La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Valeurs et éthique de la performance : les leçons dEnron Thierry C.Pauchant Professeur titulaire, Chaire en management éthique des organisations, HEC Montréal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Valeurs et éthique de la performance : les leçons dEnron Thierry C.Pauchant Professeur titulaire, Chaire en management éthique des organisations, HEC Montréal."— Transcription de la présentation:

1 Valeurs et éthique de la performance : les leçons dEnron Thierry C.Pauchant Professeur titulaire, Chaire en management éthique des organisations, HEC Montréal

2 Plan Performance et valeurs Le scandale dEnron 1. Dimension économique 2. Dimension politique 3. Dimension sociale 4. Dimension environnementale Pour une pratique intégrée de léthique

3 Performance et valeurs ? Un jugement, même sil est porté sur des résultats organisationnels, reflète des prises de position à légard des valeurs et des intérêts politiques qui influencent ce quon doit considérer et pas considérer dans la notion même de performance organisationnelle.

4 Une tendance lourde : lintégration Ex : post-modernisme : dé-construction Ex : théorie des systèmes Ex : analyses multivariées Ex : pratiques multidisciplinaires Ex : globalisation des marchés Ex : théorie des «stakeholders», CSR Ex : modèles intégrés de performance organisationnelle

5 Pérennité de lorganisation Valeur du personnel Efficience des processus Légitimité de lorganisation Arène politique Ex. critères intégrés : E. Morin HEC Montréal - CGA

6 Économique : rentabilité Politique : équitéSocial : dignité Environnemental : viabilité Éthique intégrée Domaines pour performance organisationnelle éthique

7 Une pratique lourde : la fragmentation Importance accrue du retour aux investisseurs et même de la création attendue de la valeur de laction Primauté de la logique financière : 76% des critères de performance Dépersonnalisation des partenaires sociaux et fragmentation des enjeux

8 Ex. de fragmentation : Enron La nature scandaleuse du scandale dEnron : On ne parle que dargent et du top management ! Les trois autres domaines déthique sont éclipsés : équité, dignité, viabilité Alors que les activités dEnron sont problématiques dans les 4 domaines

9 Enron avant 2 décembre e entreprise américaine +100 Milliard $US de chiffres daffaires 1.8 M$US de revenus annoncés en 5 ans % rendement en 2000; - 9.1% S&P500 «Fleuron de la nouvelle économie» : Palme de linnovation par Fortune Magazine 2000 : CEO vu comme «le messie de lénergie», par The Economist

10 1. Scandale économique : rentabilité falsifiée Entre 2 et 4 M$US de dettes dissimulées Augmentation artificielle de valeur action Complicité Arthur Andersen Pas dimpôts 4 années sur 5 Stock Option déduction : 600 millions $US Déc. 2000: 750 millions boni top exec. alors que bénéfice net déclaré 975 millions

11 2. Scandale politique : manque déquité. 29 top exec. 1M$ en stock options avant banqueroute pendant que interdiction pour employés de vendre leurs options CEO seul : vente de 67 $millions doptions employés au chômage. Prime de séparation : $ par employé 63% employés ont perdu totalité de leur fonds de pension (plan 401K)

12 3. Scandale social : droits humains bafoués (I) : Ex: Dabhol Power Corporation, Inde 65% Enron; 10% G.E; 10% Betchel; 15% Inde, province Maharashtra (début 1992) Plus grande usine délectricité au gaz du monde 3 M$ dinvestissement (10% investissements étrangers en Inde ) Projet de mégawatts (Baie James Phase II : mégawatts)

13 3. Scandale social : droits humains bafoués (II) : Déplacement de personnes et prise de possession des terrains sans avis préalable Arrestation de 300 manifestants pacifistes par jour pour une moyenne de 8 jours demprisonnement, sans procès et avec atteinte droits humains fondamentaux Manifestants, surtout femmes, expulsés de leur maison, coups et blessures (matraques, gaz lacrymogène, hélicoptères), emprisonnement, humiliation, intimidation …Similaire, Gandhi, Afrique du Sud, 1910s…

14 4. Scandale environnemental : déséquilibres écologiques Pas détude dimpact, pas de site alternatif Moquerie du processus de consultation Détournement eau potable (8 300 litres minute). Remplacement de 10% de leau pour villages Pollution des rivières par eaux usées Contamination eau salée (rejet deau chaude 13 million litres par jour) Destruction de plantations (mangue, noix de coco) et pêcheries

