement Cadres d’évaluation: enjeux disciplinaires communs
Quels sont les critères menant à l’établissement du résultat disciplinaire et ceux faisant l’objet d’une rétroaction (fonction d’aide à l’apprentissage)? Ya –t-il un cohérence entre la pondération des compétences et l’enseignement? Quelle est la distinction entre bilan annuel et résultat disciplinaire final? Quelle forme prendra le résumé de la planification annuelle de l’évaluation à transmettre aux parents? Jugement Remarque La fonction d’aide à l’apprentissage continuera d’occuper une place centrale en évaluation. Elle est essentielle à la réussite de tous les élèves et plus particulièrement de ceux qui éprouvent des difficultés d’apprentissage. Tout au long de l’apprentissage, cette forme d’évaluation repose sur une observation systématique des élèves en vue de soutenir leur progression dans les apprentissages. Elle amène l’enseignant à ajuster ses interventions pédagogiques et l’élève à réguler les apprentissages. Elle favorise la mise en place d’activités différenciées. 28

29 Jugement Implications communes liées aux cadres d’évaluation
Diminution des critères d’évaluation dans la majorité des disciplines au primaire Éléments favorisant la compréhension des nouveaux critères d’évaluation des apprentissages des élèves La nécessité de planifier l’évaluation aux étapes 1 et 2 en regard des outils pédagogiques et d’évaluation disponibles Une communication sur chaque discipline à chacune des étapes de l’année (consignation des résultats en pourcentage dans GPI) La répartition des compétences sur lesquelles communiquer un résultat disciplinaire aux étapes 1 et 2 dans la planification globale de l’enseignant La pondération des étapes du bulletin national La nouvelle définition des termes bilan annuel et résultat disciplinaire Jugement 29

30 Jugement Exemples d’éléments différenciés liés aux cadres d’évaluation
Le nombre de compétences ou de volets évalués par discipline Les épreuves obligatoires du MELS Les épreuves imposées par la CSDM 30

31 Décision-action: documents de référence
Cette étape de la démarche d’évaluation demeure inchangée.

32 Présentation des modifications apportées au Régime pédagogique et précisions sur des éléments importants concernant le bulletin national

33 Communication Nombre et nature des communications
Régime pédagogique, article 29 1re communication écrite autre que le bulletin Transmise au plus tard le 15 octobre Forme déterminée par l’école Cette communication est considérée comme un moyen de favoriser la collaboration entre l’école et la maison et contient des informations qui visent à indiquer de quelle manière l’élève amorce son année scolaire au plan de ses apprentissages et de son comportement.

34 Communication Bulletin national unique
1er bulletin : 20 novembre 20% 2e bulletin : 15 mars 3e bulletin : 10 juillet Bilan annuel 60% Résultat final 100% Article 29.1 Dates « au plus tard » pour tous les ordres d’enseignement Article 30.2 Pondérations des étapes au primaire et au secondaire La communication des résultats aux parents se fera à partir d’un bulletin national, c'est-à-dire, unique pour tous les établissements scolaires du Québec. Cette forme de communication est prescriptive, mais n’exclut pas d’autres formes complémentaire d’information aux parents. Au 3e bulletin, le calcul du résultat final (100%) est fait par GPI. Questions pour amorcer le travail avec les enseignants (Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique -Extraits) Quelles sont les modalités à mettre en place pour favoriser la cohérence dans les façons de constituer les résultats? Comment le résultat obtenu à une épreuve d’appoint ou à une épreuve de fin de cycle imposée par la commission scolaire sera-t-il considéré dans le résultat de l’étape 3? De quels facteurs doit-on tenir compte dans le choix des apprentissages à évaluer à chacune des étapes (temps requis pour l’apprentissage, cheminement scolaire, entrée au collégial, etc.)? Quels sont les apprentissages qui feront l’objet d’une évaluation à chacune des étapes?

