La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

©Patrick OCHS - Décembre 2001 Investissements immatériels: compétitivité et valeur des entreprises. Patrick OCHS HEC Montréal Décembre 2001.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "©Patrick OCHS - Décembre 2001 Investissements immatériels: compétitivité et valeur des entreprises. Patrick OCHS HEC Montréal Décembre 2001."— Transcription de la présentation:

1 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Investissements immatériels: compétitivité et valeur des entreprises. Patrick OCHS HEC Montréal Décembre 2001

2 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Objectifs. Identifier et définir linvestissement et la dépense immatériels.

3 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Objectifs. Identifier et définir linvestissement et la dépense immatériels. Analyser la contribution des actifs immatériels à la compétitivité et à la valeur des entreprises.

4 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Objectifs. Identifier et définir linvestissement et la dépense immatériels. Analyser la contribution des actifs immatériels à la compétitivité et à la valeur des entreprises. Identifier les limites actuelles du processus dévaluation et de mesure defficience des immatériels.

5 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Plan de lintervention. v Limmatériel pourquoi ? Première partie : identifier. Première partie : identifier. Deuxième partie : mesurer. Deuxième partie : mesurer. v Indicateurs de mesure de limmatériel.

6 Première partie : identifier. Première partie : identifier.

7 Champ de recherche multidisciplinaire. Sciences économiques Sciences de la gestion Sociologie et philosophie. G. Bachelard. G. Durand.M.Maffesoli. E. Morin. T. Veblen. M.Polnayi. I.Nonaka/Takeuchi. R.H.Coase. O.Williamson R.Nelson. S.Winter. D.J Teece R. Lucas Jr B.Coriat. O.Weinstein P.Cohendet. P.Llerena A. Chandler P.Drucker. S. Andrews C.K Prahalad H. Mintzberg L.Edvinson. M.Malone C.Y.Baldwin J.P Sartre T. Du Montcel Modigliani et Miller G.Simmel K.Sveibi P.Ochs

8 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Des ruptures dans les cycles de croissance. F La production de richesses se déplace du matériel vers limmatériel. F L économie se dématérialise: le lien importe plus que le bien. F Les actifs déterminants peuvent être immatériels. Identifier.

9 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Les tendances. F Les entreprises investissent à présent en immatériel de manière plus conséquente que les pouvoirs publics (ex R. et D.) F Les investissements immatériels représentent plus dun tiers des investissements totaux. F La progression des investissements immatériels est plus rapide que celle des investissements physiques. Identifier.

10 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Des domaines identifiés. Recherche et développement. Formation. Processus de production. Marketing. Conception de logiciels Flux dynamiques Multidimensionnels. Gestion des ressources rares Vers une typologie des différents investissements immatériels Identifier.

11 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Vers une définition de linvestissement immatériel. Investissement intangible dynamique qui incorpore de manière durable une part de connaissances dominante dans le but de contribuer de manière spécifique ou processuelle à la compétitivité et à valeur de lentreprise. Identifier.

12 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Le sens des mots.... F Lentreprise dispose dactifs. F Les actifs résultent dinvestissements. F Un actif générateur de revenu constitue un capital. Un actif intangible résulte dun investissement immatériel et peut constituer un ajout à la valeur de lentreprise. Identifier.

13 Deuxième partie : mesurer. Deuxième partie : mesurer.

14 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Les enjeux selon lOCDE. Identifier.

15 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Lévolution des investissements (1). Source - USA - Léonard Nakamura, Busines review, Juillet Août (1) En % du PIB des entreprises non financières: le PIB engendré par une organisation correspond à ses recettes moins ses achats auprès dautres entreprises, après suppression des transactions interentreprises (périmètre égal)

16 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Croissance de la valeur boursière de 1989 à F La croissance rapide de la valeur boursière (multiplié par 10) contraste avec la croissance des bénéfices des sociétés (multiplié par 5). F Lévolution du PER (1) confirme un excès doptimisme des actionnaires. (1) Rapport entre le cours dune action et le dividende distribué par action. Plus ce rapport est élevé plus le marché anticipe des résultats favorables.

