La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Soutenance Intelligence Ambiante – 20 Janvier 2013 Jonathan ATTAL Louis BARRÉ 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Soutenance Intelligence Ambiante – 20 Janvier 2013 Jonathan ATTAL Louis BARRÉ 1."— Transcription de la présentation:

1 Soutenance Intelligence Ambiante – 20 Janvier 2013 Jonathan ATTAL Louis BARRÉ 1

2 Présentation de l'AR-Drone 2.0 Conçu et vendu par la société français Parrot depuis 2010 (version 1.0) Premier quadricoptère commandé grand public Version 2.0 : cameras HD, possibilité de faire des vrilles Pilotable via diverses applications pour smartphones

3 AR.Drone : Open Source C'est un outil ouvert à la programmation. Il possède un Software Developpement Kit détaillé en C++. Possibilité de programmer pour iOS et android ainsi qu'en C++, java et python. Utilisation relativement simple.

4 Fonctionnement de l'AR Drone 4 hélices tournant dans des sens opposés

5 Materiel à disposition Caméra frontale HD et caméra sous l'AR-Drone. Nombreux capteurs : accéléromètres, gyroscope, boussole, baromètre, altimètre Connexion Wifi en AdHoc pour transmission flux de données (sortie : vidéo, angles, position / entrée : commandes)

6 Nombreuses possibilités Pilotage selon différents moyens : manette, pad, clavier Traitement d'image : tracking vidéo, réalité augmentée, déplacement autonome

7 But du projet 1 ère étape : Etablissement de la connexion avec le drone 2 ème étape : Utiliser le clavier pour controler le drone grâce à une application JAVA 3 ème étape : utiliser une manette de Playstation 3 pour controler le drone

8 Difficultés rencontrées SDK et documentation très obscurs : de nombreux développeurs ne s'en servent donc pas et Parrot ne propose pas de support au développement. Difficultés pour récupérer le flux vidéo du drone.

9 Établissement de la connexion au drone Création dun constructeur pour la classe principale « ARDrone » ByteBuffer bb = ByteBuffer.allocate(4); fb = bb.asFloatBuffer(); ib = bb.asIntBuffer(); inet_addr = InetAddress.getByAddress(ip_bytes); socket = new DatagramSocket(); socket.setSoTimeout(3000); Ce constructeur ouvre également une JFrame qui permettra découter les entrées clavier permettant le contrôle du drone.

10 Envoi dune commande AT* void send_at_cmd(String at_cmd) throws Exception { byte[] buffer = (at_cmd + "\r").getBytes(); DatagramPacket packet = new DatagramPacket(buffer, buffer.length, inet_addr, 5556); socket.send(packet); waitms(1); } Les chaines de caractères AT permettent denvoyer des commandes au drone, comme des instructions de vol (décoller, avancer) ou des informations de configuration (régler laltitude maximale ou la vitesse)

11 Simplification des commandes AT Décollage public void takeoff() throws Exception{ send_at_cmd("AT*REF=" + (seq++) + ", "); waiting(3); } Mettre à jour les variables du drone : public void updateDrone() throws Exception{ String at_cmd = ""; at_cmd = "AT*PCMD=" + (seq++) + ",1," + intOfFloat(pitch) + "," + intOfFloat(roll) + "," + intOfFloat(gaz) + "," + intOfFloat(yaw); send_at_cmd(at_cmd); }

12 Fonction principale On instancie un objet de la classe ARDrone Boucle infinie qui écoute les entrées clavier Exemple : while (k<500 && lpressed){ //tourner droite drone.setYaw((float) vitesse); waitms(1); k=k+1; } public void keyPressed(KeyEvent e) { switch (e.getKeyCode()) { case KeyEvent.VK_J: jpressed = true; break; case KeyEvent.VK_L: lpressed = true; break; case KeyEvent.VK_K: kpressed = true; break; case KeyEvent.VK_I: ipressed = true; break; case KeyEvent.VK_Z: zpressed = true; break; case KeyEvent.VK_S: spressed = true; break; case KeyEvent.VK_Q: qpressed = true; break; case KeyEvent.VK_D: dpressed = true; break; case KeyEvent.VK_SPACE: spacepressed = true; break; case KeyEvent.VK_E: epressed = true; break; case KeyEvent.VK_A: quit=false; break; }

13 Démonstration

14 14

15 Définition Cloud Computing = Informatique en Nuage Consiste à dématérialiser les ressources informatiques en les hébergeant sur un serveur distant accessible depuis nimporte ou. Avantages : accessibilité, synchronisation entre les terminaux, risque de perte de données quasiment nul. Inconvénient : Nécessité dune connexion internet suffisamment rapide selon lutilisation

16

17 Les grands types dapplications Data As A Service: stockage de données Exemples : Dropbox, Google Drive, Skydrive Software As A Service : logiciel utilisable en ligne Exemples : Google Maps, Suites bureautiques, jeux vidéos… Platform As A Service : met à disposition de la puissance de calcul Exemple : Engine Yard Desktop As A Service : bureau en ligne, rassemble souvent plusieurs autres types dapplication

18 Exemple : Microsoft Skydrive Permet dutiliser Microsoft Office et de stocker/consulter/éditer ses documents en ligne (également depuis smartphones et tablettes) Equivalent à Google Drive + Google Docs

19 Exemple : Cloud Gaming Permet de jouer via un navigateur à des jeux vidéos qui sont lancés sur des serveurs, en récupérant seulement la vidéo du jeu. Avantage : Pas nécessaire davoir un ordinateur puissant pour jouer aux jeux en qualité maximale Exemple : Gaikai

20 Exemple : Chromebook Ordinateur fonctionnant sous ChromeOS (développé par Google) La plupart des fonctionnalités de lordinateur fonctionnent en ligne Peu cher : environ 200 Pas un succès commercial

21 Linternet des objets Extension dinternet à des objets ou des lieux dans le monde physique. « Objets ayant une identité » Enjeux : Reconnaitre chaque objet de façon unique et recueillir les données stockées au niveau de lobjet Technologie utilisé : RFID, Qrcode, étiquette Plus compliqué que de lier deux pages web ensemble

22 Linternet des objets Cest un système de systèmes : Etiquette physique ou virtuelle pour identifier les lieux ou objets Un moyen de lire ou de localiser ces étiquettes Un dispositif mobile Un logiciel sur le dispositif permettant de lire létiquette Un réseau sans fil au moins 2G Un page contenant linformation de lobjet lié à létiquette Un affichage pour regarder linformation sur lobjet

23 Linternet des objets 4 grands types détiquettes : La radio-étiquette : Technologie RFID Létiquette graphique : le QR code Etiquette de type SMS : On utilise le SMS pour envoyer un code et recevoir un lien Etiquette virtuel : URL associé à un ensemble de coordonnées géographique (utilisation du GPS)


Télécharger ppt "Soutenance Intelligence Ambiante – 20 Janvier 2013 Jonathan ATTAL Louis BARRÉ 1."

Présentations similaires


Annonces Google