La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Programme de sélection pour améliorer la résistance au TSE chez le mouton en GB Nolf Marie Petropoulos Amélie Saincierge Delphine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Programme de sélection pour améliorer la résistance au TSE chez le mouton en GB Nolf Marie Petropoulos Amélie Saincierge Delphine."— Transcription de la présentation:

1 Programme de sélection pour améliorer la résistance au TSE chez le mouton en GB Nolf Marie Petropoulos Amélie Saincierge Delphine

2 PLAN 1- Objectif 2- Matériel 3- Méthodes 4- Résultats 5- Conclusion 6- Discussion 7- Bibliographie

3 1. Objectif Evaluer lefficacité de quatre stratégies permettant de diminuer lincidence et la prévalence de la Scrapie du mouton.

4 2. Matériel Espèce: le mouton Pays: Grande-Bretagne 4 programmes de sélection Caractère génotypique: allèles de la protéine prion PrP Modèle âge : Infections périnatales Modèle génotype

5 Quatre allèles codant pour la prot PrP VRQ = forme hypersensible à la tremblante ARQ = relativement sensible à la maladie ARH = Sensibilité intermédiaire AHQ = résistance forte mais non absolue ARR = gène de résistance

6 3. Méthodes Quatre stratégies de sélection: 1. recommandations minimales de lUE : diminution de lutilisation des béliers reproducteurs porteurs de lallèle VRQ dans les troupeaux à haute valeur génétique

7 2. idem 1 + ne pas vendre les béliers reproducteurs porteurs de l allèle VRQ dans les troupeaux à haute valeur génétique.

8 3. idem 2 + génotyper volontairement les brebis et éliminer les porteuses de lallèle VRQ dans les troupeaux à haute valeur génétique. A partir de 2010 : limiter lutilisation et la vente des béliers ARQ/ARQ dans ces troupeaux participant au génotypage volontaire des brebis.

9 4. Exécution obligatoire du plan NSP (National scrapie plan) dans les troupeaux à haute valeur génétique

10 Paramètres utilisés Prévalence p i (t 0, 0) = 1-exp(- i p pop(t 0 ) ) p i (t 0, 0) : la prévalence dinfection à la naissance dans le lot t0 pour le génotype i i : paramètre de transmission de la maladie p pop(t 0 ) : la prévalence nationale de scrapie durant l année de naissance du lot t0

11 Hypothèse : les agneaux du même génotype sont soumis à la même pression dinfection Conséquence : le modèle ignore limpact de lhétérogénéité entre individus.

12 Incidence C ia(t) = (P i,a-1 (t-a) – P ia (t-a))ν ia (t)N C ia(t) : nombre de cas N : nombre délevages P ia : la prévalence dinfection à un âge « a » pour le génotype i νia : la proportion danimaux dâge « a », de génotype i dans lannée « t »

13 Estimation des paramètres p i (t 0, 0) = r i * VRQ/VRQ r i : risque de scrapie avec le génotype i relatif à VRQ/VRQ VRQ/VRQ : la prévalence à la naissance chez les animaux VRQ/VRQ

14

15 4.Résultats La réduction de la prévalence a lieu rapidement après la mise en place de chaque stratégie

16 La diminution de lincidence a lieu après quelques années car la période dincubation de la maladie est longue.

17 Nous constatons une différence de sensibilité entre la prévalence et lincidence mais non significative.

18 Prédiction de la prévalence et de lincidence de la maladie

19 5.Conclusion Les 4 stratégies étudiées diminuent la prévalence de linfection et lincidence de la maladie Méthode 4 (NSP) = la + efficace

20 6.Discussion Hétérogénéité retarde le déclin de la prévalence et de lincidence Cette étude infection éradiquée dans 20 ans Dautres études plusieurs décennies pour atteindre léradication Risque de biais : Symptômes de la tremblante pas caractéristiques, elle peut être confondue avec dautres maladies nerveuses ou parasitaires cas atypiques (porteurs-ARR) sous- estimation de lincidence de la maladie

21 Données limitées pour la fréquence du génotype Autres souches (Norvège…) Risque pour la santé humaine? posé par la possibilité de présence dESB chez le MT.

22 Lhéritabilité P = µ + G + E P = Lésions au cerveau µ = Moyenne de la maladie dans la population G = Génotypes des individus et généalogie E = âge, farines animales dans lalimentation, méthodes danalyses, pression dinfection,…

23 7.Bibliographie S.Gubbins, J.A. Roden, 2005.Breeding programmes for TSE resistance in british sheep-. Assessing the impact on the prevalence and incidence of scrapie. Preventive veterinary medecine Cours de virologie de Mr Thiry de 2e doc sanitaire/tremblante.htm.www.eleveur51.com/ovins/ sanitaire/tremblante.htm


Télécharger ppt "Programme de sélection pour améliorer la résistance au TSE chez le mouton en GB Nolf Marie Petropoulos Amélie Saincierge Delphine."

Présentations similaires


Annonces Google