La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY. PRÉSENTER PAR b Ginette b Ginette Ayotte b François b François Éthier b Kinzanza b Kinzanza kakalambongo b Amina b Amina Meguedad.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY. PRÉSENTER PAR b Ginette b Ginette Ayotte b François b François Éthier b Kinzanza b Kinzanza kakalambongo b Amina b Amina Meguedad."— Transcription de la présentation:

1 CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY

2 PRÉSENTER PAR b Ginette b Ginette Ayotte b François b François Éthier b Kinzanza b Kinzanza kakalambongo b Amina b Amina Meguedad b Cristiane b Cristiane St-Jean

3 CONTEXTE b Centre hospitalier Dupont b Établissement de soins généraux et spécialisés de courte durée. b 362 lits au permis b Une direction générale et cinq directions spécialisées.

4 Témoignage de Dr Tremblay b Chef de département de périnalité depuis trois ans au Centre hospitalier Dupont

5

6 1.La famille, premier lieu de formation b Milieu modeste b Deuxième d une famille de trois garçons b On commence petit pour finir gros b Travailler c est apprendre à être responsable.

7 b Sens pratique, sens des responsabilités, leadership. b Ce sont des talents naturels. b Mes parents nous ont influencé dans nos choix de carrière, mais sans autorité. b On devait suivre les traces.

8

9 2.L étudiant b a- Une formation d ingénieur en réaction à la famille Évite de suivre les traces de son frère et se spécialise en électronique et communicationÉvite de suivre les traces de son frère et se spécialise en électronique et communication Après sa maîtrise en génie médical, il est accepté en médecine.Après sa maîtrise en génie médical, il est accepté en médecine.

10 Réalise l importance de sa formation en génie dans sa pratique de gestionnaire b Ça lui a apporté; –maturité –mode de pensée très flexible –Vivre avec l incertitude

11 B- Une formation médicale; b Pour; –l indépendance (min. de contraintes) –le défi (bien cerné le problème) –la performance (être capable de faire des choses)

12 L important c était d obtenir une formation adéquate pour devenir un bon médecin b C était extraordinaire l apprentissage b Pédiatre, c etait clair dans mon esprit b J aimais enseigner, et travailler avec les enfants.

13

14 3. Le médecin 3. Le médecin b a- Résidence ;développement d une relation maître-élève –apprentissage auprès du Dr Aubry –autoritaire,très exigeante,peu patiente,compétente –nouvel intérêt vers la néonatologie, car elle s intéresse à la haute technologie et aux impacts psychosociaux majeurs.

15 B-Premier emploi le fait du hasard; « Si ça ne marche pas ici, je m en vais » B-Premier emploi le fait du hasard; « Si ça ne marche pas ici, je m en vais » b Pédiatre au Centre hospitalier Bolduc b Obtient des privilèges b Découvre les nombreuses contraintes qui l empêchaient d exercer sa pratique avec toute l indépendance voulue.Ex. l intubation

16 N essayais pas de comprendre une autre logique que médicale. b Dérangeait les habitudes médicales(80-90 heures de travail) b Il n étais pas de la gang. b Maigre apprentissage au plan personnel b Appris; il y a des choses auxquelles il fallait faire attention, comme l organisation du pouvoir.il y a des choses auxquelles il fallait faire attention, comme l organisation du pouvoir.

17 c- Deuxième emploi; `` à mon arrivée, l hécatombe totale `` c- Deuxième emploi; `` à mon arrivée, l hécatombe totale `` b Centre hospitalier Dupont b Exprime ses exigences; « Vous allez vous organiser pour me faire des soins intermédiaires qui ont de l allure. »

18 Passe un an à faire de la formation,ça été le bonheur totale b Se retrouve avec une grosse lutte de pouvoir entre le désir d organiser un département moderne ( répondant aux besoins de la population) et une organisation départementale traditionnelle (répondant aux habitudes acquises et leur assurant plus de pouvoir)

19

20 4-Le gestionnaire b a- Chef de département; la recherche du consensus b Puis encore là, c est un hasard b Croyais à la structure mieux adapté aux besoins des familles.

