La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVEC MARIJO SISTERON La perle de la Haute-Provence, Sisteron, est une petite localité denviron 8 000 habitants. Bâtie au bord de la Durance, elle constitue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVEC MARIJO SISTERON La perle de la Haute-Provence, Sisteron, est une petite localité denviron 8 000 habitants. Bâtie au bord de la Durance, elle constitue."— Transcription de la présentation:

1

2 AVEC MARIJO

3 SISTERON

4 La perle de la Haute-Provence, Sisteron, est une petite localité denviron habitants. Bâtie au bord de la Durance, elle constitue la halte idéale entre Alpes et région méditerranéenne, entre Dauphiné et Provence. Déjà, il y a ans, le site était occupé. Il constitua aussi une étape des Romains sur la voie Domitienne reliant lItalie au delta du Rhône. Après avoir été propriété des comtes de Forcalquier, puis de Provence, Sisteron passa par testament au roi de France, Louis XI, en 1483, en même temps que toute la Provence. Entre 1562 et 1594, la cité connut les guerres de religion. Elle fut le siège dun évêché à partir du Ve siècle jusquà Au XVe siècle, pour se protéger des exactions des bandes barbares, cette ville décida de se doter de 12 tours reliées entre elles par des remparts. Le danger passé, la destruction se fit progressivement par manque dentretien ou pour les commodités de la circulation. Cinq tours subsistent encore au centre de la ville.

5 « De gueule à un grand S couronné, accompagné de deux fleurs de lis posées une sur chaque flanc, et en point de deux annelets, tous dor ».

6

7 Située à 485 m daltitude, Sisteron est une ville qui se révèle accueillante dès le premier abord. Toute fleurie, jouissant de 300 jours densoleillement et dun ciel bleu le plus souvent, elle justifie le titre de lun des « plus beaux détours de France ». Cependant, il faut noter que, passé la barrière constituée par le rocher de la Citadelle, les quartiers sont beaucoup plus frais. Il peut y avoir jusquà dix degrés de différence!. Vauban appelait dailleurs la face nord « lhiver »!

8

9 Avec 18 mètres de hauteur, elles sont les plus hautes tours denceinte en France.

10 La cathédrale Notre-Dame et Saint-Thyrse, appelée aussi Notre-Dame des Pommiers, chef-dœuvre de lart lombard- provençal, fut construite dans la deuxième moitié du XIIe siècle. Saccagée par les Protestants au XVIe siècle, son clocher abattu, elle fut complètement restaurée au XVIIe. Cest un sanctuaire sans transept, dont le vaisseau central est formé de cinq travées qui communiquent avec les bas-côtés par des arcades légèrement brisées. Elle possède un retable du XVIIe siècle et plusieurs belles œuvres picturales dont deux toiles de Mignard. Malheureusement, à cause dun office au moment de mon passage, je nai pu prendre de photos.

11

12 Au-dessus du chœur, une coupole sur trompes. On peut remarquer celle qui vient dêtre restaurée, au-dessus de lautel du bas-côté de droite.

13 De la voie principale, la route Napoléon qui relie Grenoble à Marseille, un coup dœil sur la vieille ville dont les toits de tuiles rouges sont majoritairement anciens.

14 La ville était divisée en quatre quartiers, reliés entre eux par tout un lacis de petites rues, ruelles souvent tortueuses, couverts, escaliers…

15

16

17 La première tour avec horloge remonte à Celle-ci fut remplacée par une horloge à pendule au XVIIe et coiffée dun campanile de fer forgé en 1839.

18 Sur la place de lHorloge, la fontaine Saint-Tropez. Dabord nommée fontaine du Chasal des bœufs, puis Fontaine de la Place, au XIVe, elle prit son nouveau nom lorsquen 1822, on la surmonta dun monument en lhonneur de Mgr Louis-Jérôme de Suffren de Saint-Tropez qui sétait battu afin dobtenir un canal darrosage pour le pays sisteronais au XVIIIe siècle! Dominant lensemble, on aperçoit la Citadelle.

19 Elles arborent de magnifiques portes sculptées. Beaucoup de maisons des XVIe et XVIIe siècles dans ce quartier, une datant même du XIIIe.

20 Quelques ruelles étroites…

21 La fontaine Ronde, du nom de son ancien bassin, fut établie, en 1419, grâce aux libéralités de la Reine Yolande, veuve de Louis II, Régente de Provence.

