La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La conjoncture Loffre et de la demande agrégées HEC - MONTREAL Octobre 2002.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La conjoncture Loffre et de la demande agrégées HEC - MONTREAL Octobre 2002."— Transcription de la présentation:

1 La conjoncture Loffre et de la demande agrégées HEC - MONTREAL Octobre 2002

2 2 Quelques rappels Tel que vu précédemment, le PIB réel dépend, à long terme, des variables suivantes : –La main-dœuvre (L) –Le capital (K) –La technologie –Le capital humain Cette croissance à long terme peut être mesurée à laide dune tendance

3 3 Lexpérience canadienne: PIB réel tendancielPIB réel observé Récession Expansion rapide des années 80 Récession Expansion modeste des années 90 Ralentissement en En millions de dollars de 1997

4 4 Les fluctuations à court terme Le PIB réel fluctue, à court terme, autour de cette tendance Cest le cycle économique ou conjoncturel

5 5 Le taux de croissance du PIB réel canadien (1980:Q1 à 1999:Q2)

6 6 Le cycle économique 1 Le cycle économique est caractérisé par deux phases (contraction et expansion) et deux points de retournement (creux et sommet cyclique). 2 De plus, les termes récession et reprise appartiennent respectivement à la phase de contraction et dexpansion. 3 Au sens strict du terme, on parlera de récession lorsque le PIB réel a baissé sur une période dau moins six mois consécutifs. 4 La reprise marque le début de la phase dexpansion, jusquà ce que le PIB réel ait rattrapé le niveau atteint au sommet précédent.

7 7 Les phases du cycle économique La reprise fait partie de la phase de expansion lexpansion. La récession fait partie de la phase decontraction Sommet Creux EXPANSION CONTRACTION Reprise Récession Temps

8 8 Le cycle canadien Avril mois Juin mois Février mois Juillet mois Février mois Avril mois Juillet mois Novembre mois Avril moisAvril mois et + Moyenne13 mois Moyenne 89 mois

9 9 Le cycle macroéconomique Déf. : fluctuations de lactivité économique agrégée autour de son sentier de croissance de long terme –Activité économique agrégée –Co-mouvements –Récurrence mais non-périodicité –Persistance

10 10 Cr. moyenne %Écart-typeCoeff. corr. Synchronisation Faits stylisés au Canada 3,63 3,36 3,40 3,95 5,96 5,54 2,29 4,60 2,35 7,64 3,20 2,25 7,47 4,02 7,19 8,34 1,83 3,08 14,26 4,52 0,79 0,39 0,65 0,69 0,80 -0,23 -0,61 0,30 - 0,85 - Coïncident Retard de 3 tr. Coïncident Devance de 3 tr. Coïncident Devance de 2 tr. Coïncident M1 EX IM Y C I G Emploi Chômage Prix 1961:1-2001:4

11 11 Loffre et la demande agrégées Nous cherchons à expliquer les fluctuations cycliques – du taux de chômage. – du niveau des prix –du PIB réel

12 12 La demande agrégée (DA) La quantité demandée de biens et services dépend des intentions dachats des ménages, des entreprises, des gouvernements et des non-résidents

13 13 La pente de la courbe DA Deux raisons expliquent la pente négative de la DA : –Leffet de richesse –Les effets de substitution Entre les biens actuels et futurs Entre les biens produits au Canada et à létranger

14 14 Courbe de demande agrégée DA 0 Y = PIBR P = IPPIB

15 15 Les facteurs de déplacement de la DA C = f (Y d, r, richesse) richesse: héritage, bourse, endettement r : taux dintérêt réel Y d = Y - T + Tr où Y d : revenu disponible – richesse C DA – r C DA – Y d C DA

16 16 Ce graphique illustre la relation inverse entre le taux annuel de croissance des achats de biens durables et le taux dintérêt réel à long terme, depuis le premier trimestre de 1980: Cons. de biens durables Taux dintérêt réel

17 17 Les facteurs de déplacement de la DA I = f (r,, T) – r I DA – I DA – T I DA r : taux dintérêt réel : activité économique T : taxes aux entreprises

18 18 Linvestissement et le taux dintérêt réel au Canada entre 1981 et 2001

19 19 Les facteurs de déplacement de la DA G : discrétionnaire –politique budgétaire –endettement –démographie: vieillissement

20 20 Les facteurs de déplacement de la DA EX = f (F, Y US, P US ) – F dépréciation du $Can EX DA – Y US EX DA – P US EX DA Note : F : taux de change ($Can/$US) Y US : activité économique aux USA P US : niveau des prix aux USA

21 21 Les facteurs de déplacement de la DA IM = f (F, Y, P US ) – F IM DA – Y IM DA (le long de la courbe) – P US IM DA

