La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ENVENIMATION SCORPIONIQUE. EPIDEMIOLOGIE Incidence: 30000 à 50000/an Gravité: 1000 à 1500/an Décès: 50 à 100/an.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ENVENIMATION SCORPIONIQUE. EPIDEMIOLOGIE Incidence: 30000 à 50000/an Gravité: 1000 à 1500/an Décès: 50 à 100/an."— Transcription de la présentation:

1 ENVENIMATION SCORPIONIQUE

2 EPIDEMIOLOGIE Incidence: à 50000/an Gravité: 1000 à 1500/an Décès: 50 à 100/an

3 NON DANGEREUX Pinces courtes et épaisses Queue fines Noir Carpathicus Brun Maurus DANGEREUX Pinces longues Et fines Queue épaisses Noir Aeneas Jaune Occitanus Austalis

4 Patiente âgée de 24 ans admise aux urgences victime dune piqûre par un scorpion il y a 3 heures ATCD : RAS

5 Agitée, Glasgow à 14 Douleur au point dinoculation au niveau main, fourmillements et sensation de brûlure Paresthésies de tout le membre supérieur droit Sueurs, rhinorrhée, hypersialorrhée Polypneique à 18 cycles /min râles bronchiques TA : 17/10 FC = 90 batt/min Température = 38

6 Comment expliquez vous ce tableau clinique ? Classe de gravité ?

7 Les toxines du venin de scorpion sont neurotoxiques Libération massive de neuromédiateurs : Acétylcholine et Adrénaline Ces toxines possèdent une action cardiotoxique directe et indirecte par effet des catécholamines sur le myocarde

8

9

10 Symptômes adrénergiques : Tachycardie, HTA, mydriase, rétention durines, froideur des extrémités

11 NB: Stade 0 = Envenimation incertaine STADE I (Envenimation minimale) Signes locaux: *Traces de piqûre *Oedème douloureux au site de piqûre *Nécrose tissulaire Locale STADE II (Envenimation modéré) *Oedème extensif gagnant tout le membre *Signes généraux modérés: -Vms, diarrhées -Hypersialorrhée -Ballonnement abd -hypotension -HTA, tachycardie, trb ECG -Tremblement fourmillement - agitation -Hyperthermie sueurs -Priapisme rétention urinaire STADE III (Envenimation sévère) *Œdème pouvant sétendre au delà du membre *Signes généraux très marqués (Détresse vitale+++) - OAP - EDC, ICA -Trb de la conscience -Signes hémorragiques Clinique

12 Conduite à tenir ?

13 Sur les lieux de laccident: Évaluer les fonctions vitales Mettre en position allongée ou semi assise (repos) Calmer et rassurer la victime (réduire lagitation) Désinfecter la plaie Immobiliser le membre concerné

14 Ce qu'il faut éviter le traitement traditionnel reste sans effet, voire même dangereux, et il faut impérativement bannir L'incision et la scarification : risque d'élargir la surface de diffusion du venin avec risque d'infection. La succion : risque d'entraîner l'envenimation de la personne qui la pratique. La pose du garrot : risque d'entraîner une gangrène et par conséquent une amputation du membre blessé ou encore risque de "crush syndrome" lors de la levée brutale du garrot.

15 A larrivée des Secours et à lHOPITAL 1 ou 2 voies dabord Compléter les soins locaux SAT + VAT Antalgiques Monitorage Évaluation clinique

16 SAS *Efficacités expérimentale et clinique *Immunoglobulines *Indication: grade 2 et 3 grade1 ages extrêmes grossesse tares cardio-respiratoires Délais inf à 6H *Contre indication: Allergie avérée *Voie: IV lente 30 à 60 *Posologie:1 amp de 10 ml qq soit lage renouvelable après 2h si peu ou pas deffet

17 Examens complémentaires à faire ?

18 ECG + Ionogramme sanguin, Urée, Creatininemie NFS, TP, TCA CPK

19 ECG sans anomalies Hyperleucocytose à 15000/mm Ionogramme sanguin, Urée=3, Creatininemie =55 CPK = 800 UI/l

20 GRADE 0 Surveillance 6H max Aux urgences GRADE 1 Hospitalisation 24H Urgences Ou service médecine GRADE 2 et 3 Hospitalisation en réa SAS *EDC: remplissage prudent Dobutamine 10à15gamma/Kg/min *Détresse resp (OAP): Oxygène : sonde nasale VM Diurétiques Dobutamine *Réaction anaphylactique Adrénaline - HSHC

21 SURVEILLANCE État locale État de conscience agitation obnubilation Confusion convulsions SCG TA Pouls T° Auscultations cardio-pulmonaire Manifestations symptomatiques: (Tremblement, sueurs, vomissement, diarrhées,hématémèse, priapisme) ECG Rx thorax Bilan biologique


Télécharger ppt "ENVENIMATION SCORPIONIQUE. EPIDEMIOLOGIE Incidence: 30000 à 50000/an Gravité: 1000 à 1500/an Décès: 50 à 100/an."

Présentations similaires


Annonces Google