La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck - 2005© Regards sociologiques sur les pratiques interdisciplinaires

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck - 2005© Regards sociologiques sur les pratiques interdisciplinaires"— Transcription de la présentation:

1 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Regards sociologiques sur les pratiques interdisciplinaires

2 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Plan de cours Quest-ce quune discipline ? Pourquoi de linterdisciplinarité ? Changement de société Dynamique des sciences Modèles dinterdisciplinarité Pratiques de linterdisciplinarité Introduction à la sociologie des sciences Courants danalyse des sciences

3 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © 1. Quest-ce quune discipline ? Sociologie historique des sciences La science = un phénomène socio-historique La discipline nest donnée –Sciences théologiques / sciences humaines –Savants –Émergence dune communauté scientifique et dun nouveau rôle social (Merton) Lethos puritain (UK, 17ème s) –Intérêt pour les choses terrestres, rigueur, condamnation de loisiveté, libre examen et distances par rapport aux traditions et à lutilitarisme –Justification, devant Dieu, des voies de la science »Confère un sens religieux à la recherche scientifique –La philosophie naturaliste et de la science expérimentale »Place lexpérience au sommet de la hiérarchie des formes de savoir

4 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © La science comme institution sociale LA communauté scientifique Société Structure sociale de la science Noyau dur –But : accroissement des connaissances et de la pratique de la rationalité –Structure normative : l'Ethos Universalisme Communalisme Désintéressement Scepticisme organisé –Système d'adhésion aux normes Gratification et reconnaissance, évaluation et contrôle social par les pairs

5 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Aux origines de la discipline Le laboratoire Compétition entre Universités (D) Le laboratoire = support pédagogique + séminaire, bibliothèque & annales -> recherche expérimentale Les enseignants contrôlent les ressources de la recherche --> écoles de recherche, disciplines, spécialités –Les découvertes qui ne correspondent pas à des disciplines reconnues ou qui nannoncent pas la création dune nouvelle discipline sont ridiculisées et mise à lécart de laccès aux chaires universitaires. –Des théories singulières, sans contrôle par une autorité, au-dessus des disciplines. Constitution de frontières entre disciplines Se heurte à la conception de lAcadémie (comme forme dautorité supérieure) qui évalue les découvertes scientifiques à partir de critères formels et généraux

6 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © La discipline un cadre qui ne va pas de soi Discipline = chaire, école de pensée –Les disciplines sont-elles encore ce quelles étaient ? Discipline = un cadre épistémologique ? –Objet, méthodes, concepts Discipline = un cadre sociologique ? –Communauté avec structure normative spécifique ? –Organisation ? Filière de formation, revue, commissions nationales… –Échange de dons = création dune communauté ? –Champ concurrentiel ? –Cycle de crédibilité ? –Réseau social ?

7 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Constitution dune communauté par l échange de dons Échange de dons –Contribution scientifique = don –Contre-don = reconnaissance –La valeur d'une connaissance tient à la personne –Circularité de l'échange et constitution de sous- communautés Ritualité de léchange

8 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © La compétition au sein dun champ scientifique Capitalisme scientifique = accumuler du crédit –Crédit symbolique -> signes visibles –Produire et échanger des connaissances –Stratégies : Choix des sujets et méthodes en fonction des profits anticipés Capital symbolique Résultats scientifiques Lutte au sein du marché scientifique (champ)

9 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © La compétition scientifique Connaissance = bien dont la valeur tient à l'équilibre entre sa rareté et sa demande –Dépend de la valeur que les autres y accordent –Se battre pour en faire reconnaître la valeur –Réduire les prétentions des autres Le capital symbolique initial est déterminant Capital symbolique Résultats scientifiques Lutte au sein du marché scientifique (champ)

10 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Le cycle de crédibilité Crédibilité –Capital convertible Stratégie –Extension du cycle et du champ dinfluence Reconnaissance Lecteurs Articles Récompenses Subsides Arguments Données Équipements

11 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Extension du cycle de crédibilité Laboratoire Communauté scientifique Conseils de recherche Société Lutte pour la facticité et la scientificité Lutte pour la pertinence Lutte pour la légitimité Lutte pour les ressources Quest-ce qui oriente le développement scientifique ?

