La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Corrélations génétiques des cellules somatiques et des traits de conformation avec la longévité dans les races laitières, avec une application aux évaluations.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Corrélations génétiques des cellules somatiques et des traits de conformation avec la longévité dans les races laitières, avec une application aux évaluations."— Transcription de la présentation:

1 Corrélations génétiques des cellules somatiques et des traits de conformation avec la longévité dans les races laitières, avec une application aux évaluations génétiques nationales pour la longévité au Royaume-Uni Guillemain Marilyn Patris Charline Vouaux Aurore

2 Introduction Longévité (Lifespan, LS) : vie productive dune vache, en nb de lactations effectuées ou probables. LS coûts de remplacement moyenne de production Pb sélection : info directe pas disponible tôt dans la vie, car besoin lactation complète, doù essai de prédire les valeurs délevage de LS à partir dinfo partielle Au Royaume-Uni (RU), pour Holstein Friesian (HF) : 1 ères prédictions basées sur estimation indirecte de 4 traits de conformation (TC), sous forme dindex avec production (angle des pieds, attachement quartiers ant, profondeur du pis, longueur du trayon) Dans autres races laitières (sauf Ayrshire, AY) : pas assez de données pour effectuer même analyse Comptage cellulaire du lait (CC) : mesure indirecte du taux de mammite au RU intéressant dincorporer CC et LS dans un même index

3 Objectifs de létude 1.Estimer les corrélations génétiques (r g ) entre LS et TC pour AY, pour savoir si mêmes corrélations que pour HF 2.Estimer association entre LS et CC dans quelques races de vaches laitières, pour proposer des améliorations à lindex national. 3.Application dun algorithme pour accélérer lévaluation de LS sur un ensemble de données nationales

4 Matériels et méthodes 1. r g entre LS et TC pour AY Données de lactation des génisses ayant vêlé entre 1976 et août 1990 (opportunité de faire 4 lactations complètes) Toutes données doivent être complètes Considérées comme réformées : lactation de – de 200 jours, ou transférées dans un troupeau sans données (3% des vaches par lactation)

5 LS = nb de lactations de chaque animal, à condition que la première (L1) soit complète Calcul basé sur la proba de survie de la lactation i à i+1 jusquà L5, suivant la formule : LS = n +p n +p n p n+1 +p n p n+1 p n+2 +… p n : proba de survie à Ln+1 dune vache qui a fini Ln Données pour TC obtenues pendant L1 seulement pour 8087 AY sur les ayant LS = filles de 893 taureaux Pedigree sur 3 générations pour les analyses multivariées 15 TC dispo avec LS

6 Utilisation de 4 « modèle animal » en incluant LS à des groupes de TC étroitement associés –LS et paramètres corporels : stature, largeur de thorax, profondeur du corps, angularité –LS et paramètres de croupe et membres : inclinaison et largeur de croupe, aplomb latéral de membre post, angle du pied –LS et paramètres de pis : attache avant et arrière, lig suspenseur, profondeur –LS et paramètres de trayon : placement arrière et latéral, longueur Effets fixes –Pour LS : Effet « troupeau-année » et mois du 1 er vêlage Age au 1 er vêlage et rendement à L1 (qui dévie de la moyenne de leffet « troupeau-année ») : co-variables –Pour TC : visite pour classifier le troupeau et mois du 1 er vêlage Age au 1 er vêlage et étape de la lactation : co-variables

7 Matériels et méthodes 2. r g entre LS et CC Données de lactation des génisses ayant vêlé entre 1986 et 1991 pour HF, entre 1976 et 1991 pour AY et Jersey (JE) Méthodes de calculs pour LS identiques Moyenne géométrique des CC de L1 pour vêlage entre 1991 et 1998 Au début des années 90, peu de données de CC analyse bivariée basée sur modèle père. Prise en compte de taureaux avec min 20 filles (HF), ou 10 (AY et JE), avec données pour CC et LS Données CC transformées en base log e pour distribution normale Pour CC et LS : effet « troupeau-année » et mois du 1 er vêlage = effets fixes ; âge au 1 er vêlage = co-variable Pour LS : production en L1 dévie de la moyenne des contemporains = co-variable Utilisation dun pedigree père sur 3 générations

8 Matériels et méthodes 3. Prédiction des valeurs délevage (VE) pour LS Sur base dune analyse BLUP (bivariate Best Linear Unbiased Prediction), dans les races HF, AY, JE, Guernsey et Shorthorn paramètres : –LS –Index phénotypique (IP) : attache avant du pis, angle du pied, profondeur du pis et longueur du trayon (= les + corrélés avec LS). Calculé sur base de valeurs économiques

9 Si L2 incomplète, LS considéré comme manquant Seul effet du hasard = effet animal Effets fixes : –Pour LS : idem précédent –Pour IP : idem que pour TC Héritabilité (h 2 ) : –LS : 0,06 –IP : 0,36 Comparaison de IP, r g et VE calculés avec les paramètres AY et HF r g = 0,69

