La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PARAPHOLOGIE Les signatures des commissaires aux dénombrements des feux bourguignons (XIV e -XVI e siècle) Une expertise de Claude JEAY, Conservateur du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PARAPHOLOGIE Les signatures des commissaires aux dénombrements des feux bourguignons (XIV e -XVI e siècle) Une expertise de Claude JEAY, Conservateur du."— Transcription de la présentation:

1 PARAPHOLOGIE Les signatures des commissaires aux dénombrements des feux bourguignons (XIV e -XVI e siècle) Une expertise de Claude JEAY, Conservateur du Patrimoine Pour une histoire de la signature : du sceau à la signature, histoire des signes de validation en France (XIIIe-XVIe siècle), Thèse de lEcole Nationale des Chartes, Paris, 2000 Présentation :

2 PARAPHOLOGIE SIGNATURE DES COMMISSAIRES Cherches des feux dAuxonne – 1490 (ADCO B 11523) Estimation des biens des étrangers de DIJON – 1453 (ADCO B 11588) Cherches des feux du Chalonnais – 1470 (ADCO B 11553) Pour une histoire sociale de la maîtrise de lécrit Pour une histoire des technique administratives, des moyens de lidentification et de la validation Pour une histoire culturelle des modes, des identités collectives et personnelles, de la personnalité Enregistrement des variations dans la maîtrise du trait & dans les formes

3 Pour tous une bonne maîtrise de lécrit : cursivité du trait et liaison experte entre les lettres impliquant rapidité et précision du geste 1 – la plus sobre est celle dOdot Monot conseiller ducal et clerc auditeur des comptes à Beaune qui na ajouté à son nom que les lettre nt pour notaire ou notarius 2 – idem pour Richard Thibeau qui na ajouté, comme ornement très cursif aussi bien que comme identification professionnelle la lettre n 3.4 et 5 - des paraphes plus complexes pour Odot le Bediet, receveur des fortifications de la ville de Dijon, Moingin la Corne, échevin de Dijon, Jean Rabustel, procureur de la dite ville : ils ont ajouté des boucles et des losanges formant un PARAPHE-GRILLE. Cest une mode qui apparaît sous Charles VII ( ) en chancellerie royale et qui se répand chez tous les officiers royaux en quelques décennies DIJON – 1453 (ADCO B 11588)

4 Chalonnais – 1470 (ADCO B 11553) Contraste saisissant entre 3 et 4 maîtrisant parfaitement le paraphe grille et 1 et 2 aux traits plus cursifs et moins réguliers, ornées de surcroît de paraphes EN MANIERE DENCADREMENT dont le style est alors ancien : les traits sommitaux et/ou de fond, scandés et arrêtés de boucles faisaient fureur sous Charles V et Charles VI. Cet usage différencié est corrélé aux « états » de ces différents personnages : 1 est licencié en droit canon, chanoine-civil et trésorier de St Vivant de Chalon 2 est chevalier, Seigneur de Mypon (visiblement moins habile que les autres au maniement de la plume) 3 est échevin de Chalon et 4 clerc notaire juré du duc, des professionnels de lécriture dans la sphère dEtat

5 Auxonne – 1490 (ADCO B 11523) Même contraste : 1 - tracé approximatif de grandes lettres et paraphe encadré, daté dune à deux générations, pour Claude seigneur de Brancion 2 & 3 - signatures très maîtrisées, complexes et dans lair du temps pour Philippe Geoffroy, prêtre chorial prébendier de léglise de Chalon et pour Huguenin Druet, notaire royal.


Télécharger ppt "PARAPHOLOGIE Les signatures des commissaires aux dénombrements des feux bourguignons (XIV e -XVI e siècle) Une expertise de Claude JEAY, Conservateur du."

Présentations similaires


Annonces Google