12 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Réseau social Relations de proche en proche –Cartographie des relations –Nature et structure des liens –Homogénéité / hétérogénéité –Forme et transformation du réseau Ex. collège invisible, co-citation

13 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Objet La discipline Un cadre qui ne va pas de soi Méthode Corpus de concepts Filière de formation Revue Commission CNRS

14 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Une dynamique collective

15 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Une dynamique collective Approfondir les axes de recherche féconds = Capacité daccumuler

16 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Une dynamique collective Remise en cause des domaines établis = Capacité dinnover Approfondir les axes de recherche féconds = Capacité daccumuler

17 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Disciplines et interdisciplinarité Discipline = centre dévaluation de la dynamique collective –État de lart : concepts et méthodes validées –Identification des nouveaux axes de recherche –Évaluation de ce qui se passe aux marges ID = un type de recherche aux marges –Pour renouveler et étendre la discipline

18 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © 2. Pourquoi de linterdisciplinarité ? Changement de société Dynamique des sciences

19 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Changement organisationnel De la bureaucratie mécanique… –Formalisation des règles et procédures –Division du travail –Séparation conception et exécution –Rôle de la hiérarchie …à lorganisation par projet –Travail déquipe –Sur des missions –Apprentissages collectifs –Transversalité, décloisonnement et flexibilité –Autonomie et responsabilités Du rationnel-légal… –Primat de la règle positive –Règles impersonnelles et universelles …au rationnel-négocié –Médiation –Production locale darrangements et solutions

20 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mode 1 / mode 2 Du savant isolé au laboratoire et… –Science autonome : tour divoire –Autorité de la science –Savoir universel –Transmission de la science toute faite –Institution des disciplines …aux réseaux de coopération scientifiques –Production distribuée des connaissances nouvelles –Savoirs localement et socialement pertinents –Coopérations entre laboratoires, institutions, organisation = réseaux hétérogènes Mode 1 Mode 2

21 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © La montée des réseaux de coopération scientifique « Faites des réseaux, des synergies » –Ex. Programmes européens Recherche médicale (tournant 1990) : 3500 équipes = 120 réseaux Caractérisation –Nombre et nature des acteurs –Finalités affichées et types de résultats escomptés –Résultats et productions intermédiaires –Objets intermédiaires (circulant / fixes) Nature, nombre, espace de circulation Activités qui accompagnent leur mise en forme, circulation et réception –Formes organisationnelles et conventions

22 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Exemples de RCS Réseau de collecte –Autour d'un centre d'accumulation Réseau forum –Soft network Réseau d'harmonisation des pratiques –Hard network Réseau étoilé –Autour d'un équipement centralisé Réseau type "structure de projet"

23 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Dynamique des sciences Lorganisation hiérarchique et cloisonnée de la recherche est largement remise en cause –Parce que la créativité scientifique viendrait des marges, des interstices… –Parce que la résolution de problèmes (médicaux, technologiques, sociaux…) lexige

24 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © ScienceSociété Autonomie Indépendance Neutralité Objectivité Rationalité Jeux de pouvoir Croyance Idéologie Irrationalité Relations entre sciences et sociétés

25 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Imaginaire Société Science Connaissances scientifiques Ruptures épistémologiques Procédures dobservation et dexpérimentation Théories incorporées dans les instruments Idées Relations (chez K.Popper)

26 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Société religieuse et militaire Temps Société industrielle et scientifique Savoir théologique Savoir positif Savoir métaphysique Dieux Esprits Ancêtres Phénomènes Lois Nature Certaines sciences sont plus avancées que dautres État positif : le savant na plus de liberté de conscience Le scientifique doit imposer son verdict aux ignorants Relations (chez A.Comte)

27 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Société religieuse et militaire Temps Société industrielle et scientifique Science Mode de production capitaliste Phénomène historiquement daté Alignement des savoirs sur –le développement des savoir-faire –lutilisation des machines –la progression de la production et des rendements Relations (chez K.Marx)

