La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

0 Gestion de Portefeuille 3-228-07 Albert Lee Chun Évaluation de la performance dun portefeuille : les indices de performance Séance 11 2 Dec 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "0 Gestion de Portefeuille 3-228-07 Albert Lee Chun Évaluation de la performance dun portefeuille : les indices de performance Séance 11 2 Dec 2008."— Transcription de la présentation:

1 0 Gestion de Portefeuille Albert Lee Chun Évaluation de la performance dun portefeuille : les indices de performance Séance 11 2 Dec 2008

2 Albert Lee Chun Portfolio Management 1 Introduction En tant que gestionnaire de portefeuille, comment pouvons- nous évaluer la performance de notre portefeuille? En tant que gestionnaire de portefeuille, comment pouvons- nous évaluer la performance de notre portefeuille? Nous savons qu'il y a deux facettes majeures sur lesquelles le gestionnaire de portefeuille se base pour produire un rendement : Nous savons qu'il y a deux facettes majeures sur lesquelles le gestionnaire de portefeuille se base pour produire un rendement : 1. La capacité a créé un rendement supérieur à la moyenne en fonction de la quantité de risque pris par l'intermédiaire dune plus grande capacité a timer le marchée ou par une sélection supérieure de titres 2. La capacité de diversifier le portefeuille et den éliminer le risque non systématique, comparativement à un portefeuille de référence.

3 Albert Lee Chun Portfolio Management 2 Aujourdhui Attribution de performance Attribution de performance Concept de mesures ajustées pour le risque Lindice de Sharpe, Treynor et Jensen Lindice de Sharpe, Treynor et Jensen Mesure des habiletés du gestionnaire et de ses capacités de timing Mesure des habiletés du gestionnaire et de ses capacités de timing

4 Albert Lee Chun Portfolio Management 3 La moyenne des rendements Moyenne arithmétique: Moyenne géométrique: Exemple: ( ) / 2 = 7.83% [ (1.1) (1.0566) ] (1/2) - 1 = 7.808% Exemple:

5 Albert Lee Chun Portfolio Management 4 La moyenne géométrique nous donne une estimation non biaisée de lespérance de rendement de laction. Nous lutilisons pour prévoir les rendements de la prochaine période. Le taux de rendement fixe sur la période d'échantillonnage qui permettrait à la valeur initiale d'atteindre la valeur terminale est connu sous le nom de moyenne géométrique. La moyenne géométrique est toujours inférieure ou égale à la moyenne arithmétique; cette différence augmente avec la volatilité. La moyenne géométrique est aussi connue sous le nom de moyenne pondérée par le temps ou time-weighted average (par opposition à la moyenne pondérée par la valeur ou dollar weighted average), car elle met un poids identique sur chaque rendement. Moyenne géométrique:

6 Albert Lee Chun Portfolio Management 5 Rendement pondéré par la valeur : Taux de rendement interne Taux de rendement interne Les rendements sont pondérés par montant investi dans chaque action. Les rendements sont pondérés par montant investi dans chaque action. Rendement pondéré par le temps: Nest pas pondéré par un montant dinvestissement Nest pas pondéré par un montant dinvestissement Poids égaux Poids égaux Moyenne géométrique Moyenne géométrique Rendement pondéré par la valeur ou par le temps

7 Albert Lee Chun Portfolio Management 6 Exemple: Rendement sur plusieurs périodes PériodeAction 0Achat dune action de Eggberts Egg Co. à $50 0Achat dune action de Eggberts Egg Co. à $50 1Achat dune action de Eggberts Egg Co. à $53 1Achat dune action de Eggberts Egg Co. à $53 Eggbert paye un dividende de $2 par action 2Eggbert paye un dividende de $2 par action 2Eggbert paye un dividende de $2 par action Vente des deux actions pour $108 Vente des deux actions pour $108

8 Albert Lee Chun Portfolio Management 7 PériodeFlux monétaire 0-50$ pour achat daction 1+2$ dividendes -53$ pour achat daction 2+4$ dividendes + 108$ actions vendues Taux de rendement interne: Rendement pondéré par la valeur Pondéré par la valeur: La performance de laction, dans la deuxième année, quand nous possédons deux actions, a une plus grande influence sur le rendement global.

