La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

28 novembre 20051 Céphalées précédant la rupture anévrysmale : une étude cas-témoins Magali Sallansonnet-Froment, François Proust, Evelyne Guegan-Massardier,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "28 novembre 20051 Céphalées précédant la rupture anévrysmale : une étude cas-témoins Magali Sallansonnet-Froment, François Proust, Evelyne Guegan-Massardier,"— Transcription de la présentation:

1 28 novembre Céphalées précédant la rupture anévrysmale : une étude cas-témoins Magali Sallansonnet-Froment, François Proust, Evelyne Guegan-Massardier, Bruno Mihout, Pierre Freger Département de Neurochirurgie, CHU Charles Nicolle, Rouen

2 28 novembre Peut-on proposer un dépistage par imagerie non invasive dAnévrysmes Intracrâniens (AIC) à partir de caractéristiques sémiologiques de céphalées préexistantes ?

3 28 novembre OBJECTIFS SPECIFIQUES la modification de céphalées préexistantes lapparition de céphalées inhabituelles Anévrisme non rompu ?

4 28 novembre METHODOLOGIE (1) : les patients Inclus consécutivement dans le service de Neurochirurgie daoût 2003 à juin 2004 Population étudiée : 40 patients opérés dAIC rompus Population témoin : 40 patients opérés dune hernie discale lombaire ou dun canal lombaire étroit appariés en âge et sexe

5 28 novembre METHODOLOGIE (2) : la méthode Interrogatoire au lit du patient : questionnaire standardisé International Headache Society (IHS) Année précédant les 3 derniers mois avant la rupture (céphalées préexistantes) au cours des 3 derniers mois (Variations sémiologiques)

6 28 novembre METHODOLOGIE (3) : la méthode Variations sémiologiques au cours des 3 derniers mois : –Céphalée en coup de tonnerre –Céphalée de novo –Aggravation de la céphalée préexistante : fréquence, durée, intensité, mode dapparition, retentissement, signes accompagnateurs, résistance aux antalgiques…

7 28 novembre RESULTATS (1) : céphalées préexistantes AICTémoins n = 40 Migraine20 (50) Céphalées de tension8 (20)14 (35) Autres3 (7.5)1 (2.5) Total31 (77.5)35 (87.5) Une distribution de céphalées entre AIC et Témoins

8 28 novembre RESULTATS (2) : variations sémiologiques AICTémoins n = 40 Céphalées en coup de tonnerre7 (17.5) 0 Céphalées de novo3 (7.5)1(2.5) Aggravation céphalées préexistantes11(35.5) 4 (11.5) Pas de modification19(47.5)35(87.5) * p < 0.05

9 28 novembre RESULTATS (4) : analyse de laggravation des céphalées préexistantes AICTémoins n = 11n = 4 Allongement de la durée8 0 p < 0.05 Un paramètre discriminant

10 28 novembre RESULTATS (5) : analyse de laggravation des céphalées préexistantes Nombre de paramètres modifiés AIC n = 11 Témoins n = > * p < 0.05 Plus de paramètres modifiés chez les AIC

11 28 novembre RESULTATS (6) Non significatif : la latéralisation de la céphalée et le côté de lAIC les variations des céphalées et –le grade clinique à ladmission –la gravité du saignement sur la TDM initiale –lévolution clinique à 3 mois

12 28 novembre CONCLUSION Céphalées en coup de tonnerre (17,5% vs 0%): Aggravation de céphalées préexistantes (35,5% vs 11,5%)


Télécharger ppt "28 novembre 20051 Céphalées précédant la rupture anévrysmale : une étude cas-témoins Magali Sallansonnet-Froment, François Proust, Evelyne Guegan-Massardier,"

Présentations similaires


Annonces Google