35 Communication Bulletin national unique Éducation préscolaire (suite)
Le bulletin du préscolaire est aussi national et unique. Le cadre d’évaluation des apprentissages prévu pour l’Éducation préscolaire (4 et 5 ans) précise que conformément au régime pédagogique, les résultats sont transmis à l’intérieur des bulletins sous forme de cotes indiquant aux étapes 1 et 2, l’état du développement des compétences et, à l’étape 3, le niveau de développement atteint par l’élève. L'évaluation s'appuie sur les critères d’évaluation du programme d’éducation préscolaire. Il n’y a donc pas de connaissances à prendre en compte de manière spécifique pour l’évaluation des apprentissages au préscolaire. Aux étapes 1 et 2, seules les compétences pour lesquelles l’enseignant dispose de suffisamment d’information pour poser un jugement sont évaluées dans le bulletin. A l’étape 3, toutes les compétences sont évaluées. 35

36 Communication Bulletin national unique Éducation préscolaire (suite)
Article 30 Éducation préscolaire Extrait du bulletin du préscolaire 4 et 5 ans. 36

37 Communication Communication Bulletin national unique Enseignement primaire et secondaire 1er bulletin 20% Jugement porté sur les apprentissages réalisés à l’étape 1. L’enseignant entre note sur 100% dans GPI 37

38 Communication Communication Bulletin national unique Enseignement primaire et secondaire 2e bulletin 20% Jugement porté sur les apprentissages réalisés à l’étape 2. L’enseignant entre la note sur 100% dans GPI

39 les apprentissages réalisés
Communication Communication Bulletin national unique Enseignement primaire et secondaire 3e bulletin : 10 juillet Bilan annuel 60% Résultat final 100% Jugement porté sur les apprentissages réalisés aux étapes 1, 2 et 3. Le bilan est réalisé annuellement et est fondé sur le jugement de l’enseignant à partir d’une approche qualitative et de résultats chiffrés. Au terme de l’année scolaire, l’enseignant posera un jugement sur la maîtrise des apprentissages réalisés par l’élève au courant de l’année, incluant la 3e étape, en se référant aux cadres d’évaluation des apprentissages prescrits dans chacune des disciplines. L’enseignant entre la note de l’étape 3 sur 100% dans GPI GPI calcule le résultat final sur 100% soit par l’addition des 3 étapes selon la pondération établie par le MELS- 20%+20%+60% ou en tenant compte des résultats aux épreuves ministérielles, s’il y a lieu. À la 3e étape, l’enseignant posera 2 gestes: Un bilan de l’année qui compte pour 60% du résultat final Il s’agit d’un bilan annuel qui inclut le rendement de l’élève à l’étape 3. L’établissement du résultat final Le résultat final est constitué de la somme des notes obtenues à chacune des étapes (20% + 20% + 60% =100%). A noter L’enseignant continuera de fonder son jugement à l’aide de différents outils, de tâches d’évaluation et de grilles qu'il choisit. Il se référera obligatoirement aux Cadres d’évaluation des apprentissages pour préparer la communication qu'il fera aux parents à l’aide du bulletin. À l’étape 3, les résultats doivent porter sur l'ensemble des apprentissages (par exemple, en français : lire, écrire et communiquer oralement). Ces résultats s'appuient principalement sur les évaluations réalisées au cours de l’étape 3. Quant aux échelles des niveaux de compétence, elles ne sont plus prescriptives, mais elles demeurent un outil de référence pour exercer le jugement. 39

40 Communication Bulletin national unique Prise en compte des épreuves
Article 30.3 Épreuves ministérielles Épreuves obligatoires (primaire et 1er cycle du secondaire) 20% du résultat final (dernier bulletin de l’année) Épreuves uniques pour la sanction des études (4e et 5e année du secondaire) Aucun changement; 50% du résultat final (Relevé de notes du MELS) Le résultat d’un élève à une épreuve ministérielle obligatoire imposée par le ministre sera pris en compte de la manière suivante: Si l’épreuve est en écriture:20% de la compétence « Écrire ». Si l’épreuve est pour l’ensemble de la discipline: 20% du résultat disciplinaire de la discipline. Ainsi, la note obtenue par l’élève au terme des 3 étapes ( ) sera ramenée à une valeur de 80%). De même, Si l’épreuve compte pour 50%, la note obtenue par l’élève au terme des 3 étapes ( ) sera ramenée à une valeur de 50%). Ce calcul se fera automatiquement dans GPI, en ramenant le poids relatif des résultats obtenus par l’élève en cours d’année selon la valeur de l’épreuve obligatoire. Le résultat obtenu par l’élève à l’épreuve continuera de ne pas apparaître de manière détachée dans le bulletin. La diapositive suivante illustre les modifications relatives à l’évaluation de « certaines compétences » (compétences transversales). 40