28 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les régulations sociétales Compétition scientifique pour le prestige Objet de fierté nationale »Paternité des inventions scientifiques et des disciplines revendiquée au titre de la nation. Lavoisier est mobilisé pour sceller lidentité de la discipline et de la nation : « la chimie est une science française ». »Le Prix Nobel : un enjeu de compétitions entre nations. –Des tensions nationalistes traversent les sciences –Les nations placent leur espoir dans la science et le développement technologique (19 ème s) –Scientifiques enrôlés au service des militaires et du développement industriel »Höchst et Agfa recrutent des chimistes dès 1875 ; Bayer en disposait dune quinzaine en 1881 ; Thomas Edisson crée Menlo Park en 1876 ; Eastmann Kodak en 1886 ; Standard Oil en 1889 ; Du Pont de Nemours en 1890 ; General Electric en 1900 ; Westinghouse en »En 1914 (France) : Commission supérieure des inventions intéressant la Défense Nationale. Une tendance à linternationalisme »Sociétés scientifiques et congrès internationaux

29 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les régulations sociétales (2) Une ambiance sociale de désillusions A lissue de la Première Guerre mondiale, lAllemagne confrontée à un échec brutal : mise en cause de lassociation entre science, industrie et puissance de la Nation. Scientifiques accusés par la population davoir perdu la Nation: les institutions scientifiques sont menacées tandis quun fort mouvement de retour aux valeurs romantiques et spirituelles se fait jour. Ailleurs, la croyance au progrès humain continu basé sur la science est ébranlée : un « moratoire sur les inventions » Loccident traverse une dépression économique ; les scientifiques connaissent une période de chômage académique. Les nations réinvestissent les sciences De nouvelles instances et instituts de recherche mis sur pied »National Research Council (USA) et Conseil consultatif de la recherche (UK) en 1915, Département de la recherche scientifique et industrielle (UK) en 1916 »Institut National de Recherche Agronomique (INRA) (1921), ONRS (Office National de la Recherche Scientifique, industrielle et des inventions) (1922), CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique, 1939) dédié à la recherche fondamentale.

30 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les régulations sociétales (3) Les scientifiques sinterrogent et débattent de leur responsabilité sociale Des scientifiques engagés dans la préparation dune nouvelle guerre –Années 1930: montée du nazisme, fascisme, marxisme et autres totalitarismes –Dautres scientifiques (juifs, gauchistes, dissidents communistes) persécutés » , 1800 scientifiques allemands exclus des universités. Une entraide scientifique internationale sorganise »Fondation du Conseil International des Unions Scientifiques en 1931 Un nouveau discours défend lidée de la science comme entreprise spirituelle (démocratique et autonome) détachée des intérêts nationalistes –Doit être protégée contre les pressions sociales en échange de quoi elle évitera toute intervention dans les affaires politiques. –Doit montrer lexemple par son modèle de démocratie interne –Se distingue du développement technologique Seconde Guerre mondiale : scientifiques gauchistes, libéraux et conservateurs sunissent pour aider les gouvernements alliés à rendre leur machine militaire plus efficace pour défendre la liberté des Nations. Des scientifiques veulent garder les mains pures et créent la Société pour la Liberté de la Science. Veulent établir une « République de la Science ».

31 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les grandes mutations Émergence –Des grands équipements scientifiques –Des réseaux de coopération scientifique –De nouvelles formes de division du travail scientifique : en équipes autour de projets Réorganisation de lespace européen de la recherche et de lenseignement

32 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Évolution de lattitude à légard des sciences Des mouvements antagoniques 17 ème s : les premiers mouvements scientistes se heurtent aux institutions politiques et religieuses en place –Concernant le rôle de la science dans la résolution les conflits politiques et théologiques 19 ème s : –Mouvement dominant de philosophie positiviste et de confiance dans le progrès scientifique –Mouvement « anti-science » valorisant la sensibilité individuelle et le romantisme Début du 20 ème s : –LÉglise catholique romaine dénonce le modernisme –Les critiques à légard des sciences sont accusées de retour obscurantiste par la pensée laïque. –Apologie du rôle de la science dans la société comme dune bienfaitrice incontestable.

