La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

I MPLICATIONS CULTURELLES DES PRATIQUES D ÉVALUATION EN CLASSE DE LANGUE ÉTRANGÈRE EN I RAN, EN F RANCE ET AUX É TATS -U NIS Soodeh EGHTESAD Université.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "I MPLICATIONS CULTURELLES DES PRATIQUES D ÉVALUATION EN CLASSE DE LANGUE ÉTRANGÈRE EN I RAN, EN F RANCE ET AUX É TATS -U NIS Soodeh EGHTESAD Université."— Transcription de la présentation:

1 I MPLICATIONS CULTURELLES DES PRATIQUES D ÉVALUATION EN CLASSE DE LANGUE ÉTRANGÈRE EN I RAN, EN F RANCE ET AUX É TATS -U NIS Soodeh EGHTESAD Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle DILTEC Thèse de doctorat en science du langage Didactique des langues, des textes et des cultures Sous la direction de Jean-Paul Narcy-Combes DoSciLa 2011 The International Research Foundation

2 P LAN DE COMMUNICATION I. Objectifs du projet II. Encadrement théorique III. Contexte de létude IV. Méthodologie de la recherche V. Conclusions préliminaires

3 O BJECTIFS DU PROJET Étudier et comparer les pratiques dévaluation utilisées dans les cours de langue étrangère dans les universités en Iran, en France et aux États-Unis dans le but de: 1. Comprendre si les pratiques dévaluation sont génériques dans tous ces trois pays ou spécifiques à chaque culture ou à chaque langue enseignée? Si spécifiques, quest-ce qui les influence au plan social, politique, culturel et économique ? 2. Trouver les racines historiques, sociales, culturelles et politiques des pratiques évaluatives afin de comprendre dans quelles mesures lévaluation est influencée par son contexte. 3. Lier ces pratiques évaluatives et les « ethos » de chacune de ces cultures et de ces contextes (von Munchow 2001).

4 E NCADREMENT THÉORIQUE : ÉDUCATION COMPARÉE Léducation comparée étudie les réalités et les phénomènes éducatifs dans leurs relations avec leur contexte social, politique, économique et culturel, en comparant leurs similitudes et leurs différences dans deux ou plusieurs régions, pays, continents, ou au niveau mondial afin de mieux comprendre le caractère unique de chaque phénomène dans son propre système éducatif et de trouver des généralisations valables ou souhaitables, dans le but final daméliorer léducation (Van Daele 1993, 16-17).

5 E NCADREMENT THÉORIQUE : C ULTURES ÉDUCATIVES La notion de culture éducative porte sur lidée que les activités éducatives et les traditions dapprentissage forment comme un ensemble de contraintes qui conditionnent en partie enseignants et apprenants (Beacco 2000, 6) Elle comprend les particularités distinctives de chaque culture qui se manifestent dans les interactions en classe, les représentations des participants, le discours des enseignants ou des apprenants, les rituels de lespace didactique et le choix des activités didactiques.

6 E NCADREMENT THÉORIQUE : C ULTURES ÉVALUATIVES Elles rapportent aux pratiques d'évaluation qui sont compatibles avec les idéologies actuelles, les attentes sociales, les attitudes et les valeurs. (Inbar-Lourie 2008, 12) Fondées sur les théories constructivistes et la façon dont les connaissances sont élaborées et traitées, elles reconnaissent le rôle social de l'évaluation et sa contribution essentielle au processus d'enseignement- apprentissage (Broadfood et Black (2004).

7 P OSITIONNEMENT MÉTHODOLOGIQUE : É VALUATION EN CLASSE DE LANGUE Notre perspective/approche à lévaluation : Une perspective évaluative qui, en sappuyant sur laspect interactionnel de la communication, combine les composantes linguistiques et pragmatiques. Évaluer la compétence, cest donc « tenir compte des caractéristiques internes de lindividu, mais également des variables contextuelles…» (Springer 2002, 66).

8 P OSITIONNEMENT MÉTHODOLOGIQUE : É VALUATION EN CLASSE DE LANGUE Dans lapproche par tâches, les démarches évaluatives saperçoivent de la nécessité de: 1. déterminer les objectifs clairs à lévaluation 2. proposer des tâches évaluatives consistantes avec les usages de la langue dans le monde réel 1. Ces tâches sont conçues à partir des compétences de communication opérationnelles et situationnelles, qui ne sont pas observables en elles-mêmes mais se manifestent à travers des actions finalisées, des tâches. 3. interpréter les tâches en fonction des objectifs déterminés et non pas par rapport aux connaissances globales des langues.