9 Albert Lee Chun Portfolio Management 8 Rendement pondéré par le temps [ (1.1) (1.0566) ] (1/2) - 1 = 7.808% Pondéré par le temps : Chaque rendement a un poids égal dans le calcul de la moyenne géométrique Moyenne géométrique :

10 Albert Lee Chun Portfolio Management 9 Attribution de performance

11 Albert Lee Chun Portfolio Management 10 Technique dattribution de la performance de lépoque Méthode dévaluation dun portefeuille avant 1960: Méthode dévaluation dun portefeuille avant 1960: Auparavant les investisseurs évaluaient la performance dun portefeuille en se basant uniquement sur le taux de rendement. Les chercheurs des années 1960 ont montré aux investisseurs comment quantifier et mesurer les risques. En regroupant les portefeuilles en classes de risque similaires, ils ont comparé les taux de rendement de chacune des classes de risque.

12 Albert Lee Chun Portfolio Management 11 Comparaison entre groupes de pairs Ceci est la plus commune des méthodes d'évaluations des gestionnaires de portefeuille. Ceci est la plus commune des méthodes d'évaluations des gestionnaires de portefeuille. Elle regroupe les rendements d'un univers représentatif dinvestisseurs sur une période de temps et les affiches dans un format de box plot. Elle regroupe les rendements d'un univers représentatif dinvestisseurs sur une période de temps et les affiches dans un format de box plot. Exemple: Fonds dAction américain avec cash par rapport à dautres gestionnaires de portefeuille de type Actions américaine. Exemple: Fonds dAction américain avec cash par rapport à dautres gestionnaires de portefeuille de type Actions américaine. À noter: il n'existe aucun ajustement pour le risque. Le risque est seulement considéré implicitement. À noter: il n'existe aucun ajustement pour le risque. Le risque est seulement considéré implicitement.

13 Albert Lee Chun Portfolio Management 12

14 Albert Lee Chun Portfolio Management 13 Lindice de performance de Treynor

15 Albert Lee Chun Portfolio Management 14 Treynor (1965) Treynor (1965) a développé la première mesure de performance de portefeuille qui prend en compte le risque. Treynor (1965) a développé la première mesure de performance de portefeuille qui prend en compte le risque. Il a introduit la notion de droite caractéristique du portefeuille, qui définit la relation entre le taux de rendement dun portefeuille en particulier et le taux de rendement du portefeuille de marché. Il a introduit la notion de droite caractéristique du portefeuille, qui définit la relation entre le taux de rendement dun portefeuille en particulier et le taux de rendement du portefeuille de marché. Bêta est la pente qui mesure la volatilité du rendement du portefeuille par rapport au rendement du marché. Bêta est la pente qui mesure la volatilité du rendement du portefeuille par rapport au rendement du marché. Alpha représente le rendement unique du portefeuille. Alpha représente le rendement unique du portefeuille. Plus le portefeuille devient diversifié, plus le risque unique diminue. Plus le portefeuille devient diversifié, plus le risque unique diminue.

16 Albert Lee Chun Portfolio Management 15 Lindice de Treynor divise le rendement excédentaire dun portefeuille par le risque systématique du portefeuille (bêta). Lindice de Treynor est donné : Lindice de Treynor Lindice de Treynor est défini par la moyenne des rendements du portefeuille p et lactif sans risque.

17 Albert Lee Chun Portfolio Management 16 Lindice de Treynor Un Tp plus grand est meilleur pour les investisseurs, pour nimporte quel niveau daversion aux risques. Puisque cette mesure ajuste le rendement au risque systématique, elle est idéale pour évaluer des portefeuilles bien diversifiés, quils soient détenus seuls ou en combinaison avec dautres portefeuilles.

