La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réalisé par : Proposé par : Mlle. Amal Khadir MM. Belalami Rokaia Mr: bohfi Abdrahim Le Groupe 20.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réalisé par : Proposé par : Mlle. Amal Khadir MM. Belalami Rokaia Mr: bohfi Abdrahim Le Groupe 20."— Transcription de la présentation:

1 Réalisé par : Proposé par : Mlle. Amal Khadir MM. Belalami Rokaia Mr: bohfi Abdrahim Le Groupe 20

2 INTRODUCTION ET DEFINTION PARTIE I : G20 : GENERALITES La composition de G20 Historique Chronologie des sommets système de présidence du G20 PARTIE II : G20 : PILOTAGE DE LA GOUVERNANCE FINANCIERE INTERNATIONALE Le G20 : maître dœuvre des réformes Le Conseil de la stabilité financière le comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB) CONCLUSION

3 La finance internationale sest énormément transformée depuis la création du « système de Bretton Woods ». À mesure que se sont accélérés la mondialisation et le développement exponentiel des flux de capitaux privés, lidéologie néolibérale a fortement influencé la gouvernance du secteur financier; doù une adhésion accrue aux principes de libre marché, dautorégulation et dintervention règlementaire minimale. Cette dynamique sest accompagnée dune redistribution des pouvoirs de supervision et de régulation entre plusieurs organismes internationaux.

4 Le système financier international se compose maintenant dorganisations internationales, dagences nationales et de ministères (banques centrales, ministères des Finances, etc.), dinstitutions bancaires et financières privées actives sur la scène financière internationale, de marchés, des pouvoirs publics et des entreprises. Il sagit donc dun ensemble complexe de structures et de normes dont la réforme nécessite la collaboration dun grand nombre dacteurs. Apatrié de cette introduction Quel-est le Rôle de G20 dans le finance international?

5

6 Cest un forum économique, extension du G8 qui, aux 8 pays les plus développés (Allemagne, Canada, Etats- Unis, France, Italie, Japon, Royaume Uni, Russie) adjoint 11 pays dits« émergents » (Afrique du Sud, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Mexique, Turquie) ainsi que lUnion Européenne. Y participent aussi les institutions de Bretton Woods que sont le FMI et la Banque Mondiale.

7

8 Les pays y sont représentés par: Les ministres des nances Les directeurs des banques centrales. Quant à lUnion européenne, elle y envoie le Président du Conseil et le Président de la Banque centrale européenne

9 RégionMembreChef dEtat Afrique Afrique du SudPrésident Amérique du Nord Canada Premier Ministre Mexique Président Etats-UnisPrésident Amérique du Sud Argentine Présidente BrésilPrésidente Asie du lEst JaponPremier ministre Corée du SudPrésident

10 RégionMembreChef dEtat Asie du Sud Est IndePremier Ministre Asie du Sud-est IndonésiePrésident Asie de lOuest Arabie Saoudite Roi Eurasie RussiePrésident TurquiePremier Ministre Europe Union Européenne Président du Conseil Européen/Président de la Commission Européenne. FrancePrésident Allemagne Chef du gouvernement ItaliePrésident du Conseil Royaume UnisPremier Ministre Océanie AustraliePremier Ministre

11 G5 Choc pétrolier en 1974 les États-Unis, le Japon, la France, l'Allemagne de l'Ouest et le Royaume-Uni (réunions à Washington) G6 Lajout de lItalie lors d'un premier sommet au Château de Rambouillet (ancienne résidence royale en France) du 15 au 17 novembre 1975, sur l'initiative du président français Valéry Giscard d'Estaing G7 Lintégration du Canada en 1976 sur demande germano-américaine N.B : Les six chefs d'États fondateurs du Groupe 6 s'engagent à se réunir annuellement, avec une présidence tournante, afin de traiter les questions économiques et financières de façon informelle. Il n'existe donc pas de structure particulière du groupe et ne répond pas à un protocole ou à une organisation N.B : Les six chefs d'États fondateurs du Groupe 6 s'engagent à se réunir annuellement, avec une présidence tournante, afin de traiter les questions économiques et financières de façon informelle. Il n'existe donc pas de structure particulière du groupe et ne répond pas à un protocole ou à une organisation

12 G8 On parle alors de P8 (Political 8) ou de G7+1, jusqu'à ce que la Russie rejoigne formellement le groupe en 1997, donnant ainsi naissance au G8 G20 créé à la fin des années 1999 en réponse aux crises russe et asiatique, et regroupe les principaux pays industrialisés et émergents de la planète. (lextension du G8) Durant la crise financière, les gouvernements des pays industrialisés et des pays émergents ont démontré une volonté de coopération sans précédent et les rencontres du G20 ce sont rapidement transformées en sommets

