La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mécanisme Africain dEvaluation par les Pairs (MAEP): progrès, défis et perspectives Dr. Rachel MUKAMUNANA Secrétariat du MAEP 12 – 14 Mai 2010 Centre de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mécanisme Africain dEvaluation par les Pairs (MAEP): progrès, défis et perspectives Dr. Rachel MUKAMUNANA Secrétariat du MAEP 12 – 14 Mai 2010 Centre de."— Transcription de la présentation:

1 Mécanisme Africain dEvaluation par les Pairs (MAEP): progrès, défis et perspectives Dr. Rachel MUKAMUNANA Secrétariat du MAEP 12 – 14 Mai 2010 Centre de conférence des Nations Unies (CCNU) Addis-Abeba 1

2 Introduction et contexte historique LAfrique est entrée dans le nouveau millénaire avec optimisme et détermination. Conscients de grands défis qui confrontent le continent, les Chefs dEtat se sont engagés à assumer conjointement la responsabilité déradiquer la pauvreté qui est massive sur le continent et de placer leurs pays sur la voie dune croissance économique et dun développement durables dans lesprit du Nouveau Partenariat pour le Développement de lAfrique (NEPAD) adopté en La Gouvernance et la démocratie sont au cœur de la quête du renouveau social, politique, et économique qui anime lAfrique. Les Chefs dEtat et de Gouvernement Africains ont adopté en 2003, à Abuja au Nigeria, les documents de base établissant le Mécanisme Africain dEvaluation par les Pairs (MAEP). 2

3 Cest quoi le MAEP? Le MAEP est un instrument dauto-évaluation auquel adhèrent volontairement les Etats membres de lUA. Il sinscrit dans une logique proprement africaine, initiée par les Africains pour les Africains. Ce faisant, il renverse la logique traditionnelle dévaluation des politiques qui a dominé la coopération Nord-Sud. En fait, le MAEP nest pas voué à classer ou punir un pays. Il est plutôt destiné à encourager le dialogue, le partage des expériences et des bonnes pratiques ainsi que lidentification des lacunes. Lobjectif principal du MAEP est dencourager ladoption de politiques, normes et pratiques en vue de promouvoir la démocratie et la stabilité politique, une croissance économique élevée, et un développement durable. 3

4 Principes directeurs du MAEP Lengagement et lappropriation du pays participant sont des éléments clés pour lefficacité du processus. Toute évaluation entreprise dans le cadre du MAEP doit techniquement respecter les standards de qualité et doit être crédible et libre de toute manipulation politique. Le processus doit être participatif en impliquant toutes les parties prenantes, y compris les institutions étatiques, les organisations de la société civile et les acteurs du secteur privé. Le processus doit être conduit dans la transparence afin de permettre un débat plus ouvert sur les questions de gouvernance et les programmes socio-économiques. 4

5 Le Forum du MAEP : est composé des Chefs dEtat et de Gouvernement des Etats membres du MAEP. Il est la plus haute instance décisionnelle du MAEP. Le Panel d Eminentes Personnalités (Panel du MAEP) : supervise le déroulement du processus dévaluation et veille particulièrement à en assurer lindépendance, le professionnalisme et lintégrité. Les membres du Panel sont choisis par le Forum pour un mandat de 5 ans. Le nouveau Panel mis en place le 30 janvier 2010 par le Forum du MAEP est composé de: Professeur Adebayo Adedeji (Nigeria, Président du Panel) Professeur Mohammed-Séghir Babès (Algérie) Madame Domitile Mukantaganzwa (Rwanda) Professeur Amos Sawyer (Liberia) Ambassadeur Siteke Gibon Mwale (Zambie) Madame Julienne Ondziel-Gnelenga ( République du Congo) Maitre Akere Tabeng Muna (Cameroun) Le Secrétariat du MAEP : assure la coordination et fournit lappui technique et administratif qui sous-tend le processus dévaluation par les pairs. 5 Structures du MAEP: au niveau continental