18 Albert Lee Chun Portfolio Management 17 Lindice de Treynor Bêta mesure le risque systématique, mais dans le cas ou le portefeuille nest pas bien diversifiée, bêta ne pourra pas proprement caractérisé le risque du portefeuille. Bêta mesure le risque systématique, mais dans le cas ou le portefeuille nest pas bien diversifiée, bêta ne pourra pas proprement caractérisé le risque du portefeuille. Donc, lindice de Treynor assume implicitement un portefeuille parfaitement diversifié. Donc, lindice de Treynor assume implicitement un portefeuille parfaitement diversifié. Lindice de Treynor est aussi connu sous le nom de ratio de Treynor Lindice de Treynor est aussi connu sous le nom de ratio de Treynor Les portefeuilles qui ont un risque systématique identique, mais un risque total différent vont avoir le même ratio de Treynor! Les portefeuilles qui ont un risque systématique identique, mais un risque total différent vont avoir le même ratio de Treynor! Un risque non systématique élevé ne devrait pas affecter un portefeuille bien diversifié et donc, nest pas pris en compte dans lindice de Treynor. Un risque non systématique élevé ne devrait pas affecter un portefeuille bien diversifié et donc, nest pas pris en compte dans lindice de Treynor. Un portefeuille qui a un bêta négatif aura aussi un ratio de Treynor négatif. Un portefeuille qui a un bêta négatif aura aussi un ratio de Treynor négatif.

19 Albert Lee Chun Portfolio Management 18 T-droites Q a un alpha plus grand, mais P a une T-droite plus inclinée. P est alors un meilleur portefeuille

20 Albert Lee Chun Portfolio Management 19 Lindice de performance de Sharpe

21 Albert Lee Chun Portfolio Management 20 Il est similaire à la mesure de Treynor, mais il utilise le risque total du portefeuille, pas uniquement le risque systématique. Il est similaire à la mesure de Treynor, mais il utilise le risque total du portefeuille, pas uniquement le risque systématique. Lindice de Sharpe est donné par : Lindice de Sharpe est donné par : Plus lindice est grand, mieux cest, car le portefeuille obtient un rendement excédentaire plus élevé pour chaque unité de risque total. Plus lindice est grand, mieux cest, car le portefeuille obtient un rendement excédentaire plus élevé pour chaque unité de risque total. Lindice de Sharpe

22 Albert Lee Chun Portfolio Management 21 Lindice de Sharpe Il ajuste le rendement par rapport au risque total du portefeuille, contrairement à lindice de Treynor, qui sajuste uniquement au risque systématique. Une hypothèse implicite de lindice de Sharpe est que le portefeuille nest pas bien diversifié et quil ne sera pas combiné à un autre portefeuille. Il sutilise pour lévaluation de portefeuille lorsque deux portefeuilles sont mutuellement exclusifs. Cet indice était originalement connu sous le nom de ratio reward-to-variability avant que les gens lappellent le ratio de Sharpe.

23 Albert Lee Chun Portfolio Management 22 SML vs. CML Lindice de Treynor utilise Bêta et donc analyse la performance du rendement du portefeuille en relation avec la SML. Lindice de Treynor utilise Bêta et donc analyse la performance du rendement du portefeuille en relation avec la SML. Lindice de Sharpe utilise le risque total et donc analyse la performance du rendement du portefeuille en relation avec la CML. Lindice de Sharpe utilise le risque total et donc analyse la performance du rendement du portefeuille en relation avec la CML. Pour des portefeuilles totalement diversifiés, les deux indices donnent le même classement. Pour des portefeuilles totalement diversifiés, les deux indices donnent le même classement. Si notre portefeuille nest pas diversifié, lindice de Sharpe pourrait donner un classement plus bas que lindice de Treynor. Si notre portefeuille nest pas diversifié, lindice de Sharpe pourrait donner un classement plus bas que lindice de Treynor. Donc, lindice de Sharpe évalue la performance du gestionnaire de portefeuille en prenant en compte la performance du rendement ainsi que la diversification. Donc, lindice de Sharpe évalue la performance du gestionnaire de portefeuille en prenant en compte la performance du rendement ainsi que la diversification.

