La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REUNION DU GROUPE AFRICAIN DE COMPTABILITE NATIONALE SUR LE SCN 2008: DEMANDE DASSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT DES CAPACITES, CAS DU BURUNDI BUKURU.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REUNION DU GROUPE AFRICAIN DE COMPTABILITE NATIONALE SUR LE SCN 2008: DEMANDE DASSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT DES CAPACITES, CAS DU BURUNDI BUKURU."— Transcription de la présentation:

1 REUNION DU GROUPE AFRICAIN DE COMPTABILITE NATIONALE SUR LE SCN 2008: DEMANDE DASSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT DES CAPACITES, CAS DU BURUNDI BUKURU Lydia Chef de Service Etudes et Statistiques des Entreprises et Comptabilité Nationale à lISTEEBU Février, 2014 FR/AGNA/2014/Pres/17

2 08/06/20142 Plan de lexposé

3 08/06/20143 Crise sociopolitique depuis 1993, qui a pris fin en 2005 et qui a détruit une bonne partie de linfrastructure économique du pays. Les effets pervers de cette crise nont pas épargné le système de production statistique et en particulier les comptes économiques. Depuis 1993 jusquen 1998, lISTEEBU na plus produit de comptes nationaux. En 2000, avec lappui financier du PNUD, lISTEEBU a réalisé la série de comptes suivant le SCN 68 avec quelques améliorations empruntées du SCN 1993 (année de base 1996). En 2007, avec lappui de la Banque Mondiale, le Burundi adhère à AFRISTAT et la sollicité pour mettre en place de façon pérenne, un un système de production régulière des comptes, fondé sur la mise en œuvre du SCN 1993 et lutilisation dun outil informatique adapté à la comptabilité nationale. I. INTRODUCTION

4 08/06/20144 Un programme de travail a été mis en place et a démarré en mars 2007: Faire un état des lieux en matière de données statistiques de base Mise en place dune équipe de 10 personnes Choix dune nouvelle année de base (2005) Formation du personnel affecté aux comptes nationaux au SCN 93 et à lutilisation de loutil ERETES Le processus de rénovation des comptes a eu lappui technique et financier de plusieurs partenaires ( Banque Mondiale, AFRISTAT, BAD, AFRITAC Centre,…). Ces différents appuis ont permis la production et la pérennisation des activités des comptes nationaux. I. INTRODUCTION

5 08/06/20145 Ressources humaines: 8 cadres affectés à la comptabilité nationale dont 3 Ir Statisticiens, 1 Economiste et 4 Adjoints de la statistique. Equipe jeune mais stable, expérience en matière de production des comptes nationaux: 7 ans maximum et 3 ans minimum Ressources matérielles: Chaque comptable national dispose de son ordinateur et sur chaque machine est installée le logiciel de travail, ERETES. Série disponible: Série de comptes nationaux définitifs de 2005 à 2010, disponible au niveau de lISTEEBU. Outil informatique utilisé: ERETES, à chaque publication, sortie du TRE et TCEI Appui dAFRITAC Centre: Mise en place du système de production des comptes provisoires II. ETATS DES LIEUX

6 08/06/20146 Adaptation des nomenclatures: Mise en place dune commission variée (ISTEEBU, BRB, les sectoriels) pour élaborer ou actualiser les nomenclatures de classification à usage statistique dans tous les domaines de collecte, de traitement, d'analyse, de publication et de diffusion des données, dont la CITI, rev4 et CPC, rev2 (NAEMA, rev2 et NOPEMA, rev1) Conduite des enquêtes denvergure nationale: lEnquête Nationale Agricole, lEnquête sur les Conditions de vie des ménages au Burundi (celle-ci comprend 5 volets: QUIBB, secteur informel et emploi (demande demploi), Dépenses de consommation des ménages, Prix et Main dœuvre (offre demploi)) Choix dune nouvelle année de base: Année 2013 a été choisie comme année de base (correspondant aussi à lannée de base choisie pour la mise en place de lIHPI rénové et de lIPPI) III. ACTIVITES EN COURS POUR LIMPLANTATION DU SCN 2008

7 08/06/20147 Assistance technique: Accompagner le Burundi pour lélaboration de la stratégie de mise en œuvre du SCN 2008, laquelle devra être validée et adoptée par toutes les structures impliquées dans ce processus de mise en place du SCN 2008 Renforcement des capacités: Renforcer les capacités des cadres du service de comptabilité nationale et les principaux fournisseurs de données statistiques, telles que la banque centrale, sur les principales nouveautés ou recommandations du SCN 2008 Inventorier toutes les préalables, en rapport avec les sources dinformation nécessaires, pour la mise en œuvre du SCN 2008 Accompagner le Burundi pour la mise en œuvre effective du SCN 2008 III. DOMAINES DASSSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT DES CAPACITES

8 MERCI POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION 08/06/20148


Télécharger ppt "REUNION DU GROUPE AFRICAIN DE COMPTABILITE NATIONALE SUR LE SCN 2008: DEMANDE DASSISTANCE TECHNIQUE ET RENFORCEMENT DES CAPACITES, CAS DU BURUNDI BUKURU."

Présentations similaires


Annonces Google