La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les enjeux et lhistorique du développement durable Institut de Formation de lEnvironnement www.ifore.developpement-durable.gouv.fr Formation académique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les enjeux et lhistorique du développement durable Institut de Formation de lEnvironnement www.ifore.developpement-durable.gouv.fr Formation académique."— Transcription de la présentation:

1 Les enjeux et lhistorique du développement durable Institut de Formation de lEnvironnement Formation académique au développement durable Ministère Education nationale mai 2010 Paris

2 2 2 Définition du Développement Durable Définition première du rapport Brundtland en 1987 (p. 51) : "Le développement durable vise à satisfaire les besoins de développement des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs" GENERATIONS PEUPLES TERRITOIRES Plus de FRATERNITE dans le tempsdans lespace dans le présent

3 3 3 Notre développement actuel Développement actuel = prédominance de la sphère économique, considérée comme principale créatrice de richesses Développement = développement économique Sphère économique Sphère socialeSphère environnementale

4 4 4 Développement idéal : 3 piliers égaux Créer de la richesse en limitant limpact sur lenvironnement et en contribuant mieux au progrès social DD Sphère économique Sphère socialeSphère environnementale Efficacité économique Respect de lenvironnement Équité sociale équitableviable vivable

5 5 5 Les enjeux du développement durable

6 6 6 Les défis à relever La croissance démographique 6 milliards dindividus en 2002 /10 milliards en 2100 La cohésion sociale Fracture sociale, exclusion, pauvreté, malnutrition, conflits… La capacité de la planète 20% de la population mondiale consomment 80% des ressources naturelles Les activités humaines produisent des impacts sur lenvironnement

7 7 7 Augmentation de la population mondiale de 1,9 milliards d habitants d ici 2025 Population des r é gions les moins d é velopp é es : 2007 : 5,4 milliards (81,66%) 2050 : 7,9 milliards (86,45%) Population des r é gions d é velopp é es : 2007 : 1,223 milliards (18,33%) 2050 : 1,245 milliards (13,54%) Une population de plus en plus urbaine 2007 : 3,35 milliards d urbains – 3,35 milliards de ruraux 2050 : 5 milliards d urbains – 3,2 milliards de ruraux Source : Atlas du développement durable, Autrement, Comité 21, 40 propositions pour des territoires robustes et désirables, FNE, 2008 La population mondiale

8 8 8 4% 6% 58% Au 20 è me si è cle, le PIB mondial par habitant a quintupl é alors que beaucoup de pays en d é veloppement ont stagn é voire r é gress é 25% de la population consomme 75% des ressources naturelles Linégal partage des richesses

9 9 9 80% de la richesse mondiale est détenue par 15% de la population, (ratio de 75/25 en France). LIle de France est une des régions les plus inégalitaires (le revenu minimum des 10% les plus riches est 7 fois plus important que le revenu maximum des 10% les plus démunis). Revenu moyen par ménage en 2000 : Japon : $/personne Etats-Unis : $/personne Grande Bretagne : $/personne Indonésie : 1400 $/personne Inde : 1100 $/personne 1,2 milliards dhabitants vivent avec moins de 1 dollar/jour. En France, 12% de la population vit en dessous du seuil de bas revenu soit 621 euros/mois (Insee 2003), 8% de travailleurs pauvres (Eurostat, 2001) « Notre progrès ne saurait se mesurer à lenrichissement de ceux qui vivent dans labondance, mais plutôt à notre capacité de pourvoir aux besoins de ceux qui ont trop peu », Président Franklin D. Roosevelt, 1937 Les inégalités et la pauvreté

10 10 20% de la population mondiale des plus de 15 ans est analphabète (source : Atlas du développement durable, comité 21). En France, lillettrisme semble gagner du terrain, pénalisant 33% des enfants ayant quitté lécole en 3ème. Plus de 1 français sur 10 ne sait ni lire ni écrire correctement. L Education

11 11 La recherche dune profitabilité maximum, dans un système de production et déchanges mondialisé, conduit à une mise en compétition souvent très dure des pays, des territoires, des populations… Globalement, une économie « non équitable » entre les pays développés, les pays émergents et les pays en « retard de développement ». L Economie

12 12 Exemple: le tour du monde dun jean

13 13 Ne rien faire peut coûter beaucoup plus cher quagir (cf le rapport Stern). Si lon ne fait rien, la facture serait de lordre de 5 à 20% du PIB mondial selon les hypothèses retenues, alors quune action corrective ne coûterait que 1%. Les dommages environnementaux engendrés en 40 ans par les pays riches et affectant les pays les plus pauvres à travers leur mode de consommation sélèvent à 1232 milliards deuros soit le montant total de la dette des pays du tiers-monde. L Economie (suite)