10 Résultats 1. r g entre LS et TC pour AY h 2 de LS=0,06 ± 0,01 Corrélations phénotypiques entre LS et TC : très basses, avec max de 0,09 avec la profondeur du pis Intervalle de r g entre LS et TC : -0,28 (longueur du trayon) à 0,47 (angle du pied) r g –Hautes : angle du pied, attache avant du pis, profondeur du pis, longueur du trayon –Moyennes : angularité, lig. suspenseur, profondeur du corps –Basses : stature, aplomb latéral du membre post, hauteur de lattache arr –Très basses : largeur poitrine, inclinaison croupe, largeur croupe, placements arrière et latéral des trayons

11 Résultats 2. r g entre LS et CC - 0,32 (HF) - 0,28 (AY) -0,11 (JE) Donc : si CC élevé, LS faible

12 Résultats 3. Evaluation génétique de LS LS moyen varie entre 3,8 et 4 lactations élevé car nécessité davoir L1 complète pour être incluse dans lévaluation + hautes moyennes pour HF et JE Moyennes des Predicted Transmitting Abilities (PTA) des LS : –taureaux : ~ 0, avec variations de -0,8 à 1,4 lactations ; la plupart sont dans lintervalle ± 0,5 lactations –vaches : 0,13 à 0,18 lactations, avec des variations de -0,7 à 1,4 lactations –déviation standard similaire chez mâles et femelles de même race Pour toutes races : faible tendance génétique positive pour LS

13 h 2 de IP pour : –AY : 0,31 –HF : 0,36 r g de IP et LS : –0,62 (AY) –0,69 (HF) Niveau de corrélation entre VE et LS à partir danalyses utilisant les paramètres AY et les paramètres HF : –0,97 pour les taureaux –0,99 pour les vaches 2 catégories de taureaux : –Avec LS pour 1-20 filles : fiabilité de PTA linéairement avec nb de filles ayant des données de conformation –Avec LS pour filles : fiabilité indépendante du nb de données de conformation

14 Discussion h 2 de LS basse provient de différentes mesures et méthodes destimation ; en accord avec différentes études + grandes associations génétiques entre LS et –angle du pied –attache avant du pis –longueur du trayon –profondeur du pis r g modérées à importantes dans différentes études entre paramètres du trayon et du pis, et mesures variées du LS Autres paramètres corporels faiblement corrélés avec LS

15 Pas de différence majeure de corrélation entre LS et TC selon la race, sauf pour angularité (0,23 pour AY contre -0,02 pour HF) Avantage majeur de TC : mesurés pendant L1, donc estimateur précoce de LS –Relation fonctionnelle directe entre TC et LS peut être démontrée –Existe relation fonctionnelle indirecte entre TC et LS, via CC –r g négative entre caractères du pis et CC sélection pour pis attaché mieux et + haut, doù CC + bas, moins de réforme et taux de mammite Autre avantage : exactitude des résultats gain + important pour jeunes taureaux

16 r g négative entre LS et CC car haut CC entraîne réforme LS dans index avec traits de production pour rentabilité Si CC dans index, exactitude de prédiction, doù rentabilité BLUP pour prédiction des VE pour LS combinaison optimale des infos directe et indirectes Utilisation dun algorithme réduit le temps nécessaire au traitement des données

17 Utilisation de IP pour les 4 traits de conformation simplifie lanalyse, mais petite perte dexactitude si approche linéaire, r g + fiable Différence prédite de LS ~ 1 lactation (± 0,5) entre filles de taureaux avec PTA extrêmes et qui ont au moins 10 filles (résultats similaires à HF) Faible tendance positive dans LS, par amélioration des 4 TC Si on ajuste pour la production, tendance négative

18 Conclusion Les 4 TC avec la + grande r g pour LS chez AY : angle du pied, profondeur pis, attache avant du pis, longueur trayon Identiques pour HF Utilisation des paramètres AY et HF donnent résultats similaires pour lévaluation génétique de LS et calcul dIP, pour vaches et taureaux possibilité dutiliser les paramètres HF pour les autres races si manque de données r g négative entre CC et LS dans toutes les races Calcul de PTA de LS : –± 0,5 lactations pour taureaux de toutes races –Tendance positive de PTA LS dans toutes races ; peut être dû à sélection des TC PTA inclus avec lait, matière grasse et protéine dans un nouvel index de sélection économique, introduit au RU en 1999

19 Usages pour le VT Guidance de lélevage : Conseiller le fermier dans le choix de ses –reproducteurs –reproductrices –réformes Diminution des coûts de remplacement Adaptation de la conformation du pis aux équipements de traite Amélioration de la production laitière via une + grande proportion de vaches laitières hautes productrices

20 Critiques Savoir que les paramètres HF sont applicables aux autres races laitières permet deffectuer une sélection chez ces races Attention au risque de consanguinité dû à une sélection intensive ! Ne pas oublier le bien-être animal …

21 Bibliographie MRODE R.A., SWANSON G.J.T., LINDBERG C.M. Genetic correlations of somatic cell count and conformation traits with herd life in dairy breeds, with an application to national genetic evaluations for herd life in the United Kingdom. Livestock Production Science, 2000, 65,


Télécharger ppt "Corrélations génétiques des cellules somatiques et des traits de conformation avec la longévité dans les races laitières, avec une application aux évaluations."

Présentations similaires


Annonces Google