La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Québec face aux pays scandinaves Croissance économique et justice sociale Stéphane Paquin Professeur ENAP Titulaire Chaire de recherche du Canada en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Québec face aux pays scandinaves Croissance économique et justice sociale Stéphane Paquin Professeur ENAP Titulaire Chaire de recherche du Canada en."— Transcription de la présentation:

1 Le Québec face aux pays scandinaves Croissance économique et justice sociale Stéphane Paquin Professeur ENAP Titulaire Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée Avec la Collaboration à la recherche de Pier-Luc Lévesque et Jean-Patrick Brady Doctorants à lENAP et chercheurs boursiers à la Chaire CREPIC

2

3

4

5 Croissance économique

6 Croissance économique : % Finlande 1.84 % Suède 1.51% Danemark États-Unis: 1.66% Canada : 1.38 % France : 1.29% – Québec : 1.30%

7 PIB/H en $ can tc en PPA de 2011 Suède : $ Danemark : $ Finlande $ – Etats-Unis : $ – Royaume Uni : $ – France : $ – Québec : $ – Moyenne OCDE : $ – Moins de ressources naturelles dans le PIB : 11.5% Canada (6.4 Québec) contre 6.4% Danemark, 4.3% Suède, 4.5% Finlande.

8

9

10

11 Emploi dynamique Taux demploi des seniors (Europe). – 1 er Danemark, 2 e Suède, 4 e Finlande. Taux demploi féminin : – 72 % des Suédoises; – 71 % des Danoises; – 66% des Finlandaises; – 55 % des Européennes. – Québec : 69% en 2011 (contre 56% en 1995). – Écarts salariaux plus faibles au monde. Moins dinégalité de revenus et moins de pauvreté.

12

13

14 Inégalités sociales

15

16 Les échanges commerciaux

17

18

19

20

21 Dette publique

22

23

24 Dette brute et nette 2008

25 IDE

26

27

28

29

30 Pourquoi ? 1) Fiscalité 2) La réforme de la santé. 2) Réforme de lÉducation.

31

32

33

34

35 Réforme de lÉtat ? Santé Éducation

36

37 Réforme de la santé en Suède Selon de nombreux indices, dont OMS et Conference Board, Suède dans les meilleurs au monde. Très performant selon lOCDE (plus que le Canada). Leur système coûte moins cher en % du PIB et en dépenses de santé par habitant en $ US en PPP – Qc : 3793 $US; (11.9% PIB) – Swe : 3349 $US (9.4% PIB) (3.5 milliards US); – Dnk : 3540 $US (9.7% PIB) (2 milliards US); – Fin : 2900 $US (8.4%) (7 milliards).

38

39

40

41 Ils ont moins de privé que nous : – Le financement public est de 71.4 % au Qc contre 81.7 en Swe, 84.5 % Dnk et 74.5 % Fin (2007). Ils ont plus de médecins par 1000 habitants : – Qc : 2.09 contre 3.5 Swe, 3.6 Dnk, 3.0 Fin. Ils ont plus dinfirmières par 1000 habitants : – Qc : 7.3 contre 10,8 Swe, 14.3 Dnk, Fin. Ils contrôlent mieux les dépenses que nous. – Médicaments: Qc: 775US$ par habitant en PPA contre 303 Dnk, 435$ Fin et 457$ pour la Swe. – Qc: contre 3.65% Swe, 3.71, Dnk et 4.56% Fin. Ils ont une population plus âgée que nous : – La Suède est le Québec dans 10 ans! La Suède consacre une moins grande part de son PIB à la santé aujourdhui quen 1980.

42

43

44

45 Comment? Décentralisation aux autorités locales (20 conseils généraux en Suède) qui assument lorganisation, la gestion et une grande partie du financement. Ministère Santé Suède : 200 fonctionnaires (680 au Qc) Forte autonomie. Responsabilisation financière. Mesures de responsabilisation, reddition de comptes, transparence… Comparaison des performances.

46 Culture de résultats 1) Mode de financement nest plus selon le financement historique, mais en fonction des besoins et de la richesse des régions. 2) Mode de rémunération des médecins. 3) Redéfinition des compétences : infirmières. 4) Largent suit le patient. 5) Comparaison systématique des performances par la « Direction nationale de la Santé et des Affaires sociales » rendue possible grâce à linformatisation du système. 6) Fonds pour les listes dattente.

47 Éducation

48 Réforme de léducation Décentralisation vers 90 municipalités et autonomie des établissements. Favorise la création décoles « indépendantes » ou « autonomes ». – Augmentation de 238 en 1995 à 625 en 2007 en Suède. – On donne le choix aux parents. – Financement public, pas de sélection ni de frais. – Concurrence entre les établissements. – Résultats positifs sur la performance des élèves? – Écoles privées avec frais de scolarité et sélection. Contre-exemple : Finlande.

49 Réforme éducation Le Québec performe relativement bien (PISA, Conference Board). Sauf quon est moins efficace : – Qc : 7,5 % du PIB en éducation contre – 5,8 % pour la Finlande et pour la Suède et 7,4 % Danemark (et tout est gratuit même le repas du midi…). Les pays nordiques ont déposé en 2005 plus de brevets que la France et le R-U malgré une population plus petite de moitié! Finlande : - de décrochage. Formation continue 60 % population active en formation continue!!!

50

51

52 Éducation supérieure Suède : places universités – Entre 1994 et 2004 croissance de 52 %.

53

54

55

56

57 Recherche et développement Suède, Finlande et Danemark entre 3 et 4 % de leur PIB Au Québec : 2,5 % du PIB – Mieux que lOntario (2,4 %), Canada (2 %), Allemagne (2,5%), États-Unis (2,7 %) – Moyenne des pays de lOCDE Linvestissement privé dans la R&D : – 60 % au Québec – Comme lOntario, moins que les USA (70 %), la Finlande (70 %) et la Suède (74 %)

58

59 Conclusion Comparaison systématique élargie sur une longue période. Identifier les réformes réussies. Les analyser, les comprendre. Comment ont-ils fait? Peut-on importer des réformes? Contester les mythes!


Télécharger ppt "Le Québec face aux pays scandinaves Croissance économique et justice sociale Stéphane Paquin Professeur ENAP Titulaire Chaire de recherche du Canada en."

Présentations similaires


Annonces Google