La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Apprendre à enseigner en ligne: réflexions sur une expérience franco-australienne. Christine Develotte, Maria Agrafioti ENS LSH Lyon, ICAR UMR 5191.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Apprendre à enseigner en ligne: réflexions sur une expérience franco-australienne. Christine Develotte, Maria Agrafioti ENS LSH Lyon, ICAR UMR 5191."— Transcription de la présentation:

1 1 Apprendre à enseigner en ligne: réflexions sur une expérience franco-australienne. Christine Develotte, Maria Agrafioti ENS LSH Lyon, ICAR UMR 5191

2 2 Le dispositif Université de Besançon Université de Sydney Université de Melbourne Le projet « Le français en (1ère) ligne » ( ) Formation de futurs enseignants de FLE à lenseignement en ligne

3 3 Pour plus dinformations :

4 4 Plan de la présentation 1. PRÉSENTATION DU DISPOSITIF GLOBAL Phase 1: la création dactivités multimédias en ligne Phase 2: le suivi pédagogique en ligne Acteurs Rôles 2. COMPTE RENDU DE LEXPERIMENTATION sur le plan socio-cognitif sur le plan socio-affectif Point de vue des acteurs Questions posées en vue de lamélioration du dispositif Pistes de réflexion didactiques sur lenseignement en ligne

5 5 Corpus et méthodologie 1. DONNÉES: Interactions en ligne dans les deux forums QuickPlace Représentations des acteurs Bilan du projet avec les étudiants de maîtrise FLE Entretien du professeur australien Questionnaire rempli par le professeur français 2. MÉTHODOLOGIE: Analyse des représentations concernant le dispositif Repérage des points positifs Repérage de 4 aspects du dispositif à améliorer

6 6 Les acteurs (à Besançon) un professeur français de TICE 16 étudiants de maîtrise FLE Le contenu pédagogique en ligne Formation présentielle aux TICE: consignes Création en binôme dactivités multimédias Évaluation

7 7 Les acteurs (en Australie) 2 professeurs australiens 2 groupes dapprenants australiens Le dispositif en ligne Intégration du dispositif dans leur programme Suggestions damélioration du dispositif en ligne Programme du cours de FLE Création dactivités pédagogiques pour un public précis

8 8 Semestre 1: communication apprentis- professeurs/formateurs et création dactivités multimédias Le contenu pédagogique en ligne Les apprentis-professeurs de Besançon Les professeurs australiens Forum Quick-Place Propositions dactivités pédagogiques Suggestions damélioration

9 9 Semestre 1 (suite) Pour voir les réalisations :http://qpufc.univ-fcomte.fr/sydneyhttp://qpufc.univ-fcomte.fr/sydney

10 10 La formation présentielle aux TICE La consigne du professeur français: Activités à concevoir : riches en éléments linguistiques et socio-culturels incitant à la communication « Réaliser des tâches ouvertes »

11 11 Stratégies dintégration des activités multimédias Double mouvement dadaptation (assimilation / accommodation) : 1.Activités conçues par les étudiants français en fonction des programmes des professeurs australiens 2.Les professeurs australiens ont adapté leurs programmes aux activités conçues par les étudiants français

12 12 « Bon, je suppose que cest pas évident pour des étudiants de maîtrise de FLE de capter du premier coup la structure dun programme […] les choix didactiques que lon fait au niveau des programmes. Jai essayé de rendre les choses le plus clair possible […]. Jai assisté à leur présentation de projet mais je pense que pour eux, ça aurait été plus intéressant si moi javais pu leur expliquer de vive voix […] si javais pu leur donner un feed-back de façon plus régulière sur les activités ». En fonction des représentations quil se fait des étudiants de Besançon. 1. Adaptation des activités au programme du cours australien Les conseils donnés en amont par lenseignant australien Les conseils donnés en amont par lenseignant australien

13 13 « […] en travaillant avec les bisontins quand je les ai vus, […] et lors des échanges de mails, javais bien expliqué quil fallait dans la préparation de leurs activités, quils fassent référence à ce que les étudiants devaient faire par ailleurs dans le cours […] Ils (les apprenants) voient que le projet, cest pas en dehors du cours […] les Français, je pense, nont aucune idée de ce que cest quun étudiant australien. Enfin, ils ne se rendent pas bien compte du profil de nos étudiants parce que cest différent […] il faut vraiment bien connaître le public détudiants pour pouvoir au niveau des consignes par exemple, clarifier un certain nombre de choses […] ». En fonction des représentations quil se fait de ses étudiants australiens. Adaptation des activités au programme du cours australien Les conseils donnés en amont par lenseignant australien Les conseils donnés en amont par lenseignant australien

