La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Collocations. Lexique et syntaxe n On sépare habituellement le lexique de la syntaxe n La syntaxe représenterait un ensemble de règles dans lesquelles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Collocations. Lexique et syntaxe n On sépare habituellement le lexique de la syntaxe n La syntaxe représenterait un ensemble de règles dans lesquelles."— Transcription de la présentation:

1 Collocations

2 Lexique et syntaxe n On sépare habituellement le lexique de la syntaxe n La syntaxe représenterait un ensemble de règles dans lesquelles viennent sinsérer les éléments du lexique n Les grammaires nont, pendant longtemps, pas noté que certaines structures accompagnant des éléments du lexique, ne sont possibles que pour certains sens.

3 Syntaxe vs idiomes n Voir la langue comme un ensemble de règles dans lesquelles viennent sinsérer des éléments libres, à savoir, le lexique, oblige à séparer lidiomaticité du langage des structures syntaxiques n => on parlera des idiomes, collocations, phraséologismes, comme étant totalement séparés de la syntaxe

4 Syntaxe libre vs idiomes, phraséologie n Verbe prendre n Max prend la main de Léa n Jai pris un moment pour le lire n Il sest pris un gadin n Je me suis pris une de ces claques n La France a pris linitiative n Jai pris les clefs sur la table

5 Donc La majorité des textes est composée de mots communs entrant dans des structures communes. La plupart des mots habituels nont pas un sens séparé, ou des sens séparés, mais font partie dun ensemble de structures complexes, multi-unités qui composent le texte

6 « you shall judge a word by the company it keeps » Firth (1957): létude du sens par la collocation permet une approche formelle et contextuelle du sens qui soppose à une approche conceptuelle. Par exemple, lun des sens de de nuit est le fait quil entre en collocation avec noire ou dencre

7 Collocats de « nuit » ds Leipzig voisins de droite significatifs de nuit: de, ( ), dernière,., du, tombée, précédente, tombante, à, dans, tombe, blanche, suivante, et, noire, passée, consécutive, venue, pour, précédant, étoilée, prochaine, gravement, polaire, entière, dehors, agitée, sans, tombait, », avec, parisienne, sur, chez de,dernière.dutombée précédentetombanteàdanstombe blanchesuivanteetnoirepassée consécutivevenuepourprécédant étoiléeprochainegravementpolaire entièredehorsagitéesanstombait »avecparisiennesurchez de,dernière.dutombée précédentetombanteàdanstombe blanchesuivanteetnoirepassée consécutivevenuepourprécédant étoiléeprochainegravementpolaire entièredehorsagitéesanstombait »avecparisiennesurchez

8 « Collocations »: définition textuelle Sinclair 1991: Collocation is the occurrence of two or more words within a short space of each other in a text Un élément entre en collocation avec un autre sil se trouve près du premier dans le texte (pas forcément accolé au premier) Ex. patient / doctor dans BNC academic => Vu dans le contexte de la linéarité du langage

9 Patient: Leipzig corpus français cooccurrences significatives de patient: médecin ( ), traitement ( ), le ( ), soins ( ), du ( ), médical ( ), un ( ), être ( ), charge ( ), thérapeutique ( ), hôpital ( ), maladie ( ), praticien ( ), santé ( ), prise ( ), médecins ( ) médecintraitementlesoins dumédicalunêtrechargethérapeutique hôpitalmaladie praticiensanté prisemédecinsmédecintraitementlesoins dumédicalunêtrechargethérapeutique hôpitalmaladie praticiensanté prisemédecins

10 Définition psychologique Leech 1974: Collocative meaning of a word consists of the associations a word acquires on account of the meanings of words which tend to occur in its environment Cela fait partie de la compétence de communication du locuteur natif de savoir quelles sont les collocations normales et celles qui sont inhabituelles selon la situation => Le sens dépend du contexte

11 ex Faire tablevin à température raseambiante On annonce une forte dépression sur la France Il souffre de dépression nerveuse

12 fumer cooccurrences significatives de fumer: interdiction, lieux, publics, arrêter, fumeurs, interdit, restaurants, tabac, cigarette, dans, boire ( ), bars, de), cigarettes, les, cafés, vigueur, manger, cesser, 1 er, tabagisme, interdisant, interdire, loi, totale, discothèques, fumeur, cigare, janvier, établissements, pipe, non-fumeurs, buralistes fumerinterdictionlieuxpublics arrêterfumeursinterditrestaurants tabaccigarettedansboire barsdecigaretteslescafésvigueurmangercesser1 ertabagisme interdisantinterdireloitotale discothèquesfumeurcigarejanvier établissementspipenon-fumeurs buralistes fumerinterdictionlieuxpublics arrêterfumeursinterditrestaurants tabaccigarettedansboire barsdecigaretteslescafésvigueurmangercesser1 ertabagisme interdisantinterdireloitotale discothèquesfumeurcigarejanvier établissementspipenon-fumeurs buralistes

