La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Représentations des connaissances et compétences en enseignement de la littératie et besoins exprimés par les enseignants André C. Moreau (UQO),

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Représentations des connaissances et compétences en enseignement de la littératie et besoins exprimés par les enseignants André C. Moreau (UQO),"— Transcription de la présentation:

1 Représentations des connaissances et compétences en enseignement de la littératie et besoins exprimés par les enseignants André C. Moreau (UQO), Martine Leclerc (UQO) et Roger Prud’homme (consultant) Contexte de la recherche et importance pédagogique Au Canada, les gouvernements provinciaux mettent de l’avant des politiques et des programmes visant l’amélioration de l’apprentissage et le rendement des élèves dans les différents domaines de formation. En Ontario, le ministère de l’Éducation a identifié des priorités pour améliorer le rendement en littératie des élèves dans les écoles élémentaires et secondaires : en plus d’améliorer le rendement des élèves, le ministère vise à réduire les écarts dans le rendement entre les élèves. Partant de ces priorités, le système scolaire ontarien prône la philosophie de respect du professionnalisme des enseignants et s’appuie sur la responsabilité et le professionnalisme de ceux-ci, pour atteindre cet objectif commun (MÉO, 2007). La formation continue des enseignants constitue l’un des enjeux majeurs de ces transformations. Comment peut-on soutenir les enseignants dans leur perfectionnement, leur capacité à améliorer leur enseignement? Dans cette perspective, le Conseil scolaire de district catholique du Centre-Sud de la région de Toronto a mis en place différentes mesures de formation, d’accompagnement et d’une recherche collaborative pour soutenir les enseignants à l’implantation de stratégies efficaces d’enseignement de la littératie (Moreau et Leclerc, 2008). Cette communication présente les résultats d’une recherche collaborative qui a expérimenté deux outils : l’un sur l’auto-appréciation des connaissances et des compétences en enseignement de la lecture et le second sur l’auto-efficacité professionnelle comme soutien à l’amélioration des pratiques. Les retombés de l’analyse des résultats de ces représentations sociales en équipe collaborative sur les orientations de ces écoles ont été documentés. Cadre théorique Les représentations sociales constituent un ensemble organisé d’informations et de connaissances fondées sur les opinions, les attitudes et les valeurs de l’individu. Elles sont à la fois cognitives, du fait qu’elles permettent de réorganiser les savoirs, en plus d’agir comme un système de référence dans l’interprétation de la signification d’un objet ou de ce qui se passe. Elles sont sociales, car ce sont les interrelations qui nourrissent cette signification; ce n’est qu’au contact d’autres personnes que le sens de l’objet ou de la situation est confronté et approfondi (Abric, 1994). Deux mécanismes majeurs sont liés aux représentations sociales : l’objectivation et l’ancrage. L’objectivation permet de rendre évident et de concrétiser ce qui est abstrait. Il concerne l’élaboration des connaissances à propos d’un objet de représentation. D’un autre côté, l’ancrage permet d’accrocher quelque chose de nouveau à ce qui est déjà partagé par les individus appartenant à un groupe. Enfin, toutes représentations sociales seraient organisées autour d’un noyau central qui constitue l’élément essentiel d’une représentation. C’est ce noyau central qui détermine le sens et la nature des liens qui unissent entre eux les éléments de la représentation (Porlier, 2003). Les