La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La maîtrise de la contamination chimique en salle blanche La trace et le risque de contamination R. Losno et J.P. Quisefit.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La maîtrise de la contamination chimique en salle blanche La trace et le risque de contamination R. Losno et J.P. Quisefit."— Transcription de la présentation:

1 La maîtrise de la contamination chimique en salle blanche La trace et le risque de contamination R. Losno et J.P. Quisefit

2 Trace : constituant présent en très faible quantité dans un milieu diluant. Rapport entre cette teneur et celle de l'environnement de travail. Entre lelabo et l'échantillon

3 Les scénarii possibles La substance en trace se perd par adsorption sur des parois;

4 Les scénarii possibles La substance en trace s'enrichit par lessivage de parois ou au contact avec un milieu impur; l'échantillon est contaminé;

5 Les scénarii possibles La concentration en substance reste constante car il n'y a pas d'interaction chimique avec les parois et tout contact avec un milieu impur est évité.

6 Nature de l'échantillon Gaz Liquide Solide

7 Les scénarii possibles Echange avec l'air Evaporation Piégeage

8 Trace et contaminant Radiotraceurs (tritium, iode...) Éléménts artificiels (INAA) Datation isotopique (14C) Plomb dans les calottes glaciaires Entre lelabo et l'échantillon

9 Trace et contaminant Trace = Contaminant => Difficultés Bismuth dans l'aérosol Cuivre dans l'eau potable

10 L'effet de paroi Les échantillons solides sont le moins sensible à la paroi, alors que les liquides et les gaz ont toujours un contact intime avec celle-ci. Inertie chimique Surface minimale

11 Inox® poli pour les gaz Téflon® pour les solutions aqueuses quartz pur verre Pyrex® Décontamination L'effet de paroi

12 Le prélèvement L'échantillon prélevé doit représenter le milieu, et cela tout le temps, du début à la fin des analyses

13 La chaîne analytique Le maillon le plus faible décide SEUL de la qualité du résultat. les meilleurs résultats arrivent lorsqu'une seule personne se charge de l'ensemble des opérations. Contrôle indispensable

14 Du flacon à la cellule d'analyse Transport: Conditionnement de l'échantillon. Transfert de l'échantillon vers la cellule d'analyse

15 Contamination par l'air ambiant: poussières et gaz. Du flacon à la cellule d'analyse Facteur de plus de 10 6 entre les teneurs en plomb à Paris et dans les zones non polluées de la planète: 1 ml d'air pollue 1 m3 1 l d'air pollue 1000 m3 !!

16 Traitement de l'échantillon Une personne émet entre 1000 et particules par seconde Quelques centaines de µg de matière solide par mètre cube d'air

17 Les outils pour maîtriser l'analyse de traces Salles blanches Hottes de soufflage à flux laminaire Filtres dit absolus (99,99..% arrêté) Lit de charbon actif

18 sas 2sas 1 (entrée) Hotte à flux laminaire zone de travail préfiltre 20% 80% reprise d'air plafond soufflant turbine

19 Les concentrations: ex Zn SAMPLE IDHEIGHT(AREA)RSDCONC. AbsAbs/s%ppb P1Pol P2 Pol P3 Pol P4 Pol P5 Pol ppb ppb

20 Les concentrations: ex Cu SAMPLE IDHEIGHT(AREA)RSDCONC. AbsAbs/s%ppb MH95 P1H MH95 PL MH95 P5H MH95 P5B MH95 Blc

21 Qualité de l'analyse Prouver la qualité des résultats analytiques fournis: Standards certifiés Blancs Maîtrise des coûts

22 Conclusion Formation du personnel indispensable à la mise en œuvre d'analyse de traces et au travail en salle blanche.


Télécharger ppt "La maîtrise de la contamination chimique en salle blanche La trace et le risque de contamination R. Losno et J.P. Quisefit."

Présentations similaires


Annonces Google