La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre (restreinte) 25 octobre 2012 Organisée par En partenariat avec.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre (restreinte) 25 octobre 2012 Organisée par En partenariat avec."— Transcription de la présentation:

1 5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre (restreinte)
25 octobre 2012 Organisée par En partenariat avec

2 5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre
Introduction François Projetti, Directeur régional de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt du Centre Marie-Madeleine Mialot, Vice-Présidente du Conseil Régional du Centre

3 Evolution de la filière biologique en région Centre de 2008 à 2011
5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre Evolution de la filière biologique en région Centre de 2008 à 2011

4 Evolution de la filière biologique régionale
Une évolution constante depuis 2008, avec un pic exceptionnel en 2010 De 2008 à 2011 : 426 à 741 exploitations, soit +74% à ha, soit +70% 4

5 Evolution de la filière biologique régionale
La viticulture bio régionale non négligeable (10% de la SAU et 7% des exploitations) Évolution des surfaces et du nombre d’exploitations viticoles en région Centre 2008 à 2011: 1256 à 2090 ha, soit +66% 113 à 171, soit +51% 5

6 Evolution de la filière biologique régionale
Des productions animales en progression, avec parfois l’équilibre entre offre et demande 2008 à 2011: 146 à 268 élevages, soit +82% Équilibre entre offre et demande dans les filières lait, porc, volailles de chair et œufs (France) 6

7 Evolution de la filière biologique régionale
Une progression importante des transformateurs et distributeurs bio Évolution du nombre de transformateurs et distributeurs en région Centre 2008 à 2011: 206 à 422 opérateurs, soit +105% Evolution du nombre de préparateurs en 2011 (48 nouveaux), dont la moitié des boulangers artisanaux 7

8 5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre
Point sur l’avancement du plan d’actions régional sur l’agriculture biologique

9 Plan régional Agriculture Biologique 2009-2013
Le plan d’actions proposé s’articule autour de 5 axes majeurs : Formation Expérimentation Conversion Structuration des filières Restauration collective Au total, 22 actions Montant des aides accordées entre 2010 et 2012 : 868 K€ (MAAF 523,3 K€ - CR 344,6 K€). A noter une sous-consommation des crédits sur le dispositif conversion.

10 Axe 1. Formation Sensibiliser l’ensemble du personnel des EPL [A1]
Valoriser les exploitations agricoles AB des lycées [A2] Former les formateurs et enseignants des lycées agricoles ou EPL [A3] Mettre en place un certificat de spécialisation « Conduite de productions en AB, transformation et commercialisation » [A4] Mettre en place un parcours de formation pour les agriculteurs [A5] Sensibiliser le grand public [A6] Jusqu’à présent l’AB était peu abordée dans le cursus de formation des futurs professionnels. De même, il existe peu d’offres de formation continue permettant d’acquérir des compétences en AB (pas de formation en région, une possibilité de formation par correspondance à Rennes). L’axe formation et les fiches actions afférentes du plan régional AB serviront dorénavant de cadre pour ce qui concerne la formation. Il va permettre d’affirmer la place de l’AB au sein de la formation initiale lors de la rénovation des programmes, de valoriser les exploitations agricole AB des lycées [A2], de former les enseignants afin de les sensibiliser à l’AB [A3] et l’ensemble du personnel [A1]. la Région un public mixte (apprentis et stagiaires de la formation professionnelle).