24 Albert Lee Chun Portfolio Management 23 Le prix du risque Les indices de Treynor et de Sharp nous donnent la prime de risque par unité de risque, que ce soit le risque systématique (Treynor) ou le risque total (Sharpe). Les indices de Treynor et de Sharp nous donnent la prime de risque par unité de risque, que ce soit le risque systématique (Treynor) ou le risque total (Sharpe). Ils mesurent le prix du risque en rendement excédentaire par unité de risque (mesurée soit par bêta ou lécart type du portefeuille). Ils mesurent le prix du risque en rendement excédentaire par unité de risque (mesurée soit par bêta ou lécart type du portefeuille).

25 Albert Lee Chun Portfolio Management 24 Lindice ou alpha de Jensen

26 Albert Lee Chun Portfolio Management 25 Alpha est une mesure de risque rectifié de rendement supérieur Alpha est une mesure de risque rectifié de rendement supérieur Cette mesure est rectifiée aux risque systématique du portefeuille. Cette mesure est rectifiée aux risque systématique du portefeuille. Un alpha positif nous indique un rendement rectifié au risque supérieur, et donc que le gestionnaire est bon pour choisir les titres ou prédire les mouvements du marché. Un alpha positif nous indique un rendement rectifié au risque supérieur, et donc que le gestionnaire est bon pour choisir les titres ou prédire les mouvements du marché. Contrairement au ratio de Sharpe, lalpha de Jensen ne prend pas en compte la diversification puisquil considère uniquement le risque systématique. Contrairement au ratio de Sharpe, lalpha de Jensen ne prend pas en compte la diversification puisquil considère uniquement le risque systématique. Lalpha de Jensen

27 Albert Lee Chun Portfolio Management 26 La méthode multifactorielle de lalpha de Jensen La mesure peut être mise sous forme multifactorielle, par exemple:

28 Albert Lee Chun Portfolio Management 27 Le ratio dinformation

29 Albert Lee Chun Portfolio Management 28 Le ratio dinformation 1 En utilisant une régression historique, le RI (ratio dinformation) prend la forme de : En utilisant une régression historique, le RI (ratio dinformation) prend la forme de : Où le numérateur est lAlpha de Jensen et le dénominateur est lerreur standardisée de la régression. Avec : Le ratio dinformation tient compte du risque non systématique, qui pourrait, en théorie, être éliminé par la diversification.

30 Albert Lee Chun Portfolio Management 29 Le ratio dinformation 2 Mesures de rendement excédentaire par rapport à un portefeuille de référence. à Le ratio de Sharpe est un cas particulier où l'indice de référence est égal à lactif sans risque. Le risque est mesuré comme l'écart type du rendement excédentaire (rappelons que c'est l'erreur de réplication) Pour un portefeuille géré activement, nous voulons probablement maximiser l'excédent de rendement par unité de risque non systématique.

31 Albert Lee Chun Portfolio Management 30 Lerreur de réplication dun portefeuille Rendement excédentaire relatif au portefeuille b Moyenne du rendement excédentaire Variance de la différence excédentaire Erreur de réplication

32 Albert Lee Chun Portfolio Management 31 Ratio dinformation Le rendement excédentaire démontre la capacité du gestionnaire à utiliser linformation et son talent pour générer du rendement excédentaire. Le rendement excédentaire démontre la capacité du gestionnaire à utiliser linformation et son talent pour générer du rendement excédentaire. Les fluctuations du rendement excédentaire représentent le bruit aléatoire qui est interprété comme le risque non systématique. Les fluctuations du rendement excédentaire représentent le bruit aléatoire qui est interprété comme le risque non systématique. Ratio information -bruit. RI annualisé RI annualisé

