La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AVEC MARIJO RUSSIE - 10- Le territoire de la Russie s'étend, douest en est, sur plus de 9 000 km et couvre une superficie de 17 millions de km², soit.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AVEC MARIJO RUSSIE - 10- Le territoire de la Russie s'étend, douest en est, sur plus de 9 000 km et couvre une superficie de 17 millions de km², soit."— Transcription de la présentation:

1

2 AVEC MARIJO

3 RUSSIE - 10-

4 Le territoire de la Russie s'étend, douest en est, sur plus de km et couvre une superficie de 17 millions de km², soit 31 fois celle de la France.

5 La principauté de Kiev fut le premier Etat russe organisé dans la région de lUkraine, la Biélorussie et une partie de la Russie actuelle, au IXe siècle. Cet état se désintégra peu à peu avec les attaques de nomades et au gré des successions, laissant place à une quinzaine de petits états dont plusieurs furent bientôt soumis aux Tataro-Mongols. Du XIIIe au XVIe siècle, cependant, lune des principautés, la Moscovie, annexa progressivement toutes les autres et devint la Russie quIvan III libéra du joug des Mongols. Son petit-fils Ivan IV dit « Le Terrible » fut le premier à porter le titre de Tsar. Sa mort marque la fin de la dynastie des Rurikides et, après le règne malheureux de Boris Godounov, commença le « Temps des Troubles » qui verra, pendant 13 ans, diverses factions de boyards se battre pour le trône au moment même où Suédois et Polonais interviennent, sur les instances de la Papauté, pour installer un monarque catholique. sur le trône dune Russie considérée hérétique. Ce sera finalement Michel Romanov qui accèdera au trône en Notons quavec la Révolution, la ville fut rebaptisée Pétrograd de 1917 à 1924 puis Léningrad de 1924 à 1991 alors que la ville retrouva son nom premier après un référendum.

6 Les armoiries officielles de la Russie représentent un aigle dor bicéphale placé en champ de gueules. Il est emprunté à Byzance mais avec une symbolique différente. A Byzance cela représentait l'alliance du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel et en Russie, la Russie d'Europe et la Russie d'Asie tenant le pouvoir et le sceptre avec, en son milieu, un écu de couleur rouge sur lequel est représenté Saint Georges terrassant le dragon.

7 ST-PETERSBOURG : FORTERESSE PIERRE ET PAUL

8 Lancienne capitale de la Russie fut fondée par le tsar Pierre Ier, le 27 mai Il en définit lui-même les grandes lignes du développement. Allant à lencontre de la vieille Russie, il implanta cette ville sur un terrain marécageux ce qui demanda un effort titanesque. Des milliers de vies humaines furent sacrifiées. Cette ville est lune des rares à résulter dune véritable réflexion. « Elle commença par des idées exprimées sur un plan. Les grands espaces de terre, les lignes sinueuses de la Neva, les canaux devinrent les éléments de base de lurbanisme de Saint-Pétersbourg. On nélevait pas des bâtiments indépendants car on construisait des paysages urbains. Une attention particulière était accordée aux perspectives lointaines » (Saint-Pétersbourg et ses environs). Pour sa réalisation, la ville ouverte aux acquis de la culture européenne invita tous ceux qui souhaitaient participer à cette création davant-garde : architectes, peintres, sculpteurs, graveurs, etc. Les étrangers venus sinstaller sintégrèrent rapidement et, pour beaucoup, la ville devint une nouvelle patrie à laquelle ils se donnèrent corps et âmes. On peut dire que traditions européennes et culture russe formèrent en se fusionnant une certaine « culture pétersbourgeoise »

9 Le tsar choisit cette île du delta de la Neva, lîle des Lièvres, à cause de sa position stratégique, pour en faire le point de naissance de sa ville.

10 La forteresse photographiée dune fenêtre de lErmitage, sur la rive opposée de la Neva.

11 Un an après les débuts de la construction, « Sankt Pieter Burgh », comme on lappelait alors, comportait déjà six bastions en terre. Cest en 1740 quils furent reconstruits en pierre. Le manque de matériaux préoccupait fort le tsar et, dès 1714, il émit un « oukase » par lequel il interdisait de construire en pierre dans toute la Russie, à lextérieur de Saint-Pétersbourg. De plus, il exigea que tous les maîtres-tailleurs viennent travailler pour lui, sur les bords de la Neva! Enfin, chaque charrette et chaque bateau entrant dans la ville devait apporter une certaine quantité de pierres. La forteresse recouvrait exactement la surface de lîle, en épousant ses contours. Elle devait comporter six bastions reliés entre eux par des courtines qui formaient lenceinte. Des compagnons darmes du tsar furent chargés de surveiller la construction et donnèrent leur nom aux bastions : Narychkine, Troubetskoï, Zotov, Golovine et Menchikov. Le dernier fut surveillé personnellement par le tsar et reçut le nom de bastion du Souverain.

12 A lest de lîle, furent aménagées les portes de laccès principal. Elles étaient défendues par une fortification complémentaire, en demi-lune, baptisée Saint- Jean. Pour pénétrer dans la citadelle, il fallait emprunter un pont en bois puis la porte Saint-Jean et enfin, franchir lenceinte par la porte Saint-Pierre. Le recouvrement en granit de la forteresse fut terminé en 1787.

13 La porte de la Neva

14 Lensemble de la forteresse de nos jours.

15 Cette passerelle permet datteindre lîle et, ci-dessous, un premier coup dœil sur les murailles.

16 La porte Saint- Pierre, est dominée par un aigle bicéphale en plomb, pesant plus dune tonne. Il est resté dans un parfait état. Notre visite nayant pas permis de tout découvrir, jai du faire appel à différents sites web dont Vacances.com

17 Cest par cette porte que nous avons pénétré dans la cour.

18 Nous découvrons dabord la maison du Bateau érigée entre 1761 et 1762 pour accueillir le bateau que Pierre le Grand a construit de ses mains. Il se trouve maintenant au musée de la Marine.