21 J étais le seul spécialiste du département qui croyait à cette structure et je me sentais obligé d assumer ce poste. b Il se retrouve face à des conflits; entre les omnipraticiens et les gynécologuesentre les omnipraticiens et les gynécologues pour régler ce conflit, on ne marche plus avec des votes mais bien avec le consensus appelle ça le « gentlemen agreement »pour régler ce conflit, on ne marche plus avec des votes mais bien avec le consensus appelle ça le « gentlemen agreement » on cherche le dénominateur communon cherche le dénominateur commun

22 Il faut faire des manœuvres politiques; b S entendre avec un, s entendre avec l autre et troquer ; Tu me donnes ceci et je te donne cela. b Toutes les décisions sont prises de cette façon-là

23 b Profiter au maximum de la bonne volonté de tous et éviter le plus possible de faire perdre la face à qui que ce soit. b S organise pour ne jamais prendre de décisions d autorité. b Le pouvoir, il faut qu il vienne des pairs.

24 b Seules décisions d autorité, c est pour régler des troubles de comportements, de discipline b La pression qui vient du groupe est bien plus grande que celle qui vient seulement du chef

25 L autorité vient en autant que le chef soit crédible b Qu il soit capable d obtenir le consensus. b Le contrôle qu on peut avoir à l intérieur d un département existe à partir de sa crédibilité, du dynamisme qu on démontre et des consensus qu on parvient à obtenir. b L avantage c est de travailler avec des professionnels pleins de créativité et d initiative.

26 b-Direction des services professionnels intérimaire; un laboratoire du pouvoir b-Direction des services professionnels intérimaire; un laboratoire du pouvoir b Intérim qui a duré six mois b Passage très formateur; J ai appris la différence entre la pression qui se fait par les pairs et la pression qui se fait par le D.S.P.J ai appris la différence entre la pression qui se fait par les pairs et la pression qui se fait par le D.S.P. Gestion de conflitsGestion de conflits

27 Je n ai jamais eu de cours là-dessusJe n ai jamais eu de cours là-dessus Ça vient naturellementÇa vient naturellement Je pense que c est innéJe pense que c est inné Être gestionnaire, je ne suis pas sûr que ce soit une question de formationÊtre gestionnaire, je ne suis pas sûr que ce soit une question de formation b Le pouvoir c est aussi fascinant, à exercer qu à observer.

28 J ai préféré le gentlemen agreement au pouvoir b Le chef du département a le pouvoir d influencer, et chacun de ses membres le pouvoir d agir. b L autorité, je la perçois comme une contrainte inutile qui me dérange. b J adore gérer des projets, où l on exerce peu d autorité mais beaucoup d influence

29

30 5-La personne b a- Soupapes; le plaisir du jeu et de la performance; b Je m occupe à plein de choses différentes. b Mon plaisir c est de bien performer b Le fait de perdre n enlève rien à mon plaisir

31 b-Ce qui le met en colère b-Ce qui le met en colère b Ce sont les contraintes inutiles, autant des individus que des règles organisationnelles ou autres.

32

33 6-Et après ? Le hasard?... b Ce qui va arriver plus tard, j ai l impression que ce sera encore un hasard. b Il y a toujours plein d opportunités qui se présentent et le hasard saura probablement bien faire les choses.

34

35 Conclusion b Le hasard…. b Ses valeurs sont constantes b On doit saisir les opportunités b Assumer nos choix b Mener à terme ses projets b Utiliser surtout l influence b Rechercher le consensus// autorité

36 MERCI


Télécharger ppt "CAS FRÉDÉRIC TREMBLAY. PRÉSENTER PAR b Ginette b Ginette Ayotte b François b François Éthier b Kinzanza b Kinzanza kakalambongo b Amina b Amina Meguedad."

Présentations similaires


Annonces Google