La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Défis, découvertes et désillusions: Les parcours non-traditionnels des femmes en sciences et techniques Pierre Doray Yoenne Langlois Geneviève Szczepanik.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Défis, découvertes et désillusions: Les parcours non-traditionnels des femmes en sciences et techniques Pierre Doray Yoenne Langlois Geneviève Szczepanik."— Transcription de la présentation:

1 Défis, découvertes et désillusions: Les parcours non-traditionnels des femmes en sciences et techniques Pierre Doray Yoenne Langlois Geneviève Szczepanik

2 État de la situation Les avancées positives Depuis la fin des années 60: progrès des femmes en éducation au Québec Dans les 30 dernières années: augmentation massive des femmes dans des domaines où elles étaient minoritaires MAIS Une stigmatisation persistante des positions Continuité de la division sexuelle des orientations scolaires et professionnelles: les femmes continuent à se diriger vers les domaines traditionnellement féminins

3 Programmes dincitation au ST non-traditionnel Concours Chapeau, les filles! et Excelle Science du MEQ Femmes regroupées en options non-traditionnelles (FRONT) Chaire CRSNG/Alcan pour les femmes en sciences et en génie Chaire Marianne-Mareschal (programme « Les filles et les sciences : un duo électrisant ») Programme dingénieures et de chercheuses (PIC) du CNRC Association de la francophonie à propos des femmes en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (AFFESTIM) Mouvement international pour les femmes et lenseignement des mathématiques (MOIFEM) Option Femme Emploi Les Scientifines Guide Des métiers pour les filles! (Villeneuve, 1998)

4 Les objectifs de la recherche Comprendre la construction des choix et des projets ST non-traditionnels à partir du discours des étudiantes En observant et analysant lexpériences des femmes dans ces domaines En saisissant linteraction entre expériences et projets pour relever les formes de parcours apparentes

5 Thèmes retenus pour lanalyse comparée des femmes inscrites en ST Les caractéristiques (âge et origine sociale) des étudiantes Les expériences antérieures au collégial Le choix de programme Les projets à lentrée du collégial Les expériences collégiales Les parcours émergeants Les retombées de ces parcours

6 Proportion de femmes au DEC préuniversitaire, selon le type de programme, 1970 à 2004 Année Secteur de formation %%% Sciences de la nature 32,237,146,149,549,4 Sciences humaines 41,248,655,558,656,1 Arts 51,859,757,164,668,5 Lettres 60,575,775,381,7n/d Ensemble des programmes préuniv. 41,4 47,353,758,757,0

7 Proportion de femmes au DEC Technique selon le secteur de formation (session d'automne 2002, 2003, 2004) Session dautomne Secteur de formation%% Administration, commerce et informatique40,239,540,0 Techniques de bureautique79,477,475,0 Techniques de l'informatique11,38,77,0 Électrotechnique5,95,25,3 Technologie de l'électronique6,25,46,0 Foresterie et papier13,212,811,9 Mécanique d'entretien4,52,72,4 Métallurgie10,910,010,6 Santé88,887,987,2 Services sociaux, éducatifs et juridiques79,979,8 Textile93,9 93,5

8 Présentation des étudiantes Les sciencesLes techniques 17 / 55 étudiantes inscrites en sciences (total de 105 étudiants inscrits en Sciences de la nature) Moyenne dâge: 17,9 ans Origine sociale: - Niveau de scolarité des parents: scolarité élevée 11 / 84 étudiants inscrits en techniques électroniques (3) et informatiques (8) 2 groupes dâge: ans et 35 ans et plus Origine sociale: - Niveau de scolarité des parents: scolarité moyenne

9 Les expériences antérieures Les sciences (n=17)Les techniques (n=11) 12 parcours linéaires (aucune interruption entre secondaire et collégial) 1 réorientation scolaire 1 retour aux études 2 quasi-linéarités (cours de sciences à compléter) 1 scolarité à létranger 1 parcours linéaire (aucune interruption entre secondaire et collégial) 5 réorientations scolaires 4 retours aux études 1 combinaison dune phase de réorientation et retours aux études

10 Le choix de programme Les sciences (n=17)Les techniques (n=11) 9 orientations assurées -Projets forts -Forte affinité pour les sciences 4 orientations hésitantes -Incertitude quant aux projets -Stratégie des « portes ouvertes »: « au cas où » 4 orientations indécises -Vaste étendue dintérêts -Stratégie des « portes ouvertes »: précision des intérêts (projets flous) 2 orientations par affinité -Projets forts -Passion, affinité pour la technique 9 orientations orientées -Entourage non neutre pour le choix de programme: le modèle masculin -Non connaissance du contenu réel de la formation et des débouchés -Stratégie des « portes ouvertes »: « cest la voie du futur »

11 Projets à lentrée du collégial Les sciences (n=17)Les techniques (n=11) 10 projets définis (7 non- trad. et 3 trad.) - programme coll. comme passage obligé pour programme univ. défini - projets dorigine extra-scolaire - projets professionnels 7 projets non définis - incertitude par rapport au programme univ.: intérêts multiples - projets professionnels flous 2 projets non-trad. définis et précis -« Linformatique cest toute ma vie » - Incorporer les avancées numériques 9 projets non-trad. déterminés mais non clairement définis - « Linformatique cest la voie du futur »: volonté de mobilité sociale - Aspirations fondées à partir du discours public - La quête de lautonomie

12 Expérience collégiale Les sciencesLes techniques Cours confirmatoires Cours repoussoirs Découverte tardive dun intérêt Comparaison aux « bollés » Doutes sur compétences Décalage dexigences avec le secondaire Cours confirmatoires Cours repoussoirs Difficultés dincorporation dun langage technique Expérience de la minorité Comparaison aux garçons Doutes sur compétences Nécessité de faire ses preuves Formation comme passage obligé

13 Expériences positivesExpériences négatives Projets fortsProjets faibles ContinuitéFormulation tardive Reconversion / Départ Sciences Techniques Parcours scolaires en Sciences et Techniques

14 Finalités des parcours en Sciences et en Techniques Les sciences (n=17)Les techniques (n=11) Type de projets Non-trad (10) Trad (7) Non-trad (7) 43 Trad (3) 12 Non- définis (7) 52 Début des études collégiales Fin des études collégiales Type de projets Non-tradTrad Non-trad (11) 47 Début des études collégiales Fin des études collégiales

15 Conclusions Quelques pistes sur lorientation scolaire en Sciences et enTechniques non-traditionnelles Importance des conditions préalables au collégial (lexpérience scolaire) Fragilité des orientations ST non-traditionnelles Il y a très peu de projets forts et construits: les projets sont comme juste effleurés. Renforcement à la négative ou à la positive des projets par le passage dans lenseignement collégial Le cas particulier des Sciences: expérience collégiale comme moment de désillusion ou de découverte par rapport aux domaines non-trad. Le cas particulier des Techniques: importance de lorigine sociale et méconnaissance du domaine détude comme facteur explicatif des départs et réorientations

16 Questions / Réactions Malgré les discours et les programmes dincitation aux formations ST non- traditionnelles, les filles ne semblent pas renforcer leur projet dorientation en ce sens. Comment intervenir? Votre expérience vous conduit-elle à repérer dautres facteurs explicatifs de cette sous-représentation?


Télécharger ppt "Défis, découvertes et désillusions: Les parcours non-traditionnels des femmes en sciences et techniques Pierre Doray Yoenne Langlois Geneviève Szczepanik."

Présentations similaires


Annonces Google