La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TD N 7. Le foie est le plus grand et le plus important organe de métabolisme du corps humain. Il est dimportance vitale pour le métabolisme ainsi que.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TD N 7. Le foie est le plus grand et le plus important organe de métabolisme du corps humain. Il est dimportance vitale pour le métabolisme ainsi que."— Transcription de la présentation:

1 TD N 7

2 Le foie est le plus grand et le plus important organe de métabolisme du corps humain. Il est dimportance vitale pour le métabolisme ainsi que pour la détoxification et lélimination des substances toxiques.

3 Le foie est un organe abdominal impair et asymétrique, logé chez l'homme dans l'hypocondre droit, pèse environ 1,5Kg.abdominalhypocondre

4 Constitué de deux lobes :

5 Anatomie de la voie biliaire:

6

7 Hépatocytes:75%des Cellules siège de +++ métabolismes. Cellules des sinusoïdes :25%des cellules cellule de kupffer rôle de défense cellule endothéliales barrière entre les hépatocytes et flux sanguin.

8 A-fonction métabolique : - Lhépatocyte joue un rôle majeur dans lhoméostasie des glucides lipides et des protéines.

9 Principales fonctions hépatocellulaires A-Métabolisme glucidique néoglucogenèse synthèse et catabolisme du glycogène B-Métabolisme lipidique synthèse des AG, TG, PL synthèse et excrétion du cholestérol; synthèse des lipoprotéines ; C-Métabolisme protidique synthèse de lalbumine synthèse des globulines (sauf immunoglobulines) synthèse des facteurs de coagulation synthèse de lurée d-Métabolisme hormonal métabolisme et excrétion des hormones stéroïdiennes (œstriol E3) métabolisme des hormones polypeptidiques (angiotensinogène) E-Stockage glycogène,vitamine A,vitamine B12, fer

10 B- Fonction dépuration – détoxification : - Uréogenèse - Détoxification de lammoniaque - Métabolisation des xénobiotiques (mdcmts, toxiques…) - Réactions conjugaison (bilirubine) - Activité phagocytaire des cellules de Kupffer

11 C-fonction biliaire : - De nombreuses substances toxiques sont excrétés par voie biliaire sous forme de bile. - De plus les acides biliaires contenus dans la bile assurent une digestion et une absorption adéquate des graisses alimentaires.

12 -composition de la bile: - liquide jaune, brunâtre ou vert olive. - Ph=7,6 à 8,6 - riche en acides biliaires,bilirubine, cholestérol, qlq protéines (albumine, IgA), Ca, fer, cuivre et zinc.

13

14 La bilirubine est un pigment jaune (produit de dégradation des globules rouges) dont l'accumulation anormale dans le sang et les tissus détermine un ictère (ou « jaunisse »), qui peut relever de causes très diverses.pigmentglobules rouges ictère

15 Métabolisme de la bilirubine: La bilirubine ainsi formée est insoluble dans le plasma elle est dite libre ou non conjuguée, va être transportée par lalbumine vers le foie. Dans le foie, elle va être conjuguée a lacide glucuronique pour donner la glucuronobilirubine ou bilirubine conjuguée qui est hydrosoluble et va être éliminer dans la bile.

16 Une petite fraction sera réabsorbée, au niveau du tube digestif. La majeure partie est transformée par les bactéries intestinales en urobilinogène, cette dernière est réabsorbé en partie par lintestin et éliminée dans les urines s/f durobiline, et lautre partie va être transformé en stercobiline qui confère la couleur brune aux matières fécales.

17

18

19 valeurs normales de la Bilirubine : Bilirubine totale : 3,4-17,1 µmol/l (2-10mg/l) Bilirubine conjuguée : 0-3,4µmol/l (0-2mg/l) Le dosage de la bilirubine conjuguée et non conjuguée permet donc de déterminer le type de bilirubine dominante en cas dhyper bilirubinémie =ictère.

20 Le bilan hépatique donne souvent une orientation sur la nature de la pathologie hépatique, mais permet moins de poser un diagnostic spécifique. Il est extrêmement utile dans le suivi de lévolution des affections hépatiques.

