La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tester vos habiletés émotionnelles et celles de vos étudiants!

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tester vos habiletés émotionnelles et celles de vos étudiants!"— Transcription de la présentation:

1 Tester vos habiletés émotionnelles et celles de vos étudiants!

2 1- Permettre aux participant(e)s de prendre connaissance de notre test élaboré dans le cadre dune recherche PAREA et visant à mesurer le QÉ à travers quatorze habiletés fondamentales. Premier Objectif de cette présentation :

3 Le but de cette opération cest de permettre dutiliser ce test comme un outil de connaissance de soi, un outil de connaissance de lélève. Visée du test

4 2- Permettre de prolonger La participation à la passation élargie de ce test auprès des élèves afin denrichir léchantillon et de mieux corréler les résultats avec le rendement scolaire. Deuxième Objectif de cette présentation :

5 Pour cela il faudra être prêt à faire passer ce test à un ou des groupes de vos étudiant(e)s dès le début de la session dautomne 2007 me communiquer aussitôt après leurs cotes R, afin que je puisse les intégrer dans mon analyse des données. N.B-

6 3- Permettre de recourir éventuellement à ce test comme outil de dépistage de certaines carences émotionnelles pouvant constituer des blocages à lapprentissage chez les élèves. Troisième Objectif de cette présentation :

7 I- Partie théorique Arrière-fond du test ou le cadre conceptuel sur lequel ce test a été bâti. Déroulement :

8 II- Partie technique Étapes ayant conduit à la production de ce test Protocole de sa passation Rapport des résultats Perspective davenir… Déroulement :

9 Larrière-fond ou le cadre conceptuel est appuyé sur trois postulats de base: I- Partie théorique

10 1-Laffectivité est à la base de lintelligence. 2- Lintelligence émotionnelle est une forme dintelligence particulièrement importante. 3- Les émotions bloquent ou amplifient les capacités dapprentissage. Ces 3 postulats sont :

11 À la base de lintelligence, il y a les émotions…! postulat inspiré par Stanley Greenspan Premier postulat :

12 Dans son livre intitulé Lesprit qui apprend : affectivité et intelligence (*) Stanley Greenspan (1998) écrit: (*) Lecture intéressante à considérer

13 Non seulement lintelligence nest-elle pas purement cognitive ! Mais lon soupçonne un niveau émotionnel à sa base même…

14 Notre compréhension de ce Premier postulat

15 Dans la vie courante, les choses se passent à peu près comme suit:

16 Cela peut être condensé dans lA cronyme R I T A

17 ( R ) = Reconnaissance ( I ) = Incitation ( T ) = Travail ( A ) = Amélioration

18 1. 1.Des circonstances font que nous sommes reconnus comme étant bons dans tel ou tel domaine. (R) 2. 2.Cela nous incite à nous développer. (I) 3. 3.Nous travaillons alors pour devenir meilleurs. (T) 4. 4.Ce qui nous rend effectivement meilleurs (amélioration) et nous fait reconnaître davantage. (A)

19 Une relation dynamique sétablit entre les diverses composantes de cet A cronyme R I T A créant le cercle vertueux suivant:

20 (R) (I) (T) (A) Le « Cercle Vertueux »

21 Oui Mais…

22 Il y a aussi le…

23 le fameux « Cercle Vicieux » Qui…

24 Contrairement au « cercle vertueux », qui enclenche une chaîne de conséquences positives, enclenche quant à lui une chaîne de conséquences négatives…

25 LA cronyme ici Cest E R P D

26 ( E ) = Échec ( R ) = Réprimande ( P ) = Perte de confiance ( D ) = Découragement

27 (E) (R) (P) (D) Le fameux « Cercle Vicieux »

28 Même processus, mais en sens contraire Résultats négatifs dans - lestime de soi - dans la performance

29 Bilan 1- Dans le cas du « cercle vertueux », des situations émotionnelles sont à la base du développement de notre intelligence théorique ou pratique et donc de notre performance…