6 Structures du MAEP: au niveau national Le Point focal : quelquun du rang de ministre ou une personne travaillant directement sous les ordres du Chef de lEtat nommée pour assurer la gestion du processus national. La Commission nationale de gouvernance : est composée des représentants du Gouvernement et des institutions étatiques, des membres des organisations la société civile y compris les ONG, les syndicats, les associations des femmes, les jeunes,…et des acteurs du secteur privé. Elle a pour mission principale de coordonner le processus dévaluation et dassurer sa crédibilité. Le Secrétariat national: fournit lappui technique et administratif à la CNG. Afin de soutenir les structures nationales, les Instituts techniques de recherche sont sollicités pour administrer le questionnaire et collecter les données. 6

7 Structures du MAEP Au niveau du Pays 7 Forum du MAEP Panel du MAEP Secrétariat du MAEP Au niveau continental Commission Nationale de Gouvernance Point Focal : Ministre Secrétariat national du MAEP Instituts Techniques Les partenaires stratégiques : la CEA, le PNUD et la BAD

8 Les secteurs thématiques dévaluation Lobjet même de lévaluation couvre un champ très large par rapport aux autres outils dévaluation, notamment les revues de lOCDE. Le champ danalyse du MAEP regroupe le spectre entier de la gouvernance : 1.Démocratie et gouvernance politique; 2.Gouvernance et gestion économiques; 3.Gouvernance des entreprises; 4.Développement socio-économique. 8

9 Questionnaire type du MAEP 9 Démocratie et gouvernance politique Gouvernance et gestion économiques Gouvernance des entreprisesDev socio-economique Codes et normes DGPCodes et normes GGECodes et normes GECodes et normes DSE Prévenir et réduire les conflits internes et entre pays Promouvoir les politiques macroéconomiques qui soutiennent le développement durable Promouvoir un environnement propice et un cadre réglementaire efficace pour les activités économiques Promouvoir lautodépendance en matière de développement et de renforcement des capacités pour un développement autosuffisant Démocratie constitutionnelle, état de droit et primauté de la constitution Mise en œuvre des politiques économiques saines, transparentes et prévisibles du Gouvernement Veiller à ce que les entreprises se comportent comme des bonnes entreprises citoyennes en matière des droits humains, de responsabilité sociale et de durabilité de lenvironnement Accélérer le développement socioéconomique pour atteindre un développement durable et une éradication de la pauvreté. Promotion et protection des droits économiques, sociaux et culturels, civiles et politiques Promouvoir une gestion saine des finances publiques Promouvoir ladoption de codes déthique en matière daffaires dans la poursuite des objectifs de lentreprise Renforcer les politiques, les mécanismes de distribution et les résultats dans les domaines clés de léducation, la santé et la lutte contre le VIH et le SIDA et dautres maladies transmissibles La séparation des pouvoirs, y compris la protection de lindépendance de la magistrature, et dun parlement efficace Lutte contre la corruption et le blanchiment dargent Veiller à ce que les entreprises traitent tous les partenaires de manière juste et équitable Assurer un accès abordable de tous les citoyens surtout des pauvres en milieu rural à leau, lassainissement, lénergie, la finance (y compris la micro finance), aux marchés, à la tic, au logement et à la terre Garantir une fonction publique efficiente, capable, efficace Accélérer lintégration régionale en participant à lharmonisation des politiques monétaires, commerciales et dinvestissement Prévoir la responsabilité des entreprises, de leurs dirigeants, directeurs et cadres Marquer les progrès accomplis vis-à-vis de légalité des sexes dans tous les domaines cruciaux, y compris de léducation des filles à tous les niveaux Lutter contre la corruption dans le monde politique Encourager la participation élargie des parties prenantes au développement à tous les niveaux Promotion et protection des droits de la femme Promotion et protection des droits des enfants Promotion et protection des droits des groupes vulnérables

