La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le cadre juridique du e-commerce après lordonnance du 23 août 2001 et le projet de loi pour la confiance dans léconomie numérique DESS NTSI – Université.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le cadre juridique du e-commerce après lordonnance du 23 août 2001 et le projet de loi pour la confiance dans léconomie numérique DESS NTSI – Université."— Transcription de la présentation:

1 Le cadre juridique du e-commerce après lordonnance du 23 août 2001 et le projet de loi pour la confiance dans léconomie numérique DESS NTSI – Université de Paris X Nanterre Par THIBAULT VERBIEST Avocat aux barreaux de Paris et Bruxelles chargé de cours à lUniversité de Paris I (Sorbonne) et Paris X (Nanterre) Law of : New Technologies Intellectual Property Media and Entertainment Commercial Law

2 LES TEXTES PHARES Ordonnance n° du 23 août (publiée au J.O. du 25 août 2001) Le projet de loi pour la confiance dans léconomie numérique (LCEN), approuvé en Conseil des ministres le 15 janvier 2003, voté en première lecture le 26 février 2003 à lAssemblée nationale et le 26 juin au Sénat. Examiné à lAN en seconde lecture /

3 CHAMP DAPPLICATION DES DEUX TEXTES Lordonnance vise la relation dans laquelle un consommateur est impliqué (cf. directive sur les contrats à distance) Le projet « LCEN » vise aussi les professionnels (cf. directive sur le commerce électronique) /

4 PLAN GÉNÉRAL La publicité. Les contrats conclus à distance. Loffre et la passation dune commande. La conclusion du contrat. La livraison. Utilisation frauduleuse de cartes bancaires /

5 LA PUBLICITÉ /

6 DÉFINITION Directive relative à la publicité trompeuse et à la publicité comparative La directive sur le commerce électronique Articles L et s. du Code consommation Larticle 2 du décret du 27 mars 1992 La jurisprudence Le Conseil dEtat: « internet et les réseaux numériques » /

7 / LA PUBLICITÉ PAR VOIE ÉLECTRONIQUE La publicité doit être identifiable et loyale -Article 6 de la directive sur le commerce électronique -Le projet «LCEN »: «Toute publicité, sous quelque forme que ce soit, accessible par un service de communication publique en ligne, doit pouvoir être clairement identifiée comme telle. Elle doit rendre clairement identifiable la personne physique ou morale pour le compte de laquelle elle est réalisée. »

8 La publicité adressée par courrier électronique A. Obligation de transparence (art. 7 directive e-commerce) B. Projet « LCEN »: intégration dans le code de consommation et le code des postes et télécoms: Principes: 1. Opt-in 2. Exception : relations pré-existantes pour services ou produits analogues 3. Identification claire et non-équivoque du caractère publicitaire ou des offres promotionnelles LA PUBLICITÉ PAR VOIE ÉLECTRONIQUE /

9 LA PUBLICITÉ COMPARATIVE Lordonnance transpose la directive relative à la publicité comparative (directive non-minimale) (intégration des articles L et s. dans le Code de consommation): Principe - autorisée si: -Pas trompeuse et pas de nature à induire en erreur -Comparaison de biens ou services répondant aux mêmes besoins ou ayant le même objectif. -Comparaison objective dune ou plusieurs caractéristiques essentielles, pertinentes, vérifiables et représentatives (prix y compris) -Pas de confusion engendrée -Pas de dénigrement -Ne tire pas profit de la notoriété du concurrent -Ne présente pas une imitation ou une reproduction /

10 LES CONTRATS CONCLUS À DISTANCE /

11 DÉFINITION Directive sur les contrats à distance -Vente dun bien ou service -Sans présence simultanée du professionnel et du consommateur -Utilisation exclusive dune ou plusieurs techniques de vente à distance. Transposition par les articles 5 à 15 de lordonnance Exceptions /

12 LES INFORMATIONS PRÉALABLES OBLIGATOIRES Pour le législateur, les informations préalables sont la condition dun contrat équilibré obtenu moyennant un consentement complet et éclairé. Evolution: plus de distinction entre le consommateur et le professionnel /