17 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Lévolution des investissements (1). Source - USA – Federal Reserve Bank of Philadelphia, Department of Research and Statistics, (1)Rapport de la valeur boursière sur les bénéfices comptables après impôt. La valeur boursière est le cours des actions sur le marché des sociétés non financières.

18 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Interrogation sur les cohérences. F Existe t il une raison qui permet dexpliquer lanticipation sur la valeur des organisations, du cours des actions et du PER (1), alors que les bénéfices ne progressent pas de de la même manière ? (1) Rapport entre le cours dune action et le dividende distribué par action. Plus ce rapport est élevé plus le marché anticipe des résultats favorables.

19 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Compétitivité actuelle et résultats futurs. F Lévolution, dans les organisations des dépenses et des investissements immatériels (qui constituent alors leurs actifs intangibles) peuvent réduire les résultats bénéficiaires immédiats mais augmentent lespérance de résultats futurs.

20 En milliards de dollars - Source Sveibi, Exemples dindicateurs globaux dévaluation.

21 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Risque ou incertitude immatérielle ? Processus complexe dinterrelation entre les différents investissements immatériels. Réduction du risque financier en longue période Incertitude importante sur des engagements à plus court terme. Mesurer.

22 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 La réduction des risques financiers sur lengagement immatériel. Nature de lengagement : stratégique ou tactique. Option de lengagement : investissement ou dépense. Finalité de lengagement : amélioration ou fertilisation. Mesurer.

23 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Quels engagements immatériels ? Pour générer des actifs immatériels globaux. Une marque. Un savoir faire. Une alliance. Une coopération. Une fusion. Une cession. Pour générer des actifs immatériels spécifiques. Des recherches-études. Un réseau de diffusion. Une campagne institutionnelle. Une formation longue. Mesurer.

24 Les conditions de la réussite sur un plan international. Projets soient identifiés: contribution de chaque projet. Contribution à court moyen et long terme aux performances économiques de lentreprise. Ratios mesurables: indicateurs de flux.

25 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Exemples dindicateurs de gestion de projets: exemple Buts. Buts. Pour validation des engagemt. Projets identifiés Projets identifiés Pour les mesurer Compétitivité Compétitivité ý Progression du nombre de nouveaux clients. Valeur. Valeur. ý Progression de la valeur des nouveaux clients. Contribution à la compétitivité. Contribution à la compétitivité. Ratios en recherche et développement ý Efficience Progression invest. R et D Nbre innovations mise en marché Progression invest.R et D Nbre de chercheurs ý Récence et fréquence Progression invest.R et D C. T/ M.T /L.T C. T/ M.T /L.T Evolution de la R et D. Evolution des autres Invest.Immat. Direction générale. Direction générale. Direction de division et groupe projet Direction de division et groupe projet

26 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Mesure de la valeur des immatériels. Les postulats de la réflexion. La valeur dun actif immatériel se détermine en fonction des flux quil est censé générer. Les actifs immatériels composent la survaleur ou patrimoine immatériel de lentreprise. Le patrimoine immatériel n'intègre que des actifs dont la rentabilité est mesurable. Le goodwill comptable (1) est une mesure incomplète. (1) écart entre le prix payé et lactif net. Mesurer.

27 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Marché de la santé. EthiqueSemi-éthiqueOTC Conseil OTC grand public Parapharmacie de grande conso. Médicaments Non médicaments Produits frontières Futurs éthiques? Futurs OTC ? Future parapharmacie ? Marché mondial 200 Milliards de $ Incidence forte de la R et D Interrelation de la R et D et du marketing Investissements immatériels multidimensionnels Mesurer.

28 ©Patrick OCHS - Décembre 2001 Conclusions Processus dengagements en longue période. Générateur de compétitivité. Créateur de valeur. Limites actuelles correspondent aux méthodes didentification et dévaluation. Champs de recherche : indicateurs de pilotage de linvestissement immatériel.


Télécharger ppt "©Patrick OCHS - Décembre 2001 Investissements immatériels: compétitivité et valeur des entreprises. Patrick OCHS HEC Montréal Décembre 2001."

Présentations similaires


Annonces Google