30 ET 2- Dans le cas du « cercle vicieux », des situations émotionnelles sont à la base du blocage de notre intelligence théorique ou pratique et donc de notre contre-performance…

31 Cest là une façon de comprendre et dinterpréter la phrase de Greenspan.

32 Il existe une forme dintelligence particulièrement importante: lintelligence émotionnelle. Deuxième postulat :

33 Elle se situe au cœur de nos «multiples intelligences»

34 Intra-personnelle I.É = Aptitude maîtresse Interpersonnelle Spatiale KinesthésiqueMusicale Linguistique Naturaliste Logico- maths Tableau récapitulatif Existentielle

35 LIntelligence Émotionnelle une aptitude maîtresse : Cette idée fondamentale est à la base de notre engagement dans ce domaine et à la source de notre projet PAREA qui dure depuis trois ans…

36

37 En 1990, Joseph Ledoux de luniversité de N.Y a établi un fondement biologique à lintelligence émotionnelle:

38 Les stimuli provenant des émotions ne sont pas traités dans le cortex mais dans une glande en (forme damande) tout près de lhyppocampe dans les replis de lencéphale.

39 Schéma pris sur le site Lecerveau à luniversité McGill, à ladresse suivante :

40 L'amygdale est une centrale de traitement des émotions, notamment de celles ayant trait à la survie (comme la peur)

41 L'information en provenance d'un stimulus externe atteint l'amygdale de deux façons différentes : par une route courte, rapide mais imprécise: (directement du thalamus ;) par une route longue, lente mais précise : (celle qui passe par le cortex ).

42 Le route courte

43 Le route longue

44 Dans la peur, importance de la voie rapide (thalamus sensoriel-amygdale) pour ne pas prendre de risque; Dans le cas des émotions régulières comme (lanxiété, le dégoût, la tristesse, la colère, la joie, lamour, le plaisir, la confiance, etc.), avantage à passer par la voie longue en faisant le détour par la voie corticale... Cest la gestion émotive

45 En dehors des cas où il est question de notre survie, il est possible dintervenir sur nos réactions émotionnelles pour les modérer, les ajuster, les maîtriser, bref les utiliser dune façon « raisonnable » et donc intelligente

46 Ce contrôle des émotions constitue une partie importante de lIntelligence Émotionnelle.

47

48 En 1990, 2 chercheurs américains John Mayer et Peter Salovey énumèrent les habiletés de lI.É reconnaître ses propres émotions et les analyser (conscience de soi); les maîtriser, (contrôle de soi); 3. les mettre au service dun but (motivation); 4. reconnaître les émotions des autres et les partager (empathie); 5. agir sur les émotions des autres (leadership).

49 En 1995, Daniel Goleman définit lI.É. Comme suit: " lI.É. est la capacité de percevoir ses propres émotions et de les contrôler, de détecter les émotions dautrui… la faculté de sautomotiver et dentretenir des relations harmonieuses et fructueuses avec les autres… "

50 Compétences sociales Compétences personnelles EmpathieConscience de soi Aptitudes sociales Maîtrise de soi Motivation Conscience des sentiments des autres Enrichissement des autres Passion du service Exploitation de la diversité Sens politique Ascendant Communication Direction Cristalliser les changements Sens de la médiation Nouer des liens Sens de la collaboration Mobiliser une équipe Émotionnelle Autoévaluative Confiance en soi Contrôle de soi Fiabilité Conscience professionnelle Adaptabilité Innovation Exigence de perfection Engagement Initiative Optimisme Intelligence Émotionnelle Cette page a été extraite du livre "Intelligence émotionnelle II" de Daniel Goleman.

