La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mission conjointe de suivi de la situation humanitaire de la Région de Diffa Niamey, 06 mai 2014 Equipe Humanitaire Pays 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mission conjointe de suivi de la situation humanitaire de la Région de Diffa Niamey, 06 mai 2014 Equipe Humanitaire Pays 1."— Transcription de la présentation:

1 Mission conjointe de suivi de la situation humanitaire de la Région de Diffa Niamey, 06 mai 2014 Equipe Humanitaire Pays 1

2 Objectifs de la Mission 1.Analyser et actualiser le profils humanitaire et sécuritaire de la région pour définir sa « photographie actualisée »; 2.Faire un état des lieux des besoins, des réponses et des gaps en termes durgence et de relèvement; 3.Analyser les mécanismes et capacités de coordination existants (entres agences du SNU, entre celles-ci et les autres acteurs en présence et entre celles-ci et les sièges); 4.Formuler des recommandation permettant daméliorer la situation humanitaire et sécuritaire à Diffa. 2

3 Méthodologie Quantitatif de la mission: 36 structures dont 09 agences du SNU (UNICEF, HCR, PAM, UNFPA, OIM, FAO, PNUD, OMS et OCHA) et 11 ONGs et 16 institutions étatiques, tout sous la coordination du Gouverneur de la région, Unités dobservation : 4 Axes : (Bosso-Mamouri- Toumour -Bassin du Lac-Tchoukoudjani ; Nguigmi –Lagané-Weltouma -Nguel Kouré –Zormodo ; Mainésoroa- Goudoumaria Dinkari-Chéri-Djajéri; Diffa-NguelMalam- Barma – Gueskerou-Chetimari - NGuel Kollo.); Outils de collecte de linformation: administration de grilles à la fois quantitatives et qualitatives; Démarche méthodologique: diagnostic externe (revue documentaire sectorielle), entretiens semi- directif avec les responsables des instituions au niveau régional, collecte empirique au niveau terrain au niveau des sites. 3

4 Quelques constats 1.1. Linsécurité alimentaire et nutritionnelle a tendance à samplifier et à toucher toutes les catégories socio-économiques et a comme conséquence des formes dadaptation et dajustement qui frôle la déshumanisation ( travail des enfants des refugiés, prostitution, consommation dun seul plat par jour, recrudescence de la mendicité etc. ) ; 2.2. La question pastorale est non moins préoccupante car les déficits fourragers enregistrés cette année sont importants et que des indicateurs dalerte issus des terroirs restent très alarmistes; 3.3. la présence des réfugiés et retournés avec ses corolaires qui rend plus difficiles les conditions de vie des ménages daccueil déjà vivant dans des situations de précarités; 4.4. Les populations victimes d inondations récurrentes nont pas toujours bénéficié de programmes de relèvement conséquent et que les sites submersibles délaissés sont entrain dêtre occupés par les refugiés et retournés; 5.5. Recrudescence de la situation sécuritaire du Nord Nigeria, mouvement de refugiés et retournés et étouffement de léconomie domestique locale ( Nord du Nigéria constituait à la fois un déboucher pour les produits nigériens et une zone dimportation de vivres. ) 6. Conclusion : Le déclencheur de la situation humanitaire critique à Diffa nest pas uniquement lié à la situation des refugiés et retournés mais aussi à un affaissement progressif, structurel et continu des socles de la résilience et que la problématique des refugiés et retournés peut déclencher à court terme une crise aigue, car le seuil critique de tolérance aux chocs a été dépassé. 4

5 Besoins 1.1. Coordination à tous les niveaux et harmonisation des statistiques et stratégies des acteurs intervenants à Diffa, 2.2. Assistance durgence aux personnes vulnérables et très vulnérables touchées par linsécurité alimentaire, les crises nutritionnelles, les inondations, ainsi quaux réfugiés et retournés. 3.oAssistance en vivres, semences et aliments bétail ; 4.oSanté, protection, Eau, hygiène et assainissement et éducation, abris etc. ; 5.Stock de contingence en non vivres; 6.3. Assistance visant à renforcer la capacité des ménages vulnérables et très vulnérables à faire face aux multiples chocs liés aux crises plurielles et multiformes. 5

6 Principales recommandations. 6 Conduire une révision du plan de contingence en impliquant les comités sous régionaux et en le couplant à lélaboration du Plan de Contingence Régional sur les réfugiés prévu par UNHCR Inter ClusterMai 2014 Encourager les partenaires à intervenir dans les zones enclavées notamment dans les îles et éviter la concentration et les doublons des activités dans les zones de « confort » dixit gouverneur Formuler un programme conjoint et pluriannuel du SNU sur Diffa (relèvement-développement) EHP, Inter Clusters et les Clusters Sans délais Renforcer les mécanismes de coordination à travers une représentation de niveau senior de la coordination humanitaire à Diffa, tels que formulé par les différents partenaires EHP/ CH et OCHAMai 2014 Démarrer le processus de mise à jour de recensement exhaustif des refugiés et mise en place dun mécanisme de suivi efficace. DREC/SNUMai 2014

7 Principales recommandations. 7 Soutenir les populations en semence et aliments bétail tout en poursuivant les opérations de ventes à prix modéré et en mettant en place des formes de soutien à portée des plus vulnérables Cluster Sécurité Alimentaire Sans délais Fonçage ou réhabilitation de points deau, vente à prix modéré des aliments de bétail dans les zones de forte concentration danimaux (Zone nord), des réfugiés et retournés Cluster WASH/Sécurité Alimentaire Septembre 2014 Compléter les efforts consentis en termes dabris compte tenu de lapproche de la saison pluvieuse Groupe de Travail AbrisMai 2014 Intensifier les cultures irriguées par la mise en valeur des cuvettes Cluster Securité Alimentaire et groupe de travail relevement Octobre 2014 Développer une approche transfrontalière dans le suivi des mouvements des populations, la gestion des inondations, la prévention et la prise en charge des épidémies Etat /SNU/PTFDès le mois de mai Intensifier la fixation des dunes pour protéger les terres de cultures PAM/FAO/PNUD/PTFOctobre 2014

8 Conclusions Au regard de ce qui précède, tout laisse à croire que Diffa nest pas à labri dune crise humanitaire importante. Si le système de mobilisation de et davantage de partenaires dans la région de Diffa nest pas effectif à court terme, il est fort à parier que limportant mouvement de populations observé aura des conséquences dommageables au Niger et notamment sur la zone du Lac Tchad. La question de Diffa devrait être traitée avec beaucoup plus dattention pour éviter le pire dans le court et le moyen terme 8

9 Cartographie de la présence humanitaire (basé sur loutil de priorisation) 9


Télécharger ppt "Mission conjointe de suivi de la situation humanitaire de la Région de Diffa Niamey, 06 mai 2014 Equipe Humanitaire Pays 1."

Présentations similaires


Annonces Google