13

14 de 1999 à 2001 Canada En 2002 Inde En 2003 Mexique En 2004 Allemagne En 2005 Chine Le G20 repose sur un système de présidence tournante annuelle peu formalisé. Chaque année, un pays membre du G20 est chargé d'organiser et de faire progresser tout au long de l'année les négociations préparatoires des Sommets des chefs d'Etats et de gouvernements : système de présidence du G20

15 En 2006 Australie En 2007 Afrique du Sud En 2008 Brésil En 2009 Royaume- Uni En 2010 Corée du Sud

16 1999 : Berlin (Allemagne) 2000 : Québec (Canada) 2001 : Ottawa (Canada) 2002 : New Delhi (Inde) 2003 : Morelia(Mexique) 2004 : Berlin (Allemagne) 2005 : Pékin (Chine)

17 2006 : Melbourne (Australie) 2007 : Le Cap (Afrique du Sud) 2008 : São Paulo (Brésil) 2008 : Washington (Etats-Unis)(15 novembre) 2009 : Londres (Royaume-Uni)(2 avril) 2009 : Pittsburgh (Etats-Unis)(24 et 25 septembre) 2010 : Toronto (Canada)(26 et 27 juin) 2010 : Séoul (Corée du Sud)(11 et 12 novembre) 2011 : Cannes (France)(3 et 4 novembre)

18

19 La crise financière de 2008 a révélé au grand jour lexistence de lacunes importantes quant à la structure, le fonctionnement et la supervision du système financier mondial. La capacité de ce dernier à étouffer les risques associés à la mondialisation a été remise en cause par plusieurs experts. En novembre 2010, lors du sommet du Groupe des 20 (G20) à Séoul, en Corée du Sud, les dirigeants des principales puissances économiques mondiales se sont félicités des progrès jusquici accomplis dans le processus de réforme du système financier international (G20, 2010)

20 Le G20 représente 85 % de léconomie et les deux tiers de la population mondiale. Il est devenu la principale enceinte décisionnelle concernant la réforme financière internationale.

21 jusquà présent, les chefs dÉtats et de gouvernements des pays membres se sont réunis à six reprises, soit lors du sommet de Washington en 2008, puis à Londres et à Pittsburgh en 2009, ainsi quà Toronto et à Séoul en 2010 et la dernière rencontre était à Cannes, en Novembre 2011.Et le 2 Avril.et le dernier été au Mexique le 05 Novembre. Lors de leur première rencontre à Washington, les dirigeants du G20 se sont entendus sur cinq objectifs destinés à orienter lensemble des réformes :

22 1 renforcer la transparence des marchés et la responsabilité des acteurs financiers 2 favoriser une régulation saine en renforçant les régimes de contrôle 3 promouvoir lintégrité des marchés financiers en limitant les activités frauduleuses

23 4 renforcer la coopération internationale dans tous les secteurs des marchés financiers 5 réform er les institut ions financi ères interna tionale s

24 Créé en 1999 par les ministres du Groupe des 7 (G7), le Conseil de la stabilité financière (CSF) a depuis édicté plusieurs standards concernant les politiques macroéconomiq ues la transparencela supervision les infrastructures financières

25 Depuis 2009, le CSF relève du G20. En étroite collaboration avec le FMI, il assure la coordination internationale des travaux conduits par les autorités responsables de la stabilité financière dans les pays du G20 (trésor public, banque centrale et organismes de surveillance financière). Sa mission est de réduire les vulnérabilités associées à la finance internationale en élaborant des politiques de réglementation et de surveillance.

26 Le CBCB est un forum de coopération internationale visant à améliorer la surveillance bancaire a été créé en 1974 par les gouverneurs des banques centrales du G10, sa composition a été élargie comme celle du CSF pour inclure les pays émergents. l e comité de Bâle est notamment connu pour les accords de Bâle sur les exigences en fonds propres, cest-à-dire le ratio entre largent que les banques peuvent prêter et le capital quelles sont tenues à détenir (Bâle i – 1988 ; Bâle ii – 2004 ; Bâle iii – 2010)(ex de Bâle I : visait à assurer la stabilité du système bancaire international en fixant une limite minimale à la quantité de fonds propres des banques. Ce minimum a été fixé en mettant en place un ratio minimal de 8% de fonds propres par rapport à l'ensemble des crédits accordés par les banques.

27 Le G20 a continué son travail par le dernier conférence au Mexique le 05 Nouvembre Les ministres de finance et les gouverneur des banques centraux ont commencent dans les payes de discuter la crise des dettes dans la zone européenne et améliorer les règles qui organisent les marchés financière. Le développement de leconomie mondial et ses signes négatives et ca après lannonce de caisse monétaire international de réduire les attentes de développement.

28


Télécharger ppt "Réalisé par : Proposé par : Mlle. Amal Khadir MM. Belalami Rokaia Mr: bohfi Abdrahim Le Groupe 20."

Présentations similaires


Annonces Google