21 Lexploration hépatique de routine comprend les dosages suivants : *Bilirubine *Transaminases (ASAT – ALAT) * Phosphatases alcalines (PAL) * δ glutamul – transferase (δGT) * Albumine sérique * Taux de prothrombine (TP) * Lélectrophorése des protéines sériques

22 1- Recherche de latteinte de la fonction biliaire : - Dosage de la bilirubine totale (ex : Ictère) - Bilirubine totale : 20 – 30 µmol/l (Subictère) > 50 µmol/l (Ictère franc)

23

24 Ictère à Bilirubine non conjuguée : Origine hémolytique +++ (LDH,Haptoglobine,Urobilinogène dans les urines) Glucuronoconjugaison (Rifampicine, maladie de Glibert, Grigler Najjar)

25 -Maladie de Gilbert : - mutation à transmission autosomique récessive - fréquente (2à4%) - diminution de lactivité de lenzyme de la glucuro-conjugaison -Maladie de Crigler Najjar : -affection très rare -déficit partiel typeII (bon pronostic;trt par phénobarbital) ou déficit totale type I (découverte néonatale; risque dencéphalopathie,trttransplantation hépatique)

26 Ictère à Bilirubine conjuguée: Obstruction biliaire intra ou extra hépatique (cholestase) Paramètres à doser : PAL et GT Pigments biliaires dans les urines Sels biliaires dans les urines et dans le sang Cholesterol

27 Les valeurs normales des PAL : Adultes: < 220 U/l. Les valeurs normales des Gamma GT : < 50 U/L

28

29 2- Recherche dune insuffisance hépatocellulaire: Rechercher essentiellement une cirrhose qui provoque une perturbation des fonctions métaboliques Paramètres à doser : Glucose Sg – Albumine sérique – TP – Electrophorèse des protéines sériques. Autres paramètres : Urée – NH4 – AA – Bilirubine.

30 La cirrhose est une pathologie chronique évolutive et irréversible, caractérisée à la fois par une destruction des hépatocytes (cellules du foie) et par un processus simultanée de réparations fibrotiques, dont le diagnostic définitif est établi sur lexamen histologique par une diminution de la masse parenchymateuse et la présence de nodules de régénération.

31

32 Étiologie de la cirrhose : Cirrhose alcoolique +++ ; Hépatite toxique; Hépatite virale :hépatite chronique B, hépatite C chronique cirrhose biliaire primitive. Cirrhose métabolique :hémochromatose ;maladie de Wilson. Un hépatocarcinome peut se développer sur un foie cirrhotique

33 3- Recherche dune cytolyse hépatocellulaire : Dg dune hépatite et par conséquent une fuite des composés intracellulaires Paramètres à doser : Bilirubine – Transaminases – LDH – Fer sérique.

34 Cytolyse : Atteinte de la membrane hépatocytaire : *soit par nécrose cellulaire *soit augmentation de la perméabilité membranaire. Comporte: a-élévation des transaminases : :généralement prédominante en ALAT sauf : deux exceptions (ASAT/ALAT>1) : cirrhose et lhépatite alcoolique.

35 Valeurs normales des ASAT : hommes UI/L femmes UI/L LASATfoie,le muscle le cœur, le rein le pancréas et le cerveau. Valeurs normales des ALAT : hommes UI/L femmes UI/L LALATplus particulièrement hépatique des deux enzymes est un argument en faveur de lexistence dune atteinte parenchymateuse.

36 b-élevation du fer sérique c-élevation de la LDH : LDH5 d-élevation de δGT glement en cas de cholestase cependant son activité augmente fréquemment dans toute affection hépatique.

37 Etiologies de cytolyse : Hépatites virales, alcooliques, médicamenteuses (paracétamol …) ou toxiques (amanite phalloïde …), nécrose ischémique. ~50% des hépatites cytolytiques sont dorigine médicamenteuse.

38 4- Gros foie : Rechercher un processus tumoral Paramètres à doser : Bilirubine – Electrophorèse des protéines – PAL – Albumine – Gamma GT – TP – Transaminases – alpha foetoprotéine.

39 5- Hépatopathie alcoolique : Débutante (Stéatose) Souffrance hépatocellulaire (Hépatite) Insuffisance hépatocellulaire (cirrhose)

40 Hépatopathie débutante : Bilirubine Albumine TP NL Gama GT Transaminases et PAL légèrement réversible en cas de sevrage.

41 Souffrance hépatocellulaire (hépatite) Nécrose des hépatocytes Bilirubine Transaminases rarement > 300 µ/l ASAT/ALAT > 1 ou plus Gama GT Albumine

42 Insuffisance hépatocellulaire (cirrhose) ASAT dépassant rarement les 300 µ/l ASAT/ALAT > 1 ou plus TP Bloc (beta gamma) à lélectrophorese

43 Le foie joue un rôle central dans le métabolisme intermédiaire et il est aussi responsable de la détoxification de nombreuses substances étrangères; désamination des acides aminés et synthèse de lurée ; la synthèse et lexcrétion de la bilirubine… Du fait de sa réserve fonctionnelle considérable,les anomalies biochimiques ne paraissent quà un stade avancé ou la transplantation hépatique devient nécessaire.

44


Télécharger ppt "TD N 7. Le foie est le plus grand et le plus important organe de métabolisme du corps humain. Il est dimportance vitale pour le métabolisme ainsi que."

Présentations similaires


Annonces Google