33 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mouvements antagoniques 20 ème s : –Impressionnant développement des sciences et techniques –Mais dissociation progressive des idées de progrès scientifique et de progrès humain »La société allemande accuse la science newtonienne et ses principes de causalité davoir entraîné la Nation dans lindustrie et larmement et dans une course à la puissance qui sest mal terminée. Elle dénonce le Progrès scientifique, technique et industriel et appelle au retour des valeurs romantiques. –Des voix éparses font entendre que le progrès scientifique et industriel ne conduit pas nécessairement au progrès moral et social »Le Play sur la condition ouvrière »Marx sur le machinisme »Friedman sur le travail en miette à la suite du taylorisme –Malgré ces crises et critiques éparses, la science est sauve –Le mythe du savant génial et désintéressé prévaut dans la société, prenant la figure dEinstein –De grandes institutions scientifiques sont créées ainsi que de grands projets scientifico- techniques.

34 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mouvements antagoniques (2) 1945 sonne le glas de la relation de confiance entre science et société Bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki –Limage de la science nest plus celle dune sphère dactivité autonome qui remplit une fonction sociale de pacification et de progrès de la raison et des mœurs. –La science nest plus « vierge de toute responsabilité sociale » –Hiroshima laisse penser quun pacte secret avait été passé, dans le dos des citoyens, entre les savants et le pouvoir politico-militaire –Émerge alors, au cœur de la communauté des physiciens, un mouvement critique qui soppose à la connivence entre science et militaire : le mouvement Pugwash. Le mouvement STS (Sciences, Techniques, Sociétés) des années 70 sinterroge sur les possibilités dun contrôle social sur les technologies, notamment le nucléaire et linformatique, puis à lÉvaluation Sociale des Technologies (Technology Assessment).

35 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mouvements antagoniques (3) Les golden sixties : faible mise en cause des sciences »Le contexte de la guerre froide rapproche les scientifiques des militaires »Le développement économique apporte un confort technique aux ménages des pays occidentaux »Dans les campagnes, le modèle productiviste provoque un essor de la production agricole »Le niveau de formation scolaire sélève tandis que de nombreux jeunes sorientent vers des carrières scientifiques et technologiques. Un nouveau choc –Remise en scène dinterrogations portées par des groupes marginaux »Le choc pétrolier, en 1973 : prise de conscience des limites de lexploitation de la nature par la société industrielle. –Le progrès scientifique et technique est accusé, non plus à cause de quelques « mauvais usages », mais à cause de son propre succès. »Hypernucléarisation de la planète, sur-production agricole, pollutions chimiques, réchauffement du climat, marées noires, pluies acides, résidus de pesticides dans lalimentation, trou dans la couche dozone. »« Halte à la croissance » et « Croissance 0 » deviendront de nouveaux mots dordre.

36 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mouvements antagoniques (4) Fin de la science vue comme « fondamentalement bonne » –Promiscuité, voire consanguinité, avec le développement militaire et industriel. Elle ne peut plus « innocente ». –La crise de confiance -> « environnement » et « pollution » »Années 1970: mouvement de protestation anti-nucléaire –Une nouvelle représentation des sciences et des techniques Source dincertitudes, de risques et dinquiétudes Suspecte et complice ; scientifiques compromis ; confiance brisée Assujetissement à un projet autre que contemplatif ou libérateur »Marcuse et Habermas dénoncent la domination de la seule rationalité instrumentale, qui annihile les autres formes de pensée = forme de domination politique insidieuse »Illusion dune théorie pure qui nous empêche de prendre conscience des liens étroits entre le projet scientifique et les enjeux sociétaux »Années 1970: auto-critique des sciences (Levy-Leblond et Jaubert, 1972 ; Roqueplo, 1974, 1975 ; Rose, 1970, 1977 ; Thuillier, 1972) : implication dans la course aux armements, mythe dune science qui fournirait le seul savoir objectif, fragmentation du savoir et incapacité des scientifiques à se construire une vision synthétique de la science et une réflexion critique sur ses orientations