41 Bulletin national unique Prise en compte des épreuves institutionnelles de la CSDM
Épreuves de régulation institutionnelle Passation obligatoire aux élèves Prise en compte facultative des résultats par les enseignants En tant qu’outil de régulation, les épreuves institutionnelles, parce qu’elles poursuivent des objectifs de régulation, doivent être passées à tous les élèves. Elles peuvent constituer un indicateur au moment du bilan, mais les enseignants ne sont pas tenus de considérer les résultats de leurs élèves à ces épreuves dans les jugements qu’ils posent sur leurs apprentissages.

42 Communication Communication Bulletin national unique Enseignement primaire et secondaire 1er bulletin : 20 novembre 20% 2e bulletin : 15 mars 3e bulletin : 10 juillet Bilan annuel 60% Résultat final 100% Un résultat détaillé : Français langue d’enseignement Anglais langue seconde, Mathématique Science et technologie (volets pratique et théorique) Un résultat disciplinaire global dans les autres disciplines Une autre modification illustrant la volonté du MELS de simplifier l’évaluation est de restreindre le nombre de compétences à communiquer par discipline. Ainsi, l’évaluation rendra compte d’un résultat détaillé en langue d’enseignement, langue seconde, mathématique et en science et technologie (volets pratique et théorique) et d’un résultat disciplinaire global dans les autres disciplines. 42

43 Bulletin national unique
Communication Bulletin national unique Au primaire, le nombre possible de résultats chiffrés à consigner par étape passe, par exemple, pour les titulaires et les spécialistes: Au 1er cycle : de 13 à 9 Au 2e cycle et 3e cycle: de 19 à 11 Au secondaire, le nombre possible de résultats chiffrés à consigner par étape passe de 3 à 2 ou de 2 à 1 dans la plupart des disciplines. 43

44 Communication Bulletin national unique
Enseignement primaire et secondaire Réduction du nombre de résultats à consigner au bilan annuel de 3e étape dans les disciplines suivantes Primaire 1er cycle secondaire 3e année du 4e année du 5e année du Mathématique De 3 à 2 Science et technologie De 3 à 1 Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté Arts Éthique et culture religieuse Au primaire, le nombre de résultats chiffrés à transmettre passe: Au 1er cycle: de 13 à 9 Au 2e cycle et 3e cycle, de 19 à 11 Au secondaire, de 3 à 2 ou de 2 à 1 dans la plupart des disciplines. Lorsque les compétences sont jumelées, c’est dans le cadre d’évaluation, particulièrement dans les critères, qu'elles sont intégrées. Par exemple, la réduction du nombre de résultats à consigner s’illustre en mathématique: la compétence à communiquer fait l’objet d’un enseignement et d’une évaluation, mais elle n’est pas communiquée de façon isolée; elle est intégrée dans les deux autres compétences. Les diapositives suivantes précisent les éléments de l’article 30.1 au sujet de la fréquence des communications. 44

45 Fréquence des communications Article 30.1 du Régime pédagogique

46 Communication Fréquence des communications Article 30.1 du Régime pédagogique (suite) L’alinéa 3 de cet article a comme implication l’augmentation de la fréquence des communications pour les spécialistes et pour les titulaires au primaire (ECR, Univers social et science).