11 Axe 1. Formation Les exploitations de l’enseignement agricole :
10 sites de productions en région centre SAU enseignement agricole : ha SAU certifiée AB (ou en conversion) : 286 ha (22%) Exploitation certifiée AB : 1 exploitation Ateliers de production AB : 4 ateliers (ovins, grandes cultures, maraîchage, viticulture) Les engagements sur 2011 et 2012, Exploitation Tours-Fondettes : 100 ha+ovins en AB Lycée horticole de Blois : 2 ha en AB Exploitation de Montargis : ha en MAE Sites de productions = exploitations agricoles et ateliers technologique et pédagogique Saint Maurice = 148ha Amboise = 3ha Blois = 5 ha Chartres = 30 ha Tours = 100 ha Depuis 2009, la SAU bio de l’enseignement agricole en région Centre a doublé 11

12 Axe 1. Formation Les outils crées en lien avec la communauté éducative : Module de sensibilisation : suspendu Exposition sur l’AB : diffusion Journée filière & technique AB : 3 journées Diffusion de cas type AB 10 sites « Fermoscopies » : 2 réalisées Conférence sur les produits AB : 80 pers. Une plaquette de communication sur la formation AB en région Centre Présentation des nouveaux outils de sensibilisation à l’AB utilisés sur 2011 et 2012 Liste de diffusion enseignement agricole = (DEA, zoot, agro, bio, éco, agro équipement, correspondants locaux EDD) = env.200 personnes 12

13 Axe 1. Formation Les outils crées en lien avec la formation des enseignants : Visites d’exploitation AB Diagnostics de conversion : 3 diagnostics 2 formations régionales sur les systèmes innovants Productions végétales : participants Productions animales : participants 1 formation nationale : Espace test agricole « les Prés d’Amont » : participants en lien avec la formation des apprenants et porteurs de projets : Visite de Saint Maurice, exploitation AB : 13 classes en TP / TD (niveau 2nd à BTSA) – 1 fois par ans 37 stagiaires (mini stage=60h) BTSA PA 1ère année 150 primaires Engagement de l’exploitation : Réseaux OPA = 277h/ans Pédagogie = 800h/ans Tourisme = 150h/ans Stage pratique AB : stagiaires Espace test de Blois : porteurs de projets Réorientation du projet CS vers le BP REA AB 13

14 Axe 1. Formation Les outils créés en lien avec la formation des agriculteurs : Un catalogue régional des formations bios Trois modules communs conçus pour accompagner les agriculteurs en conversion : M 1 : S’orienter vers l’agriculture biologique M 2 : Conduites, techniques, filières et débouchés en agriculture biologique M 3 : les conséquences économiques de mon projet de conversion Un succès en 2010 (110 participants), une baisse sur 2011 et 2012 en lien au contexte conversion Un bon niveau de satisfaction des participants (adéquation au besoin, qualité des interventions) Mais : Visite de Saint Maurice, exploitation AB : 13 classes en TP / TD (niveau 2nd à BTSA) – 1 fois par ans 37 stagiaires (mini stage=60h) BTSA PA 1ère année 150 primaires Engagement de l’exploitation : Réseaux OPA = 277h/ans Pédagogie = 800h/ans Tourisme = 150h/ans Une concurrence conseil individuel/formation Une question relative à la transférabilité des acquis 14

15 Axe 1. Formation Reste à réaliser : Développer l’outil « fermoscopie »
Développer l’outil « diagnostic d’exploitation » Sensibiliser à l’AB via les projets de l’enseignement agricole (PNA, biodiversité, écophyto 2018, MAE, EDD, agenda21, Alimenterre…) Forte demande d’éléments concrets sur l’AB (techniques-économiques-environnementale-politiques) Maintient de l’offre de formation au PRF 2013 Maintien des stages AB (découverte et pratique) Accompagnement des démarches en BP REA AB : 10 places Espace test : 2 places supplémentaires Actions menées en 2012

16 Axe 2. Expérimentation Objectifs :
Mettre en place une expérimentation avec approche système en grandes cultures sur EPL de la Saussaye Renforcer les liens entre les acteurs (recherche, enseignement, professionnels,…) et la diffusion des résultats par des rencontres régionales Il convient de rappeler ici que de nombreuses actions sont déjà conduites dans ce domaine et qu’elles sont en phase avec les besoins. Pour autant, à la vue du potentiel de production régional, dans le domaine des céréales notamment, il est proposé de valoriser des sites de démonstration [B1]. Les partenariats entre acteurs (recherche, enseignement, professionnels…) seront développés par le partage et la diffusion des résultats entre filières [B2].