33 Albert Lee Chun Portfolio Management 32 Ratio dinformation

34 Albert Lee Chun Portfolio Management 33 La mesure M 2

35 Albert Lee Chun Portfolio Management 34 La mesure M 2 Développé par Leah et son grand père Franco Modigliani. M 2 = r p* - r m M 2 = r p* - r m r p* représente le rendement du portefeuille rectifié, qui réplique la volatilité du portefeuille indiciel de marché r m. On combine ce portefeuille avec une position en T-bills. Si le risque du portefeuille est plus faible que le risque du marché, nous devons emprunter de largent et linvestir pour augmenter le risque du portefeuille. Puisque le portefeuille de marché et le portefeuille rectifié ont le même écart-type, nous pouvons ainsi comparer leurs performances en comparant les rendements.

36 Albert Lee Chun Portfolio Management 35 La mesure M 2 : Exemple Portefeuille géré : Rendement = 35% Écart type = 42% Portefeuille de marché : Rendement = 28% Écart type = 30% Rendement du T-bill = 6% Portefeuille de réplication: 30/42 =.714 dans P (1-.714) ou.286 dans T-bills Rendement = (.714) (.35) + (.286) (.06) = 26.7% M 2 Puisque le rendement du portefeuille est inférieur au rendement du marché, M 2 est négatif, et le portefeuille géré réalise un rendement moins élevé que le marché.

37 Albert Lee Chun Portfolio Management 36 M 2 du portefeuille P

38 Albert Lee Chun Portfolio Management 37 Rendement excédentaire des portefeuilles P, Q et M

39 Albert Lee Chun Portfolio Management 38 Performance statistique

40 Albert Lee Chun Portfolio Management 39 Quel est le meilleur portefeuille? Ça dépend. Ça dépend. Si P ou Q représente l'ensemble du portefeuille, Q sera préférable ayant un ratio Sharpe plus élevé et un meilleur M 2. Si P ou Q représente l'ensemble du portefeuille, Q sera préférable ayant un ratio Sharpe plus élevé et un meilleur M 2. Si P ou Q représente un sous-ensemble dun portefeuille, Q sera encore préférable, car il a un ratio de Treynor plus élevé. Si P ou Q représente un sous-ensemble dun portefeuille, Q sera encore préférable, car il a un ratio de Treynor plus élevé. Pour un portefeuille géré activement, P peut être préféré, car son ratio d'information est plus grand (en dautres mots, il maximise le rendement relatif au risque non systématique, ou l'erreur de réplication). Pour un portefeuille géré activement, P peut être préféré, car son ratio d'information est plus grand (en dautres mots, il maximise le rendement relatif au risque non systématique, ou l'erreur de réplication).

41 Albert Lee Chun Portfolio Management 40 Lanalyse de Style

42 Albert Lee Chun Portfolio Management 41 Lanalyse de Style Introduit par William Sharpe Etude sur la performance des fonds communs de placement (1992) 91.5% de la variation du rendement pourrait être expliquée par la répartition des fonds entre les T-Bills, les actions et les obligations. Les études subséquentes démontrent que 97% de la variation des rendements pourrait être expliquée par la répartition des fonds entre différentes classes d'actifs.

43 Albert Lee Chun Portfolio Management 42 Les portefeuilles de style de Sharpe pour les fonds Magellan Rendement des fonds Magellan sur une période de 5 ans. Les coefficients de régression sont positifs que pour 3 classes dactifs Ils expliquent 97.5% des rendements de Magellan. 2.5% sont attribués à la sélection de titres à lintérieur dune classe dactif.