représentations sociales prennent donc forme, puis évoluent chez la personne non pas de façon isolée, mais au cours d’échanges où la discussion, les prises de position, les références à des valeurs divergentes et la confrontation de systèmes de pensée différents occupent une place centrale. Les représentations se construisent et se diffusent à l’intérieur d’un groupe, par des interactions sociales (Porlier, 2003), d’où l’importance de tenir compte de ces éléments fondamentaux que sont les représentations sociales des gens pour pouvoir être en mesure de bien choisir les modalités en conséquence telles que les discussions et l’expression des opinions ainsi que la confrontation des idées permettant une transformation des représentations sociales des individus, étape fondamentale d’un changement durable (Leclerc et Moreau 2007). Objectifs de recherche Ce projet cherche à comprendre les changements vécus chez les enseignants dans l’implantation de nouvelles pratiques d’enseignement en littératie visant l’amélioration des apprentissages en lecture d’élèves. Parmi les différents volets de cette recherche, l’intention de documenter le changement des représentations chez les enseignants a permis : de décrire les représentations (a) des connaissances et des compétences en enseignement en littératie et (b) du sentiment d’auto-efficacité professionnel des enseignants et aussi, de décrire les retombées de l’analyse de ces données en équipes collaboratives par les enseignants sur leur processus de changement. Méthodologie La recherche a été réalisée dans huit écoles francophones de la région de Toronto dont 54 enseignants ont participé. Dans le cadre d’activités de recherche intégrant le travail en équipe collaborative, dans un premier temps les participants ont répondu à deux questionnaires, puis dans un deuxième temps, ils ont fait l’analyse des données pour ainsi discuter des orientations de formation et d’accompagnement à prioriser. Deux outils de collecte de données ont été utilisés : (a) un questionnaire comprenant deux échelles l’une sur l’auto-appréciation des compétences en enseignement de la lecture et la deuxième portant sur le sentiment d’auto-efficacité, et (b) un entretien semi-dirigé de groupe. Résultats Les résultats permettent de rendre compte des représentations des enseignants et de leur sentiment d’auto-efficacité. Entre autres, les enseignants ont une représentation plus élevée de leurs compétences pratiques que de leurs connaissances en enseignement de la lecture. L’analyse de ces données en équipe collaborative a un impact immédiat sur les décisions prises au regard des besoins de formation. Références  Abric, J. C. (1994). Les représentations sociales : aspects théoriques. Dans Abric, J. C. (Dir.), Pratiques sociales et représentations. Paris : PUF. Leclerc, M. et Moreau, A. C (2008). Vers la réussite e n littératie : Où en sommes-nous? Gatineau : Université du Québec en Outaouais. ISBN Leclerc, M., Moreau, A. C., & Huot-Berger, A. (2007). Cinq communautés d’apprentissage professionnelles en action. Résultats préliminaires. Gatineau : Université du Québec en Outaouais. Ministère de l'Éducation de l'Ontario. (2007). Cadre pour l’efficacité des écoles : un processus collectif d’amélioration continue de l’efficacité des écoles élémentaires de l’Ontario, Projet pilote de mise en œuvre septembre 2007 – juin Ontario : Secrétariat de la littératie et de la numératie. Porlier, J.-C. (2003). Représentations stéréotypées sur le travail, l’éducation et la formation. [Enligne] <http://ospzd.ise.ro/Modules/13.htm>. Consulté en octobre 2008. Société canadienne pour l’étude de l’éducation (SCÉÉ) Université de Carleton Ottawa, 23 mai 2009

