La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Yaoundé, du 14 au 16 septembre 2011 Réunion élargie du groupe de travail sur le secteur informel en Afrique ETAT DE LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DU PLAN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Yaoundé, du 14 au 16 septembre 2011 Réunion élargie du groupe de travail sur le secteur informel en Afrique ETAT DE LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DU PLAN."— Transcription de la présentation:

1 Yaoundé, du 14 au 16 septembre 2011 Réunion élargie du groupe de travail sur le secteur informel en Afrique ETAT DE LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DU PLAN DACTION SUR LE SECTEUR INFORMEL EN AFRIQUE AFRISTAT Yaoundé, du 14 au 16 Septembre 2011

2 Yaoundé, du 14 au 16 septembre 2011 Plan de la présentation 1.Contexte et justification 2.Objectifs du Plan daction pour la période Dispositif institutionnel 4.Stratégie dintervention 5.Difficultés rencontrées 6.Activités réalisées 7.Perspectives.

3 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Contexte et justification Importance grandissante du rôle économique et social du secteur informel dans nos économies en Afrique; Difficulté de comparer et dharmoniser les indicateurs et agrégats du secteur informel du fait de nombreuses divergences entre les pays et entre les différentes sous régions: Cadre conceptuel et méthodologique; Processus de traitement et danalyse; Hypothèses retenues pour lanalyse et lutilisation des statistiques produites: Efforts consentis par les pays pour la mise en œuvre des enquêtes sur lemploi et le secteur informel. Volonté de mieux valoriser les travaux des principaux acteurs intervenant dans le domaine du secteur informel en Afrique (BIT, CAS/CEA, AFRISTAT, DIAL, Groupe de Delhi, UNSD, etc.) Plan daction pour lamélioration et le suivi des statistiques du secteur informel en Afrique pour la période

4 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Objectifs du Plan daction Inventorier les travaux, études et recherche réalisés dans le domaine de léconomie informelle en Afrique; Produire un rapport méthodologique comparatif des dispositifs de collecte et de traitement des données denquêtes sur le secteur informel en Afrique dans le but de favoriser les comparaisons et les perspectives dharmonisation; Valider dans le cadre des travaux dun Groupe de travail, les activités réalisées conformément aux orientations du Plan daction; Encourager les pays à initier des études, travaux de recherche et enquêtes sur léconomie informelle et constituer un réseau africain dexpertise pour leur apporter un appui technique en cas de besoin; Tester et valider les meilleurs orientations et outils méthodologiques proposés à la suite des travaux mis en œuvre par les différents acteurs du Plan daction.

5 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Le dispositif institutionnel Mise en place lors de la réunion de StatCom-Afrique de 2008, dun Groupe de travail sur le secteur informel en Afrique (GSIA): Avec un bureau formellement structuré et constitué; odes représentants des pays; odes représentants des organisations régionales et sous régionales africaines; odes partenaires techniques et financiers; ode deux universitaires (intuiti personae). Doté de moyen de fonctionnement, le GSIA devrait pouvoir se réunir au moins deux fois par an; Un secrétariat technique géré conjointement par le CAS/CEA et AFRISTAT; Les travaux du GSIA devraient être exposés et discutés lors des sessions de StatCom-Afrique et devraient portés sur lélaboration: odes programmes annuels de travail du GSIA; odes documents méthodologiques communs; odes rapports dactivités.

6 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Stratégie dintervention Cinq (4) axes stratégiques de travail au niveau régional: Axe 1: Constituer une base de connaissance sur le secteur informel en Afrique oValoriser les acquis des principaux acteurs intervenant dans le domaine du secteur informel en Afrique (BIT, Groupe de Delhi, AFRISTAT, CAS/CEA, Dial, etc.); oConstituer une cartographie complète des dispositifs de collecte sur lemploi et le secteur informel; oConstituer les métadonnées; Axe 2: Construire une base solide pour contribuer aux travaux dharmonisation sur le secteur informel en Afrique oTirer profit des acquis de laxe 1; oElaborer et adopter une méthodologie « minimale » commune pour la conduite des enquêtes sur le secteur informel en Afrique (tenant compte des améliorations introduites par le SCN 2008; oValider les choix de cette méthodologie africaine de mesure du secteur informel lors de la 3 ème réunion de StatCom-Afrique, en janvier 2012.