44 Albert Lee Chun Portfolio Management 43 Le rendement des fonds Fidelity Magellan vs les portefeuilles de références Fond vs Style et Fond vs SML Limpact dun alpha positif sur le rendement anormal %

45 Albert Lee Chun Portfolio Management 44 Moyenne des erreurs de réplication pour 636 fonds communs de placement Forme en cloche

46 Albert Lee Chun Portfolio Management 45 Synchronisation du marché (Market Timing)

47 Albert Lee Chun Portfolio Management 46 Market Timing parfait Un gestionnaire qui a une anticipation parfaite des mouvements du marché transfère les actifs de manière optimale à travers différentes classes (actions, obligations et position liquide/cash). Son rendement est égal à : Un gestionnaire qui a une anticipation parfaite des mouvements du marché transfère les actifs de manière optimale à travers différentes classes (actions, obligations et position liquide/cash). Son rendement est égal à :

48 Albert Lee Chun Portfolio Management 47 Rendements de AnnéeActionsT-Bills

49 Albert Lee Chun Portfolio Management 48 Transférer aux T-Bills en 90 et 94 Transférer aux T-Bills en 90 et 94 Moyenne de rendement = 18.94%, Écart type = 12.04% Investir dans les actions de grande capitalisation pour la période complète: Investir dans les actions de grande capitalisation pour la période complète: Moyenne de rendement = 17.41% Écart type = 14.11% Avec une anticipation parfaite des mouvements du marché

50 Albert Lee Chun Portfolio Management 49 Performance des T-Bills, des actions et des Market Timers Débutant avec $1 dollar en 1926, on finit en 2005 avec...

51 Albert Lee Chun Portfolio Management 50 La valeur des prédictions imparfaites Supposons que vous faites les prévisions de la météo à Seattle. Si vous prévoyez quil va pleuvoir, vous aurez raison la plupart du temps. Supposons que vous faites les prévisions de la météo à Seattle. Si vous prévoyez quil va pleuvoir, vous aurez raison la plupart du temps. Est-ce que cela fait de vous un bon prévisionniste? Certainement pas. Est-ce que cela fait de vous un bon prévisionniste? Certainement pas. Nous devons examiner la proportion de prévisions correctes pour les jours où il va pleuvoir (P1) et la proportion de prévisions correctes pour les jours où il ne va pas pleuvoir (P2). Nous devons examiner la proportion de prévisions correctes pour les jours où il va pleuvoir (P1) et la proportion de prévisions correctes pour les jours où il ne va pas pleuvoir (P2). La bonne mesure de capacité de Timing est La bonne mesure de capacité de Timing est P = P1 + P2 – 1 Un gestionnaire qui time parfaitement aura P1 = P2 = P =1, et celui qui prédit toujours de la pluie aura P1 = 1, P2 = P = 0. Un gestionnaire qui time parfaitement aura P1 = P2 = P =1, et celui qui prédit toujours de la pluie aura P1 = 1, P2 = P = 0.

52 Albert Lee Chun Portfolio Management 51 Si linvestisseur détient uniquement le portefeuille de marché et un actif sans risque, et que le poids sur chacun des actifs est constant, la droite caractéristique du portefeuille sera une ligne droite. En ajustant les poids du portefeuille pour des mouvements à la hausse et à la baisse, nous aurions : Si le rendement du marché est faible – on met un poids faible sur le marché – cest pour ça quon a un bêta faible Si le rendement du marché est faible – on met un poids faible sur le marché – cest pour ça quon a un bêta faible Rendement du marché élevé – poids élevé sur le marché – bêta élevé Rendement du marché élevé – poids élevé sur le marché – bêta élevé Lidentification du market timing Henriksson (1984) a démontré peu dévidence de la capacité de timer le marché. Preuve dun marché efficient.

53 Albert Lee Chun Portfolio Management 52 Droite caractéristique : Market Timing Aucun Market Timing Bêta augmente avec le rendement Deux valeurs de Bêta

54 Albert Lee Chun Portfolio Management 53 Le test du Market timing Léquation de régression suivante prend en compte les mouvements du marché des obligations et des actions, et reflète lhabileté supérieure de market timing du gestionnaire. Léquation de régression suivante prend en compte les mouvements du marché des obligations et des actions, et reflète lhabileté supérieure de market timing du gestionnaire. Gamma vaut 0.3 et est statistiquement significatif, laissant entendre que les gestionnaires sont capables de battre le marché. Gamma vaut 0.3 et est statistiquement significatif, laissant entendre que les gestionnaires sont capables de battre le marché. Toutefois, l'étude a également trouvé un alpha négatif de Toutefois, l'étude a également trouvé un alpha négatif de -0.5.