22 La rue du Glissoir, est ainsi nommée parce que sa pente se transforme en patinoire en hiver!

23 Sur une placette, on peut voir une ancienne cuve carrelée pour la fermentation du raisin. Vers 1820, hectolitres de vin étaient produits chaque année à Sisteron. La vigne fut détruite par le phylloxera, autour de 1860, et ne fut jamais replantée.

24

25 Les rues et ruelles très étroites, souvent très pentues, qui permettaient de circuler dun quartier à lautre, se nomment des Andrônes. Ce nom a pu être emprunté au Grec, signifiant galerie entre deux cours, ou à lItalien, « androna », qui signifie ruelle. La plus importante, ci-contre, est constituée de 78 marches. Cest la Longue Andrône. Elle relie le centre ville au quartier de Bourg-Reynaud.

26

27 Abandonnant la ville, nous partons à la découverte de la Citadelle qui ne fut démilitarisée quen La montée sera parfois bien rude sous le chaud soleil estival qui cogne dur!

28 Ce site a été fortifié de tout temps. Il ne reste rien de loppidum des Voconces, rien du castrum romain, pas davantage du castel du Haut Moyen Age. La première mention dun château remonte au XIe siècle. La Citadelle, que lon voit aujourdhui, est constituée dun ensemble qui a fortement évolué à travers les âges. Le rempart supérieur et le donjon remontent au XIIIe siècle Les guerres de religion vinrent augmenter la nécessité davoir une défense efficace. Ce nest pourtant quen 1589, avec un obscur ingénieur, Jean Sarrazin, que commencent les travaux dimportance. Lui succèdera Raymond Bonnenfant, ingénieur royal chargé de la Provence. Cest un étagement douvrages bastionnés avec deux enceintes au nord et trois au sud. En 1692, Vauban conçoit un ambitieux projet avec relèvement des courtines, mais ne seront réalisés que la poudrière et son puits… La Citadelle prendra son aspect actuel sous Louis-Philippe, à partir de en reprenant quelques idées de Vauban, notamment le relèvement des courtines!

29 Ce plan, photographié à lentrée de la forteresse, donne une bonne idée de son importance. Elle est dominée en son point le plus élevé par le donjon et la chapelle construite au XIVe siècle.

30 Le bastion du Roy, date de la fin du XVIe siècle.

31 Lune des portes de la forteresse.

32 Pendant la dernière guerre mondiale, des hommes furent détenus en ce lieu, avant leur déportation en Algérie ou en Allemagne.

33 Un peu plus haut!

34 Cet escalier, qui senfonce très profondément, fut construit au XIXe siècle, pour relier la Citadelle à la porte nord de la ville, elle aussi reconstruite.

35 Cest de la citadelle que lon a les meilleurs points de vue sur la ville!

36 Ultime étape de la montée : il faut atteindre le donjon et la chapelle Notre-Dame du Château portée par des arcades que reçoivent de puissants piliers. Elle fut détruite aux trois-quarts par les bombardements alliés en 1944, puis restaurée pour servir de cadre à des expositions de prestige.

37

38 A gauche, le chemin de ronde du XIIe siècle, donnant accès au donjon et ci-dessous, des vues vers le nord et la Durance.

39 Le prince Jean-Casimir Vasa, futur roi de Pologne, accusé de complot contre la France, fut retenu prisonnier dans le donjon, sur ordre de Richelieu, du 13 février au 16 août Dans des locaux très étroits, on peut voir le logement des serviteurs au Ier étage et au 2 e, le cachot du prince.

40

41 De la citadelle la vue est parfaite sur lautre côté de la Durance, le village de Saint-Dominique et le rocher de la Baume.

42 Dans la chapelle restaurée, des vitraux du verrier Claude Courageux.

43 Pour terminer notre balade, allons découvrir, à lextrémité dune avancée, côté Durance, la guérite du Diable. Sa construction ne dut pas être facile en raison du vide quelle surplombe!

44 Musique : Dreaming – Ernesto Cortazar Informations prises sur place Photos, conception et réalisation : Marie-Josèphe Farizy-Chaussé Juillet 2010

45 AU REVOIR

46


Télécharger ppt "AVEC MARIJO SISTERON La perle de la Haute-Provence, Sisteron, est une petite localité denviron 8 000 habitants. Bâtie au bord de la Durance, elle constitue."

Présentations similaires


Annonces Google