La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Synthèse de l’article de C. F. Chen and M. Tixier-Boichard

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Synthèse de l’article de C. F. Chen and M. Tixier-Boichard"— Transcription de la présentation:

1 Synthèse de l’article de C. F. Chen and M. Tixier-Boichard
La sélection des poules pondeuses naines sur base de la longueur des périodes de ponte Synthèse de l’article de C. F. Chen and M. Tixier-Boichard

2 Présentation de l’étude
Objectif : étude de l’effet de l’allèle « cou-nu » (NA) sur les performances de production d’oeufs

3 Présentation de l’étude
3 lignées étudiées : L1 : lignée homozygote pour l’allèle N L2 : lignée homozygote pour l’allèle NA C : lignée contrôle  sélectionnées sur 16 générations

4 Présentation de l’étude
Caractéristiques étudiées : Longueur et nombre de période de ponte Age au premier oeuf Poids des poules Poids des œufs Nombre d’œufs Taux de ponte Qualité des oeufs

5 Présentation de l’étude
Sélection sur base de la longueur des périodes de ponte  augmentation de la production d’œufs Association de gènes: NA + DW  effet favorable sur poids de l’œuf efficience alimentaire

6 Présentation de l’étude
Étude commencée en 1985 Buts de l’étude : étude de la variabilité génétique de la longueur de série de ponte chez les poules pondeuses naines Étude de la corrélation génétique entre les moyennes de longueur de série de ponte et les autres caractéristiques Évaluation des réponses corrélées lors d’une sélection à long terme

7 Matériel et méthodes Sélection de 3 lignées
longueur des périodes de ponte calculée par moyenne arithmétique 2 premières générations : sélection sur base de Longueur moyenne de la série de ponte Poids des œufs Autres générations : sélection sur base de Poids à la naissance

8 À chaque génération, Enregistrement du nombre d’œuf
Enregistrement quotidien des œufs et de leur état Poids mesuré à 6, 10, 16 et 42 semaines poids des œufs (29 et 36 semaines)

9 1. Tendances phénotypiques et effets
Résultats 1. Tendances phénotypiques et effets du génotype au locus NA

10 Caractères de « couvée »
amélioration de la longueur des périodes de ponte (LPP) avec la sélection lignée « cou nu » (L2): réponse plus rapide 12ème génération: diminution marquée de LPP à cause d’un défaut dans la distribution de l’eau de boisson (graphiques: C= L1= L2= )

11 Longueur moyenne des PP

12 Nombre d’oeufs significativement amélioré dans les 2 lignées sélectionnées diminution importante à la 14ème génération due à un problème dans l’enregistrement des données L1>L2 car âge au 1er œuf plus précoce pour L1

13 Nombre d’oeufs

14 Taux de ponte moins influencée par âge au 1er œuf que nombre d’œufs
amélioration significative et similaire dans les 2 lignées sélectionnées 12ème génération: diminution à cause d’un défaut dans la distribution de l’eau de boisson

15 Taux de ponte

16 Age au premier oeuf par rapport aux valeurs initiales, l’âge au premier œuf a diminué dans L1 mais pas dans L2

17 Age au premier oeuf

18 Poids des oeufs poids des œufs à 36 semaines diminue dans toutes les lignées pour L1, il est toujours significativement inférieur à la lignée contrôle (pour L2 seulement des générations 6 à 12 et à la génération 14)

19 Poids des oeufs

20 Poids corporel 16ème génération: PC des femelles de L1 et L2 < à C
diminution marquée jusque 4ème génération car sélection sur ce caractère pendant les 2 1ères générations (mâles et femelles) 3ème génération: diminution car modification de la ration

21 12ème génération: encéphalomyélite aviaire lors de la 2ème couvée (mâles pas affectés car produits seulement lors 1ère couvée)

22 PC des femelles à 42 semaines

23 PC des mâles à 42 semaines

24 Caractères de qualité des oeufs
augmentation pourcentage d’œufs cassés dans les lignées sélectionnées, surtout L2 nombre d’œufs à double jaune augmente un peu dans L1

25 Pourcentage d’œufs cassés

26 Nombre d’œufs à double jaune

27 Efficience alimentaire
= rapport entre la masse de l’œuf et la nourriture ingérée significativement supérieure à C dans les 2 lignées sélectionnées tendance à augmenter dans les lignées sélectionnées