37 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mouvements antagoniques (5) Aucune remise en cause majeure des sciences »Idée de « boutiques des sciences » afin de mettre le savoir scientifique au service de problèmes de la société et du citoyen et pas seulement au service de la grande industrie et de larmée. Les investissements en recherche ne ralentissent pas »Programmes publics de recherche lancés pour faire face aux nouveaux problèmes de société : recherche dénergies alternatives au pétrole et au nucléaire. »Début 1980: appel aux sciences et à linnovation technologique pour sortir les nations de la crise économique qui sétait installée. Questions sur la capacité de nos sociétés à contrôler le développement technologique Des accidents majeurs : Seveso, Three Miles Island > notion de « risques technologiques majeurs » (Lagadec). Diffusion massive des ordinateurs dans les entreprises et dans les administrations Moratoire des chercheurs en biologie moléculaire à propos du recours à la méthode de lADN recombinant (manipulation génétique) et la conférence dAsilomar (1976)

38 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mouvements antagoniques (6) Mise en place dinstitutions et méthodes pour lévaluation sociétale des technologies et de leurs impacts sociétaux »Office Technology Assessment (OTA) aux USA, Office Néerlandais de Technology Assessment (NOTA), Office du Parlement européen de Technology Assessment (STOA), Office Parlementaire dEvaluation des Choix Scientifiques et Technologiques en France) –Questions de la gestion politique des technologies, leur fiabilité, lévaluation de leurs retombées, la distribution inégalitaire de ces retombées sur les populations (présentes et à venir), lillusion des « contraintes objectives » et la partialité des choix. –Questions de lorientation des développements scientifiques et de leur pilotage. –Question de la démocratie technique, du contrôle par la société des choix politiques sous-jacents aux développements scientifiques et techniques. –Critique du nucléaire, de linformatique et des biotechnologies : dénucléarisation, développement des comités déthique course à linnovation pour sortir de la crise (« CAD/CAM saves the nation »). –Constructive Technology Assessment

39 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mouvements antagoniques (7) Une série de controverses Affaires qui mettent en cause les activités de R&D technologique (années 1990) »Sang contaminé, vache folle, réchauffement climatique, OGM, nanotechnologies Mouvement altermondialiste : conteste les logiques capitalistes et la course éperdue à linnovation »Des groupes radicaux demandent « quon arrête tout ». Sciences et expertise, supposées apporter la paix sociale en apportant leurs vérités établies, en viennent à compliquer les débats au lieu de les simplifier. Comment faire entrer les sciences en démocraties ? Conditions du débat et du contrôle démocratique, formes concrètes de démonstration et de mobilisation des savoirs (experts et profanes), procédures de représentation et de participation. Changement de la nature des risques : conséquences diffuses et risques sanitaires

40 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © 3. Modèles pour linterdisciplinarité Complémentarité –Division intellectuelle Circulation –Renouvellement conceptuel Fusion –Construction dun nouvel objet et concept Confrontation –Déplacement des points de vue

41 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © 4. Pratiques de linterdisciplinarité Comment et à quelles conditions rendre concrètement possible et féconde larticulation des disciplines ?

42 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Mise en œuvre Importance des aspects épistémologiques Des conditions institutionnelles Des aspects pragmatiques –Instrumentation de laction cognitive collective

43 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Cadrage épistémologique Satisfaire des pré-requis ? –Un langage commun pour commencer ? –Des concepts compris de la même manière ? Un processus de construction conjointe –De la connaissance du problème Quel est le problème ? Comment chacun le formule ? –Du projet Pourquoi chacun sy intéresse-t-il ? En quoi est-ce important du point de vue de sa discipline ? Partager des textes de référence de chaque discipline –Apprendre à les lire ensemble