17 EPL Chartres « la Saussaye » Plateforme expérimentale bio
Système autonome Système productif Maïs Orge de printemps Féverole Blé 1 Pommes de terre Lin Blé 2 Céréale secondaire Soja Blé 3 Luzerne Blé 1 Orge de printemps Féveroles Blé 2 Céréale secondaire Trèfle Blé 3 Pas de matière organique Peu de travail du sol Temps de travail réduit Matière organique exogène Binage des céréales Produits homologués bio

18 EPL Chartres « la Saussaye » Plateforme expérimentale bio
Premiers résultats : Marge brute système productif 2X + importante Marge nette équivalente sur les 2 systèmes Adventices maitrisées par le travail du sol et le désherbage mécanique Pas de fuite d’azote sous les systèmes Ratio énergétique équivalent pour les 2 systèmes

19 Mise en relation des acteurs
de la recherche Un cadre inexistant qui rend difficile la mise en relation de façon transversale Des instances d’orientation existantes Une structuration par filière de la recherche et autour des stations expérimentales existantes Un financement via les projets de filière des actions d’expérimentation

20 Les stations régionales d’expérimentation
La Ferme des Bordes : système bovin viande autonome, économe et productif La Morinière : itinéraires techniques, adaptation de la production aux marchés, coûts de production Légumes Centre Actions : variétés, itinéraires techniques Pôle viticole d’Amboise

21 Axe 3. Conversion Objectifs :
L’intensification de la communication autour de l’agriculture biologique et la formation des conseillers pour une meilleure prise en compte de l’AB La valorisation des références systèmes pour la conversion La sécurisation du parcours de conversion des agriculteurs par un accompagnement adapté

22 Axe 3. Conversion Communication : Des articles dans la presse agricole
Des journées de filières : lait, grandes cultures, légumes Numéro spécial Bio Centre Mag : chiffres bios 2012 Guide, plaquette et affiche « pôle conversion » Les Rendez-vous Tech & Bio : Elevage & cultures associées et Viticulture

23 Axe 3. Conversion Références :
Production de références systèmes en grandes cultures, viticulture, maraîchage, bovin lait, bovin viande et caprin (10 cas types ou cas concrets) Poursuite des mises à jour au delà du financement Perspectives : Une diffusion et une appropriation à améliorer Elargissement des références

24 Accompagnement Pôle conversion Équipe GAB/Chambre
Entretien préalable et présentation du dispositif pôle conversion Diagnostic Recueil éléments nécessaires à la préparation du projet En binôme Analyse du diagnostic, établissement du plan d’action personnalisé et restitution in situ au porteur de projet Le projet est à mûrir Le projet est suffisamment avancé Proposition en binome d'un plan d'action personnalisé Signature du contrat d’accompagnement CDA Formations : Modules conversion et modules techniques Éventuels accompagneme nts individuels GAB Accompagnement collectif : Mise en réseau, échange d’exp., … Accompagnement individuel : Parrainage Veille et diffusion : réglementaire, technique, économique Préparation du projet (étude et simulation) Restitution en binome à l'agriculteur Suivi du porteur de projet Mise en place du suivi, de l’appui technique et économique du plan d'accompagnement et d’actions personnalisé

25 Axe 3. Conversion Réalisation 2010/2012 : un objectif initial de 100 accompagnements annuels DEPTS DIAGNOSTICS CONTRATS Prévus Réalisés 18 36 26 23 12 28 10 11 3 40 24 17 37 60 41 15 29 45 39 21 30 9 Total 225 138 145 47