47 Communication Fréquence des communications Article 30.1 du Régime pédagogique (suite)

48 Bulletin national unique Ordre primaire
Communication Bulletin national unique Ordre primaire Article 30.1 Résultat disciplinaire aux trois étapes Les bulletins du primaire et du secondaire rendent compte du résultat disciplinaire pour chacune des matières et à chacune des étapes. Étapes 1 et 2: un résultat selon les compétences ou les volets évalués (au moins une ou un par discipline). Étape 3: un résultat illustrant l’évaluation de toutes les compétences et de tous les volets (bilan annuel). Le résultat disciplinaire se calcule verticalement et automatiquement par la pondération des compétences disciplinaires prescrites dans les cadres d’évaluation des apprentissages. Moyenne du groupe Une moyenne du groupe accompagnera le résultat disciplinaire de l’élève aux étapes 1, 2 et 3 et au résultat final. 48

49 Bulletin national unique Ordre primaire
Communication Bulletin national unique Ordre primaire Article 30.1 Résultat final de l’année par compétence Un résultat final de l’année se calcule horizontalement par compétence. Ce calcul se fait automatiquement par cumul des étapes: étape 1 (20%) +étape 2 (20%) +étape 3 (bilan)(60%)= résultat final 100% Un résultat disciplinaire final Ensuite, un résultat final disciplinaire de l’année se calcule verticalement par le calcul automatique du résultat final de chaque compétence. Les précisions sur la prise en compte des résultats aux épreuves ministérielles suivent dans une autre diapositive. 49

50 Bulletin national unique Ordre secondaire
Communication Bulletin national unique Ordre secondaire Article 30.1 Résultat disciplinaire aux trois étapes Le bulletin rend compte du résultat disciplinaire pour chacune des matières et à chacune des étapes. Étape 1 et 2: un résultat selon les compétences ou les volets évalués (au moins une ou un par discipline). Étape 3: un résultat illustrant l’évaluation de toutes les compétences et de tous les volets (bilan annuel). Le résultat disciplinaire se calcule verticalement et automatiquement par la pondération des compétences disciplinaires prescrites dans les cadres d’évaluation des apprentissages. Moyenne du groupe Une moyenne du groupe accompagnera le résultat disciplinaire de l’élève aux étapes 1, 2 et 3 et au résultat final. 50

51 Bulletin national unique Ordre secondaire
Communication Bulletin national unique Ordre secondaire Article 30.1 Résultat final de l’année par compétence Un résultat final de l’année se calcule horizontalement par compétence. Ce calcul se fait automatiquement par cumul des étapes: étape 1 (20%) +étape 2 (20%) +étape 3 (bilan)(60%)= résultat final 100% Un résultat disciplinaire final Ensuite, un résultat final disciplinaire de l’année se calcule verticalement par le calcul automatique du résultat final de chaque compétence. Les précisions sur la prise en compte des résultats aux épreuves ministérielles suivent dans une autre diapositive. 51

52 Communication Exemple de calcul de résultats en français 3e cycle (5e année, ordre primaire) Les libellés de la diapositive sont ceux qui apparaissent au bulletin national, et non ceux du cadre d’évaluation des apprentissages. Afin de permettre aux enseignants d’avoir un aperçu provisoire des résultats disciplinaires de l’élève à l’étape 2 ou à l’étape 3, avant d’établir la note correspondant au bilan annuel, il sera possible, à l’aide d’ un bouton «calculer» d’obtenir le calcul éventuel des résultats (calcul horizontal). Cette manipulation dans GPI vise à faciliter l’entrée d’une note correspondant au jugement professionnel des enseignants relativement au bilan des apprentissages effectués par l’élève au terme de l’année scolaire. Ce bouton «calculer» sera disponible sur la page de GPI internet, et tous les enseignants auront un accès sécurisé à cette page. De plus, GPI considérera une compétence qui ne fait pas l’objet d’une consignation au bulletin comme une résultat «non évalué». Comme ce tableau l’illustre à la compétence «Lire», au terme de l’étape 3, GPI calculera la note sur 80% et la ramènera d’abord sur 100% puis sur 40% qui correspond à la pondération prescrite dans le cadre d’évaluation des apprentissages en français. Enfin, dans le calcul vertical des résultats disciplinaires par étape, GPI arrondit à l’unité, s’il y a lieu. De même, GPI arrondit à l’unité au moment du calcul horizontal du résultat disciplinaire final.

