La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, 1999 1 A Note on Switzerlands Economy.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, 1999 1 A Note on Switzerlands Economy."— Transcription de la présentation:

1

2 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, A Note on Switzerlands Economy

3 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Stagnation de léconomie suisse durant les années 1990 ? Approche traditionnelle par les comptes nationaux -PIB réel -PIB réel par habitant Est-ce dû à la réalité ou a des problèmes statistiques ?

4 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Etude de Ulrich Kohli, professeur à luniversité de Genève -Quelques raisons de la sous estimation de la croissance de la Suisse - part des services dans les termes de léchange - choix des indices - autres facteurs

5 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Approche de lOCDE qui se base sur les PPA - Idée précise du niveau de vie et des prix en Suisse par rapport aux autres pays industrialisés - Propriétés de la PPA - Indice BIG MAC - Comparaison avec le taux de change du marché

6 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, PPA: problématique et conditions - Problématique de la standardisation - Condition de transitivité - Méthode EKS vs méthode GK - Utilité des PPA: uniquement un but statistique

7 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Exemple Un DM vaut 1,054 CHF selon les PPA contre 0,857 selon les taux de change Une somme de 100DM permet dacheter en Allemagne un panier donné de biens et services qui aurait coûté 105,40 la même année en Suisse

8 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Différence taux de change du marché vs PPA - PPA non égales à des taux de change déquilibre - PPA évaluées au prix du marché intérieur - Influence des flux financiers

9 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov,

10 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Comparer les niveaux de prix - Nouvel indicateur - Rapport entre les PPA et le taux de change - Cas dun indicateur unitaire - Cas dun indicateur supérieur à 1 - Cas dun indicateur inférieur à 1 Effet du niveau des prix est marqué dans les pays à bas revenu par habitant (indicateur < 1)

11 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Ceci laisse penser que le niveau des prix y est relativement plus faible Cela sexplique, en partie, par limportance des biens et services ne faisant pas lobjet déchanges internationaux et accessibles à relativement bas prix sur le marché intérieur

12 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Corrélation positive entre le niveau des prix et le PIB par habitant - En utilisant les taux de change on risque de sous-estimer le PIB et le revenu en volume dans des comparaisons internationales - Jusquici on sest contenté de comparer des PPA en tant que taux de conversion monétaire à une date donnée - Il serait intéressant aussi de suivre lévolution des PIB en volume au fil du temps

13 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, La PPA constante et courante

14 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, PPA courantes/constantes Depuis 2001, lOCDE publie des statistiques avec PIB par tête en utilisant -les prix et PPA courants -les prix et PPA dune année de base (95) Quelles différences, quels buts?

15 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Conseils de lOCDE Utiliser données exprimées aux prix et PPA courants pour des comparaisons entre pays et pour une année particulière What is a countrys position in terms of GDP per capita, given the most recent set of international prices?

16 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Conseils de lOCDE (2) Utiliser données exprimées aux niveaux de prix et PPA de 1995 pour des comparaisons temporelles How has the relative position of a countrys GDP per capita changed, given its measured growth performance?

17 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Illustration: exemple numérique 2 pays, 2 ans, 2 biens Pays A: Année 1: produit 2 vélos et 3 motos aux prix de 5£ (vélo) et 10£ (moto) Année 2: produit 4 vélos et 6 motos aux prix de 7£ (vélo) et 14£ (moto) Production physique double, 40% dinflation (pondération IPC: 50/50)

18 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Exemple numérique (2) Pays B: Année 1: produit 2 vélos et 3 motos aux prix de 6$ (vélo) et 12$ (moto) Année 2: produit 6 vélos et 9 motos aux prix de 9$ (vélo) et 9$ (moto) Production physique triple, pas dinflation, mais changement dans la structure des prix

19 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, PIB réels (t.c. marché) 1£=1$Année 1Année 2 Pays A4080 (112/1.4) Pays B48135

20 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, PIB en utilisant PPA 1(1£=1.17$) Montre les taux de croissance de la production en volume des pays (A double, B triple) En $Année 1Année 2 Pays A4896 Pays B48144

21 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, PIB en utilisant PPA courantes Tient compte des changements dans la structure des prix (pays B) En $Année 1Année 2 Pays A4896 Pays B48135