26 Axe 3. Conversion Références :
Un contexte de conversion « morose » qui domine (prix des céréales conventionnels, situation des marchés…) Une structuration inter-réseaux Un accompagnement individuel proposé aux agriculteurs dans leur projet Mais : Un manque de souplesse Une communication institutionnelle non centrée sur l’humain, le projet Une action qui n’a pas su se réorienter : demande autour de la communication/sensibilisation

27 Axe 3 : Conversion Perspectives :
Evaluation de l’action à réaliser en 2013 afin : d’adapter l’accompagnement proposé aux agriculteurs afin de mieux répondre aux différents profils de conversion

28 Axe 4. Structuration des filières courtes et longues
Objectifs : Accentuer la structuration des filières, en particulier céréales et légumes de plein champ Soutenir des actions techniques concernant la valorisation de la luzerne et les cultures en mélanges céréales protéagineux Soutenir le développement des circuits courts La valorisation des produits issus des filières AB s’est longtemps réalisée soit au travers de réseaux de distribution spécialisés, soit sur des circuits courts, soit au travers de structures qui avaient la même gamme en agriculture conventionnelle mais qui avaient mis en place une relation contractuelle qui permettait aux producteurs AB de retrouver une certaine « éthique » dans leur relation. Le Plan régional souhaite renforce la volonté d’accentuer la structuration des filières, en particulier les filières céréales et la boulangerie bio [D1] et les légumes de plein champ [D4]. Des actions en liens étroits avec les techniques agronomiques ont aussi été envisagées, par exemple la valorisation de la luzerne bio [D4] ou bien les cultures en mélanges céréales protéagineux [D3].

29 Axe 4. Structuration des filières courtes et longues
Réalisations (1/3) Mise en place d’un accompagnement de la boulangerie bio en partenariat avec les Chambres de métiers de l’artisanat (CMA): comité pilotage, réunions sensibilisation, formations, aide certification, outils communication,… Action boulangerie (D1) . Mise en place d’un partenariat avec les Chambres de métiers de de l’artisanat (CMA) : comité pilotage, programme, plaquette de présentation, … . Réunions de sensibilisation départementales : 30taine de boulangers . Programme de formations collectives & individuelles prévues et réalisation d’un guide technique . Mise en place d’une aide à la certification Soutenir la production de mélanges céréales-protéagineux [D2] . Soutenir la production de mélanges céréales-protéagineux pour répondre à un besoin croissant des fabricants d’aliment et mieux rémunérer les producteurs. . Animation d’un groupe de travail . Rédaction sur l’état de l’art des cultures en mélanges auprès INRA, ITAB, Arvalis, réseau chambres d’agriculture et GAB, CETIOM, FDGEDA, … . Référentiel sur les variétés adaptées régionalement et valorisable Développer la production de luzerne biologique régionale [D3] . Réalisation d’une bibliographie sur les itinéraires techniques en luzerne bio . Elaboration d’un plan d’action avec la Sidesup Développer la filière légumes de plein champ biologique [D4] . Réalisation de 9 fiches technico-économiques cultures / 7 fiches matériel . Réalisation d’expérimentation sur betterave rouge & oignon (LCA) . Mise en place d’un appui technique par les organismes de développement et les opérateurs (Conserves du Blaisois) . Réalisation des premières « fermoscopies » . Mise en place d’une offre de formations . Enquêtes & analyses des filières des régions partenaires . Accompagnement d’opérateurs économiques pour l’approvisionnement . Réalisation de fiches sur les organisations de producteurs bio . Appui à la mise en place d’une planification en restauration collective . Organisation de journées filières . Organisation d’un voyage d’étude en Belgique & Pays-Bas