55 Albert Lee Chun Portfolio Management 54 Analyse de lattribution de la performance

56 Albert Lee Chun Portfolio Management 55 La sélection Le principe de base de la méthode de Fama est que la performance globale peut être décomposée en prime de risque du portefeuille et en habileté de sélection. Le principe de base de la méthode de Fama est que la performance globale peut être décomposée en prime de risque du portefeuille et en habileté de sélection. La sélection est la portion des rendements excédentaires qui excède le rendement qui serait attribué à un portefeuille non géré. La sélection est la portion des rendements excédentaires qui excède le rendement qui serait attribué à un portefeuille non géré. Performance globale = Prime de risque + Sélection Performance globale = Prime de risque + Sélection

57 Albert Lee Chun Portfolio Management 56 Performance globale = Prime de risque + Sélection Performance globale Prime de risque Sélection La sélection mesure la distance entre le rendement du portefeuille P et le rendement dun portefeuille de référence qui a un bêta égal au bêta du portefeuille p.

58 Albert Lee Chun Portfolio Management 57 Analyse dattribution Les gestionnaires de portefeuille créent une valeur ajoutée pour linvestisseur en : 1) choisissant des titres supérieurs 2) démontrant des capacités de market timing supérieur (grâce à leurs aptitudes de transférer les fonds dune classe dactif ou dun secteur de marché à un autre au bon moment). Lanalyse dattribution tente de distinguer la source de la performance globale du portefeuille. La valeur ajoutée totale est la somme de leffet de sélection et dallocation dactif.

59 Albert Lee Chun Portfolio Management 58 Où B est le portefeuille de Bogey et p est le portefeuille géré. La formule de lattribution Établir un portefeuille de référence ou Bogey

60 Albert Lee Chun Portfolio Management 59 Leffet dallocation Leffet dallocation dactif Leffet dallocation dactif Reflète les décisions du gestionnaire de sous ou sur pondérer un segment particulier i du marché. Reflète les décisions du gestionnaire de sous ou sur pondérer un segment particulier i du marché. Le fait de sur pondérer le segment i quand le rendement du portefeuille de référence est élevé sera récompensé. Le fait de sur pondérer le segment i quand le rendement du portefeuille de référence est élevé sera récompensé.

61 Albert Lee Chun Portfolio Management 60 Leffet de sélection Leffet de sélection des titres Leffet de sélection des titres Reflète la capacité du gestionnaire à sélectionner des titres en particulier et récompense lhabileté du gestionnaire à former des portefeuilles de secteurs bien définis. Elle récompense aussi le gestionnaire pour avoir sur pondéré les secteurs dactivité qui ont le mieux performé par rapport au portefeuille de référence. Reflète la capacité du gestionnaire à sélectionner des titres en particulier et récompense lhabileté du gestionnaire à former des portefeuilles de secteurs bien définis. Elle récompense aussi le gestionnaire pour avoir sur pondéré les secteurs dactivité qui ont le mieux performé par rapport au portefeuille de référence.

62 Albert Lee Chun Portfolio Management 61 Performance du portefeuille géré

63 Albert Lee Chun Portfolio Management 62 Attribution de la Performance

64 Albert Lee Chun Portfolio Management 63 Sélection de secteurs à lintérieur du marché des actions

65 Albert Lee Chun Portfolio Management 64 Attribution du portefeuille : résumé

66 Albert Lee Chun Portfolio Management 65 Comment trouver un portefeuille de référence à léchelle mondiale? (Optionnel)

67 Albert Lee Chun Portfolio Management 66 Erreur de Benchmark : Le portefeuille de marché est difficile a approximer Le portefeuille de marché est difficile a approximer Erreur de Benchmark Erreur de Benchmark peu faire varier la pente de la SML peu changer Bêta encore plus problématique a léchelle mondiale le problème est issue de la manière que le calcul se fait À noter : Lindice de Sharpe nest pas aussi dépendant du portefeuille de marché que lindice de Treynor ou autre indice de performance qui dépend de bêta. À noter : Lindice de Sharpe nest pas aussi dépendant du portefeuille de marché que lindice de Treynor ou autre indice de performance qui dépend de bêta.

