La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sociologie des religions Cours BA - UNIL Semestre dautomne 2010 Enseignant : Laurent Amiotte-Suchet.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sociologie des religions Cours BA - UNIL Semestre dautomne 2010 Enseignant : Laurent Amiotte-Suchet."— Transcription de la présentation:

1 Sociologie des religions Cours BA - UNIL Semestre dautomne 2010 Enseignant : Laurent Amiotte-Suchet

2 2 2 Le paysage religieux suisse La dualisation de la religion (R. Campiche) « Sociologie des religions » Cours BA, Atelier de terrain, semestre dautomne 2010 Enseignant : Laurent Amiotte-Suchet Introduction à la sociologie des religions

3 3 3 Evolution des appartenances religieuses en Suisse Le paysage religieux en Suisse

4 4 4 Evolution des appartenances religieuses en Suisse Le paysage religieux en Suisse

5 5 5 Evolution des appartenances religieuses en Suisse Le paysage religieux en Suisse

6 6 6 Les enquêtes CES et RLS --> Enquête « Croire en Suisse » (CES) : données 1989, résultats (publication) en CAMPICHE Roland J., DUBACH Alfred, BOVAY Claude, KRÜGGELER, Michael & VOLL Peter Croire en Suisse (s). Lausanne. LAge dHomme --> Enquête « Religion et lien social » (RLS) : données 1999, résultats (publication) en 2004 CAMPICHE, Roland J Les deux visages de la religion. Genève. Labor et Fides --> Création de lObservatoire des religions en Suisse (1999) Le paysage religieux en Suisse

7 7 7 Evolution des problématiques en Suisse --> : spéculation sur la fin de la religion --> : intérêt pour les dissidences et les NMR --> : théories de lindividualisation. Dès les années 60, on observe en Suisse une « catholicisation » du protestantisme (renouveau liturgique) et une « protestantisation » du catholicisme (conscience individuelle). Le paysage religieux en Suisse

8 8 8 Définition de la religion « Tout ensemble de croyances et de pratiques, plus ou moins organisé, relatif à une réalité supraempirique transcendante, qui remplit dans une société donnée, une ou plusieurs des fonctions suivantes : intégration, identification, explicitation de lexpérience collective, réponse au caractère structurellement incertain de la vie individuelle et sociale » (CAMPICHE, Roland J « Individualisation du croire et recomposition de la religion », Archives de sciences sociales des Religions, n° 81, p. 121). Le paysage religieux en Suisse

9 9 9 Evolution 1989 (CES) (RLS) --> Diminution de la population rurale (pilier du christianisme institutionnel) --> Emergence de la valeur « accomplissement personnel » face à la valeur « Lien social » (tension individu/communauté) --> Phénomène dhomogénéisation homme/femme (statuts socio- professionnels, prise de responsabilité des laïcs) Le paysage religieux en Suisse

10 10 Evolution 1989 (CES) (RLS) --> Ecart croissant entre sentiment dappartenance et pratique effective --> Valorisation de la croyance comme ressource --> Absence de plus en plus forte dun « credo » (désolidarisdation des énoncés) --> Enoncés de moins en moins assimilables à la tradition chrétienne. Le paysage religieux en Suisse

11 11 Typologie des croyants - Les chrétiens exclusifs (virtuoses) - Les chrétiens inclusifs (croyants peu « orthodoxe » qui se limitent à la croyance en Dieu) - Les croyants en lau-delà (plutôt des femmes attachées à la notion de transcendance mal définie) - Les croyants scientistes (à la fois chrétien et attaché à lexplication scientifique) - Les croyants enracinés dans le présent (engagement associatif, œuvres, etc.) - Les « tièdes » (croyance en Dieu mais pas en la vie après la mort) - Les croyants non chrétiens - Les hérauts de lAu-Delà (réincarnation, Dieu = puissance supérieure, etc.) - Les théistes scientistes - Les non-croyants - Les hédonistes - Les agnostiques --> Les croyants apprennent à mobiliser les ressources religieuses différemment. Le paysage religieux en Suisse

12 12 Typologie des modes de transmission - Mode « reproduction de la lignée croyante » (assurer continuité) - Mode « fonctionnel » (adaptation au présent) - Mode « socratique » (dialogue, support pédagogique) Le paysage religieux en Suisse

13 13 La dualisation de la religion En Suisse, Campiche observe une religion « duale » car la société Suisse reconnaît et donne un rôle aux organisations religieuses et en même temps, la société admet que le langage religieux répond à des besoins individuels. Il existe deux types de religiosité en modernité tardive : - une religion institutionnelle héritière de la tradition chrétienne - une religion universelle répondant aux standards culturels de la modernité tardive Campiche veut ainsi opposer deux standards, une religion institutionnelle et une religion universelle : - standards institutionnels (fréquentation du culte, lien à la paroisse, résistance à la privatisation de la religion, rôle social des Eglises en Occident). - standards universels globaux (droits de lhomme, reconnaissance dune puissance supérieure, religion affaire privée, prière = expression de la spiritualité) Le paysage religieux en Suisse

14 14 La dualisation de la religion « Religion institutionnelle et religion universelle ne constituent pas des grandeurs opposées, mais une illustration du travail exercé par la culture sur le champ religieux » (Campiche, 2004, p. 47). La religion se trouve valorisée à la fois comme ressource pour les temps difficile et comme institution dutilité publique indispensable à la paix sociale (type ONG humanitaire). Le paysage religieux en Suisse


Télécharger ppt "Sociologie des religions Cours BA - UNIL Semestre dautomne 2010 Enseignant : Laurent Amiotte-Suchet."

Présentations similaires


Annonces Google