28 Effet du gène NA génotype n’affecte pas significativement le nb d’œufs, la lg maximum des PP, le nb de couvées, le nb d’œufs cassés et le PC à 42 sem valeurs plus élevées de l’âge au 1er œuf, du pds des œufs à 36 sem et du nb d’œufs à double jaune pour porteurs du gène NA

29 valeur plus faible du PC à 16 sem pour porteurs du gène NA
les génotypes hétérozygotes étaient intermédiaires entre chaque homozygote un effet dominant du génotype NA sur la LPP et la fréquence de ponte a été observé inversément, pour le gain de pds des œufs de 29 à 36 sem, seuls les homozygotes NA*NA montraient des valeurs plus élevées

30 paramètres génétiques
Résultats 2. Estimation des paramètres génétiques

31 Héritabilité héritabilité assez élevée (0.37 – 0.77) pour la plupart des caractères de production et notamment la LPP (0.406 – 0.424) Le taux de ponte (0.28) et les caractères de qualité des œufs (0.17 – 0.32) montraient une héritabilité plus faible

32 Corrélation génétique
montrait une valeur plus élevée pour les caractères de couvées (LPP max et nb couvées avec LPP) la corrélation génétique du nb d’œufs et de la fréquence de ponte avec LPP était aussi élevée ce qui montre la sélection indirecte sur le nb d’œufs

33 âge au premier œuf: corrélation faible et négative avec LPP et élevée et positive avec le nb d’œufs
corrélation élevée entre pds œufs à 36 sem et PC à 42 sem ms PC pas corrélé avec LPP tandis que pds œufs négativement corrélé avec LPP

34 Corrélation phénotypique
toutes les corrélations phénotypiques étaient dans la même direction que les corrélations génétiques

35 effet de l’« inbreeding »
Résultats 3. Tendances génétiques et effet de l’« inbreeding »

36 les équations de régression linéaire montraient des valeurs élevées de R² (>0.9) sauf pour PC à 42 sem, pds des œufs à 36 sem et le pourcentage d’œufs cassés (0.25 à 0.48) le pds des œufs à 36 sem et le PC à 42 sem montraient une légère tendance vers le bas (pas significative pour PC à 42 sem dans L2)

37 une tendance génétique négative significative était observée pour l’âge au 1er œuf, surtout dans la lignée L1 dans lignée L1, le nb d’œufs à double jaune augmentait significativement à chaque génération

38 LPP

39 Nombre d’oeufs

40 Fréquence de ponte

41 Poids des oeufs

42 PC à 42 semaines

43 Pourcentage d’œufs cassés

44 Age au premier oeuf

45 Nombre d’œufs à double jaune

46 Effet de l’ « inbreeding »
une augmentation de 10% de l’inbreeding a réduit la LPP, le nb d’œufs, le taux de ponte et le nb d’œufs à double jaune a retardé l’âge au premier œuf mais a légèrement augmenté ou non affecté le PC et le pds des oeufs

47 Remarques et discussion
Sélection sur base de la LPP = amélioration d’autres caractères relatifs à la production d’œufs Autre effet favorable : augmentation de la résistance de la coquille de l’œuf

48 1) poids de l’œuf : tendances différentes entre les lignées L1 et L2  maladie de Marek augmentant le taux de mortalité au sein des lignées  les animaux ayant survécus ne représentent plus un échantillon représentatif

49 2) Taille de l’œuf elle peut influencer la capacité à éclore (sélection naturelle)

50 3) Nombre de jaune double
L’augmentation de ce paramètre suggère un changement dans la régulation de la maturation folliculaire (augmentation du taux de maturation au-delà de la valeur optimale requise) !!! Raison de l’introduction du gène DW  preuve de l’influence de la sélection sur base de LPP sur la maturation folliculaire

51 Longueur des séries de ponte en tant que critère de sélection?
Approche classique = sélection sur base du nombre d’œufs Cette étude: amélioration significative du nombre d’œuf ET d’autres caractères  bonne méthode !


Télécharger ppt "Synthèse de l’article de C. F. Chen and M. Tixier-Boichard"

Présentations similaires


Annonces Google