La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pierre Martin et Christian Trudeau Chaire détudes politiques et économiques américaines (CÉPÉA) Centre détudes et de recherches internationales (CÉRIUM)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pierre Martin et Christian Trudeau Chaire détudes politiques et économiques américaines (CÉPÉA) Centre détudes et de recherches internationales (CÉRIUM)"— Transcription de la présentation:

1 Pierre Martin et Christian Trudeau Chaire détudes politiques et économiques américaines (CÉPÉA) Centre détudes et de recherches internationales (CÉRIUM) Université de Montréal Les réactions aux délocalisations dans les États américains Christian Trudeau est candidat au doctorat en sciences économiques à lUniversité de Montréal et membre étudiant de la CÉPÉA Pierre Martin est professeur agrégé de science politique à lUniversité de Montréal et directeur de la CÉPÉA Colloque « Le Québec face au géant chinois : tendances, témoignages, stratégies » organisé par le CÉRIUM et HEC-Montréal Amphithéâtre IBM, HEC-Montréal, 17 mars 2006

2 Les réactions aux délocalisations dans les États américains Quel est le problème? Quel est limpact sur lemploi? Quel est limpact politique? Que peuvent faire les gouvernements? Qui fait quoi? Pourquoi ce protectionnisme anti-délocalisation? Quels effets peuvent avoir ces réponses? Que faut-il retenir?

3 Quel est le problème? « Outsourcing is just another way of doing international trade », Gregory Mankiw, conseiller économique de George Bush (fév. 2004) La mondialisation affecte depuis longtemps lemploi manufacturier Récemment : elle rend vulnérables les emplois dans les services et dans les fonctions de gestion des entreprises

4 Quel est le problème? Au début : les emplois délocalisés étaient surtout des emplois peu spécialisés Maintenant : certains emplois pouvant être délocalisés sont hautement spécialisés "There is no job that is America's God-given right anymore," Carly Fiorina, PDG, Hewlett-Packard (janvier 2004) En janvier 2005, Carly Fiorina est congédiée…

5 Quel est limpact sur lemploi? Emplois affectés (OCDE) 23,6 millions 18,1% > Emplois menacés (McKinsey) 11,8 millions 9,1% > Emplois déplacés (Forrester) 3,3 millions (220k/an) > Emplois déplacés (McKinsey) (42k/an) Source: Christian Trudeau et Pierre Martin, « Limpact des délocalisations sur lemploi dans les services : estimations préliminaires pour le Québec, le Canada et les États-Unis » Notes & Analyses # 11, Chaire détudes politiques et économiques américaines, Université de Montréal, mars 2006.

6 Autres impacts potentiels Impact positif semblable au commerce selon la théorie économique –Mais certains économistes craignent une pression à la baisse sur les salaires –Dautres craignent la perte du leadership technologique des États-Unis Certains économistes craignent une augmentation des écarts de revenus –Mais cet impact est mineur comparé à la technologie Craintes concernant la sécurité et la protection des renseignements privés –Peu de données à ce sujet

7 Quel est limpact politique? « Trade Politics as Usual? » Lopinion publique américaine ne craint plus vraiment la mondialisation… …mais il en va tout autrement des délocalisations outre frontière Source: Chicago Council on Foreign Relations, Global Views 2004, p. 40 et 42.

8 Que peuvent faire les gouvernements? Mesures possibles : Lois sur lapprovisionnement public Restrictions aux transferts de données Divulgation de lemplacement Conditions pour programmes publics daide Transparence Taxes propriété intellectuelle \ limites visas

9 Sommaire de lactivité législative À cela, il faut ajouter 11 décrets administratifs des États Lois proposéesLois adoptées Fédéral61 États22411

10 Que fait le gouvernement fédéral? Le gouvernement fédéral a très peu fait Une douzaine de projets de lois en 2005 –Presque tous déposés par des Démocrates –Un seul projet de loi assez mineur adopté au Congrès George Bush soppose aux lois limitant le recours aux délocalisations Serait-il plus populaire en Inde que chez lui?

11 Que font les États? 224 projets de lois présentés, % Redéfinissent les règles dapprovisionnement public pour limiter laccès aux firmes qui effectueraient ces contrats outremer. 13% Restrictions à lenvoi de données outremer. 12% Obligation de divulguer lemplacement dun centre dappel. 6% Restrictions à laccès aux programmes publics daide pour les entreprises qui délocalisent. 5% Imposent aux firmes de prévenir le gouvernement avant de délocaliser des emplois. 12% Autres mesures (études du phénomène)

12 Des exemples? New Jersey (mai 05) : tout travail pour des contrats publics doit être effectué aux États-Unis Indiana (mars 04) : pénalité de 1 à 5% aux offres de services hors-État Tennessee (mai 04) : préférences aux centres dappels et au traitement de données situés aux États-Unis

13 Qui fait quoi? Les projets de lois anti-délocalisations dans les États

14 Qui fait quoi? Lois et décrets anti-délocalisations dans les États

15 Pourquoi ce protectionnisme anti-délocalisation? Léconomie politique des délocalisations se démarque de celle du commerce –Pas deffet de lemploi dans les industries vulnérables –Lemploi dans les industries exportatrices augmente la propension à la résistance Les variables reliées aux facteurs de production sont les plus importantes –La force des syndicats et léducation de base ont des effets importants et constants Alignement en fonction des classes –Effet mixte de léducation collégiale/universitaire (et négatif des emplois liés à lexportation Résistance plus forte dans les régions « high-tech »

16 Quels effets peuvent avoir ces réponses? Mesures contestables au plan juridique –Contre lautorité du fédéral en politique commerciale –Limites au commerce inter-États –Pourraient contredire les traités commerciaux Leffet direct des politiques anti-délocalisation est marginal pour le moment –Sauf peut-être en ce qui concerne le rapport de force entre syndicats et patronat Leffet le plus important pourrait être indirect: –Le débat politique sur les délocalisation pourrait entraîner une recrudescence du protectionnisme… –… mais lenjeu na pas eu de portée en 2004, même pas en Ohio.

17 Implications pour le Canada Le Canada et le Québec sont dans une bonne position pour bénéficier des délocalisations dentreprises américaines –Avantage de coûts de revient pour une main-dœuvre qualifiée –Proximité et sécurité Mais la position favorable du Canada est fragile. Premier risque: –Les facteurs limitant lexpansion des délocalisation dans les pays à faible coût (Chine, Inde, etc.) se transforment à leur avantage Deuxième risque: –Le protectionnisme anti-délocalisations visant les pays émergents pourrait avoir un impact négatif sur le Canada Mesures à prendre –Maintenir et améliorer lavantage lié à lenvironnement daffaires –Améliorer les avantages concurrentiels de la main-dœuvre –Demeurer vigilant et proactif face au protectionnisme américain

18 Pour en savoir plus… Linda Lee, Christian Trudeau et Pierre Martin, Délocalisation outre frontière de lemploi : mise à jour sur lactivité législative aux États-Unis, Notes & Analyses # 7, Chaire détudes politiques et économiques américaines, Septembre Pierre Martin, « Globalization, offshoring, and American trade politics : prospects for Canada-US trade », Options politiques / Policy Options, 26 (février/February 2005), p Pierre Martin, « The Rise of Services Offshoring and its Policy Implications in North America », Canadian Foreign Policy, À paraître Site Web:


Télécharger ppt "Pierre Martin et Christian Trudeau Chaire détudes politiques et économiques américaines (CÉPÉA) Centre détudes et de recherches internationales (CÉRIUM)"

Présentations similaires


Annonces Google