2 Objectifs et plan de présentation
documenter les représentations (a) des connaissances et des compétences en enseignement en littératie et (b) du sentiment d’auto-efficacité professionnel des enseignants ; décrire les retombées de l’analyse de ces données sur les besoins exprimés par les participants. Plan Section 1 – Description du contexte de recherche Section 2 - Présentation des résultats et discussion Contexte de la recherche et importance pédagogique Au Canada, les gouvernements provinciaux mettent de l’avant des politiques et des programmes visant l’amélioration de l’apprentissage et le rendement des élèves dans les différents domaines de formation. En Ontario, le ministère de l’Éducation a identifié des priorités pour améliorer le rendement en littératie des élèves dans les écoles élémentaires et secondaires : en plus d’améliorer le rendement des élèves, le ministère vise à réduire les écarts dans le rendement entre les élèves. Partant de ces priorités, le système scolaire ontarien prône la philosophie de respect du professionnalisme des enseignants et s’appuie sur la responsabilité et le professionnalisme de ceux-ci, pour atteindre cet objectif commun (MÉO, 2007). La formation continue des enseignants constitue l’un des enjeux majeurs de ces transformations. Comment peut-on soutenir les enseignants dans leur perfectionnement, leur capacité à améliorer leur enseignement? Dans cette perspective, le Conseil scolaire de district catholique du Centre-Sud de la région de Toronto a mis en place différentes mesures de formation, d’accompagnement et d’une recherche collaborative pour soutenir les enseignants à l’implantation de stratégies efficaces d’enseignement de la littératie (Moreau et Leclerc, 2008). Cette communication présente les résultats d’une recherche collaborative qui a expérimenté deux outils : l’un sur l’auto-appréciation des connaissances et des compétences en enseignement de la lecture et le second sur l’auto-efficacité professionnelle comme soutien à l’amélioration des pratiques. Les retombés de l’analyse des résultats de ces représentations sociales en équipe collaborative sur les orientations de ces écoles ont été documentés. Cadre théorique Les représentations sociales constituent un ensemble organisé d’informations et de connaissances fondées sur les opinions, les attitudes et les valeurs de l’individu. Elles sont à la fois cognitives, du fait qu’elles permettent de réorganiser les savoirs, en plus d’agir comme un système de référence dans l’interprétation de la signification d’un objet ou de ce qui se passe. Elles sont sociales, car ce sont les interrelations qui nourrissent cette signification; ce n’est qu’au contact d’autres personnes que le sens de l’objet ou de la situation est confronté et approfondi (Abric, 1994). Deux mécanismes majeurs sont liés aux représentations sociales : l’objectivation et l’ancrage. L’objectivation permet de rendre évident et de concrétiser ce qui est abstrait. Il concerne l’élaboration des connaissances à propos d’un objet de représentation. D’un autre côté, l’ancrage permet d’accrocher quelque chose de nouveau à ce qui est déjà partagé par les individus appartenant à un groupe. Enfin, toutes représentations sociales seraient organisées autour d’un noyau central qui constitue l’élément essentiel d’une représentation. C’est ce noyau central qui détermine le sens et la nature des liens qui unissent entre eux les éléments de la représentation (Porlier, 2003). Les représentations sociales prennent donc forme, puis évoluent chez la personne non pas de façon isolée, mais au cours d’échanges où la discussion, les prises de position, les références à des valeurs divergentes et la confrontation de systèmes de pensée différents occupent une place centrale. Les représentations se construisent et se diffusent à l’intérieur d’un groupe, par des interactions sociales (Porlier, 2003), d’où l’importance de tenir compte de ces éléments fondamentaux que sont les représentations sociales des gens pour pouvoir être en mesure de bien choisir les modalités en conséquence telles que les discussions et l’expression des opinions ainsi que la confrontation des idées permettant une transformation des représentations sociales des individus, étape fondamentale d’un changement durable (Leclerc et Moreau 2007). Objectifs de recherche Ce projet cherche à comprendre les changements vécus chez les enseignants dans l’implantation de nouvelles pratiques d’enseignement en littératie visant l’amélioration des apprentissages en lecture d’élèves. Parmi les différents volets de cette recherche, l’intention de documenter le changement des représentations chez les enseignants a permis : de décrire les représentations (a) des connaissances et des compétences en enseignement en littératie et (b) du sentiment d’auto-efficacité professionnel des enseignants et aussi, de décrire les retombées de l’analyse de ces données en équipes collaboratives par les enseignants sur leur processus de changement. Méthodologie La recherche a été réalisée dans huit écoles francophones de la région de Toronto dont 54 enseignants ont participé. Dans le cadre d’activités de recherche intégrant le travail en équipe collaborative, dans un premier temps les participants ont répondu à deux questionnaires, puis dans un deuxième temps, ils ont fait l’analyse des données pour ainsi discuter des orientations de formation et d’accompagnement à prioriser. Deux outils de collecte de données ont été utilisés : (a) un questionnaire comprenant deux échelles l’une sur l’auto-appréciation des compétences en enseignement de la lecture et la deuxième portant sur le sentiment d’auto-efficacité, et (b) un entretien semi-dirigé de groupe. Résultats Les résultats permettent de rendre compte des représentations des enseignants et de leur sentiment d’auto-efficacité. Entre autres, les enseignants ont une représentation plus élevée de leurs compétences pratiques que de leurs connaissances en enseignement de la lecture. L’analyse de ces données en équipe collaborative a un impact immédiat sur les décisions prises au regard des besoins de formation. Références  Abric, J. C. (1994). Les représentations sociales : aspects théoriques. Dans Abric, J. C. (Dir.), Pratiques sociales et représentations. Paris : PUF. Leclerc, M. et Moreau, A. C (2008). Vers la réussite e n littératie : Où en sommes-nous? Gatineau : Université du Québec en Outaouais. ISBN Leclerc, M., Moreau, A. C., & Huot-Berger, A. (2007). Cinq communautés d’apprentissage professionnelles en action. Résultats préliminaires. Gatineau : Université du Québec en Outaouais. Ministère de l'Éducation de l'Ontario. (2007). Cadre pour l’efficacité des écoles : un processus collectif d’amélioration continue de l’efficacité des écoles élémentaires de l’Ontario, Projet pilote de mise en œuvre septembre 2007 – juin Ontario : Secrétariat de la littératie et de la numératie. Porlier, J.-C. (2003). Représentations stéréotypées sur le travail, l’éducation et la formation. [Enligne] <http://ospzd.ise.ro/Modules/13.htm>. Consulté en octobre 2008. SCÉÉ :Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