22 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Conclusions PPA courantes: comparaisons à un moment donné PPA constantes: comparaisons temporelles ! Dépendance des résultats du choix de lannée de base

23 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Indices avec PPA constantes (moyenne=100) PPA1 Année 1 Année 2 PPA2 Année 1Année 2 Pays A Pays B

24 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Portugal Cet exemple montre que lannée de base choisi pour la PPA benchmark a une forte influence sur les valeurs prises par lindice lOCDE conseille une marge derreur de 5 points (aussi pour prendre en compte les changements méthodologiques) (source graphique:

25 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Tableau

26 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Autres problèmes de data Les données de lOCDE sont révisées ex- post ex.: PIB aux prix et PPA courants Luxembourg 1996: - dans lédition 1999: 13.2 milliards $ - dans lédition 2002: 14.2 m $ +7.5% Par conséquent, les indices changent aussi (car OCDE=100)

27 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Conséquences pour le chercheur Au moment où le travail a été écrit, les PIB à PPA constantes nétaient pas encore disponibles + révisions des données Hypothèse de la cause BNS pour le déclin relatif (tout à fait soutenable en 1999) perd sa validité (cf. article NZZ)

28 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, article data: disponible en 99, PPA courantes new data: disponible en 02, PPA constantes -> le déclin relatif a été linéaire et non pas tronqué

29 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Causes de cette stagnation? Plusieurs éléments, dont – proposition de la convergence de la croissance des pays hypothèse de moyen ou de long terme

30 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Comment vérifier cette proposition? Données: PIB par tête, indices utilisant les niveaux des prix et PPA de 1995 avec OCDE=100 – 1970: 26 pays – 1990: 26 pays 2 régressions – en coupe transversale

31 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, En cas de convergence, et b < 1 Y 1999 = *X 1990 ( 12.07) (0.12) r 2 = 0.87 Test de Wald pour les coefficients: test de la non-convergence (a=0 et b=1). F-stat: proba de 52.85% > 5%, donc on ne rejette pas l'hypothèse de la non-convergence.

32 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Y 1999 = a + b*X e Y 1999 = *X 1970 (12.07) (0.12) r 2 = 0.59 Test de Wald: F-stat: proba de 4.32% < 5%, donc on rejette l'hypoth è se de la non-convergence.

33 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Un peu dhistoire: Baumol (1986) plusieurs problèmes: – échantillonnage ex post vs ex ante – error-in-data

34 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Chez nous? Echantillonnage ok mais... ! error-in-data ! – Données de 1970 extrapolées

35 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Error-in-data problem Quelles hypothèses violées? Effets sur les estimations? Dans quel sens? Autres conséquences?

36 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, H 1 : les x t sont observées sans erreur H 5 : cov(x t, t ) = 0 biais du coefficient r 2 diminue t_stat diminuent (dw ok: si séries temporelles, sinon pas de sens) Quelles hypothèses violées ?

37 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Remède? Variables instrumentales – variable corrélée avec les x t :cov (x t, z t ) 0 – ind é pendante de l erreur d estimation 2e temps : -r é gression de x t sur z t. On obtient les valeurs pr é dites de x t. Ainsi on purge x t de sa d é pendance des t. - par les MCO on effectue une 2 è me r é gression de y t sur ces valeurs pr é dites de x t M é thode des DMC

38 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, De la richesse Définitions et mesures

39 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Définitions de la richesse Lutilité – U=U(tout ce qui peut influencer notre bonheur) Utilité= Richesse au sens large du terme = bien-être

40 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, But de létude économique le bien-être des agents Comprendre les mécanismes de lhorloge mondiale afin dagir sur

41 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Nécessité de mesurer le bien-être et de pouvoir le comparer Pour des raisons pratiques, la richesse monétaire est la plus facilement estimable – Malgré tout, on peut en tirer dautres informations que la simple satisfaction pécuniaire

42 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le produit intérieur brut 1. Déflateur approprié (cf. partie précédente) 2. Le lier à la population pour pouvoir le mesurer 3. Mesure conjoncturelle et pas de long terme 4. Valeur des biens et services publics 5. Ne contient pas les biens non-échangeables 6. Ne contient pas les biens non-mesurés Problèmes:

