La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les traumatismes de la jonction cranio-vertébrale Richard ASSAKER DES – Mars 2002.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les traumatismes de la jonction cranio-vertébrale Richard ASSAKER DES – Mars 2002."— Transcription de la présentation:

1 Les traumatismes de la jonction cranio-vertébrale Richard ASSAKER DES – Mars 2002

2 La Jonction Cranio Vertébrale Définition anatomique Considérations biomécaniques Spécificité clinique Evaluation radiologique Lésions traumatiques et indications thérapeutiques Les techniques de stabilisation Définition anatomique Considérations biomécaniques Spécificité clinique Evaluation radiologique Lésions traumatiques et indications thérapeutiques Les techniques de stabilisation

3

4

5

6 Biomécanique

7

8

9

10 Notion dinstabilité Aucun consensus Diagnostic radiologique Analyse des lésions osseuses et ligamentaires Décision thérapeutique en fonction du contexte traumatique Aucun consensus Diagnostic radiologique Analyse des lésions osseuses et ligamentaires Décision thérapeutique en fonction du contexte traumatique

11

12 TL failure TL = strong, thick, inelastic, no repair High instabilty TL = strong, thick, inelastic, no repair High instabilty

13

14 Evaluation radiologique

15 Moyens diagnostiques RX : Clichés stdts, Clichés dynamique Scanner: Reconstruction sagittale et frontale IRMN: Ligaments (transverse) RX : Clichés stdts, Clichés dynamique Scanner: Reconstruction sagittale et frontale IRMN: Ligaments (transverse)

16 Chamberlains line Mc Gregors line Mc Raes lineWackenheims line Digastric line Bimastoid line Atlanto-occipital angle

17 Spécificité clinique

18 La traduction clinique dun trauma de la JCV est la mort

19 Signes neuro associés 1915 trauma du rachis cervical 475 intéressent la JCV –Dislocation CV171782% –Rupture TL202 5% –Dislocation rot C1C2500% –Atlas % –Axis298196% –Atlas+Axis5785% 1915 trauma du rachis cervical 475 intéressent la JCV –Dislocation CV171782% –Rupture TL202 5% –Dislocation rot C1C2500% –Atlas % –Axis298196% –Atlas+Axis5785%

20 Clinique La diplégie brachiale La tétraparésie à préd. ce brachiale Hémiplégie croisée La diplégie brachiale La tétraparésie à préd. ce brachiale Hémiplégie croisée

21

22 Clinique Trauma sans signes neurologiques Rarement des signes neuro Si neuro +, pronostic sombre Trauma sans signes neurologiques Rarement des signes neuro Si neuro +, pronostic sombre

23 Lésions traumatiques de la JCV Fractures des condyles occipitaux Dislocations atlanto-occipitales Fractures de latlas Fractures de laxis Luxations atlanto-axoidiennes Fractures des condyles occipitaux Dislocations atlanto-occipitales Fractures de latlas Fractures de laxis Luxations atlanto-axoidiennes

24 Fractures de condyles occipitaux

25

26

27 Dislocation Occipito- atloidienne

28 Rares Fatales Difficilement détectables 1 à 1,3% des trauma du rachis cervical admises à lH. Rares Fatales Difficilement détectables 1 à 1,3% des trauma du rachis cervical admises à lH.

29 Wackenheims line Powers ratio

30 Dislocation antérieure Dislocation axiale Dislocation postérieure

31

32

33

34 Dislocation occipito-cervicale Pas de signes neuroSignes neuro sévèresTr. crânien sévère Immobilisation et stabilisation chirurgicale Immobilisation et stabilisation chirurgicale Immobilisation externe +/- Stabilisation Immobilisation externe +/- Stabilisation Immobilisation externe Traitement du Tc Stabilisation chirurgicale

35 Fractures de latlas 4 à 15 % des fractures cervicales 1 à 3% des fractures du rachis 4H/1F 50% isolée Signes neuro: décés 4 à 15 % des fractures cervicales 1 à 3% des fractures du rachis 4H/1F 50% isolée Signes neuro: décés

36 Jefferson G. Br J surg 1920 Burst fracture de C1

37

38 Jeffersson fracture

39

40

41

42

43 a + b > 7mm

44 Fracture de latlas Lig. transverse NormalRompu (d >7mm) Immob. externeStabilisation C1C2 ou Stabilisation O-cervicale Immob. externeStabilisation C1C2 ou Stabilisation O-cervicale

45 Fractures de lAxis fractures de lOdontoide Hangman fracture Fractures du corps de C2 fractures de lOdontoide Hangman fracture Fractures du corps de C2

46 Type 1Type 2Type 3

47

48

49 Fracture de lodontoïde Type IType IIType III Immobilisation externe externeImmobilisation Immobilisation Immobilisation Stabilisation C1C2

50 Fracture de lodontoïde Stabilisation chirurgicale Oblique en avt Oblique en arrière Antrepostre Stabilisation C1C2postre Vissage de lodontoïde Trait de fracture Déplacement Déplacement

51 Fracture bipédiculaire de C2 Hangman fracture

52

53

54

55

56

57

58 Hangman fracture Type IType IIType III Immobilisation externe externeImmobilisation Stabilisation C1C2 Réduitenon réduite

59

60

61

62 Luxation C1-C2 rotatoire NormalRompu NormalRompu Lig. Transverse ReductibleNon réductible Stabilisation C1C2 ImmobilisationImmobilisation

63 Luxation antérieure C1C2 Pas de fractureFracture associée Lig. transverse NormalRompu Immob. externeStabilisation C1C2

64

65 Vissage TransarticulaireC1C2

66

67

68

69

70

71

72

73

74

75

76

77 Les laçages

78

79

80

81

82

83 Apofix fixation

84

85

86

87 Odontoid fracture Pre-op Post-op 12 mos

88

89

90

91

92

93

94

95

96

97

98

99

100

101

102

103

104

105

106

107

108

109

110 Hangman fracture

111

112

113

114

115

116

117 Vissage de lodontoïde

118

119

120

121

122

123

124

125

126

127

128

129 Conclusions Segment délicat, stratégie diagnostique et thérapeutique Stabilisation exigeante, techniquement difficile Mauvais site de greffe Séquelles fonctionnelles rachidiennes Segment délicat, stratégie diagnostique et thérapeutique Stabilisation exigeante, techniquement difficile Mauvais site de greffe Séquelles fonctionnelles rachidiennes

130

131


Télécharger ppt "Les traumatismes de la jonction cranio-vertébrale Richard ASSAKER DES – Mars 2002."

Présentations similaires


Annonces Google