14 14 […] pour moi, mon souci était darriver à présenter mon programme et de faire comprendre aux gens ce sur quoi on travaillait dans le programme […]. Et de leur dire quil y avait un certain nombre de thèmes que je peux intégrer dans mon cours. Bon, il y a eu un échange de mails, jai affiché mon programme, jai affiché les textes sur lesquels on travaillait, je leur ai expliqué comment on travaillait […]. En fonction des représentations quil se fait de son programme de cours 1. Adaptation des activités au programme du cours australien Les conseils donnés en amont par lenseignant australien Les conseils donnés en amont par lenseignant australien

15 15 « Si on les forme comme futurs enseignants de FLE, il y a une approche pédagogique à ce que tu peux leur apporter ». En fonction du rôle de formateur quil assume. 1. Adaptation des activités au programme du cours australien Les conseils donnés en amont par lenseignant australien Les conseils donnés en amont par lenseignant australien

16 16 « javais envie de faire ça au niveau de mon programme. Mais cétait compliqué parce que mon programme, il est bien établi […]. Il a fallu […] que je change le programme en fonction de ce qui était proposé […]. Ce que je voulais éviter cest quil y ait une composante […] qui nait aucun rapport avec ce que lon faisait en cours […]. Jai commencé à voir ce que proposaient les gens de Besançon et jai commencé à avoir peur un peu parce que je ne voulais pas faire nimporte quoi et des trucs superficiels […] ». Articuler les thèmes avec la progression pédagogique pour lannée prévue 2. Adaptation du programme aux activités proposées par les étudiants français Les difficultés pour lenseignant australien

17 17 « Jai essayé de réfléchir à comment je pouvais intégrer les activités que les Bisontins pouvaient proposer à mon cours […] il a fallu que je change tout mon programme à ce niveau-là. Cest-à-dire quil a fallu que je retrouve des dossiers, des séries darticles […] il fallait quils aient (les apprenants australiens) pour thème des choses qui soient proches des thèmes sur lesquels ils (les apprenants australiens) avaient travaillé […] il a fallu que je repense ça, que je retrouve ça, que je retrouve une idée qui colle avec ça ». Trouver de nouveaux thèmes liés à ceux proposés par les étudiants français 2. Adaptation du programme aux activités proposées par les étudiants français Les difficultés pour lenseignant australien

18 18 « […] en plus le problème, cest que la moitié de la classe faisait un thème et lautre moitié un autre. Donc, pour moi, il a fallu travailler sur deux idées en parallèle […] ». Travailler sur deux thèmes à la fois 2. Adaptation du programme aux activités proposées par les étudiants français Les difficultés pour lenseignant australien Les difficultés pour lenseignant australien

19 19 La formation technico-pédagogique en ligne REPRÉSENTATIONS SUR SES APPRENANTS CONTEXTE SOCIAL INTERACTIONS HUMAINES AIDES HYPERTEXTUELLES Exemples damélioration par le professeur australien des propositions pédagogiques bisontines

20 20 La formation technico-pédagogique en ligne 1. CONTEXTE SOCIAL « […] c'est bien de donner un contexte, une situation de départ explicitée dans laquelle va s'insérer le message. Contextualiser les messages […] ». Exemples damélioration par le professeur australien des propositions pédagogiques bisontines

21 21 La formation technico-pédagogique en ligne 2. REPRÉSENTATIONS SUR SES APPRENANTS « Il s'agit à leur (les apprenants australiens) stade d'un exercice de sensibilisation…le texte, il est […] vraiment lié à ce qu'ils ont appris, et pour certains ce qu'ils font dans un cours de culture populaire ». Exemples damélioration par le professeur australien des propositions pédagogiques bisontines

22 22 La formation technico-pédagogique en ligne 3. AIDES HYPERTEXTYELLES « Qu'est-ce que les étudiants auront comme "aide" pour pouvoir traduire ces messages ? […] il devrait y avoir de brèves questions de compréhension globale puis dans un deuxième temps, […] pensez peut-être à une transcription écrite […] ». Exemples damélioration par le professeur australien des propositions pédagogiques bisontines

23 23 La formation technico-pédagogique en ligne 4. INTERACTIONS HUMAINES « Il faudrait que cette activité entre dans un projet de communication avec les étudiants. Elles (les activités) pourront permettre un échange intéressant à travers les messages à poster ». Exemples damélioration par le professeur australien des propositions pédagogiques bisontines

24 24 Semestre 2: communication apprentis professeurs- apprenants australiens Le contenu pédagogique en ligne Les apprentis-professeurs de Besançon Les apprenants australiens Forum Quick-Place Évaluation Productions écrites-orales Suivi pédagogique: échanges pédagogiques et interpersonnels