10 Etapes du processus du MAEP Première étape: implique les activités préparatoires au niveau national et du Secrétariat du MAEP. Le pays établit les structures nationales du MAEP (Point Focal, CNG représentative des parties prenantes, et un Secrétariat National); conduit lauto- évaluation sur la base du Questionnaire du MAEP; soumet le Projet de Rapport dautoévaluation et le Plan daction national préliminaire (PAN). Deuxième étape: correspond à la visite du pays par une Equipe dEvaluation Pays (EEP). Sa priorité est dentreprendre, au-delà du Rapport dautoévaluation du pays, le plus de consultations possibles avec le Gouvernement, les institutions étatiques y compris le Parlement et la Justice, les partis politiques, et les représentants des organisations de la société civile, et les acteurs du secteur privé. Troisième étape: rédaction du rapport préliminaire dévaluation Pays (REP). Ce rapport est basé sur les informations contenues dans la rapport dautoévaluation, les analyses faites par le Secrétariat et les informations recueillies durant la visite du pays. Quatrième étape: analyse du REP par le Panel, commentaires par le Pays évalué et enfin soumission du rapport au Forum du MAEP. Cinquième étape: publication du REP du pays six mois après avoir été examiné par le Forum du MAEP. Sixième étape: suivi et évaluation de la mise en œuvre du PAN. Le Pays évalué soumet annuellement des rapports dexécution du PAN au Panel et au Forum du MAEP.

11 Schéma du processus du MAEP 11

12 Responsabilités des pays participants Le Protocole dAccord portant création du MAEP définit les responsabilités pour les pays participants comme suit: 1.Signer le Protocol dAccord sur les Evaluations Techniques et les Visites du Pays; 2.Etablir les structures nationales chargées de conduire le processus dauto-évaluation national sur la base du Questionnaire MAEP; 3.Contribuer au financement du MAEP (minimum de USD par an); 4.Développer le Programme dAction National; et 5.Assurer la participation active de toutes les parties prenantes dans le processus. 12

13 Progrès dans la mise en œuvre du MAEP Aujourdhui, 29 pays ont adhéré au MAEP. Le Cap-Vert a exprimé son intérêt à joindre le MAEP; il sera le 30ème pays africain à accéder au MAEP après avoir signé le Protocole daccord. 12 pays ont déjà terminé le processus et ont été évalués par le Forum des Chefs dEtat et de Gouvernement du MAEP. Il sagit du: Ghana, Rwanda, Kenya, Afrique du Sud, Algérie, Benin, Ouganda, Nigeria, Burkina Faso, Mali, Mozambique et Lesotho. LIle Maurice et lEthiopie ont reçu des Missions dévaluation respectivement en juillet et septembre La présentation de leurs rapports est prévue lors du Sommet du Forum en Juillet De manière générale, limpact positif du MAEP est reconnu : des réformes positives ont été introduites dans différents domaines - institutionnel, droits de lhomme, genre, lutte contre la corruption, stabilité macro-économique, environnement des affaires. Le MAEP contribue à louverture/ élargissement des espaces dexpression et de dialogue L intégration du PAN dans les plans nationaux de développement (ex. CSRP)

14 Couverture géographique du MAEP 14 Pays participant au MAEP RégionsPays Afrique centraleCameroun, Gabon, Congo, Sao Tome et Principe Afrique de lEstRwanda, Djibouti, Ethiopie, Kenya, Tanzanie et Ouganda Afrique du NordAlgérie, Egypte et Soudan Afrique australeAngola, Lesotho, Malawi, Ile Maurice, Mozambique, Afrique du Sud et Zambie Afrique de lOuestBenin, Burkina Faso, Ghana, Mali, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo NB: 29 pays membres ont adhéré. La Mauritanie a été suspendue après le coup dEtat.