9 P OSITIONNEMENT MÉTHODOLOGIQUE : É VALUATION EN CLASSE DE LANGUE Lémergence dune nouvelle culture de lévaluation où sont réfutées les modèles béhavioristes qui percevaient dapprentissage en tant qu«accumulation des morceaux du savoir appris de plus facile au plus difficile » (Dervin 2010, 13). Cette nouvelle culture est fondée sur trois notions : La notion des intelligences de Gardner (1960), qui exige aux apprenants de construire le savoir au lieu de le recevoir passivement (répétition et reproduction). La fameuse dichotomie de Stobart et Gripps entre «évaluation pour lapprentissage et évaluation de lapprentissage» (1997, vi). Limportance de lévaluation en tant que mesure de processus et non pas de produit.

10 C ONTEXTE DE L ETUDE 1. le contexte iranien Pays du Moyen Orient avec 70 millions dhabitants. La langue officielle de lIran est le persan, langue qui est également celle utilisée en milieu scolaire partout dans le pays, malgré lexistence de nombreuses langues régionales Les cours de persan langue étrangère (ou seconde) Les cours danglais langue étrangère

11 C ONTEXTE DE L ETUDE 2. le contexte français La France est située en Europe occidentale avec plus de 65 millions dhabitants. La langue officielle du pays est le français même si de nombreux dialectes régionaux sont parlés par les habitants des provinces Les cours de français langue étrangère Les cours danglais langue étrangère

12 C ONTEXTE DE L ETUDE 3. le contexte américain Les États-Unis sont une union de cinquante états en Amérique du Nord, avec 305 million dhabitants. La culture américaine est basée sur la culture anglo-saxonne avec langlais comme la langue la plus parlée. Les cours danglais langue étrangère ou seconde Les cours de français langue étrangère

13 M ÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE : LE CORPUS Notre corpus comprend des entretiens semi directifs individuels avec quarante-huit enseignants danglais, de français et de persan dans les universités iraniennes, françaises et américaines. huit enseignants de persan langue étrangère en Iran huit enseignants danglais langue étrangère en Iran huit enseignants de français langue étrangère en France huit enseignants danglais langue étrangère en France huit enseignants danglais langue seconde aux États-Unis huit enseignants de français langue étrangère aux États-Unis À partir de ces entretiens, quatre niveaux dinformation ont été attendus : les faits contextuels, les actions (pratiques) actuellement en place, les opinions des enseignants sur ces pratiques, les ambitions (réalisables ou irréalisables) des enseignants par rapport aux pratiques évaluatives en classe de langue étrangère.

14 M ÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE : A NALYSE THÉMATIQUE DES ENTRETIENS Notre analyse procède de deux axes: Un axe vertical, dans lequel chaque entretien est étudié isolément pour indiquer les grandes catégories dans lesquelles appartiendra chaque enquêté(e). Théories dacquisition et aux méthodologies denseignement des langues à lesquelles il sadhère. Type dévaluation mise en place Instruments dévaluation utilisés Un axe horizontal, qui sagit de lensemble du corpus soumis à une lecture globale qui confronte, de façon transversale les points de vue, à travers lévocation des thèmes et sous-thèmes

15 C ONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES : ANALYSE THÉMATIQUE : AXE HORIZONTALE Images États-Unis: anglais (programmes partiels par compétences) Image de la langue Savoir parler une langue: «se débrouiller dans des contextes différents où la langue est utilisée Image des objectifs Objectifs linguistiques, sociolinguistiques et pragmatiques Poids de l institution > décisions de lenseignant; Compétences écrites > compétences orales Insertion académique > insertion sociale Image de l évaluation Évaluation formelle, formative, subjective Évaluation de la performance > Évaluation des connaissances/des savoirs Activités didactiques> activités authentiques Évaluation pour lenseignant et lapprenant commentaires>notes ou correction des fautes Meilleure pratique dévaluation: travaux écrits longs Instruments dévaluation: examen écrit, travaux écrits courts, observation Image de l examen Objectif de lexamen: motiver les apprenants à étudier. Questions fermées> questions ouvertes Grammaire et compétences écrites> compétences orales Activités dominantes: application et identification des connaissances > personnalisation des connaissances/réalisation des tâches authentiques

