La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GESTION DES RESSOURCES HALIEUTIQUES en milieu marin Sandra, Laurence, Marie et Soizic.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GESTION DES RESSOURCES HALIEUTIQUES en milieu marin Sandra, Laurence, Marie et Soizic."— Transcription de la présentation:

1 GESTION DES RESSOURCES HALIEUTIQUES en milieu marin Sandra, Laurence, Marie et Soizic

2 Plan Importance de la gestion de la ressource aquatique océanique Marie Les différents modèles Laurence Intégration des modèles dans la gestion de la langouste de Madagascar Sandra Proposition daménagement pour la survie de la langouste de Madagascar Soizic

3

4 Les espèces vivant dans les océans ne sont pas menacées par lhomme. Leur multiplication est si rapide et leurs moyens déchapper aux pêcheurs si grands quaucune espèce nest réellement menacée. Jean-Baptiste Lamarck zoologiste

5 radars sonars GPS cartes météo lignes de 150 km Pourquoi ?

6 Aquaculture : mangroves alevins

7

8 Prises accessoires

9 Pêche artisanale 60 à 3000 Pêche industrielle 1 à 5 préservation de lemploi VS conservation des ressources effort de pêche VS emplois

10 LA LANGOUSTE A MADAGASCAR = ressource halieutique non négligeable = intérêt économique politique de libération + forte demande nouvelles sociétés + augmentation du nombre de pêcheurs

11 législation non respectée épuisement du stock disparition de lespèce MISE AU POINT surexploitation

12 Principe des Modélisations Déterminer la quantité de biomasse à retirer du milieu Pêcherie monospécifique Définition de leffort de pêche Diamètre donné Capture dune taille de biomasse Âge particulier But : Limites : Résultat :

13 Equilibre Fondamental dB / dt = R + G + E – ( I + M + F ) Mortalité par pêche Mortalité naturelle Recrutement Croissance Emigration Immigration Modélisation Globale Modélisation Analytique

14 Le Modèle Global (1) Phase initiale de développement dune pêcherie Relation simple entre production de stock et capture Hypothèses : Biomasse et capacité biogénique du milieu Production du stock nulle pour B = 0 et B = B Exploitation diminution de la biomasse totale Capacité de pêche ne varie pas Principe : Utilisation :

15 Le Modèle Global (2) YPrélèvement par pêche qCoefficient de capturabilité fEffort dépensé UPrise par unité deffort Y = q. f. B U = Y/f = q. B Quand le stock est en équilibre : dB = 0 Soit Y = B. f(B) = q. f. B = U. f Taux relatif daccroissement

16 Applications f(B) = r. (B – B) Y = q. f. B B = U/q U = U – (q 2 /r). f Modèle de SchaeferModèle de Fox f(B) = r. (lnB – lnB) Y = q. f. B B = U/q U = U. e (-q/r). f

17 Le Modèle Analytique Principe : Aspect biologique et démographique du stock Nécessité de beaucoup de données

18 Modèle de Beverton Équation générale : dY / dt = F(t). N(t). W (t) Poids du poisson Nombre de poissons vivants Coefficient instantané de mortalité due à la pêche Condition : Stabilité et équilibre de la cohorte Résultats : Courbes disoproduction

19 Modèle de Ricker Généralité : Vie dune cohorte découpée en intervalles Constance des paramètres démographiques admises

20 Comparaison des Modèles Analytiques BevertonRicker Fonctions simples Quelque soit le type dengin utilisé Suppose coefficient de mortalité constant Suppose vulnérabilité constante Loi de croissance pondérale pas essentielle Tient compte des variation de F et M Résultat lié à la technique de pêche Définition dun lieu de pêche

21 Panulirus homarus

22 CHOIX DU MODELE GLOBAL ANALYTIQUE Beverton et Holt Ricker stock connu difficulté de lestimation de lâge dune langouste difficulté de lestimation de la mortalité pour une taille donnée

23 DIFFERENCE NORD-SUD ZONE SUD stock inexploité M=0.52 & E=0.033 ZONE NORD stock modérément exploité M=0.23 & E=0.8

24 VARIATIONS DE LA BIOMASSE FECONDE

25 RENDEMENT PAR RECRUE (B&H)

26 PREVISION DE PRODUCTION A LONG TERME

27 SITUATION EN % crustacés capturés = immatures % femelles ovées augmente dès octobre Réduction sensible du potentiel reproduction Préjudice au stock moyens techniques limités surpêche localisée

28 Marché intérieur Marché extérieur collecteurs sociétés pêcheurs Collecteurs: employé dune société et ancien pêcheur approvisionne en fourniture les pêcheurs Sociétés: transport, conditionnement et expédition Pêcheurs: maître de leur produit

29 OBJECTIF DAMENAGEMENT conserver de la ressource à long terme 53 65LCT en mm Nb individus capturés Situation actuelle Situation envisagée Courbe des captures augmenter le volume total des prises éviter les risques de surpêche vendre des produits de qualité pour un maximum de devises améliorer les conditions économiques et sociales des pêcheurs

30 PROPOSITION DAMENAGEMENT (technique) 1°) Contrôle des tailles capturées Maillage des casiers Taille minimale commercialisable = 20 cm RESPECT DE LA LEGISLATION Chambre de commerce

31 2°)Fermeture saisonnière Pêcheurs: pas de pêche car vent fort (alizé) Stock: femelles ovées non perturbées Opérateur: pas de langoustes pour fin décembre SINON Pêche toute lannée au détriment de lagriculture FAMINE Risque dépuisement du stock Fermeture en 1993

32 Objectif biologique et économique Fortes activités de pêche Reproduction Depression tropicalealizé Période de Fermeture proposée J F M A M J J A S O N D 3°) Effort de pêche Encourage à exploiter vers le large pb: moyens techniques limités 4°) Aménagement du milieu Laisser des substrats disponibles pour les juvéniles limiter la pollution du milieu

33 STRUCTURE DEXPLOITATION Moyens + performants Meilleure productivité Accès aux crédits Administration pêche Sociétés opératrices Chambre de commerce Recherche Section achat : intervenant près des pêcheurs Section stockage : gestion entrées/sorties Section qualité : supervision -qualité -procédés de captures -expédition

34 Site de radio France Fond mondial pour la nature Livre vert de lUnion Européenne sur lavenir de la pêche IFREMER Thèse Bioécologie et dynamique des populations de langouste Palinuridae australes malgaches (MARA Edouard REMANEVY, 1993)


Télécharger ppt "GESTION DES RESSOURCES HALIEUTIQUES en milieu marin Sandra, Laurence, Marie et Soizic."

Présentations similaires


Annonces Google