51 I.E. essentielle Et Goleman estime que cette intelligence est "autant, sinon plus, essentielle dans la vie que les aptitudes mathématiques et linguistiques propres à la réussite scolaire". (Cité dans Le devoir 1999)

52 Les émotions bloquent ou amplifient les capacités d'apprendre et déterminent ainsi la réussite ou l'échec. Troisième postulat :

53 Goleman nous aide à comprendre limportance de lI.É. Thèse de Goleman « Dans la mesure où nos émotions bloquent ou amplifient notre capacité de penser et de planifier, dapprendre en vue datteindre un but lointain, de résoudre des problèmes, etc.,

54 La thèse de Goleman (suite) elles définissent les limites de notre aptitude à utiliser nos capacités mentales innées et décident donc de notre avenir…

55 La thèse de Goleman (Fin) Et dans la mesure où nous sommes motivés par lenthousiasme et le plaisir que nous procure ce que nous faisons (…), les émotions nous mènent à la réussite.

56 Cerveau émotionnel à la base du cerveau pensant… Avec le constat fait par Goleman à leffet que le cerveau émotionnel est à la base du cerveau pensant et quil détermine lensemble de nos activités, nous nous ramenons à notre premier postulat: « à la base de lintelligence, il y a les émotions… »

57 Cerveau émotionnel à la base du cerveau pensant… Et si cela est vrai, alors une compréhension du cerveau émotionnel serait la clef de tout apprentissage …

58 Carrefour de lémotion et de lintelligence: Départ de notre recherche Cest au carrefour de lÉmotion- Intelligence qua commencé notre travail … dans la construction dun test pour mesurer le degré de développement des habiletés émotionnelles…

59 Dans le but… faire prendre conscience à nos élèves de la réalité et de limportance de leur intelligence émotionnelle, afin quils puissent utiliser cette dernière pour améliorer leur apprentissage et leur vie.

60

61 II- Partie technique Étapes ayant conduit à la production de ce test Protocole de sa passation Rapport des résultats Perspective davenir…

62 Les étapes Un intétrêt à ce domaine depuis plusieurs années… La conception dun test a été pour nous un prétexte pour tenter damener la préoccupation de la vie émotionnelle en éducation.

63 Les étapes La construction dun test est un travail très exigeant: Format, contenu, modalités, évaluation, validation, etc. Un travail sans fin…

64 Les étapes Production dune première version sous un format évaluatif (modèle QI) Problèmes posés: (validité, danger de classement, objectifs non atteints, etc.)

65 Les étapes Identification et clarification des habiletés retenues dans la double dimension intra et inter personnelle Travail sur les énoncés représentatifs de chaque habileté.

66 Les étapes Projet PAREA : Une version formative destinée aux élèves du collégial, orientée le dépistage et laide

67 Les étapes Visant à établir des corrélations entre la réussite scolaire (Cote R) et les habiletés émotionnelles Mettre au point des stratégies dintervention…

68 Les étapes Après une longue période de tâtonnement, et plusieurs versions… Une dernière version est retenue pour fin de passation expérimentale… (Passation à 250 sujets à travers la province)

69 Le protocole pour la passation expérimentale Des C.O., des API, et moi-même avons assuré les passations expérimentales, en suivant les étapes prévues au : protocole protocole

70 Les étapes Tests statistiques Reclassement des habiletés Reclassement des énoncés Problèmes particuliers observés avec deux catégories

71 Les étapes Derniers ajustements et calcul des normes pour une passation élargie. Passation élargie (objectif: 1000 répondant(e)s à travers le réseau.

72 Ce qui reste à venir Maintenant: Fin de la passation élargie (Cible presquatteinte) Analyse des données selon quelques variables (âge, sexe, programme détudes, régions, année de cégep, etc.) Corrélations Cote R Vs Habiletés..

73 Ce qui reste à venir Détermination des habiletés majeures Élaboration de stratégies dintervention pour aider les élèves ayant des carences dans les habiletés majeures

74 Possibilité de Participation 1- Laisser coordonnées sur feuille disponible ou me contacter à 2- Obtenir un code et essayer le test.