7 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Stratégie dintervention (Suite 1) Cinq (4) axes stratégiques de travail au niveau régional: Axe 3: Poursuivre et approfondir les études et analyses sur le secteur informel oEncourager la production de rapports danalyse pertinents pour meilleure compréhension du secteur informel; oTester les procédures et choix techniques retenus dans les projets de documents méthodologiques élaborés et adoptés lors des réunions de StatCom-Afrique; oApprofondir la réflexion sur lintégration des données du secteur informel dans lélaboration des comptes nationaux. Axe 4: Mieux valoriser les données sur le secteur informel dans le cadre de la lutte contre la pauvreté oDévelopper toute activités susceptibles de mieux utiliser linformation disponible pour satisfaire les demandes des utilisateurs (décideurs, DSRP/OMD, etc.); oEntreprendre des activités de formation (séminaires, ateliers, etc.) pour le renforcement des capacités de production statistique et danalyse des cadres nationaux; oConstituer un réseau de spécialistes (statisticiens, chercheurs, etc.) dans le domaine du secteur informel (y compris points focaux nationaux, forum déchanges sur ASKN);

8 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Stratégie dintervention (Suite 2) Orientations des activités au niveau national: Adhérer aux orientations du Plan daction; oPrendre les dispositions nécessaires afin de réaliser au moins une enquête nationale sur lemploi et le secteur informel durant la mise en œuvre du Plan daction; oContribuer à la collecte des données sur lemploi et le secteur informel conformément aux orientations du GSIA; oAnalyser dans les délais les données collectées conformément aux recommandations du GSIA; oPartager et communiquer sur les résultats obtenus; oContribuer à lopérationnalisation du réseau de lASKN et des points focaux; oSolliciter en cas de besoin lexpertise des membres du réseau dexperts.

9 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Difficultés rencontrées Difficulté à faire fonctionner normalement le bureau du Groupe de travail; Problème de mobilisation des ressources financières pour la mise en œuvre des activités du Groupe de travail; oIncapacité à organiser les deux réunions annuelles du Groupe de travail; oPrise en charge de la traduction des projets de documents méthodologiques élaborés (AFRISTAT, CAS/CES). Faiblesse de la participation aux réunions du Groupe de travail lors des différentes réunions du StatCom-Afrique: oStatCom-Afrique I (janvier 2008): A peine 5 participants; oStatCom-Afrique II (janvier 2010): Environ 15 participants. Faiblesse de la volonté des pays à adhérer au Plan daction: oNon désignation systématique du point focal dans les pays; oFaible communication des pays sur les activités programmées dans le domaine de lemploi et du secteur informel. Faiblesse de la coordination des activités avec ceux des autres Groupes (comptabilité nationale, genre, etc.).

10 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Activités réalisées Lorganisation par AFRISTAT en juin 2008, à la suite de la première réunion de StatCom-Afrique de son deuxième séminaire international sur le secteur informel en Afrique; Un bureau avec un secrétariat technique (AFRISTAT, CAS/CEA) mais dont il convient de confirmer à nouveau les différents représentants (pays, organisations sous régionales et régionales, partenaires techniques et financiers, etc.); Des projets de documents méthodologiques qui sont soumis à un examen et/ou à un réexamen des participants: oUn Plan daction (anglais, français) examiné et adopté lors de StatCom-Afrique 2; o2 notes techniques ; oUn rapport intitulé « Comparabilité des statistiques sur lemploi et le secteur informel en Afrique: proposition dun dispositif minimum commun harmonisé de collecte des données » avec un projet de questionnaire; oUne participation régulière aux activités de StatCom-Afrique en dépit de la faiblesse du nombre de participants du Groupe de travail;

11 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Activités réalisées (Suite 1) Cette première réunion élargie du Groupe de travail sur le secteur informel en Afrique (14 au 16 septembre 2011, à Yaoundé); La création effective du forum déchanges ASKN même si les pays semblent peu motivés pour y participer; Une assistance technique permanente dAFRISTAT à ses Etats membres dans le domaine de lemploi et du secteur informel (même si cela relève en réalité de son mandat)

12 Yaoundé, du 14 au 16 septembre Perspectives Résumées en substance dans le calendrier de la présente réunion du Groupe de travail sur le secteur informel en Afrique (14 au 16 septembre 2011, à Yaoundé); Devront tenter dapporter une réponse aux difficultés rencontrées, rappelées précédemment.

13 Yaoundé, du 14 au 16 septembre 2011 Merci de votre aimable attention !


Télécharger ppt "Yaoundé, du 14 au 16 septembre 2011 Réunion élargie du groupe de travail sur le secteur informel en Afrique ETAT DE LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIVITES DU PLAN."

Présentations similaires


Annonces Google