53 Calcul du résultat final s’il y a une épreuve obligatoire MELS
Mathématique (2e et 3e cycles du primaire + secondaire) Étape 1 (20%) Étape 2 Étape 3 (60%) Cumul des 3 étapes Résultat épreuve obligatoire Résultat final R Calcul du résultat final s’il y a une épreuve obligatoire MELS Résoudre une situation-problème mathématique (30%) 65 78 75 68 74 Utiliser un raisonnement mathématique (70%) 70 80 77 76 Résultat disciplinaire 72 79 X Moyenne du groupe Le bulletin de la dernière étape présente aussi un résultat final. Celui-ci est calculé automatiquement à partir des résultats des trois étapes, selon leur pondération (20 % - 20 % - 60 %), et le cas échéant, des résultats des épreuves obligatoires imposées par la ministre, au primaire et au 1er cycle du secondaire. Le résultat du cumul des 3 étapes et le résultat à l’épreuve MELS n’apparaîtront pas sur le bulletin. Cumul des 3 étapes : CD 1 (0,2 X 65) + (0,6 X 78) = 59,8 = 74,75 = 75 (0,2 + 0,6) ,8 Calcul incluant le résultat à l’épreuve obligatoire : 80% du cumul des 3 étapes + 20% pour l’épreuve MELS (0,8 X 75) + (0,2 X 68) = 73,6 = 74 (0, 8+ 0,2)

54 Calcul du résultat final s’il y a une épreuve locale
Mathématique (2e et 3e cycles du primaire + secondaire) Étape 1 (20%) Étape 2 Étape 3 (60%) Résultat final Cumul des résultats avant l’épreuve (70%) Résultat à l’épreuve locale (30%) Total Résoudre une situation-problème mathématique (30%) 65 70 X 69 Utiliser un raisonnement mathématique (70%) 75 80 85 82 78 Résultat disciplinaire 72 77 76 74 Moyenne du groupe Pour des fins de compréhension, la diapositive présente la prise en compte par l’enseignant du résultat de l’élève aux épreuves de la CSDM à l’étape 3 (la forme du bulletin demeure inchangée). Il est à noter que ce sont les enseignants concernés qui détermineront la pondération qu’ils souhaitent attribuer à l’épreuve institutionnelle. Dans l’exemple, la pondération est de 30%. La pondération choisie doit être indiquée dans les normes et les modalités de l’école. (0,7 X 80) + (0,3 X 85) = 81,5= 82 Résultat final : (0,2 X 70) + (0,2 X 75) + (0,6 X 82) = 78,2 = 78 %

55 Communication Communication Bulletin national unique Enseignement primaire et secondaire Article 30.1 Les compétences sur lesquelles un commentaire est porté sont diminuées à 4:exercer son jugement critique, organiser son travail, savoir communiquer et travailler en équipe. Les compétences sur lesquelles un commentaire est porté sont diminuées à 4: Exercer son jugement critique Organiser son travail Savoir communiquer Travailler en équipe Deux commentaires sont émis concernant deux de ces compétences, deux fois dans l’année (étapes 1 et 3). Ces commentaires, qui sont transmis aux étapes 1 et 3 au primaire et au secondaire, peuvent porter sur les mêmes compétences ou sur des compétences différentes au début et à la fin de l'année - il est à noter que les commentaires sur ces compétences ne reposent pas sur une évaluation formelle. Ce sont les normes et modalités de l’établissement qui préciseront ces choix aux étapes 1 et 3 (pour l’école, le cycle, l’année, la discipline, selon la proposition des enseignants). Par ailleurs, toutes les compétences transversales sont toujours à enseigner puisque le PFÉQ n’est pas modifié. Des commentaires peuvent aussi être indiqués dans les commentaires réservés aux disciplines. Deux commentaires sont émis concernant deux de ces compétences, deux fois dans l’année (étapes 1 et 3). Ce sont les normes et modalités de l’établissement qui préciseront ce choix. Par ailleurs, toutes les compétences transversales sont toujours à enseigner puisque le PFÉQ n’est pas modifié. Des commentaires liés aux compétences transversales du PFÉQ appliquées aux disciplines peuvent aussi être indiqués dans les commentaires réservés aux disciplines. Questions pour amorcer le travail avec les enseignants (Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique -Extraits) Comment favoriser localement la transmission de commentaires de qualité tout en tenant compte de la charge de travail des enseignants? Parmi les compétences retenues à la section 3 du bulletin, quelles sont celles qui feront l’objet de commentaires à l’étape e et à l’étape 3? Quels enseignants auront la responsabilité d’inscrire les commentaires dans le bulletin? Dans la section Autres commentaires, quel type d’information devrait y figurer? Communique-t-on cette information à chaque bulletin? Qui aura la responsabilité de rédiger ces commentaires? La diapositive suivante présente les dispositions relatives aux exemptions concernant les résultats des élèves HDAA et de l’accueil. 55