16 C ONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES : ANALYSE THÉMATIQUE : AXE HORIZONTALE ImagesÉtats-Unis: français (programmes globaux) Image de la langue Savoir parler une langue: communiquer (malgré des fautes) Avantages de savoir parler une langue étrangère: ouverture vers le monde et compétences interculturelles Image des objectifs Compétences linguistiques et communicationnels Décisions des enseignants> poids de linstitution Compétences écrites = compétences orales Objectifs personnels > objectifs institutionnels/professionnels/sociaux Image de l évaluation Évaluation formelle, sommative, objective Évaluation de la performance > Évaluation des connaissances/des savoirs Activités didactiques > activités authentiques Évaluation pour lapprenant Notes > commentaires > correction des fautes Meilleure pratique dévaluation: variété de différents instruments Instruments dévaluation: observation, examen écrit ou oral, exercices structuraux Image de l examen Objectif de lexamen: mesurer les acquis des apprenants Questions ouvertes = questions fermées Compétences écrites > compétences orales Activités dominantes: application et identification des connaissances > personnalisation des connaissances/réalisation des tâches authentiques

17 C ONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES : ANALYSE THÉMATIQUE : AXE HORIZONTALE ImagesIran: persan (programmes globaux) Image de la langue Savoir parler une langue: communiquer à loral et à lécrit; se débrouiller Avantage de savoir parler une langue étrangère: communication avec les autres Image des objectifs Compétences linguistiques + compétences sociolinguistiques Décisions des enseignants > poids de linstitution Compétences écrites = compétences orales Insertion sociale et objectifs personnels > insertion académique/professionnelle Image de l évaluation Évaluation informelle, sommative, subjective Évaluation des connaissances/des savoirs > Évaluation de la performance Activités didactiques > activités authentiques Évaluation pour lapprenant pour vérifier ses acquis Notes et commentaires > correction des fautes Meilleure pratique dévaluation: dialoguer avec lapprenant Instruments dévaluation: examen écrit, exposée oral, observation Image de l examen Objectif de lexamen: motiver les apprenants à étudier et avoir une note Questions fermées > questions ouvertes Compétences écrites > compétences orales et grammaire Activités dominantes: identification des éléments de contenu, personnalisation des connaissances/application des savoirs linguistiques

18 C ONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES : ANALYSE THÉMATIQUE : AXE HORIZONTALE ImagesIran: anglais ( Programme global) Image de la langue Savoir parler une langue: communication à loral ou à lécrit. (contradiction) Avantage de savoir parler une langue étrangère: succès au milieu académique Image des objectifs Compétences linguistiques + compétences méthodologiques Décisions des enseignants < poids de linstitution Compétences écrites > compétences orales Objectifs académiques > objectifs personnels Image de l évaluation Évaluation formelle, sommative, objective Évaluation des connaissances/des savoirs > Évaluation de la performance Activités didactiques > activités authentiques Évaluation pour lapprenant et pour linstitution Notes > commentaires ou correction des fautes Meilleure pratique dévaluation: variété de différents instruments Instruments dévaluation: examen écrit, observation Image de l examen Objectif de lexamen: motiver les apprenants à étudier; outil fiable Questions fermées > questions ouvertes Compétences écrites > compétences orales Activités dominantes: identification des éléments de contenu> personnalisation des connaissances/réalisation des tâches authentiques

19 C ONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES : ANALYSE THÉMATIQUE : AXE HORIZONTALE ImagesFrance: français (programmes globaux) Image de la langue Savoir parler une langue: comprendre et se faire compris Avantage de savoir parler une langue étrangère: communication avec les autres Image des objectifs Compétences linguistiques, sociolinguistiques et interculturelles Décisions des enseignants > poids de linstitution Compétences écrites > compétences orales Objectifs personnels et insertion académique/professionnelle Image de l évaluation Évaluation formelle, sommative, subjective Évaluation des connaissances/des savoirs > Évaluation de la performance Activités didactiques > activités authentiques Évaluation pour lapprenant pour vérifier ses acquis Notes + correction des erreurs > commentaires Meilleure pratique dévaluation: travaux écrits (dissertation) : (employés) Instruments dévaluation: examen écrit, exposé, travaux écrits, exercices structuraux Image de l examen Objectif de lexamen: avoir une note Questions fermées > questions ouvertes Compréhension orale et écrite > expression orale et écrite Activités dominantes: application des savoirs et identification des éléments de contenu