19 La maison du Commandant, construite dans les années 1740, abrita tous les commandants de la forteresse. Ils furent 32 en 200 ans. Cétait une nomination honorifique, à vie, la plupart du temps. Cette distinction était accordée par le tsar à des généraux qui avaient fait leurs preuves au combat et en qui il avait toute confiance. Dans lune des pièces siégeait le Tribunal suprême et on y faisait aussi les enquêtes et les interrogatoires de prisonniers politiques retenus dans la forteresse. Là, le 12 juillet 1826, la sentence de mort fut prononcée pour les cinq Décembristes, instigateurs dun premier mouvement révolutionnaire.

20 Le corps de Garde qui abrite maintenant la direction du musée.

21 La maison du Commandant abrite une exposition sur lhistoire de Saint-Pétersbourg et de Petrograd de 1703 à 1917.

22 Dans la cour de la forteresse.

23 Dans lhôtel des Monnaies on frappe encore les pièces, médailles et décorations.

24 Cest la découverte de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul qui est le point culminant de la visite. Construite, entre 1712 et 1733, selon les plans de larchitecte Domenico Trezzini, elle réunit différents éléments de larchitecture européenne et russe ancienne. On retrouve une magnifique iconostase, en bois sculpté, propre aux églises orthodoxes, mais aussi une chaire, également en bois sculpté, propre aux églises catholiques! La présence sur le clocher dune horloge avec carillon de 35 cloches, est également insolite sur une église orthodoxe… Deux fois par jour, ce carillon joue « Que Dieu sauve le Tsar » et, à chaque heure, « Glorieux est Notre-Seigneur ». Les cloches et le clavier de cet « orgue de cloches », unique en Russie, furent fabriqués en Hollande.

25 Le clocher de la cathédrale, haut de 122,5 m, est le plus élevé de la ville. Il est surmonté dun ange protecteur de la cité

26 En 1831, Nicolas Ier décida quà cause du manque de place, seuls les empereurs et impératrices seraient inhumés dans la cathédrale. Une première chapelle fut alors érigée près de la cathédrale, mais elle devint rapidement trop exiguë elle-même et un mausolée plus conséquent fut construit, entre 1897 et 1908, pour recevoir les dépouilles de tous les membres de la famille impériale, le mausolée des Grands-ducs.

27 Les empereurs russes reposent sous des sarcophages de marbre blanc. Seuls, ceux dAlexandre II, vert et de son épouse Maria Alexandrovna, rouge, sont en jaspe de lOural. Ils ont été exécutés par les ouvriers des mines ouraliennes en reconnaissance de labolition de lesclavage.

28

29 Des étendards sont placés de chaque côté de lentrée.

30 Le dais installé pour le tsar. Pas de siège : on reste debout durant les offices de lEglise orthodoxe.

31 La chaire qui fait pendant au dais, est purement décorative puisquon nen utilise pas dans les églises orthodoxes.

32 Liconostase est actuellement en restauration. Elle est en bois sculpté et doré. Cette partie centrale devait symboliser lidée de la victoire des armées russes dans la guerre du Nord. De style baroque, son opulence est dun spectaculaire effet décoratif.

33 Liconostase comprend 43 icônes placées différemment des autres églises orthodoxes russes. A droite, on trouve les personnages masculins et… … à gauche, difficilement visibles à cause de la restauration, les icônes représentant les personnages féminins.

34 Sur 17 icônes de personnages masculins, 13 sont dordre biblique.

35 Dans la petite chapelle Sainte-Catherine, au fond de la cathédrale, en 1998, les restes du dernier tsar de Russie et de sa famille furent déposés. Nicolas II, Alexandra Feodorovna, leurs enfants, leur médecin, un domestique personnel du tsar, la femme de chambre et le cuisinier furent assassinés par les Bolcheviks, à Ekaterinbourg, dans la nuit du 16 au 17 juillet Le dernier tsar de la dynastie des Romanov gouvernait depuis le Ier novembre 1894, avait été couronné le 26 mai 1896 et avait abdiqué le 15 mars 1917.

36 La chapelle Sainte-Catherine.

37 Avant de quitter la forteresse, nous pouvons assister à un dernier concert de musique religieuse.

38

39 Pour terminer cette visite à lintérieur de la forteresse, découvrons cette statue paraissant un peu avant-gardiste dans un tel site… Pourtant, elle se veut une commémoration de Pierre le Grand. Réalisée par Mikhail Chemiakine, elle a été installée, devant le poste de Garde, en 1991

40 Dun photographe non identifié, une jolie vue du bastion Narychkine avec lîle Vassilevski et lancienne bourse en toile de fond. De là, chaque jour à midi, une salve de canon annonce le milieu de la journée.

41 De nouveau la passerelle…

42

43 Musique : Choeur de l'église orthodoxe Russe - A la Cène mystique Informations : Guide Nelles Moscou Saint-Pétersbourg, livret touristique Saint-Pétersbourg et ses environs acheté sur place, Moscou et Saint-Pétersbourg, des Guides Mondéo, différents sites Web. Photos, conception et réalisation : Marie-Josèphe Farizy-Chaussé Novembre 2011 Dautres diaporamas sur :

44 AU REVOIR

45


Télécharger ppt "AVEC MARIJO RUSSIE - 10- Le territoire de la Russie s'étend, douest en est, sur plus de 9 000 km et couvre une superficie de 17 millions de km², soit."

Présentations similaires


Annonces Google