56 Autre modification au Régime pédagogique
Communication Autre modification au Régime pédagogique Article 30.4 Exemptions concernant les résultats des élèves HDAA et de l’accueil Toute commission scolaire peut, dans la mesure et aux conditions déterminées par le ministre, exempter de l’application des dispositions relatives aux résultats prévues au présent régime les élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage et les élèves qui reçoivent des services d’accueil et de soutien à l’apprentissage de la langue française. La diapositive présente ce que l’article 30.4 du régime pédagogique modifié prévoit. Le MELS a informé les commissions scolaires que des exemptions relativement à l’obligation de fournir des résultats chiffrés dans le bulletin pourront s’appliquer concernant les clientèles de l’accueil et les EHDAA. Les paramètres de dérogation seront précisées ultérieurement dans l’Instruction annuelle pour les clientèles de l’accueil et les EHDAA. Pour l’instant, aucune précision n’est disponible à cet égard. Cependant, l’exemption ne se fera pas à l’égard du programme d’enseignement. Les mêmes contenus s’appliqueront. La diapositive suivante précise les éléments de dérogation à une disposition du régime pédagogique pour favoriser la réalisation d'un projet pédagogique particulier applicable à un groupe d'élèves (LIP, article 222). 56

57 Maintien de l’application de l’article 222 de la Loi sur l’instruction publique
En vertu de l’article 222 de la Loi sur l’instruction publique, la Commission scolaire peut exempter un établissement scolaire d’une disposition du Régime pédagogique (dont le bulletin) pour la réalisation d’un projet particulier, qu'il s'agisse de semestrialisation ou d'école alternative. Texte de la Loi : La Commission scolaire peut accorder une dérogation pour un projet particulier en vertu de l’article 222 de la LIP. 222. La commission scolaire s'assure de l'application du régime pédagogique établi par le gouvernement, conformément aux modalités d'application progressive établies par le ministre en vertu de l'article 459. Pour des raisons humanitaires ou pour éviter un préjudice grave à un élève, la commission scolaire peut, sur demande motivée des parents d'un élève, d'un élève majeur ou d'un directeur d'école, l'exempter de l'application d'une disposition du régime pédagogique. Dans le cas d'une exemption aux règles de sanction des études visée à l'article 460, la commission scolaire doit en faire la demande au ministre. Elle peut également, sous réserve des règles de sanction des études prévues au régime pédagogique, permettre une dérogation à une disposition du régime pédagogique pour favoriser la réalisation d'un projet pédagogique particulier applicable à un groupe d'élèves. Toutefois, une dérogation à la liste des matières ne peut être permise que dans les cas et aux conditions déterminés par règlement du ministre pris en application de l'article ou que sur autorisation de ce dernier donnée en vertu de l'article 459. 1988, c. 84, a. 222; 1997, c. 96, a. 60; 2004, c. 38, a. 3. 57

58 La notion de cycle Comme le bulletin est annualisé,
Décision-action La notion de cycle Comme le bulletin est annualisé, que reste-t-il de la notion de cycle? Elle demeure comme mode d’organisation du Programme de formation de l’École québécoise. Elle demeure un temps fort avec les épreuves obligatoires imposées par la ministre. Elle demeure un temps de décision pour le passage d’un cycle à l’autre selon les normes et modalités des établissements et la Politique relative aux règles de passage de la commission scolaire. La Loi sur l’instruction publique (LIP) n’est pas modifiée et plusieurs articles de cette Loi se réfèrent à la notion de cycle. L’article 96.5 qui traite de la responsabilité de la direction d’école dans la décision de passage du 1er au 2e cycle, de même que du 2e au 3e cycle du primaire. L’article 233 qui rappelle la responsabilité de la commission scolaire d’établir les règles de passage entre le primaire et le secondaire, de même qu'’entre le 1er et le 2e cycle du secondaire. L’article 231 confère également le pouvoir aux commissions scolaires d’imposer des épreuves à la fin des cycles et ce, jusqu'au 1er cycle du secondaire. 58