13 manger cooccurrences significatives de manger: boire, salle, à, dormir, cuisine, viande, repas, faim, on, nourriture, pain, salon, légumes, restaurant, fumer, fruits, table, ne, et, quoi, aliments, je, chambres, coucher, pas, ils, il, cheminée,,, aller, midi, pour, ou, sainement, bien, laver, lui, rien, poulet, sans, faire, gens, se, plats, plaisir, terrasse mangerboiresalleàdormir cuisinevianderepasfaimon nourriturepainsalonlégumes restaurantfumerfruitstableneetquoialimentsjechambrescoucherpasilsilcheminée,allermidi pourousainementbienlaverlui rienpouletsansfairegensse platsplaisirterrasse mangerboiresalleàdormir cuisinevianderepasfaimon nourriturepainsalonlégumes restaurantfumerfruitstableneetquoialimentsjechambrescoucherpasilsilcheminée,allermidi pourousainementbienlaverlui rienpouletsansfairegensse platsplaisirterrasse

14 Définition statistique n Hoey 1991: Collocation has long been the name given to the relationship of a lexical item with items that appear with greater than random probability in its (textual) context

15 Mots ou structures Habituellement, collocation signifie co- occurrence de deux mots. On peut étendre lidée de co-occurrence à des structures de niveaux plus élevé, comme par exemple, la co-occurrence dun mot avec un syntagme, ou dans des structures verbales

16 Collocats adjectivaux de effect terriblecalmingstrangeunsettlingsoothing EFFECT en fiction important significant likely social legal EFFECT en anglais académique

17 Effect en climatologie and it also has an important climatic effect in removing excess helium he, he erm had got this tremendously important erm effect one of the most important effects in low temperature physics, an active and important port, yet the overall effect was charming so on. It is important to the final effect that, whatever the mixture so on. It is important to the final effect that, whatever the mixture worthwhile and important debate on the nature and effect of. worthwhile and important debate on the nature and effect of. game and most important of all how it will effect fans is burning outer leaves are very important for the effect of the painting, outer leaves are very important for the effect of the painting, It's important to understand the effect that water hardness can It's important to understand the effect that water hardness can pounds. More important is the effect that dropping duty frees may

18 Effect en fiction Fiction study (he is a doctor) and it has had a terrible effect on me. I Fanny. Whatever the reason, the effect was terrible. He The results of this mistake have a terrible effect on his whole and a bottle of rum! The effect on the pirates was terrible to. lacy bra straps spoilt the effect. "Terrible. Come here." With of his long ordeal has dearly had a terrible effect on him. apart in a terrible dissolution. As the effect of the acid slowly had a terrible effect on the hunt territory. We have a long narrow

19 Phraséologie Il en va de même pour la phraséologie. Longtemps séparée de la syntaxe, la phraséologie aujourdhui ne représente plus un phénomène à part, mais bien létude des collocations au sens large. Lapproche définie en linguistique de corpus a permis létude de lidiomaticité du langage dans un cadre structure/sens

20 Collocation et situation de communication n La situation de communication est en relation avec le genre, le type, le style des textes (texte pris au sens large) n Le lien étroit entre la définition textuelle et la définition psychologique des collocations permet au locuteur de déterminer si, dans une situation donnée, une collocation est normale ou inhabituelle

21 Bizarre? n ?Forte dépression n un net réchauffement dû à une forte dépression de secteur ouest est venue tout faire fondre en 72h n ?Lumière noire n Les détecteurs de faux billets de banque utilisent une petite lampe produisant de la lumière noire.

22 Magma n magma chamber magma column n magma composition n magma conduit n magma cooling n magma degassing shallow double magma chamber spherical (Adj N) magma degasses magma cools (N V)

23 Collocation et situation de communication n Initiative Initiative n => dépend des journaux que lon y met

24 Normes De manière générale, les normes sexploitent pour créer des effets de style. On distingue 4 cas de figure: n Collocations normales+grammaire normale n Collocations inhabituelles+grammaire normale n Collocations normales+grammaire inhabituelle n Collocations inhabituelles+grammaire inhabituelle

25 Organisation du texte Les collocations représentent lun des deux principes qui peuvent présider à lorganisation du texte: n Le principe de collocation ou idiomatique n Le principe du libre choix ou choix ouvert

26 Principe du libre choix (Sinclair 91) Dans cette approche, le texte est vu comme le résultat dune succession de choix très complexes opérés simultanément à différents niveaux. Toutes les grammaires sont construites sur ce principe. Une représentation en arbre permet de montrer quà chaque nœud a lieu un choix.