25 25 Semestre 2 (suite) Pour voir les réalisations :

26 26 Le suivi pédagogique des activités multimédias A.« Inventez un dialogue SMS (100 caractères au maximum par message) entre Julien et son amie en vous aidant des dictionnaires SMS en ligne ». B. Emilie: Kestufé? T ou? Je TATAN depui 25mn! J espere ke tu va bi1… car on doit doné 1 10cur a 5mn. Julien: té-toi! Ma voiture e tombé en pan e G TATAN 4 2paneuz 2 médé. Tu pe doné le 10curs tt seul. G te verai en class a+. » C.« Bravo pour ton dialogue SMS! » Le tutorat en ligne des futurs enseignants sest réalisé à deux niveaux: professionnel échange ternaire: A. consignes données par le tuteur B. contribution des étudiants en réponse C. réaction (feed-back) du tuteur.

27 27 Le suivi pédagogique des activités multimédias (suite) Le tutorat en ligne des futurs enseignants sest réalisé à deux niveaux: personnel échange binaire au niveau personnel et socioculturel A. question du tuteur ou de lapprenant B. réponse de lapprenant ou du tuteur A.Tuteur : « Est-ce que vous avez déjà vu un requin? » B.Apprenant: « Je sais que tu ne me crois pas mais j'ai vu un requin quand j'avait 8 ans et j'ai nagé à la plage. »

28 28 Représentations concernant la formation Apprentissage situé Laspect pratique Laspect réel Laspect interculturel - « cétait pratique » - « cétait réel » - « cétait intéressant sur le plan interculturel, du fait de léloignement de lAustralie » - « on a beaucoup appris en termes de multimédia » - « cela nous a rendues capables dintégrer le multimédia dans lenseignement du FLE, pour notre vie professionnelle future » Point de vue des étudiants de Maîtrise FLE

29 29 Représentations concernant la formation Apprentissage situé Laspect pratique Laspect réel Laspect interculturel Point de vue personnel du professeur français concernant ses étudiants français « Ils ont appris à manipuler Internet, surtout à des fins de communication, ils savent maintenant, je crois, ce quon peut faire avec le multimédia ».

30 30 Représentations concernant la formation Apprentissage situé Laspect pratique Laspect réel Laspect interculturel Point de vue personnel du professeur australien - « Du point de vue du prof-prof, moi, ça ma permis de développer un certain nombre de petites compétences, prise de contact avec la plateforme QP, prise de conscience dun certain nombre de problèmes liés justement à un projet comme ça […] ». - « La session avec MSN, tout ce qui est gestion de logistique, dorganisation et tout ça, cest bien, je pense que jai appris pas mal de trucs là-dessus ».

31 31 Représentations concernant la formation Apprentissage situé Laspect pratique Laspect réel Laspect interculturel -« […] et en fait lhistoire des thèmes a permis à mes étudiants de développer […] une connaissance de la culture française mais en même temps dacquérir du vocabulaire, des expressions, de lire des choses sur des sujets précis […] sur lesquels on travaillait au niveau du programme […]. - « ça a renforcé le thème dune façon plus vivante […] ça a renforcé en utilisant du multimédia […] Jai le sentiment quon arrive à un meilleur niveau cette année […] ça a contribué à renforcer la dynamique de classe ». Point de vue du professeur australien concernant ses étudiants

32 32 Dimensions socio-affectives: point de vue des apprentis-professeurs à deux niveaux PROFESSIONNELPERSONNEL « on était fières de nos réalisations du premier semestre ». « la communication avec les Australiens était sympa, cétait un peu comme des « pen pals ». (dautres – très minoritaires - disent par contre ne pas avoir voulu faire de « copinage »).

33 33 Dimensions socio-affectives: point de vue du professeur français « Pour certains, ils ont eu des contacts socio-affectifs avec les Australiens, mais je crois que cest resté en deçà de ce quon pouvait espérer ». Point de vue sur les relations entre étudiants français et apprenants australiens

34 34 Dimensions socio-affectives: point de vue du professeur australien Point de vue personnel « Cétait vraiment une bonne expérience à différents points de vue et à plusieurs niveaux. Jai le sentiment que dans lensemble, les étudiants ont bien apprécié. Moi, jai eu beaucoup de commentaires positifs sur le projet de la part des étudiants…Jai senti que les étudiants étaient relativement enthousiastes ».