13 Quelles informations ? - informations sur le vendeur (cf. notamment la directive e-commerce) -informations sur le produit ou le service proposé (cf. notamment la directive sur les contrats à distance, la directive timesharing, et la directive sur la commercialisation à distance de services financiers pour les consommateurs) -Informations sur le prix -Informations sur le processus de commande (cf. directive e-commerce) / LES INFORMATIONS PRÉALABLES OBLIGATOIRES

14 / Comment les fournir ? Destinataire: 1. Consommateur 2. Utilisateur dun service de la société de information 2. Aussi Art. L du Code de consommation. De manière claire et compréhensible par tout moyen adapté à la technique de communication à distance utilisée Accès facile direct et permanent LES INFORMATIONS PRÉALABLES OBLIGATOIRES

15 / Quand fournir les informations ? - Directive sur le commerce électronique: pas précisé - Directive contrats à distance: « en temps utile avant la conclusion du contrat » - Lordonnance: Loffre « doit comporter » ces informations => au plus tard lors de loffre LES INFORMATIONS PRÉALABLES OBLIGATOIRES

16 / LOFFRE ET LA PASSATION DUNE COMMANDE Limportance du moment de loffre Loffre liante du vendeur: Projet LCEN -Pas le cas dans tous les pays européens (ex: Allemagne, Angleterre, etc..)

17 LOFFRE ET LA PASSATION DUNE COMMANDE / Le contenu de loffre: projet « LCEN » - Informations préalables - Conditions contractuelles - Etapes - Identification des erreurs et moyens de les corriger - Langues - Modalités darchivage Possible dy déroger pour les professionnels Quid étapes ? : cf art. 11§ 1 directive e-commerce et projet LCEN

18 LA CONCLUSION DU CONTRAT /

19 QUAND LE CONTRAT EST-IL CONCLU ? Importance: -irrévocabilité de loffre et de lacceptation -Transfert de la propriété et des risques -Délais (garantie, prescription, rétractation, etc…) -Capacité des parties, loi applicable et juge compétent. /

20 / QUAND LE CONTRAT EST-IL CONCLU ? Au niveau européen: dépend du droit national Au niveau français (LCEN): => confirmation de lacceptation par le destinataire (après laccusé de réception par lauteur de loffre) => Lourd formalisme / discriminatoire par rapport au contrat papier (échange de volonté suffit)

21 / CONTRATS DE CONSOMMATION 1. Confirmation des informations préalables au plus tard au moment de la livraison, Sur un support durable à sa disposition Contenu: -nom et coordonnées du vendeur, frais de livraison, modalités de paiement, de livraison ou dexécution, droit de rétractation, -caractéristiques essentielles du produit ou service, prix, limites éventuelles de responsabilités -Conditions et modalité du droit de rétractation -Adresse de réclamation -Informations sur le service après-vente et les garanties commerciales -Conditions de résiliation pour contrats de durée indéterminée ou de plus dun an. 2. Exceptions 3. Le droit de rétractation

22 / LA LIVRAISON

23 / LA LIVRAISON Bien ou service immatériel livraison par le biais du réseau (logiciel, jeux, accès à de linformation…) Exception au droit de rétractation Bien ou service livré hors réseau -vente à distance classique exécution de la commande dans les 30 jours de la commande. Inexécution: - Pour indisponibilité du bien ou service => il faut aviser le consommateur et le cas échéant le rembourser. Possibilité de livraison dun bien ou dun service équivalent si préalablement précisé

24 / LE SPAMMING

25 / LES MONTANTS DÉBITÉS FRAUDULEUSEMENT À LOCCASION DUNE TRANSACTION À DISTANCE

26 / LES MONTANTS DÉBITÉS FRAUDULEUSEMENT À LOCCASION DUNE TRANSACTION À DISTANCE La loi sur la Sécurité Quotidienne (LSQ) Intégration de nouvelles dispositions au sein du Code monétaire et financier. Le titulaire nest pas responsable si paiement : -Frauduleux -A distance -Sans utilisation physique de la carte Principe: -Remboursement dans le mois -Pas de frais de restitution des sommes à charge du titulaire -Minimum 70 jours à partir de lopération contestée pour déposer sa réclamation (ce délai peut être augmenté jusquà 120 jours contractuellement)

27 / LIENS UTILES


Télécharger ppt "Le cadre juridique du e-commerce après lordonnance du 23 août 2001 et le projet de loi pour la confiance dans léconomie numérique DESS NTSI – Université."

Présentations similaires


Annonces Google