44 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Dispositif institutionnel Une reconnaissance institutionnelle Des règles du jeu explicitées Une éthique du respect mutuel –Condition nécessaire pour la confrontation des points de vue Travail conjoints –Co-direction des étudiants –Co-présence sur le terrain, dans la confrontation aux phénomènes et aux matériaux

45 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Explorer les différences Nature des exigences de chaque discipline Langage et sens des concepts utilisés –Les mêmes termes renvoient à des concepts différents Type de problématique de chacun –Quest-ce qui fait sens et pourquoi pour chacun ? Méthodes et démarches

46 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Des réseaux de relations Caractérisation Taille Nature et diversité des personnes ou groupes Nature et intensité des relations Interprétation Ressource et contrainte : le poids du réseau Conditionne aussi la façon de penser Insertion faible (marginalité -> irréalisme) ou forte capacité à innover

47 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Réseau social personnel et… statut social, nature de lactivité Statut Patron Seniors Juniors Activité Synthèses, modèles simples et prédictifs, généralisations sur {phénomènes}, rien sur les anomalies et limites, argumentation simple et structurée, fédère travaux, offre une vue heuristique structurante pour {recherche} Comparaison des modèles et insertion des données, consignation des conditions de validité, anomalies prises comme stimulants Travail détaillé sur un modèle, résultats locaux, discute la précision et les définissions, sensible à la relativité des interprétations Réseau 500 liens, hétérogènes 200 liens, seniors dans différentes institutions scientifiques, international liens, homogènes

48 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Quelles différences ? La production sociale des contenus Activité scientifique = jeux de langage Règles tacites Une pratique sociale et culturelle Paradigmes et traditions de pensée Construction sociale des théories Flexibilité interprétative Sociabilité des faits et contingences culturelles Instruments, faits, concepts et théories –Boîte noire et convention sociale Les forces sociales derrières les contenus

49 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Pratiques scientifiques concrètes Les interactions langagières La science telle qu'on la parle : –Difficile à saisir –Langage non descriptif –Échanges non langagiers (silence, bruits) –Inséparable de la situation : indexicalité –ressemble à des conversations familières –étrange et opaque

50 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Une instrumentation de la collaboration Hypothèse : la qualité des échanges dépend aussi des « objets intermédiaires » produits et mobilisés dans linteraction –Représentations schématiques -> Visualisation –Textes : notes, rapports… –Objets : maquettes, échantillons… –Situation : visites sur le terrain, instrument…

51 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Objets intermédiaires ouverts Communication multi-modale –Ne pas se limiter au langage –Multiplier les prises possibles Objet-frontière Représentations –Des phénomènes –De leur re-construction –Dun point de vue et dune intention Facilitent –La confrontation des points de vue –La construction dune compréhension partagée

52 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Objets intermédiaires fermés Formalisme réduisant les ambiguïtés –Formes de représentation renvoyant à des conventions (explicites ou partagées) –Éventail réduit des prises et points de vue Facilitent la transmission fidèle dune information –Réduire la flexibilité interprétative

53 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © 5. Introduction à la sociologie des sciences La science –Un monde à part et méconnu –Mythe et réalité –Froide rationalité / savant fou / production industrielle des savoirs –La science faite / la science en train de se faire –Un bien stratégique, une ressource –Un monde difficile à manager –Allocation des ressources, orientation, performance collective, évaluation –Un bien commun : progrès de lhumanité et de la raison –Confiance et méfiance

54 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les sciences posent question Quest-ce que cette activité que nous finançons collectivement et pour quoi faire ? Peut-on laisser faire les scientifiques ? La société doit-elle réguler cette activité ? Comment ? Comment cela sarticule-t-il avec les évolutions et les problèmes de la société ? Quelle est la légitimité des savoirs scientifiques au regard des autres savoirs ? Expérience, intuition, tradition…

55 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les sciences posent question (2) Dans quelle mesure les sciences sont des ressources ? –Des facteurs de libération et de démocratisation –Des facteurs de compétitivité technico-économique –Des facteurs de cohésion sociale Comment mobiliser les sciences au service des projets de la société ? Quelles menaces font peser sur la société –Les nouveaux savoirs ? –Les nouveaux produits issus des sciences ?