14 14 On assiste à un développement de la croissance verte (éoliennes, solaires, isolation….) LEconomie « verte »

15 15 Le développement du micro-crédit, qui aide plus de 100 millions dentrepreneurs pauvres, est un outil déterminant daide au développement des territoires. Emergence du concept de décroissance prônant une consommation raisonnée et la relocalisation des activités économiques. Développement de léconomie sociale et solidaire : commerce équitable, insertion par lactivité économique… LEconomie solidaire

16 16 Dans 25 ans, 80% de la population des pays en développement sera urbaine. 75% de la population française est urbaine. 1 humain sur 7 vit dans un bidonville. Conséquences de cette urbanisation croissante : Perte de solidarité, de sociabilité, rejet en périphérie de la pauvreté, exclusions, ghettos, bidonvilles, émeutes…. Développement des projets déco-quartiers : Fribourg, Bedzed, Grenoble. L Urbanisation croissante

17 17 Explosion du parc automobile mondial, du trafic aérien, des déplacements. En 100 ans, multiplication des déplacements par 3 pour les personnes et par 100 pour les marchandises. Trajets domicile-travail = 30% des déplacements motorisés dont 75% sont effectués en voiture individuelle. 98 % des transports utilisent le pétrole comme énergie. 3 fois plus de passagers/km par avion dici Actuellement, au niveau planétaire : 1 voiture pour 10 habitants En France : 12 % des trajets en voiture particulière font moins de 500 m et 52 % moins de 3 km, alors que le PNNS recommande ½ h de marche par jour soit 2 km. Les Déplacements

18 18 LEnergie Quelques constats : Sur la consommation dénergie : elle est réalisée à 81 % avec des énergies fossiles donc non renouvelables. elle est multipliée par 2 tous les 30 ans. Sur les réserves de pétrole, gaz et uranium : selon certaines estimations, elles seront épuisées dici Aujourd'hui, notre modèle de développement repose entièrement sur les énergies fossile qui sont émettrices de Gaz à Effet de Serre (GES). La raréfaction du pétrole et du gaz entraînera un report sur le charbon, plus abondant, mieux réparti sur la surface de la planète, mais plus émetteur en GES. Emergence de mouvements militants qui prône la baisse de la consommation des énergies : association negawatt….

19 19 GES : Gaz à effet de serre Leffet de serre

20 20 Origines (en 2007) des différents GES anthropiques dans les émissions totales Énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) Certaines industries Engrais azotés Procédés chimiques Ruminants Culture du riz Décharges Exploitations pétrolières et gazières

21 21 27% 20% 13% 18% 1,6% Transports Résidentiel Tertiaire commercial et Institutionnel industrie manufacturière industrie de l'énergie agriculture/sylviculture Traitement des déchets Origines des émissions de GES en France en 2007

22 22 Impacts sanitaires Impacts sur lagriculture Impacts sur la forêt Impacts sur les ressources en eau Impacts sur les zones côtières Espèces et zones naturelles Température Précipitations Augmentation du niveau de la mer Brodhag, Impacts du changement climatique

23 23 Quémettre, au plus, si nous voulons arrêter denrichir latmosphère en CO 2 ? Émissions de CO 2 par habitant en 2003 en teq Carbone et « droits maximaux à émettre sans perturber le climat » (Source WRI pour les émissions par habitant, sur données AIE et UN) Droit maximal à émettre si nous voulons diviser les émissions mondiales de CO 2 par 2, avec 6,5 milliards dhabitants Idem si nous voulons diviser les émissions mondiales de CO 2 par 3, avec 9 milliards dhabitants Facteur 4

24 24 Les sols Quelques chiffres : La perte annuelle de superficie de terres arables dans le monde correspond à l équivalent de 10 départements français. La destruction des forêts dans le monde : 9 Mha/an. Augmentation de la pression de lagriculture industrielle sur les sols.