35 35 Dimensions socio-affectives: point de vue du professeur australien « Et cest marrant parce que par exemple, quand les bisontins répondaient pas ou mettaient du temps, mes étudiants disaient Oh, ils nous aiment pas ou Oh, ils nous répondent pas ! Ils sont longs à répondre ! Donc ça montre que […] vraiment quil y a quelque chose, ils avaient envie quil se passe quelque chose ». Point de vue sur les relations entre étudiants français et apprenants australiens

36 36 Quelle gestion temporelle? Plus de temps pour la formation des futurs enseignants et le suivi pédagogique 1. Certains futurs enseignants auraient voulu avoir plus dheures de formation technologique au premier semestre (en dehors du TD du mercredi 14-16h). 2. Pour le tutorat des apprenants, certains ont eu du mal à tenir le rythme et ont parfois tardé à répondre, parce quils avaient trop de travail par ailleurs.

37 37 Quelle gestion temporelle? Pour le formateur australien : un projet chronophage « Cest que ça ma pris beaucoup plus de temps que je ne pensais […] cest vrai que ça ma pris énormément de temps ». « Il y a eu des moments de panique […] on narrivait pas à télécharger sur les ordinateurs ».

38 38 Quel apport correctif? Consigne du professeur australien « Evitons les corrections directes (orthographe, syntaxe) afin de donner la priorité à laspect communication, mais nous pouvons penser à des stratégies de correction indirectes ».

39 39 Quel apport correctif? Attentes des apprenants australiens « […] ce qui est amusant, cest de voir la réaction de mes étudiants […] jai trouvé que mes étudiants demandaient plus, voulaient quon les corrige davantage, quon leur dise davantage ce qui nallait pas, etc. » Professeur australien:

40 40 Quel type de réponse apporter? Frustration pour les apprentis-professeurs 1. Certains pensaient que le professeur australien avait raison et que limportant était que les étudiants produisent, communiquent. 2. Certains pensaient que cela pouvait être négocié au cas par cas. 3. Dautres ne savaient pas trop choisir les erreurs à corriger

41 41 Quel type de réponse apporter? (suite) A.Apprenant: Merci pour ton réponse… il n'y a pas souvent des accidents, peut-tete 4-5 pendant l'été. J'aime le film d'amerique du style 'legally blonde' … En effet ce n'est pas le style de film qui m'interesse mais les acteurs, dans ce case, Resse Witherspoon et Hugh Jackman. Je n'ai pas vu beaucoup de films francaise B. Tuteur: « Ta réponse nous fait plaisir […] Peut-être quon ira dans le sud cet été (juillet/août).Mis à part les films américains est-ce que vous avez des films australiens cultes qui ont remporté un grand succès ? [...] il a joué dans de nombreux films français ». 4. Certains ont découvert des outils pouvant servir à la correction comme la fonction « Commentaires » de Word ou ont eu recours à la correction indirecte.

42 42 Comment susciter une communication vivante? « la communication nétait pas assez interactive, ce qui est sans doute dû à la structure « tâches / production / feedback » qui avait été induite par le dispositif ». « il était plus facile dans une situation de chat de reprendre discrètement les erreurs (en reformulant avec la phrase juste) … même certains Australiens faisaient ça spontanément (auto- correction) ». Point de vue des apprentis-professeurs

43 43 Comment susciter une communication vivante? « […] la présentation de Qui est qui, ça peut être utile mais cest pas suffisant. A mon avis, il faudrait une rencontre sur MSN avec une activité ou de part et dautre, ils doivent découvrir un certain nombre dinformations sur les gens […]. Oui, MSN, cétait un bon truc ! Je pense quil faudrait le faire plus tôt ». « Pour renforcer les interactions et les personnaliser, il faudrait […] prendre des rendez-vous avec le tuteur pour parler, discuter. Je pense que ça va renforcer le caractère plus personnel des interactions ». Point de vue du professeur australien

44 44 Comment susciter une communication vivante? Point de vue du professeur australien Laisser plus dautonomie aux apprenants: « si on les laisse gérer en partie linteraction ou le chat, ils sinvestissent plus, ne serait-ce que pour discuter avec leur tuteur de quand ils doivent être en ligne ».

45 45 Comment susciter une communication vivante? « On pourrait essayer, une année, de ne mettre en place que cette phase (de communication), sans création préalable de modules multimédias, afin de voir si des échanges plus improvisés ne seraient pas finalement plus authentiques et plus interactifs […] ». Point de vue du professeur français

46 46 Conclusion Pistes de réflexion didactiques Trouver un meilleur équilibre entre linteraction communicative et lapport correctif Assurer la pérennité du dispositif de communication pédagogique Étudier les interactions en ligne pour comprendre comment se construit le savoir auprès des différents acteurs.


Télécharger ppt "1 Apprendre à enseigner en ligne: réflexions sur une expérience franco-australienne. Christine Develotte, Maria Agrafioti ENS LSH Lyon, ICAR UMR 5191."

Présentations similaires


Annonces Google