22 22 Les exportations nettes dépendent du taux de change réel, défini ici comme le taux de change nominal canadien pondéré par le rapport des prix américains (indice des prix du PIB américain) aux prix canadiens (indice des prix du PIB canadien). Le graphique suivant illustre cette relation: Exportations nettes réellesTaux de change réel Dépréciation Appréciation

23 Déplacement de la DA DA 0 DA 1 DA 2 Y P

24 24 Loffre agrégée Relation entre la quantité offerte de biens et services et le niveau des prix On distingue –Loffre agrégée à long terme (OALT) –Loffre agrégée à court terme (OACT)

25 25 Loffre agrégée à long terme Représente la relation entre la quantité offerte de biens et services et le niveau des prix: –Chaque entreprise fonctionne à sa capacité optimale de production –Les ressources sont pleinement utilisées (dune façon soutenable) Le PIB est égal au PIB potentiel (Y p ) Le taux de chômage est égal au taux naturel (environ 7 % au Canada)

26 26 La courbe OALT OALT Y P YPYP

27 27 Loffre agrégée à court terme Relation entre la quantité offerte de biens et services et le niveau des prix, lorsque les prix des facteurs de production sont constants Elle est à pente positive: une prix incite les entreprises à production (embauche)

28 28 P Y OALT OACT Les courbes OALT et OACT YPYP

29 29 Les déplacements de OALT et OACT Les courbes OALT et OACT se déplacent ensemble lorsque la capacité de production de léconomie change –Productivité –Heures totales travaillées

30 30 Hausse de la productivité OALT 0 OACT 0 Y P P0P0 Y P0 OACT 1 OALT 1 Y P1

31 31 Déplacements de lOACT Une variation du prix des facteurs change les coûts unitaires de production –Salaires –Prix des autres facteurs Ça ne change pas la capacité de production de léconomie

32 32 OALT OACT 0 Y P Hausse du prix du pétrole OACT 1 YPYP P0P0 P1P1

33 33 Léquilibre macroéconomique Il y a équilibre macroéconomique de court terme à la jonction des courbes DA et OACT –À un niveau de prix qui négalise pas ces deux courbes, les stocks varient –Les entreprises modifient alors leur production et léconomie rejoint léquilibre Équilibre de long terme : jonction des courbes DA et OALT –Le marché du travail sajuste.

34 34 OACT Y P DA Léquilibre macroéconomique P0P0 Y0Y0

35 35 OACT Y P DA Équilibre de chômage (écart récessionniste) OALT YPYP P0P0 Y0Y0 Taux de chômage observé > taux de chômage naturel

36 36 OACT Y P DA Équilibre de plein-emploi OALT YPYP P0P0 Taux de chômage observé = taux de chômage naturel

37 37 OACT Y P DA Équilibre de suremploi (écart inflationniste) OALT YPYP P0P0 Y0Y0 Taux de chômage observé < taux de chômage naturel

38 38 Un choc sur la demande Un choc sur la DA change léquilibre macroéconomique –Forte croissance américaine –Baisse des impôts Effets : variation du PIB réel et des prix

39 39 OACT 0 Y P DA 0 OALT Choc sur la DA (effet à CT) DA 1 Y P =Y 0 P0P0 P1P1 Y1Y1

40 40 Y P DA OALT Effets à long terme OACT 0 OACT 1 Y P =Y 1 P0P0 P1P1 Y0Y0 Le taux de chômage étant trop faible, les salaires augmentent, ce qui déplace la courbe OACT à gauche.

41 41 Un choc doffre Un choc doffre négatif, causé par une hausse du prix des facteurs de production, déplace la courbe OACT vers la gauche Le PIB réel diminue et le niveau des prix augmente

42 42 Y P DA OALT Un choc négatif sur loffre agrégée (effet à CT) OACT 0 OACT 1 Y P =Y 0 P0P0 P1P1 Y1Y1

43 43 Y P DA OALT Le retour à léquilibre (long terme) OACT 0 OACT 1 Y P =Y 1 P0P0 P1P1 Y0Y0

44 44 Les niveaux et les taux de croissance Le PIB réel et le niveau des prix augmentent à peu près tout le temps Les chocs conjoncturels viennent modifier les taux de croissance du PIB et des prix –Un choc de demande négatif réduira la croissance et linflation, plutôt que le PIB réel et le niveau des prix –Un choc de demande positif augmentera la croissance et linflation –Un choc doffre négatif réduira la croissance et augmentera linflation –Un choc doffre positif augmentera la croissance et réduira linflation


Télécharger ppt "La conjoncture Loffre et de la demande agrégées HEC - MONTREAL Octobre 2002."

Présentations similaires


Annonces Google