30 Axe 4. Structuration des filières courtes et longues
Réalisations (2/3) Mise en place d’un groupe de travail sur les mélanges céréales protéagineux animé par Coop de France Centre Acquisition de références technico-économiques, mise en place d’un accompagnement technique et d’expérimentations, sensibilisation en légumes de plein champ Action boulangerie (D1) . Mise en place d’un partenariat avec les Chambres de métiers de de l’artisanat (CMA) : comité pilotage, programme, plaquette de présentation, … . Réunions de sensibilisation départementales : 30taine de boulangers . Programme de formations collectives & individuelles prévues et réalisation d’un guide technique . Mise en place d’une aide à la certification Soutenir la production de mélanges céréales-protéagineux [D2] . Soutenir la production de mélanges céréales-protéagineux pour répondre à un besoin croissant des fabricants d’aliment et mieux rémunérer les producteurs. . Animation d’un groupe de travail . Rédaction sur l’état de l’art des cultures en mélanges auprès INRA, ITAB, Arvalis, réseau chambres d’agriculture et GAB, CETIOM, FDGEDA, … . Référentiel sur les variétés adaptées régionalement et valorisable Développer la production de luzerne biologique régionale [D3] . Réalisation d’une bibliographie sur les itinéraires techniques en luzerne bio . Elaboration d’un plan d’action avec la Sidesup Développer la filière légumes de plein champ biologique [D4] . Réalisation de 9 fiches technico-économiques cultures / 7 fiches matériel . Réalisation d’expérimentation sur betterave rouge & oignon (LCA) . Mise en place d’un appui technique par les organismes de développement et les opérateurs (Conserves du Blaisois) . Réalisation des premières « fermoscopies » . Mise en place d’une offre de formations . Enquêtes & analyses des filières des régions partenaires . Accompagnement d’opérateurs économiques pour l’approvisionnement . Réalisation de fiches sur les organisations de producteurs bio . Appui à la mise en place d’une planification en restauration collective . Organisation de journées filières . Organisation d’un voyage d’étude en Belgique & Pays-Bas

31 Axe 4. Structuration des filières courtes et longues
Réalisations (3/3) Réalisation d’outils pour l’accompagner l’émergence de projets en circuits courts collectifs : fiches descriptives, base de données Acquisition de références technico- économiques en maraîchage en circuits courts Identification des outils aval existants adaptés aux circuits courts Accompagner l’émergence et le développement des projets bio en circuits courts [D5] . Rédaction de fiches descriptives (AMAP, marchés paysans, points de ventes collectifs,…) . Création d’une base de données interactives sur les circuits courts collectifs en région Centre (modalités, localisation, produits proposés) et formation des salariés du réseau . Initiation d’une démarche d’approvisionnement de la restauration collective en Pays Castelroussin Développer des références en circuits courts, notamment maraîchage et volaille [D6] . Animation de groupes d’agriculteurs (45, 28, 41, 18 & Val Bio Centre) . Elaboration de références technico-économiques pour 10 légumes . Elaboration de références concernant la répartition du temps de travail . Elaboration d’un cas type Rosace/Inosys en maraîchage bio . Restitution des résultats aux conseillers, animateurs, maraîchers, porteurs de projets (3 demi-journées & journées découvertes) . Rédaction d’un guide maraîchage sur les points clés d’une installation (en cours) Élaborer des outils afin d’accompagner les collectivités souhaitant développer les circuits courts [D7] Néant Soutenir les activités de l’aval adaptés aux circuits courts  [D8] . Identification des outils existants : localisation, type de prestation (base de données) . Identification des besoins des producteurs en matière d’outils de transformation . Aide à la mise en place d’activité bio adaptés aux circuits courts . Communication sur les projets des opérateurs 31