25 25 Des capacités de production agricole menacée Artificialisation des sols agricoles Développement des cultures intensives Augmentation de la consommation dengrais chimiques Augmentation de lérosion éolienne Modification des régimes pluvieux Augmentation de la salinité des sols Létat des sols limite la production

26 26 Leau Evolution du stress hydrique entre 1995 et 2025

27 27 La planète est au 2/3 liquide mais 97% de leau est salée. Sur les 3% restant, 1/4 seulement est utilisable. La conso deau a été multipliée par 6 au 20è siècle. 65% de la population mondiale pourrait être menacée de pénurie deau douce dici Plus de 1 habitant sur 2 nest pas raccordé à un système dassainissement (Source : CDD, ONU et Comité 21). En août 2009, 70 départements français ont été concernés par un arrêté préfectoral pour limiter lutilisation des ressources en eau. Leau (suite)

28 28 Les déchets En 2007, en France : 353kg de déchets par personne (67 kg recyclés, 286 incinérés ou stockés). Depuis 10 ans, développement du tri, du dépôt dans les déchetteries, mais le coût de la collecte, de lincinération et du stockage est lourd. Les installations de traitement arrivent à saturation il est urgent de r é duire la quantit é et la nocivit é de nos d é chets

29 29 La crise de la biodiversité est grave : 6ème phase dextinction globale des espèces (la 5ème était celle des dinosaures). La France a signé en 1992 la Convention sur la diversité biologique. La France et lUnion européenne se sont engagées pour stopper la perte de biodiversité dici Biodiversité, écosystèmes et milieux naturels

30 30 La destruction, la fragmentation et laltération des habitats La surexploitation des espèces Le changement climatique La non reconnaissance de la valeur de la biodiversité Les menaces qui pèsent sur la biodiversité sont multiples et sérieuses :

31 31 Une mesure de la surface nécessaire pour produire les ressources et absorber les déchets d un groupe humain Un indicateur de limpact global de lhomme sur la planète Elle sapplique à un individu, une ville, un pays, ou à la Terre Lempreinte écologique : Quest ce que cest ?

32 32 nous en FRANCE les habitants des Etats-unis 3 planètes 5 planètes 25% de la population mondiale utilisent 75% des ressources. Si les 6 milliards dhabitants de la terre vivaient comme Lempreinte écologique (suite)

33 33 Lempreinte écologique

34 34 Lindice de développement humain (IDH) Longévité et santé Instruction et accès au savoir Niveau de vie décent Espérance de vie à la naissance Alphabétisation des adultes Taux brut de scolarisation PIB par habitant Indice EV Indice AAIndice S Indice PIB Indice de niveau dinstruction IDH

35 35 UN – Human Development Report Répartition de lIDH dans le monde

36 36 Notre modèle de développement Notre modèle de développement nest pas durable : Il compromet sérieusement la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins. Il nest pas applicable à tous les pays. Il est source de tensions et de conflits.

37 37 En guise de conclusion Les 3 défis du développement durable : La capacité de la planète Accepter que la capacité de notre planète est limitée. La croissance démographique Absorber la croissance de la population mondiale. La cohésion sociale Permettre à chacun de répondre à ses besoins fondamentaux.

38 38 La prise en compte de la problématique du Développement Durable par les pays et par la France

39 39 Les engagements mondiaux et européens Conférence de Bali en décembre 2007 Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique Objectif : préparer laprès-Kyoto Accord pour lancer des négociations pour conclure le futur protocole de Copenhague Conférence de Bonn en mai 2008 sur la biodiversité Objectif : création dun groupe international de recherche en matière de biodiversité (équivalent au GIEC) Conférence de Poznan en décembre 2008 Objectif : se mettre daccord sur une limitation de laugmentation de la température à 2°C Conférence de Copenhague fin 2009 (192 pays) Objectif : nouvel accord international sur le climat. Bilan très mitigé. Engagements européens : Juin 2001 : Stratégie européenne du D é veloppement Durable 2003 : directive quotas 2005: march é d é changes de quotas de CO2

40 40 La France en marche 2000 : Plan National de lutte contre le changement climatique Mai 2002 : création du Ministère de lEcologie et du Développement Durable 3 juin 2003 : Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) et Stratégie Nationale pour la Biodiversité 2 au 8 juin 2003 : 1ère semaine nationale du Développement Durable 2004 : Plan Climat (avec déclinaison territoriale)

41 41 La France en marche (suite) 1er mars 2005 : Loi constitutionnelle relative à la Charte de lEnvironnement = ancrage institutionnel « Le peuple français, considérant […] quafin dassurer une développement durable, les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire leurs propres besoins, proclame: Art 1 : Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et favorable à sa santé » Mai 2007 : création du Ministère de lEcologie, du Développement et de lAménagement Durable 2008 : création du Ministère de lEcologie, Energie,du Développement Durable et de lAménagmt Territoire 2009 : création du MEEDDM :Ministère…et de la Mer


Télécharger ppt "Les enjeux et lhistorique du développement durable Institut de Formation de lEnvironnement www.ifore.developpement-durable.gouv.fr Formation académique."

Présentations similaires


Annonces Google