75 Possibilité de Participation 3- Accéder au site du test: 4- Rentrer le premier code daccès 5- Senregistrer et répondre au test. 6- Rentrer 2 e code: accès résultats

76 Rapport de résultats Vous êtes prêts pour un rapport de résultats formatif bien mérité! que vous pouvez lire à lécran, copier dans Word, consulter en tout temps grâce au deuxième code…) Mais soyez patients …

77 Rapport de résultats :Contenu Introduction Ce test se présente avant tout comme un outil qui permet au répondant de faire son propre portrait émotionnel. Perspective de connaissance de soi et non de classement …

78 Rapport de résultats Précisions sur lI.É. Insuffisance du QI pour prédire la motivation et la réalisation du potentiel. La façon de gérer ses émotions fait la différence entre les gens…

79 Rapport de résultats: Tableau sommaire Tableau sommaire des résultats Permettant de situer le répondant par rapport aux quatorze habiletés retenues

80 Rapport de résultats Niveaux Habiletés émotionnelles et niveaux - - Rudimentaire, - De base, - - Intermédiaire - Avancé, - Expert - - (Plus Extrême A et B) N.B.- Référer au rapport pour la signification des niveaux…

81 Niveau ÉLEVÉ Rapport de résultats Niveau ÉLEVÉ Niveau élevé dans le dévelopement des habiletés émotionnelles = un atout majeur à conserver et à développer…

82 Rapport de résultats Une aptitude maîtresse Lintelligence émotionnelle est considérée aujourdhui comme une aptitude maîtresse, à la base des autres aptitudes.

83 Rapport de résultats Résultat global ou QÉ Le QÉ général = Résulante moyenne Résultante de la moyenne de toutes les habiletés/qualités émotionnelles retenues dans ce test. …

84 Rapport de résultats Le QÉ un indicateur Le QÉ général = Indicateur de la gestion des émotions À prendre comme un i ndicateur de la façon générale dont vous gérez vos émotions.

85 Rapport de résultats Score complexe Score complexe obtenu par la comparaison du score brut à un score pondéré dun groupe témoin (avec des cacluls statistiques complexes qui garantissent la validité statistique des résultats).

86 Rapport de résultats Résultats détaillés pour chacune des échelles du test Définition de chacune des composantes, 2. 2.Niveau de développement, 3. 3.Commentaires et recommandations

87 Les diverses composantes: I- Intelligence Intrapersonnelle - 1- La conscience de soi capacité à être présent à soi-même et à percevoir clairement ses propres émotions, résultant en un sentiment de bien-être et en élan permettant de mieux se réaliser… (Présence à soi, Perception de soi, Bien-être, Élan)

88 Rapport de résultats Les diverses composantes: - 2- La gestion émotive de soi capacité à gérer sa vie émotionnelle d'une manière consciente, volontaire et autodirigée, généralement accompagnée dune attitude optimiste devant la vie… (Volonté, autorégulation, optimisme)

89 Les diverses composantes: II- Intelligence Interpersonnelle - 3- La perception dautrui disposition émotionnelle avec laquelle on établit la relation avec les autres, manière de les percevoir ou disposition émotionnelle avec laquelle on les aborde… (Empathie et présence à autrui, Vision positive des autres…)

90 Les diverses composantes: - 4- La relation avec autrui capacité à établir des contacts permettant d'initier et de maintenir de bons rapports avec autrui. (Altruisme et autonomie équilibrés, Assertivité et résolution des conflits)

91 Rapport de résultats Tableau récapitulatif Voir illustration Habiletés Définitions Niveaux

92 Rapport de résultats Tableau synthèse avec éléments suivants: Voir IllustrationIllustration Définition succincte des habiletés Raisons pour les cultiver Défi à relever à la lumière du résultat Suggestions de quelques moyens pour amélioration Mots clefs suggestifs

93 Suites à tout cela Participer à la passation élargie Fournir les résultats des répondants (CRC) Surveiller les résultats de la recherche.

94 Suites à tout cela Calcul de corrélations entre QÉ et CRC Stratégies pour la correction des carences. Etc.

95

96 Fin …

97 Notes bibliographiques 1. 1.Gardner, Howard. (1983). Frames of mind: the theory of multiple intelligences. New York : Basic Books Kolb, David. (1984). Experiential Learning: experience as the source of learning and development. N.J : Englewood Cliffs,Toronto : Prentice Hall Armstrong, Thomas. (1987). In their own way. Los Angeles : Jeremy P. Tarcher Inc.