68 Albert Lee Chun Portfolio Management 67 Différences des Bêtas Il y a deux différences majeures entre les types de bêta : Il y a deux différences majeures entre les types de bêta : Peu importe le titre, lestimateur bêta varie énormément à travers le temps. Il existe d'importantes différences dans les bêta pour une même action au cours de la même période de temps lorsque deux définitions différentes de l'indice de référence du portefeuille sont employées.

69 Albert Lee Chun Portfolio Management 68

70 Albert Lee Chun Portfolio Management 69 Le problème du portefeuille de référence mondial - SML

71 Albert Lee Chun Portfolio Management 70 Le problème du portefeuille de référence mondial - SML

72 Albert Lee Chun Portfolio Management 71 Le problème du portefeuille de référence mondial - SML

73 Albert Lee Chun Portfolio Management 72 Bond Portfolio Performance Measures (Optional)

74 Albert Lee Chun Portfolio Management 73 Bond Portfolio Measures Returns-Based Bond Performance Measurement Returns-Based Bond Performance Measurement Early attempts to analyze fixed-income performance involved peer group comparisons Peer group comparisons are potentially flawed because they do not account for investment risk directly. How did the performance levels of portfolio managers compare to the overall bond market? How did the performance levels of portfolio managers compare to the overall bond market? What factors lead to superior or inferior bond-portfolio performance? What factors lead to superior or inferior bond-portfolio performance?

75 Albert Lee Chun Portfolio Management 74 La mesure de Fama-French Fama et French ont rallongé leur modèle de valorisation des actions à trois facteurs avec deux facteurs additionnels pour prendre en compte les propriétés de payement différentes des obligations Fama et French ont rallongé leur modèle de valorisation des actions à trois facteurs avec deux facteurs additionnels pour prendre en compte les propriétés de payement différentes des obligations TERM – Reflète la prime de la pente de la courbe des taux. TERM – Reflète la prime de la pente de la courbe des taux. DEF – Reflète la prime de défaut de lécart de risque de crédit entre les obligations corporatives et ceux de la trésorerie. DEF – Reflète la prime de défaut de lécart de risque de crédit entre les obligations corporatives et ceux de la trésorerie. Ces deux caractéristiques de lobligation sont les principaux créateurs de rendements dun portefeuille dobligation. Ces deux caractéristiques de lobligation sont les principaux créateurs de rendements dun portefeuille dobligation.

76 Albert Lee Chun Portfolio Management 75 Sept portefeuilles obligataire

77 Albert Lee Chun Portfolio Management 76 Attribution de performance pour les obligations Une droite du marché des obligations : Une droite du marché des obligations : Nécessite une mesure du risque comme le bêta pour les actions Leffet de maturité et de coupon sur la volatilité des prix de lobligation rend la droite de marche des obligations difficile à recréer La mesure de risque est la durée La durée remplace donc le bêta comme mesure du risque sur la droite du marché des obligations

78 Albert Lee Chun Portfolio Management 77 Droite du marché des obligations :

79 Albert Lee Chun Portfolio Management 78

80 Albert Lee Chun Portfolio Management 79 Voilà, cest tout pour aujourdhui !


Télécharger ppt "0 Gestion de Portefeuille 3-228-07 Albert Lee Chun Évaluation de la performance dun portefeuille : les indices de performance Séance 11 2 Dec 2008."

Présentations similaires


Annonces Google