43 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le produit intérieur brut par habitant + Mesure la quantité de biens et services par habitants + Pas de problèmes statistiques majeurs - Ne tient pas compte de la structure de la population = PIB / Population

44 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le produit intérieur brut par employé + Mesure la productivité apparente du travail + Indépendant de la structure démographique - Accroissement de la productivité peut-être due à des licenciements qui naccroissent pas le bien-être. À lopposé une baisse peut être due à une mesure sociale visant à la réinsertion des chômeurs. = PIB / # de personnes employées

45 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le produit intérieur brut par personne en âge de travailler - Élimine les effets du taux de participation. Quel est leffet dune hausse du taux de participation? Moins de chômeurs ou moins de loisirs pour gens qui avaient choisi de ne pas travailler? = PIB / Population de ans

46 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le produit intérieur brut par heure travaillée + Intègre le PIB de la valeur des loisirs qui nest normalement pas prise en compte puisquelle nest pas échangée. + Intègre le phénomène de baisse tendancielle des heures travaillées. - Difficultés statistiques de mesure En effet, à PIB égal, une diminution des heures travaillées fait augmenter la valeur de lindice, augmentation allant de pair avec une augmentation des loisirs. = PIB / # heures travaillées

47 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Source: OCDE, Perspectives de lemploi, juillet 2002, série 1999 pour les heures travaillées et OCDE, Comptes nationaux des pays de lOCDE, volume , p.337, série 1999 pour le GDP par tête PPP Chiffres

48 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le produit intérieur brut par rapport à la population active + Meilleur compromis entre mesure du bien-être et faisabilité statistique. Pour le moment en tout cas… = PIB / (Personnes travaillant + personnes voulant travailler)

49 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le produit national brut + Intègre le revenu des facteurs ce que ne fait pas le PIB - Difficile à lier à la population active puisquelle aussi composée de travailleurs étrangers - Il nest pas certain que les revenus des facteurs soient tous ramenés en Suisse et donc profitent aux ménages suisse

50 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le PIB vert + Mesure le stock de capital naturel dont dispose une économie. + Toute utilisation abusive est déduite du PIB. + Les coûts de réparation ne sont pas inclus puisquils ne font que réparer les excès du passé. - Difficulté de mesure évidente. Quest-ce quune utilisation abusive? = PIB – utilisation excessive des ressources naturelles – coûts de réparation

51 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le PIB social + Même principe mais on inclut légalité sociale ou la confiance dans les institutions. + On déduit cette fois les coûts liés au maintien du capital social, comme la justice et la police. - Difficulté de mesure évidente.

52 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Le HDI + Moyenne pondérée du produit national par tête en PPP, de lespérance de vie à la naissance et dune mesure de laccès à linstruction. + Compilé par les Nations-Unies - Difficulté de baser une action sur des facteurs aussi hétéroclites. = 1/3(PIB par tête) + 1/3(espérance de vie à la naissance) + 1/3(accès à la formation)

53 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Source: Nations Unies. Chiffres HDI

54 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Arbitrage entre distance au bien-être et précision statistique Marc Surchat, "Les mesures de la croissance" (version provisoire), Secrétariat d'État à l'économie, analyses et politique économique, mai 2002

55 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Les Conséquences de la richesse.

56 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Les Conséquences de la richesse. Les conséquences évoquées dans larticle sont les suivantes: – Le paiement dindemnités sur les fonds en déshérence. – Une cotisation élevée pour lentrée dans lUnion Européenne. – Laccueil important de réfugiés sans « conscience collective ».

57 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Les Conséquences de la richesse. Les avantages que cette représentation de la Suisse peut procurer à notre économie. – Tourisme – Production – Générale Goodwill

58 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Les Conséquences de la richesse. Critique des désavantages énoncé dans larticle. – Le paiement dindemnités sur les fonds en déshérence. – Une cotisation élevée pour lentrée dans lunion européenne. – Laccueil de réfugiés en masse sans que personne ne le sache.

59 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Les Conséquences de la richesse. Effets à lintérieur pour notre pays (suffisance?)

60 14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, Is Switzerland really all that rich? Synthèse et Conclusion


Télécharger ppt "14/01/2003 « A Note on Switzerlands Economy » J-C. Lambelet & A. Mihailov, 1999 1 A Note on Switzerlands Economy."

Présentations similaires


Annonces Google