32 Axe 4. Structuration des filières courtes et longues
Reste à réaliser (1/2) : Poursuite des formations et réalisation d’outils de communication en boulangerie bio Réalisation de documents de communication et organisation d’une journée technique sur les cultures en mélanges Mise en place d’un accompagnement technique des producteurs de luzerne par Sidesup ? Restitution du projet de développement de la filière légumes Action boulangerie (D1) . Réalisation de formations collectives & individuelles prévues et réalisation d’un guide technique . Réalisation d’outils de communication : identifiants, leaflet consommateurs, argumentaire à destination des vendeuses Soutenir la production de mélanges céréales-protéagineux [D2] . Conception et impression de document de communication (prestation Axéral bio) : état de l’art sur les cultures en mélanges ; performances agronomiques, économiques, environnementales ; opportunité de la valorisation auprès des Fabricants d’aliment ; référentiel variétal . Organisation d’une journée technique de restitution (public cible : producteurs bio et conventionnels), en concertation avec les partenaires Développer la production de luzerne biologique régionale [D3] . Animation d’un groupe de travail entre les acteurs régionaux . Mettre en place un accompagnement technique des producteurs, avec l’appui de Coop de France Déshydratation . Rédaction de notes d’information sur les bonnes pratiques en production de luzerne Bio (prestation Sidesup) . Organisation de journées techniques avec les producteurs du bassin de production (prestation sidesup) Développer la filière légumes de plein champ biologique [D4] . Réalisation des dernières « fermoscopies » . Réalisation de documents de synthèse . Organisation de restitutions du projet (journées techniques légumes ITAB, SIVAL)

33 Axe 4. Structuration des filières courtes et longues
Reste à réaliser (2/2) : Diffusion des outils et formation pour l’émergence de projets en circuits courts collectifs Réalisation d’un guide maraîchage en circuits courts et diffusion des références technico-économiques Diffusion et partage des informations sur les outils de l’aval adaptés aux circuits courts Accompagner l’émergence et le développement des projets bio en circuits courts [D5] . Finalisation et diffusion des fiches descriptives . Formation sur la thématique des points de vente collectif Développer des références en circuits courts, notamment maraîchage et volaille [D6] . Finalisation du guide maraîchage . Elaboration de références concernant la main-d’œuvre et charges de structures . Présentation des résultats en PRDA Bio Élaborer des outils afin d’accompagner les collectivités souhaitant développer les circuits courts [D7] Néant Soutenir les activités de l’aval adaptés aux circuits courts  [D8] . Création d’un outil interactif pour la mise à jour des informations sur les outils adaptés aux circuits courts 33

34 Axe 5. Restauration collective
Objectifs : Sensibiliser aux enjeux liés à l’utilisation de produits issus de l’AB en restauration collective Faciliter la mise en œuvre de produits bio en restauration collective Le Grenelle de l’Environnement a fixé comme objectif 20 % de produits AB dans la restauration collective publique d’ici Pour autant, l’obligation d’appel d’offre faite aux restaurations collectives d’établissements publics réduit la possibilité pour celles-ci d’avoir accès à des fournisseurs locaux. Pour cela un guide pratique d’achat de produits biologiques est proposé [E1]. L’introduction de repas AB dans la restauration collective induit également d’autres méthodes de travail et une sensibilisation des cuisiniers. Des formations à ces pratiques seront proposées [E3]. Manger bio, apporte une réflexion globale sur notre assiette. Pour sensibiliser les convives, les réseaux d’animation travailleront à la création et à la diffusion de données et ressources (expositions, jeux…) [E3]

35 Axe 5. Restauration collective
Réalisations : Réalisation d’un carnet régional de la restauration collective bio et local Organisation de journées de sensibilisation en partenariat avec le CNFPT Mise en place de l’opération « Du nouveau dans mon assiette ! » Éditer un guide pratique d’achat de produits biologiques [E1] . Réalisation d’un « carnet régional de la restauration collective de proximité pour un approvisionnement bio et local en région Centre » en complément du Guide réalisé par la DRAAF Rhône-Alpes Mettre en place des formations à destination des cuisiniers et gestionnaires, et animer un réseau d’échanges [E2] . Organisation de 3 journées de sensibilisation en partenariat avec le CNFPT (180 participants) . Co-organisation de 2 formations sur les impacts environnementaux d’un service de restauration avec Risteco (29 participants) . Inscription au catalogue CNFPT de sessions d’ateliers culinaires sur les produits bio ? Sensibiliser les convives par la création et la diffusion de données et de ressources (expositions, jeux,…) [E3] . Mise en place de l’opération « Du nouveau dans mon assiette ! » 35