15 Les défis du MAEP Le MAEP constitue une opportunité politique encore fragile. En tant quinstrument dévaluation des politiques et des institutions étatiques, il renvoie à la dynamique entre les principes de souveraineté des Etats et dengagement international. La recherche déquilibre entre les différents enjeux demeure un défi. Le défi de répondre aux multiples attentes : le MAEP est plus un processus de changement des pratiques et des modes de gouvernance qu'une solution immédiate aux crises de gouvernance. Lélément central de limpact du MAEP est donc lamorce dun dialogue de fond sur les problématiques sensibles auxquels sont confrontés les Etats membres. Assurer une réflexion approfondie sur les questions fondamentales (transversales) qui ont été identifiées dans les Rapports : la gestion de la diversité; la question du foncier, la question du genre; les élections; le chômage, et la corruption. 15

16 Les défis du MAEP (suite) Le défi de renforcer lengagement politique des Etats participants et doptimiser leur soutien financier ( ex. Etats qui ont adhéré au MAEP depuis 2003 mais qui nont pas encore démarré le processus ). Stratégie de communication pour faire connaître le MAEP et ses activités (présentation des rapports dans les structures continentales de gouvernance : Parlement panafricain, ECOSOCC, communautés régionales auxquelles appartient le pays, etc.). Absence de plateformes pour partager et échanger des leçons issues du processus dévaluation, des bonnes pratiques et même des lacunes identifiées. Capacités du Secrétariat du MAEP: insuffisance deffectifs pour exécuter efficacement un travail aussi énorme. 16

17 Défis au niveau national Assurer une représentation équilibrée des parties prenantes et l indépendance de la CNG Favoriser la participation inclusive de la société civile : accès des communautés locales aux espaces de participation. Mobiliser des ressources financières pour lexercice dautoévaluation. Optimiser lautoévaluation qui est un exercice assez complexe requérant des capacités humaines et financières adéquates, notamment en ce qui concerne: la mobilisation et sensibilisation de tous les acteurs la sélection des instituts technique de recherche pour administrer le questionnaire, collecter et analyser les données ladaptation et traduction du questionnaire dans les langues locales le respect du calendrier arrêté pour lexercice (beaucoup de pays vont au delà de 9 mois prévus pour compléter lexercice 17

18 Défis au niveau national (suite) Difficultés à élaborer le Plan daction national. Le PAN devrait répondre aux exigences suivantes: Se conformer aux objectifs, critères et indicateurs du MAEP. Décrire et intégrer les efforts actuels déployés par le pays(CSRP, et autres stratégies de développement en cours). Etablir des engagements clairs avec un calendrier dexécution et des allocations budgétaires. Indiquer les mécanismes de mise en œuvre, de suivi et dévaluation du PAN. Nécessité de décider des actions prioritaires. Défis de mise en œuvre effective du PAN. 18

19 Stratégies pour faire face aux défis Intensifier les programmes dinformation et de sensibilisation auprès de tous les partenaires et parties prenantes. Décentraliser, dans la mesure du possible, les structures du MAEP pour atteindre le plus grand nombre de populations. Simplifier et harmoniser le questionnaire et réviser le processus du MAEP : le projet est en cours dexécution. Renforcer la capacité du Secrétariat du MAEP en le dotant des ressources humaines et des moyens matériels adéquats. Promouvoir les échanges dinformations sur le MAEP et divers partenariats afin de consolider le mécanisme. Mobiliser des ressources financières pour assurer la pérennité du MAEP. 19

20 Conclusion et perspective Le MAEP est sans aucun doute un instrument unique et sans précédent dans l'histoire de réformes politiques et économiques de lAfrique. Il représente une approche nouvelle et ambitieuse de réforme pour asseoir la bonne gouvernance dans nos pays. Le véritable défi est en fin de compte sa capacité à transformer la vision et la volonté politiques en des programmes daction visant lamélioration de la gouvernance politique et économique du pays pour le bien être des citoyens. La perspective pour le MAEP, est par conséquent, dagir sur les contraintes relevées. Il faudra à terme, réussir à augmenter le nombre des pays participants (29 à ce jour), le nombre des pays évalués (12 à ce jour) et donner à cet outil novateur un essor qui en fera une référence en matière de bonne gouvernance en Afrique et dans le monde. Le rôle des parlementaires dans cet effort est primordial. 20

21 Merci de votre aimable attention! 21


Télécharger ppt "Mécanisme Africain dEvaluation par les Pairs (MAEP): progrès, défis et perspectives Dr. Rachel MUKAMUNANA Secrétariat du MAEP 12 – 14 Mai 2010 Centre de."

Présentations similaires


Annonces Google