98 Notes bibliographiques 4. Bar-On, R. (2000) The emotional quotient inventory (EQ-I): Technical manual. Toronto: Multi-Health Systems. 5. Blanchet, G., Raffier, J., & Voyazopoulos, R. (1995). Intelligences scolaires et réussites. (pp ). Paris: La pensée sauvage 6. Boyatzis, R., Goleman, D., & Rhee, K. (2000). Clustering competence in emotional intelligence. In R. Bar-On, & J. D. A. Parker Handbook of emotional intelligence (pp ). San Francisco: Jossey Bass Books..

99 Notes bibliographiques 7. Carroll, J. B. (1976). Psychometric tests as cognitive tasks : a new structure of Iintellect. In Resnick (Ed.), The nature of intelligence. Hillsdale: NJ, Erlbaum.. 8. Caruso, D. R., & Mayer, J. D. (1999). A quick scale of empathy. New York: Basic Books. 9. Damasio, A. (1994). Descartes ' Error : The reason of emotion (El error de Descartes, La razón de las emociones), Barcelone : Andres Bello, 1996 ed.. New York: Putman Book.

100 Notes bibliographiques 10. Filliozat, Isabelle (1997) Lintelligence du cœur, Éd. Lattès. 11. Goleman, D. (1996b). Emotional Intelligence. Why It Can Matter More than IQ. Learning, 24 (6), Goleman, D. (1997). L'intelligence émotionnelle. Paris: Robert Laffont Goleman, D. (1998a). Whats makes a leader? Harvard Business Review. 14. Goleman, D. (1998b). Working with emotional intelligence. New York: Bantam.

101 Notes bibliographiques 15. Guilford, J. P. (1967). The Nature of Intelligence. new York: McGraw-Hill. 16. LeDoux, J. (1995). Emotion: Clues form the Brain. Annual Review of Psychology, (46), Letor, C. Intelligence émotionnelle et pratiques pédagogiques en contexte de professionnalisation de lenseignant : représentations sociales dacteurs pédagogiques au Chili –UCL -.(Thèse de doctorat). 18. Mayer, J. D., Caruso, D. R., & Salovey, P. (2000b). Emotional Intelligence Meets Traditional Standards for an Intelligence. Intelligence, 27(4),

102 Notes bibliographiques 19. Mayer, J. D., & Geher, G. (1996). Emotional intelligence and the Identification of Emotion. Intelligence, 22, Mayer, J. D., & Salovey, P. (1993). The intelligence of emotional intelligence. Intelligence, 17, Mayer, J. D., Salovey, P., & Caruso, D. R. (1997). Emotional intelligence test. Virtual Knowledge : Needham, MA.

103 Notes bibliographiques 22. Mugny G., & Garugati, F. (1985). L'intelligence au pluriel : les représentations sociales de l'intelligence et de son développement. Cousset: De Val Saarni, C. (1988). Emotional competence: How emotions and relationships become integrated. In R. A. Thompson Nebraska symposium on Motivation (Vol. 36pp ). Lincoln: University of Nebraska Press. 24. Salovey, P. (1990). Mood-induced self focussed attention., Unpublished manuscript, Yale University.

104 Notes bibliographiques 25. Thurstone, L. L. Attitudes can be measured. American Journal of Sociology, (33), Thurstone, L. L. (1924). The nature of intelligence. New York: Harcourt, Brace. 27. Wagner, R. K., & Sternberg, R. J. (1985). Practical intelligence in real-world pursuits: the role of tacite knowledge. Journal of Personality and Social Psychology, (50),

105 Ce document est une réalisation de Joseph Chbat, Ph.D. (Professeur de philosophie et chercheur Collège André-Grasset, Montréal, (Québec), Canada. H2M 1M3


Télécharger ppt "Tester vos habiletés émotionnelles et celles de vos étudiants!"

Présentations similaires


Annonces Google