3 Importance d’améliorer les pratiques en enseignement de la littératie
Problématique Importance d’améliorer les pratiques en enseignement de la littératie Défi de société Enjeu lié au rendement des élèves Enjeu de formation continue Enjeu de l’école – objectif commun

4 Recherche collaborative
Pour les écoles primaires : besoin d’améliorer le rendement des compétences en littératie et de valider par une démarche de recherche Pour les milieux de la recherche : documenter les changements en enseignement en littératie SCÉÉ :Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

5 Recherche collaborative
Processus innovateur collaborative Observation Validation et réflexion auprès des participants CHANGEMENT Objectif commun Chercheurs-partenaires Conception de la méthodologie Rôle partagé : chercheurs et partenaires Collecte des données chercheurs Formation et implantation du programme partenaires SCÉÉ :Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

6 SCÉÉ :Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Questions Quelles sont les connaissances et les compétences en enseignement de la littératie selon les enseignants du préscolaire et du primaire? Quel est leur sentiment d’auto-efficacité? Quels sont leurs besoins de formation? SCÉÉ :Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

7 Entrevues individuelles
Méthodologie Participants Écoles Rencontres de groupe Questionnaires Entrevues individuelles Observation en classe 7 6 3 1 2 4 5 9 8 10 Total 50 54 27 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

8 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Méthodologie Participants Minimum Maximum Moyenne Âge chronologique 22 65 40,39 Années d'expérience en enseignement 1 33 12.78 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

9 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Méthodologie Collecte de données : questionnaires Auto-appréciation des compétences en enseignement de la littératie : volets connaissances et compétences 50 énoncés Échelle Likert 0 à 10 (je ne connais pas ou je ne maîtrise pas à je connais ou je maîtrise très bien) Question ouverte sur les besoins de formation Échelle d’auto-efficacité des enseignants: volets sentiment d’efficacité personnelle et efficacité générale 15 énoncés Échelle Likert 1 à 6 (tout à fait en désaccord à tout à fait d’accord) SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

10 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Résultats Connaissances et compétences en enseignement de la lecture 7.1 6,6 6,1 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

11 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Résultats Connaissances et compétences en enseignement de la lecture SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

12 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Résultats Sentiment d’auto-efficacité des enseignants 1 2 3 4 5 6 Efficacité personelle Efficacité générale Efficacité globale 4,75 1,17 3,78 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

13 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Résultats Question ouverte : besoins de formation SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

14 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Résultats Question ouverte : besoins de formation SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

15 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Résultats Question ouverte: besoins de formation SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

16 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Résultats Question ouverte: besoins de formation SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

17 Résultats Question ouverte: besoins de formation

18 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Discussion Quoi retenir? (Q-ACCL) Enseignants se sentent plus compétents contrairement contrairement aux connaissances exprimées en enseignement en littératie Plus haut niveau de compétence en enseignement de la lecture aux élèves et en communication orale SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

19 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Discussion Quoi retenir? (Sentiment d’auto-efficacité) Efficacité personnelle plus élevée : niveau de croyance plus élevé en leur capacité d’influencer les apprentissages des élèves (composante interne) Efficacité générale plus faible : niveau de croyance plus faible en leur capacité d’apporter des changements chez les élèves en dépit des contraintes extérieures liées au contexte scolaire SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

20 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Discussion Quoi retenir? (besoins de formation) Enseignants expriment les souhaits… d’avoir de meilleures connaissances des stratégies d’enseignement efficace en lecture de s’approprier les quatre situations de lecture de perfectionner l’utilisation des outils d’observation : sondage d’observation (Trousse d’évaluation en lecture GB+) d’avoir une meilleure gestion du bloc d’enseignement en littératie (120 minutes : oral, lecture et écriture) SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009

21 SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009
Conclusion Questions ? Commentaires… Merci! Courriel : Site : SCÉÉ : Moreau, Leclerc et Prud'homme 2009


Télécharger ppt "Représentations des connaissances et compétences en enseignement de la littératie et besoins exprimés par les enseignants André C. Moreau (UQO),"

Présentations similaires


Annonces Google