59 Ajustements à l’encadrement local en évaluation

60 Ajustements à l’encadrement local en évaluation
Le MELS a préparé un document de soutien à l’intention des équipes-écoles pour la révision de l’encadrement local en évaluation des apprentissages (normes et modalités). Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique page=fiche&id=1810 Parmi les ajustements qui devront être faits Préparer le résumé à présenter aux parents en début d’année scolaire sur quoi va porter l’évaluation des apprentissages de leur enfant au cours de l’année. Déterminer la forme que prendra la première communication (15 octobre). Décider du choix des Autres compétences (compétences transversales) qui feront l’objet de commentaires aux étapes 1 et 3. Par exemple, une école peut décider d’évaluer les mêmes compétences aux deux étapes afin de rendre compte de la progression de l’élève pour chacune d’elles. Décider du choix des compétences disciplinaires qui feront l’objet d’une évaluation aux étapes 1 et 2. 60

61 Ajustements à l’encadrement local en évaluation (suite)
Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique (extrait)

62 Renseignements à transmettre aux parents en début d’année relativement à la nature et à la période des principales évaluations (Régime pédagogique, article 20.4) 20. Au début de l'année scolaire, le directeur de l'école s'assure que sont transmis aux parents de l'élève ou à l'élève lui-même, s'il est majeur, les documents suivants: L’article 20, alinéa 4, du Régime pédagogique est le fondement légal de cette prescription.

63 Renseignements à transmettre aux parents en début d’année relativement à la nature et à la période des principales évaluations (suite) Article 20.4 Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique (extrait)

64 Exemple proposé par le MELS
Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique – Annexe 2

65 Exemple proposé par le MELS (suite)
Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique – Annexe 2

66 Première communication écrite autre que le bulletin
Article 29 Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique (extrait)

67 Communication Bulletin unique Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique (extrait)

68 Bulletin unique (suite)
Communication Bulletin unique (suite) Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique (extrait)

69 Bulletin unique (suite)
Communication Bulletin unique (suite) Les choix de notre école à l’heure du bulletin unique (extrait)

70 Évaluer la pertinence :
Enjeux à considérer dans les décisions relatives à l’évaluation des apprentissages dans la mise à jour de l’encadrement local en évaluation des apprentissages (normes et modalités). Évaluer la pertinence : Des connaissances vérifiées au regard des critères d’évaluation (regard critique sur les données recueillies). De la valeur accordée aux connaissances par rapport à la progression des apprentissages, au PFÉQ et au moment de l’évaluation. La valeur réelle des étapes en regard de la pondération inscrite dans les cadres d’évaluation. Compte tenu que l’épreuve ministérielle (de régulation) ne comptera plus dans le résultat de la 3e étape, penser à introduire dans la planification de toute l’année, la cueillette de l’ensemble des traces requises pour faire le bilan de 3e étape. Note sur le cheminement scolaire Il n’y a pas d’adéquation entre le seuil de réussite de 60% et le redoublement au primaire et au 1er cycle du secondaire. La décision de classement relève de la responsabilité de la direction de l’école. A ce titre, la direction d’école analysera avec les différents intervenants la situation particulière et les besoins de chaque élève. Le jugement de la direction est fondé sur des données recueillies, analysées et interprétées dans le meilleur intérêt de l’élève. A retenir qu'’il n’y a donc pas de redoublement automatique. Il s’agit du maintien des dispositions de l’ancien Régime pédagogique à cet égard. De même, c’est seulement au 2e cycle du secondaire que la promotion de l’élève s’établit par matière et que le seuil de 60% s’applique pour la reprise d’un cours.

71 Bonne poursuite de votre travail!


Télécharger ppt "Commission scolaire de Montréal"

Présentations similaires


Annonces Google