36 Axe 5. Restauration collective
Reste à réaliser : Diffusion et suivi de l’opération « Du nouveau dans mon assiette ! » : charte, animations,… Éditer un guide pratique d’achat de produits biologiques [E1] . Néant Mettre en place des formations à destination des cuisiniers et gestionnaires, et animer un réseau d’échanges [E2] . Organisation d’une formation à la demande du conseil général d’Indre-et-Loire (proposition) Sensibiliser les convives par la création et la diffusion de données et de ressources (expositions, jeux,…) [E3] . Mise en place de la charte « Du nouveau dans mon assiette ! » 36

37 Florence LEJARS - Conseil Régional Jean Michel FRANCOIS - DRAAF
Proposition de méthode pour la concertation régionale Plan AB Florence LEJARS - Conseil Régional Jean Michel FRANCOIS - DRAAF

38 Proposition de méthode (1/6)
Objectif de travail Mettre en place une nouvelle ambition AB en tenant compte des disparités régionales Une réflexion issue des régions pour construire le nouveau plan national Un outil proche du terrain S’appuyant sur des objectifs atteignables (doublement des surfaces) Des partenaires élargis

39 Proposition de méthode (2/6)
Calendrier régional Annonce du ministre 10 octobre 2012 Concertation régionale nov 2012 à février 2013 Synthèse nationale mars à mai 2013 Annonce des ambitions AB nationales: juin 2013 Élaboration des actions régionales: à partir de juillet 2013

40 Proposition de méthode (3/6)
Une concertation élargie à de nouveaux partenaires: Services de l’Etat (Dreal, Direeccte…) Organisations professionnelles représentatives des agriculteurs Organisations professionnelles représentatives des transformateurs et distributeurs, ARIAC Opérateurs de restauration collective Représentants des fonds stratégique d’investissement régions) Chambres consulaires (CRCI, Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire) Agences de l’eau SAFER CIVAM, ARDEAR Associations de consommateurs Associations de protections de l’environnement

41 Proposition de méthode (4/6)
6 axes de travail proposés au niveau national Axe 1 – Développement de la production Axe 2 – Structuration des filières Axe 3 – Développement de la consommation Axe 4 – Recherche – Développement – Appui technique Axe 5 – Formation Axe 6 – Adaptation de la réglementation

42 Proposition de méthode (5/6)
Pour les 6 axes: Préciser la pertinence des actions au niveau national, régional et/ou interrégionale Réfléchir à des approches permettant de passer des étapes « pilotes » réussies à leur diffusion et à leur généralisation

43 Proposition de méthode (6/6)
Méthode proposée pour la phase de concertation en région Élaboration du diagnostic régional nov-déc 2012 Mise en place d’ateliers de travail pour répondre à la commande nationale 15 janv 2013 Réunions de synthèses dont conférence bio mi-février 2013 Remontée des propositions Mars 2013 Annonce Ministère plan national Juin 2013 Plan régional 2nd semestre 2013

44 5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre
Perspectives et ambitions régionale et nationale de la filière biologique François Projetti, Directeur régional de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt du Centre Marie-Madeleine Mialot, Vice-Présidente du Conseil Régional du Centre Jean-François Vincent, Président de Bio Centre Etienne Gangneron, Chambre d’Agriculture du Centre

45 5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre
Clôture François Projetti, Directeur régional de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt du Centre Marie-Madeleine Mialot, Vice-Présidente du Conseil Régional du Centre


Télécharger ppt "5ème conférence sur l’Agriculture Biologique en région Centre (restreinte) 25 octobre 2012 Organisée par En partenariat avec."

Présentations similaires


Annonces Google