27 Principe de collocation (1/3)(ibid.) Le principe du libre-choix ne suffit pas à expliquer le fait que les mots ne sont pas choisis au hasard. Lorganisation du monde explique une partie des choix: lorsque dans le monde, on trouve des éléments qui vont ensemble, il nest pas étonnant de les retrouver ensemble dans la langue (attraper)

28 Collocation (2/3): attraper - Regarde, Arthur a attrapé la souris. - Ah oui, il ne risque pas de labîmer? N 0 attrapper N 1, N 1 =: N en mouvement - humain, animal, objet en mvmt, ballon, etc - Sens métaphorique? - N 0 abîmer N1, N 1 =: N objet détériorable?

29 Principe de collocation (3/3) Le registre (qui est un choix social) permet aussi de restreindre les choix. Le principe de collocation ou principe idiomatique met à disposition du locuteur un ensemble de groupes de mots prédéfinis. = phraséologie Idiomes, jargon, expressions figées, etc..

30 Illustration On peut voir le principe idiomatique comme représentant le choix simultané de deux mots comme « par exemple ». Cependant, ce principe se constate de manière plus étendue à travers le langage. On constate des variations dans certains « préfabriqués »: (dans les exemples suivants, les éléments pouvant varier sont en gras)

31 Les préfabriqués de la langue… n Il était une fois n Aujourdhui, autrefois = avant-hier = le lendemain, peu à peu, bleu roi, vert pomme n Il ne faut pas vendre la peau de lours avant de lavoir tué n Prendre le taureau par les cornes, des vessies pour des lanternes, les enfants du bon dieu pour des canards sauvages, donner du fil à retordre à qqun n Prendre une douche, émettre une hypothèse n Se présenter aux élections présidentielles

32 Fréquences dans les composants des collocations (Sinclair 91) Lorsque deux mots entrent en collocation et que chacun a des fréquences dapparition différentes dans les textes, il y a une conséquence sur linterprétation de la collocation. Si un mot a est deux fois plus fréquent quun mot b, alors leurs apparitions conjointes sont deux fois plus importantes pour b que pour a.

33 Exemple Il est arrivé à lheure à est beaucoup plus fréquent que heure. Donc, la collocation à lheure est beaucoup plus importante, statistiquement, pour heure que pour à. => On peut compter les collocations de à ou celles de heure. Si on compte les collocations de à, elles nauront pas la même valeur que les collocations de heure.

34 Deux points de vue (Sinclair 91) n Collocations « descendantes » (downward collocations) : lorsque le mot le plus fréquent a est le nœud et le mot le moins fréquent b est le collocat. May bring it back into fashion Ici back (le nœud) est plus fréquent (lorsquil est analysé seul) que bring

35 Upward collocations n Collocations « montantes » : lorsque le mot le moins fréquent a est le nœud et le mot le plus fréquent b est le collocat. It really was like being back at school Ici, le mot at est plus fréquent (isolément) que back

36 Exemple (Sinclair 91) Upward collocates: collocats qui ont une fréquence plus élevée dans le texte (corpus) que back Downward collocates: collocats qui ont une fréquence moins élevée que back

37 Collocats plus fréquents que back n Prépositions, adverbes, conjonctions: At, from, into, now, on… when our parents came back from Paris n Pronoms: Her, him, me, she, them, we It would be nice to have them back n Pron. Poss: her, his, my, I ran back to my cabin n Verbe: get, got Now I must get back to work

38 Collocats moins fréquents que back n Verbes: arrive, bring, climbed, come, cut, rocking, steps, waved, etc… They had come back to England n Prépositions: along, behind, onto, past… Walked back toward the house n Adverbes: again, forth, further… If you look further back in my files n Adjectif: normal : get backto normal n Noms: camp, flat, garden, home, hotel, … Stepping outside the back door

39 Exemples additionnels de verbes You arrive back on the Tuesday We climbed back up on the stepladder It possibly dates back to the war I flew back home in a light aircraft Dont try to hold her back Shall I put it back in the box for you?

40 Autres catégories Hands held behind his back : préposition Rock us gently back and forth : adverbe n Noms I crawled back to camp Ill drive you back to your flat The back streets of Glascow He leaned back in his chair On his way back to the apartment Go back to bed He gestured back over his shoulder

41 Interprétation Collocations « montantes » (le collocat est plus fréquent que le nœud): les mots représentent des éléments de structures grammaticales => informations issues dobservations statistiques sur les structures grammaticales

42 Interprétation 2 Collocations « descendantes » : le collocat est moins fréquent que le nœud: indiquent plutôt une analyse sémantique du mot (cf. exemples)

43 Une certaine rigidité? On constate donc une certaine rigidité de toute structure phraséologique dans laquelle entrent ces collocations. La phraséologie a des incidences certaines sur le sens: les deux exemples ci-dessous sont aussi fréquents lun que lautre: Flat on her back vs back to her flat!


Télécharger ppt "Collocations. Lexique et syntaxe n On sépare habituellement le lexique de la syntaxe n La syntaxe représenterait un ensemble de règles dans lesquelles."

Présentations similaires


Annonces Google