15 Enron en Inde : un cas isolé ? (I) Autres pays affectés par Enron : Argentine, Brésil, Mozambique, Pologne… Autres entreprises : Global Crossing, Oracle, Merck, Qwest, RD Shell, Total-Elf-Fina, Unocal, Xerox, Vivendi, Worldcom… Caractéristiques de la finance internationale : LBOs, accélération des IPOs, stock options (700% de croissance en 10 ans), investisseurs institutionnels (50%+), valeur espérée de laction à court terme comme seul critère / performance…

16 Enron : un cas isolé ? (II) Caractéristiques du management «nouvelle économie» : valeur associée à top exec. idéalisé; CEOs = 500% salaire employé moyen; bonus passé de 3$ à 64$ par 1000$ de valeur en 10 ans; PR agressives; discours «responsabilité»; seuls 1.5% des stock options payés aux employés; etc. Complicité dacteurs sociaux : gouvernements (Enron financé par 7M$ investissements publics : USA, Allemagne, Angleterre, France, Italie, Japon…); analystes financiers; grands cabinets comptable et consultation; Écoles de gestion; journaux daffaires; gouvernements hôtes; etc…

17 Signes avant-coureurs(Prodomes) 1992 : rumeurs que contrat de Dabohl signé en Inde était corrompu (niveau dinvestissement = 50% du budget déducation de la province) 1993 : refus de la Banque Mondiale de financer le projet (prix de lénergie 4 fois plus élevé que localement) : tentative de retrait du gouvernement indien du projet; début violence physique aidée de la police 1997 : rapport Amnesty International : prix de laction hors-normes dEnron 1999 : rapport Human Rigths Watch 2000 : «note 16» dans rapport financier dEnron 1992 – 2002 : Enron : 29 allégations de corruption 2002 : rapport US House of Representative

18 Réponses des acteurs sociaux aux manquements éthiques Enron : déni; attaque en justice pour bris de contrat; lobbying; intimidation du Gvt. de lInde Analystes financiers : pas dinvestigation des allégations, ni de la «note 16» Cabinets comptables : complicité Média : quelques articles sur tensions en Inde; pas dinvestigation sur le terrain, pas dimages Encore aujourd'hui : laffaire Enron, un scandale financier pour la majorité; nouvelles directives du Congrès américain avant tout punitives

19 Économique : rentabilité Politique : équitéSocial : dignité Environnemental : viabilité Éthique intégrée Domaines pour performance organisationnelle éthique

20 Leçon à retenir de ce cas Léthique, pour la performance organisationnelle, ou pour dautre domaines, ne peut être fragmentée. Les conditions de contrôle ou de gouvernance dentreprise doivent être traités de concert avec la participation active de toutes les parties prenantes qui affectent ou qui sont affectées par les activités daffaires… Et ce pour les conditions de rentabilité, déquité, de dignité et de viabilité.

21 Signes positifs actuels Réactions dassainissement du marché : Nasdaq Des firmes comptabilisent leurs stock options comme dépenses : Boeing, G.E., G.M., Citigroup, Des top exec. dEnron collaborent avec la justice Prolifération de nouvelles approches et outils : ex: global compact des N.U; comptabilité sociale et environnementale; principes OCDE; etc. 36% des PDGs plus conscients des responsabilités intégrées (mais seuls 10% investissent dans CSR) Alien Tort Claim Act : appel gagné contre Unocal

22 Reste de nombreuses questions… Comment inciter les cabinets comptables à intégrer des normes CSR ? … garantir que ces normes expriment la réalité ? … améliorer la gouvernance dentreprise ? … rendre les corporations responsables envers dautres groupes dintérêts, en plus des actionnaires ? … accroître lintégrité des étudiants en gestion et celles des gestionnaires ? … diminuer le phénomène de «laplatissement» dans nos sociétés ?

23 Éthique E = [(Indiv. X collect.) X (subj. X obj.)] Subj.Obj. Indiv. Collect.


Télécharger ppt "Valeurs et éthique de la performance : les leçons dEnron Thierry C.Pauchant Professeur titulaire, Chaire en management éthique des organisations, HEC Montréal."

Présentations similaires


Annonces Google