56 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les sciences posent question (3) Quelles recherches financer ? RF, RTB, RA ? Combien ? –Comment ? Par quels mécanismes apporter ce soutien ? Fondations, agences, privé/public Structurel / incitatif Faut-il orienter la recherche ? Qui peut en décider ? Quelle autonomie laisser au chercheur ? Quelles règles leur imposer ?

57 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les sciences posent question (4) Comment faire de la bonne science ? Faut-il des démarches dAssurance et dAmélioration de la Qualité ? Faut-il de linterdisciplinarité ? Quelle place accorder aux non-scientifiques dans lactivité scientifique ? Comment lévaluer ? Qualité scientifique, pertinence, performance ? Comment former les chercheurs ? –Dans quelles conditions les placer pour quils soient performants ?

58 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Regards sociologiques sur les sciences (2) Quelle société constitue la science ? Un groupe professionnel et un rôle social Une institution sociale : but, normes de comportement Une organisation Une structure sociale –Différenciation des rôles, stratification sociale, genre

59 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Regards sociologiques sur les sciences (3) La nature du lien social en science Échange de don Compétition Réseaux sociaux

60 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Regards sociologiques sur les sciences (4) Comment sélaborent les savoirs scientifiques ? Les conditions sociales de production des savoirs Les déterminations sociales des contenus scientifiques

61 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Quest-ce qui peut-être expliqué sociologiquement ? Société Structure sociale de la science Noyau dur Clivage : Interne / Externe Contenu des connaissances et des méthodes Résultats Contextes et conditions sociales de la production des connaissances Contextes et conditions sociales de la production des connaissances

62 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Construction sociale de quoi ? Société Structure sociale de la science Noyau dur Données, lois, modèles, méthodes… Connaissances non scientifiques Adoption précoce / tardive du bon programme scientifique Erreurs, fraudes et déviances

63 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Comment est-ce possible ? Activité scientifique = jeux de langage Règles tacites Une pratique sociale et culturelle comme une autre Paradigmes et traditions de pensée Construction sociale des théories Flexibilité interprétative Sociabilité des faits et contingences culturelles Instruments, faits, concepts et théories –Boîte noire et convention sociale Les forces sociales derrières les contenus

64 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Comment ouvrir les boîtes noires ? Le programme fort : 4 principes –Causalité –Impartialité –Symétrie –Réflexivité Trouver les causes et les conditions des productions Éviter tout préjugé quant à la vérité/fausseté, (ir)rationalité dune croyance, factivité,… Faire appel aux mêmes causes pour expliquer le vrai / le faux, le succès / léchec Utiliser les mêmes modèles Pour expliquer les sciences Et la sociologie des sciences

65 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Des dissymétries inacceptables Causes mobilisées dans lexplication Facteurs internes et cognitifs pour expliquer le succès Méthode scientifique Absence de préjugé Écoute de la nature Rationalité Bon sens Logique Rigueur Génie Inertie Croyances Irrationalité Obscurantisme Persistance dans lerreur Influences sociales et politiques Facteurs externes et sociaux pour expliquer léchec

66 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Regards sociologiques sur les sciences (5) Quelles sont les pratiques scientifiques ? Les pratiques de laboratoire –Contingence et négociation –Articulation et maléabilisation La construction des réseaux sociotechniques –Hétérogénéité –Traduction

67 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © Les pratiques Étude des groupes et des réseaux sociaux des sciences Étude des Controverses Étude des discours Sociologie des contenus Sociologie des pratiques

68 Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck © La science comme construction de réseaux sociotechniques Acteurs ou entités hétérogènes –Y compris humains / non-humains –Tendent à s'enrôler mutuellement Réseau polycentrique -> acteur-réseau H NH H H H H H H


Télécharger ppt "Sociologie des Sciences - UNIL - Vinck - 2005© Regards sociologiques sur les pratiques interdisciplinaires"

Présentations similaires


Annonces Google