20 C ONCLUSIONS PRÉLIMINAIRES : ANALYSE THÉMATIQUE : AXE HORIZONTALE ImagesFrance: anglais (programmes globaux) Image de la langue Savoir parler une langue: comprendre et se faire compris, communication et connaitre la grammaire de la langue Avantage de savoir parler une langue étrangère: communication avec les autres et ouverture vers le monde Image des objectifs Compétences linguistiques et communicationnels Décisions des enseignants > poids de linstitution Compétences écrites > compétences orales Insertion professionnelle et académique/exigences économiques actuelles Image de l évaluation Évaluation formelle, sommative, subjective Évaluation des connaissances/des savoirs > Évaluation de la performance Activités didactiques > activités authentiques Évaluation pour lapprenant pour vérifier ses acquis Notes + correction des erreurs > commentaires Meilleure pratique dévaluation: dialogue (pas employé) Instruments dévaluation: examen, dissertation, exposé, observation Image de l examen Objectif de lexamen: avoir une note Questions ouvertes > questions fermées Compréhension orale et écrite, expression écrite (pas dexpression orale) Activités dominantes: application des savoirs et identification des éléments de contenu

21 B IBLIOGRAPHIE BEACCO, Jean-Claude (2002). « Synthèse, sur la compétence en langue » dans La notion de compétence en langue, coordonnée par Véronique Castellotti et Bernard Py. Paris : ENS Éditions. BROADFOOD, P (1996). Educational Assessment and Society. Buckingham: Open University Press.. BYGATE, M., SKEHAN P, et SWAIN M. (2001). Researching Pedagogic Tasks, Second Language Learning, Teaching and Testing. Harlow: Longman. CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE POUR LES LANGUES : Apprendre, enseigner, évaluer (2001). Conseil de lEurope. Strasbourg : Didier. DERVIN, Fred, SUOMELA-SALMI, Eija (eds) (2010). New Approaches to Assessing Langauge and (Inter-) Cultural Compétences in Higher Education : Nouvelles approches de lévaluation des compétences langagières et (inter-) culturelles dans lenseignement supérieur. Frankfurt : Peter Lang. GOHARD-RADENKOVIC, Aline (2004). Communiquer en langue étrangère : de compétences culturelles vers des compétences linguistiques. Berne : Peter Lang SA, Éditions scientifiques européennes. KRAHNKE, K (1987). Approaches to Syllabus Design for Foreign Langauge Teaching. Eaglewood, NJ: Prentice Hall. RAKOTOMENA, Henriette Mialy (2005). « Les ressources individuelles pour la compétence interculturelle individuelle », Revue internationale sur le travail et la société, numéro 2 ; volume 3. Octobre 2005, pp RICHTERICH, René (1985). Besoins langagiers et objectifs dapprentissage. Paris : Hachette. SANCHES, Aquilino (2004). The Task-based Approach in Language Teaching in IJES, vol. 4 (1), 2004, pp SKEHAN, P (1998). Tasks and Langauge Performance Assessment in Bygate et al (eds). P ). SPRINGER, Claude (2002). « Recherches sur lévaluation en L2 » dans La notion de compétence en langue, coordonnée par Véronique Castellotti et Bernard Py. Paris : ENS Éditions. Van dAELE, Henk (1993). Léducation comparée. Paris : Presses Universitaires de France, Collection « Que sais-je ? », n WILLIS, D (1996). A Framework for Task-Based Learning. Harlow: Longman.

22 MERCI DE VOTRE ATTENTION Questions:


Télécharger ppt "I MPLICATIONS CULTURELLES DES PRATIQUES D ÉVALUATION EN CLASSE DE LANGUE ÉTRANGÈRE EN I RAN, EN F RANCE ET AUX É TATS -U NIS Soodeh EGHTESAD Université."

Présentations similaires


Annonces Google